Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épuré de ces rubriques. Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Exposition : Le roi est mort ! 26/10 2015 - 21/02 2016

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
G.M.
co-Admin
G.M.

Nombre de messages : 8792
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

Exposition : Le roi est mort ! 26/10 2015 - 21/02 2016 - Page 5 Empty
MessageSujet: Rituels d’exécration à la mort du souverain Henri Duranton   Exposition : Le roi est mort ! 26/10 2015 - 21/02 2016 - Page 5 Icon_minitimeJeu 29 Déc 2016, 11:17

Prolongeant le sujet évoqué :


Rituels d’exécration à la mort du souverain dans l’ancienne France (1642-1774)
Henri Duranton, Paris, Cour de France.fr, Article inédit publié le 3 juin 2016.

   À la mort des rois, il semble que le peuple regarde ce moment comme celui de se venger de toutes les calamités qu’il a souffertes. Mémoires secrets pour servir à l’histoire de la République des Lettres, 3 juin 1774.

   Les épigrammes pleuvent sur le tombeau du feu roi et les vers d’éloges volent au pied du trône de son successeur. Suard, Correspondance littéraire, p. 667 (Lettre du 8 juin 1774)

Composé par un inconnu au moment de la mort de Louis XIV, le manuscrit 1674 de la bibliothèque municipale de Lyon semble ne se distinguer en rien de tant d’autres recueils du même genre.
Il collecte nombre de pièces suscitées par l’événement. Ce ne sont que Relation de ce qui s’est passé de plus considérable pendant la maladie du Roi et depuis sa mort, ou Mandement de Son Éminence Monseigneur l’archevêque de Paris pour ordonner des prières publiques pour le repos de l’âme du feu Roi, ou Oraison funèbre de très-haut, très-puissant et très-excellent prince Louis XIV, roi de France et de Navarre, prononcée en l’église de l’abbaye royale de Saint-Denis le 23ème jour d’octobre 1715 par Messire Honoré de Quiqueran de Beaujeu, évêque de Castres, etc. S’y distingue tout particulièrement une immense gravure, qu’il a fallu plier en quatre pour la mettre aux dimensions du recueil, intitulée L’apothéose de Louis XIV et les heureux prémices du règne de Louis XV, tableau allégorique où, sous le regard attendri de déesses figurant l’Abondance, l’Espérance, la Paix et l’Amour des peuples, l’on voit « dans le ciel Jupiter qui préside avec Junon son épouse et reçoit le Roi au nombre des Dieux » tandis que sont célébrées « les merveilleuses qualités du duc d’Orléans ».

Or, de manière abrupte, sans transition, le dernier tiers du recueil est occupé par nombre de textes, presque tous très courts, qui, sous forme d’épitaphes s’ouvrant par la formule traditionnelle Ci-gît, sont autant de satires sanglantes du roi défunt.
Le contraste est si frappant qu’il interpelle le chercheur en lui laissant entrevoir un double registre de réactions, violemment antagonistes, à la mort du souverain : celui, bien connu, des célébrations officielles, et un autre, souterrain, peu étudié à ce jour, qui s’inscrit en total contrepoint du premier.
Pour explorer cette opposition terme à terme, il paraît opportun de commencer par un bref rappel de la version officielle contre laquelle l’autre viendra s’inscrire en faux ...

Lien pour accéder à la totalité de l'article : http://cour-de-france.fr/article4322.html?lang=fr

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
A-Marie
Duchesse, Duc et Pair de France
A-Marie

Nombre de messages : 1060
Localisation : Val de Galie
Date d'inscription : 25/05/2013

Exposition : Le roi est mort ! 26/10 2015 - 21/02 2016 - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Exposition : Le roi est mort ! 26/10 2015 - 21/02 2016   Exposition : Le roi est mort ! 26/10 2015 - 21/02 2016 - Page 5 Icon_minitimeMar 12 Mar 2019, 17:13

Pour l'exposition, les Archives municipales de Versailles avaient prêté le registre de la paroisse où est inscrit le décès de Louis XIV, document qu'elles conservent. Il était ouvert à la page où la déclaration est portée avec beaucoup de retard entre le 17 et 18 octobre 1715.
Ce registre comporte deux autres notifications qui concernent le décès du Roi :
- Une note en marge est inscrite à la date de son décès le 1er septembre.
- Sur une page de septembre ultérieure apparaissent les dates où ses entrailles, son cœur et son corps ont été placés respectivement à Notre Dame de Paris, St Louis des Jésuites à Paris et à l'abbaye royale de St Denis.

Exposition : Le roi est mort ! 26/10 2015 - 21/02 2016 - Page 5 Dsc05511



Exposition : Le roi est mort ! 26/10 2015 - 21/02 2016 - Page 5 Dsc05423



Exposition : Le roi est mort ! 26/10 2015 - 21/02 2016 - Page 5 Dsc05510
Revenir en haut Aller en bas
 
Exposition : Le roi est mort ! 26/10 2015 - 21/02 2016
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Ostension de la Sainte Tunique de Trèves
» DGH et nouveau statut des professeurs pour le lycée année 2015-2016
» revalorisation indiciaire catégorie B
» augmentation de la pension civile : baisse salaire janvier 2014.
» Nuit des étoiles en Moselle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, un musée méconnu :: Expositions :: A Versailles-
Sauter vers: