Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épurgé de ces rubriques.Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Exposition : 1870-1871, Saint-Cloud, l’année terrible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 13054
Age : 52
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Exposition : 1870-1871, Saint-Cloud, l’année terrible   Mer 20 Fév 2013 - 12:27

Saint-Cloud, Musée des Avelines, du 31 janvier au 24 mars.

Exposition : 1870-1871, Saint-Cloud, l’année terrible

Une exposition de documents et photos anciennes qui semble passionnante.

Voir l'article sur la tribune de l'Art, en cliquant ici


Pourrait-on envisager une visite d'une journée du forum au Musée des Avelines, au parc de Saint-Cloud, voire au Musée de Sèvres avant la fin de l'exposition le 24 mars ?


Incendie du château de Saint-Cloud par les prussiens en octobre 1870
Auteur : Léon Jean-Baptiste Sabatier (?-1887)
(c) RMN - Chateau de Versailles

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.


Dernière édition par M. de Noisy le Jeu 21 Fév 2013 - 7:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Surintendant
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 2568
Age : 51
Date d'inscription : 13/12/2005

MessageSujet: Visite expo "1870-1871, Saint-cloud - l'année terrible   Lun 11 Mar 2013 - 19:44

Ce samedi 16 mars,
Visite du Musée des Avelines à St Cloud
et de l' Exposition dossier : "1870-1871, Saint-cloud - l'année terrible"


Ruines de St Cloud - Sphotosnet

La ville de Saint-Cloud, théâtre des violents combats de Montretout et de la défaite de Buzenval le 19 janvier 1871, est totalement incendiée par les Prussiens à la fin janvier en représailles, faisant de Saint-Cloud une « Pompéi de la destruction» (Théophile Gautier,Tableaux de Siège, 1871). Seule une vingtaine de maisons
sera épargnée.

La guerre se termine mais à quelques pas de là, la capitale, assiégée et affamée, est prise dans la tourmente de la Commune.À son tour, Paris brûle et les combats font rage entre Versaillais et Communards.

Saint-Cloud a été durant la guerre franco-prussienne le théâtre de sombres événements. C’est du Palais impérial de Saint-Cloud,ancienne demeure princière et royale, que Napoléon III part pour la bataille de Sedan le 28 juillet 1870. Sous l’impulsion de l’impératrice Eugénie, de nombreuses richesses du château sont mises à l’abri.

Dossier de presse à telecharger ici
Carte de communication à télécharger ici


Rendez vous à l'entrée du Musée à 14 h 30
Musée des Avelines
60 rue Gounod
92210 Saint-Cloud

Entrée gratuite

Moyens d'accès :

SNCF : Arrêt gare de Saint-Cloud / Lignes Saint-lazare - Versailles, Saint-Nom-La-Bretèche ou La Défense - La Verrière.
Métro : Arrêt Boulogne-Pont de Saint-Cloud / Ligne 10.
Bus : Arrêt Général Leclerc / Lignes 160, 460, 467.
Tramway T2 : Arrêt Parc de Saint-Cloud


Une occasion pour évoquer, à l'aide de l'album du brigadier Schneider, les appartements de la dernière résidence impériale française et situer plusieurs oeuvres aujourd'hui à Versailles, dont nous pourrons faire la visite comme si le palais existait encore , selon les supports exposés .

Ruines du Salon de Mars


En savoir plus sur le Palais de Saint Cloud :

Le Palais de Saint-Cloud / [Photographies rassemblées par Armand Schneider] Avant l'incendie
Visualiser l'album



En savoir plus sur le Musée


Incendie du Palais
Photo Hellocotonfr

Bibliothéque numérique et monographique du palais disparu

Palais de Saint-Cloud, résidence impériale (1864) par Philippe de Saint -Albin, Armand Durantin - Descriptions des salons
A telecharger sur Archives.org
Château de Saint-Cloud : domaine de la couronne (1839)
A telecharger sur Archives.org
Le château de Saint-Cloud; son incendie en 1870. Inventaire des oeuvres d'art détruites ou sauvées [par] Marius Vachon (1880)
A telecharger sur Archives.org
Le Palais de Saint-Cloud. Ses origines, ses hôtes, ses fastes, ses ruines, par le cte Fleury...
A telecharger sur Gallica
Saint-Cloud, histoire et description : vue nouvelle du palais, histoire de Saint-Cloud depuis Clovis jusqu'à Louis-Philippe Ier...
A telecharger sur Gallica
Le palais impérial de Saint-Cloud, le parc et la ville / par Jaimes
A telecharger sur Gallica


Dernière édition par Admin le Lun 11 Mar 2013 - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.connaissancesdeversailles.org
Surintendant
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 2568
Age : 51
Date d'inscription : 13/12/2005

MessageSujet: 1870-1871, Saint-Cloud, l’année terrible   Dim 17 Mar 2013 - 13:19

Exposition passionnante qui nous a permis de découvrir bon nombre de documents , gravures, meubles, objets, anciennes photos relatives au palais disparu et témoignages poignants des ruines de la ville et du palais, hélas disparu à jamais, meurtri par le premier conflit avec les allemands .L'exposition Saint-Cloud, 1870-1871 : l'année terrible revient sur la destruction du château puis de la ville. Après la défaite de Sedan, ce sont les obus français, tirés depuis le mont Valérien qui, en voulant atteindre les forces adverses, détruisent et incendient le château. Fin janvier 1871, les Prussiens mettent le feu à la ville. L'exposition revient sur les fastes du palais sous Napoléon III, puis sur sa destruction. Une seconde partie est consacrée à la ville, à travers gravures, cartes postales et documents d'archive.

Les photos de l'exposition sont malheureusement interdites et le catalogue, axé sur le conflit, n'évoque que la destruction du palais et de la ville et non la splendeur et la féerie impériale de la dernière résidence de souverains français.
En savoir plus sur cette exposition

Bien que les siècles ont passés et que ce premier conflit et ses ravages sont  maintenant oublié dans notre histoire nationale, il conviendra de se souvenir de ces affrontements franco prussiens , destructions , ravages et barbaries perpétrées en pareille situation. Un monument commémore d'ailleurs cette première guerre oubliée à St Cloud .

Saint-Cloud : Monument des Victimes de 1870 Collection du château de Sceaux


Photo : ile-de-france.culture.gouv.fr

Les ruines du château sont poignantes et pathétiques : bien que le gros oeuvre fut particulièrement épargné par l'incendie, on regrettera que la 3e république de l'époque, n'ai pas envisagé la conservation et la réhabilitation du palais impérial. De nos jours, aux vues des photos, cela aurait tee parfaitement possible quant on voit ce que l'on a fait en Russie ou à Lunéville par exemple, pour prendre des exemples concrets.

Au menu, évocation des années terribles à St Cloud et au palais :

Le 15 juillet 1870, la guerre est déclarée à la Prusse dans un conseil tenu au château. Le 13 octobre 1870, le château, occupé par les Prussiens durant le Siège de Paris, fut incendié par un obus tiré par les Français depuis le Mont Valérien. Les Prussiens qui n'avaient aucun intérêt à défendre un édifice français, détruit par les Français eux-mêmes, ne firent rien pour empêcher l'incendie et laissèrent le château brûler. Fort heureusement, l'impératrice-régente, Eugénie, avait ordonné le déménagement des œuvres d'art les plus précieuses vers le garde-meubles. Un obus tiré du Mont-Valérien mit le feu (d'après la version prussienne) au palais que l'ennemi occupait. Bizarrement les Français retrouvèrent dans les ruines plusieurs traces de pétrole

L’intérêt de cette exposition pour nous est l'évocation du château disparu.

Plusieurs gravures montre la " maison des délices" de Monsieur, transformée par Marie Antoinette, évocation des occupants royaux et impériaux , quelques épaves de mobiliers comme les sièges de la tribune impériale, une commode empire de l’appartement occupé par la princesse Mathilde, l'état du parc avec la maquette du domaine très parlante, petits plâtres de statues " modernes" ayant figurées dans le parc au second empire , les vestibules et les appartements.


Maquette du Château trouvée sur le Net

Vues et maquettes du château et des appartements
Cliquez ici

On a pu ainsi parler de la princesse Palatine qui adorait séjourner dans son domaine , situer les tableaux de Nocret et Mignard - aujourd'hui à Versailles , admirer la célèbre galerie d’Apollon et son plafond gravé dont la Manufacture des Gobelins s'est inspirée pour la fameuses série de " la galerie de St Cloud" aujourd’hui au Grand Couvert de la reine à Versailles et découvrir qu'il exista une manufacture de porcelaine tendre de St Cloud à travers la présentation de tasses " trembleuses" , pot pourris, chinoiseries et pots à fards


Exemple de pot à fard en " Saint Cloud" blanc et bleu

J'en profite pour parler des installations de Louis XVI et de Marie Antoinette, évoquer et localiser les meubles de la reine dans les pièces des appartements, parler de la curieuse " cheminée atypique" de la chambre du roi avec sa fenêtre au dessus du foyer et sa " glace coulissante" à l'instar de celles de Trianon, décrire le confort des distributions avec les pièces de services et l’élégant cabinet de toilette de la reine et son petit appartement des bains du rez de chaussée, les salles à manger particulières, la nursery des enfants toute neuve dans l'aile édifiée par R.Mique,

Plan du château sous Louis XVI

Devant le plan du jardin et une illustration des fêtes de St Coud, fameuses en leur temps, on évoque les libertinages du XVIIIe et des " arracheurs de palissades", les fêtes lorraines autorisées par Marie Antoinette où les parisiens venaient voir " les eaux et l'autrichienne" - erreur politique de la reine qui mit à mal sa réputation déjà atteinte par l'affaire du collier et l'incompréhension du public pour l'achat onéreux du château de St Cloud " de par la reine"

Parmi les vues anciennes, une mention pour la " maison de l’Électeur" ( un électeur de Bavière, exilé de ses états que Louis XIV autorisa à résidé en France au début du XVIIIe )  ou château de Béarn, que la comtesse d’Artois louait sous Louis XVI pour en faire son ' Trianon" )
photo : rmn

On pourra avoir des renseignements parcellaires sur la " petite maison de la comtesse d'Artois à St Cloud" dans un topic à paraitre.

Coup d’œil aux installations entreprises par Louis Philippe dont on a pu admirer plusieurs exemplaires de son service de table à St Coud bleu et or, dont des assiettes et autres ustensiles conservant encore les traces de l'incendie, une bouteille totalement déformée et de la vaisselle aux armes impériales.

Pour les meubles , j’ai surtout retenu les chaises  XIXe (en parfait état) du " grand salon" , les chaises, fauteuils et prie dieu de la chapelle du Château sous Napoléon 1e

Recherche " Ruines du palais de St Cloud via Google

Plusieurs plans évoquant les appartements , notamment dans l'état second empire, complétés par des vues photographiques d'époque en lunette 3d pour voir les reliefs : on a l’impression d’être dans le château, parcourant les salons à travers les sièges, banquettes-poufs, billards et autres piano à queue très "Napoléon III", bras de lumière à gaz, lustre " Empire", tabourets et sièges 1e empire : mélange  apprécié par les souverains. C’est amusant de voir les images en stéréoscopie (3D) du Parc

Plan du palais impérial en 1864 - Photo :fr.academic.ru


Voir l'album du brigadier Schneider au lien du message ci dessus pour les vues intérieures et extérieures.

Très belle photo montrant l'impératrice priant dans son salon de réception, le matin  du baptême du prince impérial à ND de Paris photographiée par Gustave LeGray
Photo : Arago.fr

Clip vidéo fort illustratif avec nombre de clichés du brigadier Schneider et du photographe Pierre Ambroise Richebourg montrant St Cloud dans son état avant et après l'incendie et milles curiosités qui ont fait l’intérêt de ce palais : une étonnante bibliothèque de chaine dorée sur 3 étages avec galeries suspendues et verrière zénithale, construite par Louis Philippe au centre du château, munie de portes de glaces toute hauteur comme à Buckingham palace, l'étonnant appartement des souverains ( étrangers )  sur le parterre de l'orangerie du plus pur style Napoléon III avec capitons, boiseries Louis XVI impératrice et étonnant mobilier atypique de Cruchet,  le petit train miniature du prince impérial dans le " parc réservé" du jardin du Trocadeo, les passerelles et marquises de verre, le kiosque chinois de Louise d'Artois et du prince impérial, la lanterne de Démosthène - espèce de phare qui prévenait aux parisiens que le premier consul résidait au palais et premier monument abattu lors du conflit  par un tir français etc ...

Quelques vues de St Cloud photographié par Richebourg

Je remercie deux fidèles membres du forum de m'avoir accompagné et parcouru cette exposition , malgré un froid glacial comme pour nous rappeler ce triste événement et la disparition regrettable d'un très beau palais. Ils ont eut droit, sous ma conduite,  à une visite du château comme si il existait encore.




Souvenirs de l'année terrible 1870 - 71  Collection du château de Sceaux

Visionner la vidéo de la chaine Public Sénat présentée dans l'expo

•Pour aller plus loin :

Les Archives départementales de Haut de Seine ont publié un dossier sur la guerre de 1870 dans le département. On y trouve des photos du Château et de la ville de Saint-Cloud après les bombardements.

« Saint-Cloud, avec ses maisons sans toit et la blancheur morte de ses décombres, ressemblait à un grand cimetière dominé par sa chapelle funèbre. L’église, épargnée seule, veillait sur ce cadavre de ville. » (Théophile Gautier) Retour sur le début du mois de janvier 1871, où les forts de Vanves, Issy-les-Moulineaux et Montrouge sont bombardés par l’armée prussienne.

Pour en savoir plus sur la guerre de 1870-1871 sur le territoire des Hauts-de-Seine : Cliquez ici

Association Reconstruire Saint Cloud
Site de l'Association


A lire

Florence Austin-Montenay : "Saint-Cloud : Une vie de château" aux éditions Vogéle
Voir notre sélection numérique au message ci dessus
Revenir en haut Aller en bas
http://www.connaissancesdeversailles.org
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 7045
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Re: Exposition : 1870-1871, Saint-Cloud, l’année terrible   Lun 29 Aoû 2016 - 20:44

Complément documentaire (visite du site, du musée ...) mis en ligne par Public Sénat le 28 août 2016.


_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Exposition : 1870-1871, Saint-Cloud, l’année terrible   

Revenir en haut Aller en bas
 
Exposition : 1870-1871, Saint-Cloud, l’année terrible
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Exposition : 1870-1871, Saint-Cloud, l’année terrible
» Souvenirs de l'année terrible (1870-1871)
» un saint pour l'année
» 2010: Août - OVNI Paris saint-cloud - (92)
» L'armée de l'Est 1870-1871

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, un musée méconnu :: Expositions :: En province-
Sauter vers: