Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épurgé de ces rubriques.Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Expo. Les secrets de la laque française : le vernis Martin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6606
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Expo. Les secrets de la laque française : le vernis Martin    Dim 29 Déc 2013 - 23:34


Fragment de décor de ber­line ou de cla­ve­cin, Anonyme, Paris, vers 1745,
Bois, pré­pa­ra­tion, fond or, décor peint à l’huile, ver­nie polie, laque trans­pa­rente.
Paris, Musée des Arts déco­ra­tifs © Les Arts Décoratifs / photo : Jean Tholance

Les secrets de la laque française : le vernis Martin
du 13 février 2014 au 8 juin 2014

Les Arts Décoratifs 107, rue de Rivoli 75001 Paris


Les Arts Décoratifs mettent le XVIIIe siècle à l’honneur. En consacrant une grande exposition aux secrets de la laque française, le musée révèle l’engouement pour une technique qui incarne le luxe et le raffinement. Du plus imposant au plus discret, du plus somptueux au plus modeste : meubles, panneaux de boiserie, objets d’ameublement, boîtes et étuis, carrosses et traîneaux dessinent l’histoire d’une passion largement partagée par une clientèle parisienne et européenne, qui dépassa celle de la chinoiserie à laquelle cette production sacrifia. La question particulière du Vernis Martin, expression que seuls les français utilisent, pour parler de la laque, soulève de nombreuses interrogations qui trouvent ici, pour la première fois, des réponses étayées par de nombreuses études et exemples. Réalisée en collaboration avec le Lackkunst Museum de Münster en Allemagne, l’exposition, mise en scène par Philippe Pumain, réunit près de 300 objets.


Commissariat
- Anne FORRAY-CARLIER, conservatrice, département XVIIe-XVIIIe, musée des Arts décoratifs
- Monika KOPPLIN, directrice du Lackkunstmuseum Münster
Assistées de Sophie MOTSCH et Catherine GOUEDO, assistantes du département XVIIe-XVIIIe, musée des Arts décoratifs

Scénographie

- Philippe PUMAIN

Vers la fin du XVIIe siècle, le coût de plus en plus élevé de la production de laque japonais et la qualité moindre des laques d’importation chinois, amènent les européens à vouloir s’approprier la maîtrise de cette matière. L’étude de la laque conduit ainsi d’habiles artisans, tant en Allemagne, en Angleterre et en Hollande, qu’en France à retrouver cet aspect velouté et profond et à imiter avec talent les productions orientales. A Paris, de nombreux ateliers de peintres doreurs -vernisseurs voient ainsi le jour faubourg Saint-Antoine à proximité des ébénistes – menuisiers, les liant ainsi dès le départ au domaine du meuble. Parmi les plus célèbres, ceux des frères Martin, rues des faubourgs Saint-Denis et Saint-Martin, dont la renommée associa le nom à leur technique, puis à l’ensemble des laques produites en France. Ces vernis, travaillés selon le même principe de couches superposées que la laque d’Extême Orient, n’ont pourtant rien en commun avec celle-ci du point de vue de la composition chimique. Ils sont différents selon les ateliers et leur recette est gardée secrète. C’est l’introduction de la couleur qui fait l’une des spécificités de la laque française. Les compositions de vernis permettent une plus large gamme. Désormais, se substituent aux fonds noirs et rouges, des fonds jaune, bleu, vert, blanc ou or. En faisant ainsi évoluer la technique, les peintres vernisseurs, sous l’impulsion des marchands merciers répondent aux goûts des clients. L’iconographie s’éloigne peu à peu des scènes et paysages asiatiques pour intégrer, assimiler l’art des peintres d’alors. Les œuvres de Greuze, Boucher, Oudry ou Vernet sont les principales sources d’inspiration et recouvrent une typologie extrêmement variée d’objets. Le vernis Martin sublime ainsi tout type de supports (bois, métal, argent, céramique, tôle…) et s’applique à toutes les formes, du plus petit objet au plus grand, de la navette ou bobine de fil aux pièces imposantes de mobilier, du panneau à la théière en passant par les horloges, boîtes ou étuis. Les intérieurs des grandes demeures s’en remplissent, faisant du vernis Martin un témoin de l’art de vivre du XVIIIe siècle français. Ce siècle des lumières qui aime autant l’art que les sciences, produit de nombreux instruments de mesure et de musique qui passent également entre les mains des vernisseurs. Mais la production atteint les sommets du raffinement à travers les décors qui parent les carrosses et les berlines, recherchés par toutes les cours d’Europe. Paris dénombre pas moins de 200 ateliers spécialisés dans la production d’attelages.

L’exposition présente les différentes étapes qui ont conduit les frères Martin et leurs confrères parisiens à élaborer les techniques. Quelques oeuvres introduisent le visiteur dans l’univers des laques asiatiques afin d’évoquer leur exportation vers l’Europe et la fascination qu’elles ont suscité. Les autres constituent les jalons de cette étonnante quête, partie de l’imitation jusqu’à son émancipation.

Curieux paradoxe que cette technique, célébrée par Voltaire, vilipendée par Mirabeau, pour laquelle, si l’on en connaît bien les protagonistes, les quatre frères Martin, on ne peut attribuer avec certitude les œuvres produites par leurs ateliers !

En effet, les Martin, tout comme leurs confrères peintres doreurs-vernisseurs, ne signaient ni ne marquaient leur production. C’est donc un défi que se lancent le Lackkunst Museum de Münster et le musée des Arts décoratifs à Paris en rassemblant pour la première fois un choix d’œuvres significatives et représentatives de ce qui fut la production des peintres vernisseurs parisiens.

L’exposition s’accompagne de la publication d’un catalogue auquel participent différents spécialistes. Il est l’occasion de préciser ce terme de « vernis Martin » qui, s’il s’avère familier de quelques professionnels, l’est beaucoup moins du grand public.

Quand et comment il s’est imposé pour désigner une production dont l’exposition s’emploie à définir les contours. Mais surtout, le catalogue propose pour la première fois un regard scientifique sur cette technique et les matériaux employés. En effet une collaboration avec le Laboratoire de Recherche des Musées de France a permis d’étudier dans le cadre d’une recherche interdisciplinaire associant physico-chimistes, historiens et restaurateurs la matérialité et les pratiques artistiques de ces objets vernis afin de comprendre leurs procédés de création et identifier d’éventuelles spécificités de pratiques en fonction des domaines.

Cette approche est corrélée à leur étude iconographique et historique.
© Les Arts Décoratifs

Quelques liens connexes sur le forum :

http://www.connaissancesdeversailles.org/t3035-arriere-cabinet-de-la-reine-boudoir-de-la-dauphine-de-saxe?highlight=vernis+martin#61391
http://www.connaissancesdeversailles.org/t616p90-lieux-discrets?highlight=vernis+martin#4962

http://www.connaissancesdeversailles.org/t3538p210-restitution-remeublement-appartements-dauphin-dauphine?highlight=vernis+martin#61386
http://www.connaissancesdeversailles.org/t3880p120-remeublement-de-l-appartement-de-victoire-et-adelaide?highlight=vernis+martin#36889
http://www.connaissancesdeversailles.org/t3880p120-remeublement-de-l-appartement-de-victoire-et-adelaide?highlight=vernis+martin#36887

...

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Filles, Fils de France
avatar

Nombre de messages : 9048
Age : 70
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: Expo. Les secrets de la laque française : le vernis Martin    Lun 30 Déc 2013 - 8:27

Voilà un sujet bien intéressant. Le vernis Martin est vraiment un point d'orgue de la création décorative du XVIII° siècle, sans doute induit par l'aspect de la porcelaine et sa brillance.
Les restitutions de décors à Versailles (Dauphin/Dauphine, du Barry) donnent envie d'en savoir plus sur cette technique, aussi bine que pour les meubles et objets d'art.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 12167
Age : 51
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: bureau pente delorme martin vernis bellevue pompadour   Lun 30 Déc 2013 - 10:32

avec le chef d’œuvre conservé au Arts décoratifs :


Le Secrétaire en pente de mme de Pompadour à Bellevue
Attribué à Adrien Faizelot Delorme (1691-1768), ébéniste
Attribué à Étienne-Simon Martin (1703-1770), vernisseur
Paris, vers 1749-1750
Bâti de peuplier ou tilleul, sycomore, noyer, placage de prunier et amarante ; vernis bleu et rouge, moire bleue, papier bleu, bronze argenté, bronze doré, fer
Marque au feu : BV sous une couronne fermée ; inscription à l’encre : N°3./2703 ; inscription à la mine de plomb au revers des tiroirs : 1, 2, 3, et M. Victoire ; numéro peint : D.-W. 1404
H. 88 ; l. 69 ; pr. 43 cm
Don David et Flora David-Weill, 1937
Inv. 32636
© Les Arts Décoratifs

Et bien d'autres :




Louvre


© RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Christophe Fouin

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.


Dernière édition par M. de Noisy le Lun 30 Déc 2013 - 12:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Filles, Fils de France
avatar

Nombre de messages : 9048
Age : 70
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: Expo. Les secrets de la laque française : le vernis Martin    Lun 30 Déc 2013 - 12:18

Oh Merci pour la commode et l'encoignure de Mme du Mailly dont la restauration aura été si spectaculaire. Du coup on en oublie presque le cabinet de Marie-Josèphe de Saxe derrière le cabinet doré.
Mais notre chère Grande Mademoiselle avait donné tous les liens


Dernière édition par Alain Roger-Ravily le Lun 30 Déc 2013 - 12:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chancelier d'Aguesseau
Princesse, Prince Etranger
avatar

Nombre de messages : 1089
Age : 46
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: boiserie cabinet dauphin dauphine saxe vernis martin    Lun 30 Déc 2013 - 12:22

Bien belle exposition en perspective!!!
Quelques vues du cabinet intérieur de la Dauphine (en partie restitué) :








et chez le dauphin :

(C) Photos personnelles
Revenir en haut Aller en bas
http://orange.fr
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6606
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Re: Expo. Les secrets de la laque française : le vernis Martin    Mer 22 Jan 2014 - 12:23

Les dessous de l’exposition
Les secrets de la laque française. Le vernis Martin
Jeudi 6 mars / 18 h 30

La préparation d’une exposition vaut à son commissaire beaucoup de joies et quelques peines... Joies car partir à la recherche de l’objet qui illustre une matière, un savoir-faire, une forme est toujours source d’agréables surprises.
Peines car lorsque l’œuvre est dénichée, alors s’élèvent des interdits de toutes natures compromettant le prêt et par-là même l’impossibilité de faire partager au public ces trésors.
Cette conférence d’Anne Forray-Carlier, commissaire de l’exposition, sera donc l’occasion de dévoiler quelques pièces majeures qui complèteront le panorama offert par le musée des Arts décoratifs sur le vernis Martin.

Salle de conférences
Entrée : 111, rue de Rivoli, 75 001 Paris
Réservation impérative : dans la limite des places disponibles, par e-mail : conference@lesartsdecoratifs.fr (avec confirmation de l’inscription en retour)

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6606
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: vernis martin exposition coffre laque Japon chaise affaires   Mar 11 Fév 2014 - 20:02

Les œuvres prêtées par le château de Versailles
Si l’exposition présente les différentes étapes qui ont conduit les frères Martin et leurs confrères parisiens à élaborer les techniques, quelques oeuvres introduisent le visiteur dans l’univers des laques asiatiques afin d’évoquer leur exportation vers l’Europe et la fascination qu’elles ont suscité. Oeuvres parmi lesquelles nous trouvons ce coffre adapté en chaise d'affaires prêté par le Château.



© EPV
Nº d'inventaire: T 552 C.1
Coffre adapté en chaise d'affaires
Japon XVIIe siècle
Date de création : vers 1640
Dimensions : oeuvre: 55,2 x 41,5 x 38,2 cm
Matière et technique : laque ; bronze doré

Constitué de panneaux de laque du Japon de très haute qualité, ce coffre adapté en chaise d'affaires a été saisi sous la Révolution au château de Chantilly, propriété du prince de Condé. De là il gagna le Muséum (Musée du Louvre) avant d'intégrer le Garde-Meuble en 1802. Lors du retour des Bourbon en 1814, il fut réclamé en vain par le Prince de Condé qui le désignait comme "chaise percée du duc de Richelieu". Il fut envoyé une première fois à Trianon en 1851 où il resta jusqu'en 1855. Choisi par l'impératrice Eugénie, il fut placé en 1867 dans la garde robe de Marie-Antoinette.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6606
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: vernis martin exposition cartel Filleul Joseph-François    Mar 11 Fév 2014 - 20:02


© RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Droits réservés

Cartel
Nº d'inventaire: V 5722
Auteur : Filleul, Joseph-François
Date de création : 1701-1800
Dimensions : oeuvre: 82 x 44 x 19 cm
Matière et technique : bronze ciselé, bronze doré, tôle laquée, verre, émail, acier, laque

Pourvu en 1744 d'un brevet de valet de chambre et horloger ordinaire de la Dauphine (Marie-Thérèse Raphaëlle puis Marie-Josèphe de Saxe), Filleul livra plusieurs pendules pour le garde-meuble particulier de ces princesse. A la mort de la dauphine de Saxe, les effets de son garde-meuble furent intégrés à celui de la Couronne ; un cartel du même modèle et du même horloger est décrit sous Louis XVI dans le salon des Nobles de la Reine à Versailles.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6606
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: vernis martin exposition traineau roseaux patineur   Mar 11 Fév 2014 - 20:02


© RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Gérard Blot
N° d’inventaire : T771C
Traineau "aux roseaux"
Caisse en carton bouilli en forme de coquille ornée à relief d'éléments végétaux et marins vers 1740


© RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Gérard Blot
Nº d'inventaire: T 767 C
Traineau "au patineur"- caisse en bois à décor peint de figures et paysages d'hiver et sculpté d'une chimère à la proue et d'un triton sous le siège du cocher, garnie de velours de soie vert-jaune- brancards se terminant en dragon ailé vers 1720

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6606
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: miroir bois vernis Martin bronze doré exposition   Mar 11 Fév 2014 - 20:02




© RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Christophe Fouin

Miroir
Nº d'inventaire: VMB 14504.2
Date de création : 1723-1774
Dimensions : oeuvre: 66 x 55 cm
Matière et technique : bois, vernis Martin, bronze doré

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.


Dernière édition par Grande Mademoiselle le Dim 16 Fév 2014 - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6606
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: étui venis martin chasse Boucher jeux enfants scène galante   Mar 11 Fév 2014 - 20:03


© Château de Versailles, Dist. RMN-Grand Palais / Christophe Fouin
Nº d'inventaire: V 5845.202
Anonyme Paris XVIIIe siècle, Boucher, François
1751-1800
Matière et technique : or, carton vernis, écaille de tortue, cristal
Cet étui de forme cylindrique est peint sur toute sa surface extérieure de scènes polychromes divisées en trois registres. Le registre inférieur figure deux enfants peints en grisaille sur un paysage en camaïeu rouge. Cette scène s'inspire de la composition " La Chasse " peinte par François Boucher. La partie centrale de l'étui représente un jeune garçon jouant de la cornemuse devant un chien, cette scène est une autre interprétation d'une création de François Boucher. Sur le couvercle, un agneau est couché près d'un panier de fleurs.




© Château de Versailles, Dist. RMN-Grand Palais / Christophe Fouin
N° d’inventaire : V5845.201
Etui de forme cylindrique comporte un couvercle indépendant. Il est décoré d'un vernis sur un support d'écaille. étui de forme cylindrique comporte un couvercle indépendant. Le plat du couvercle dépeint une coccinelle. le Dessous : papillon polychrome. le corps de l'étui : scène de jeux d'enfants en frise



© Château de Versailles, Dist. RMN-Grand Palais / Christophe Fouin
N° d’inventaire : V5845.204
1876-1900- étui en bois de forme cylindrique - vernis rouge orné de scènes galantes en frise en camaieu or

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6606
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Commode Joubert Gilles vernis martin exposition   Mar 11 Fév 2014 - 20:03


© Château de Versailles, Dist. RMN-Grand Palais / Christophe Fouin

Nº d'inventaire: VMB 14617
Commode
Auteur : Joubert, Gilles
Date de création : 1745-1755
Dimensions : oeuvre: 83 x 115 x 53,6 cm
Matière et technique : Bâti : chêne. Placage : bois de palissandre et bois de padouk au revers des vantaux.
En façade et sur les côtés : décor en vernis Martin de fleurs et de filets rouges sur fond blanc. Bronzes argentés ; dessus de marbre serancolin.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Monsieur de Marigny
Princesse, Prince Etranger
avatar

Nombre de messages : 1594
Age : 99
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Expo. Les secrets de la laque française : le vernis Martin    Mer 12 Fév 2014 - 8:33

Citation :
Cartel
Nº d'inventaire: V 5722
Auteur : Filleul, Joseph-François
Date de création : 1701-1800
Dimensions : oeuvre: 82 x 44 x 19 cm
Matière et technique : bronze ciselé, bronze doré, tôle laquée, verre, émail, acier, laque

Pourvu en 1744 d'un brevet de valet de chambre et horloger ordinaire de la Dauphine (Marie-Thérèse Raphaëlle puis Marie-Josèphe de Saxe), Filleul livra plusieurs pendules pour le garde-meuble particulier de ces princesse. A la mort de la dauphine de Saxe, les effets de son garde-meuble furent intégrés à celui de la Couronne ; un cartel du même modèle et du même horloger est décrit sous Louis XVI dans le salon des Nobles de la Reine à Versailles.

_________________

Je suis surpris à propos de ce modèle de cartel que, dans le néanmoins excellent catalogue de cette exposition, Mme Forray-Carlier ne reprenne pas l'identification de M. Baulez puisqu'elle donne une provenance versaillaise plutôt à d'un cartel avec amour d'un modèle proche mais avec variantes des collections du Sénat, actuellement au palais du Petit-Luxembourg, que M. Baulez connaît mais qu'il n'a pas identifié avec ce modèle.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6606
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Re: Expo. Les secrets de la laque française : le vernis Martin    Mer 12 Fév 2014 - 22:46


(©bibliochâteau)
Photo prise aujourd'hui à l'inauguration de l'exposition.

Au premier plan : Berline de la maison du Roi, Paris, vers 1760
Bois sculpté et doré, laques noire, rouge, peinture à l’huile vernie polie, laque aventurine, laque transparente. (Lisbonne, Museu Nacional dos coches)

Au second plan : Chaise à porteurs, décor attribué à Christophe Huet, Paris, vers 1750 (Lyon, musée des Arts décoratifs)

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Comte de Saint Germain
Baronne, Baron
avatar

Nombre de messages : 121
Age : 39
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Expo. Les secrets de la laque française : le vernis Martin   Mer 12 Fév 2014 - 23:02

Je reviens de l'inauguration de l'expo. Beaucoup, beaucoup de monde... il me faudra revenir pour apprécier réellement cette exposition très intéressante. J'ai pu m'attarder devant une boiserie du château de Croissy, ou les étuis déjà mis sur le forum. Par contre on regrette encore une fois le caractère sommaire des cartels. Je n'ai pas pu consulter le catalogue.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.connaissancesdeversailles.org/
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6606
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Vernis Martin Nissim Camondo bvrb encoignure   Mar 18 Fév 2014 - 18:43


Encoignure (paire), attribué(es) à Bernard Van Risen Burgh (BVRB), Paris, vers 1750
Bâti en chêne, laque du Japon pour la face ; vernis Martin pour les côtés ;
bronze ciselé et doré ; marbre griotte.
Inv. CAM 36.1 et 2
© Les Arts Décoratifs

Le vernis Martin au musée Nissim de Camondo
Ce parcours est proposé dans le cadre de l’exposition Les secrets de la laque française : le vernis Martin au musée des Arts décoratifs du 13 février au 8 juin 2014.

Téléchargez le dépliant du parcours ici.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 12167
Age : 51
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Expo. Les secrets de la laque française : le vernis Martin    Mar 18 Fév 2014 - 19:57

Le catalogue :



Les Secrets de la laque française. Le vernis Martin
Auteur Annne Forray-Carlier et Monika Kopplin
(sous la direction de)
Prix : 59,00 €
320 pages
450 illustrations
24 x 30 cm
Relié plein papier
ISBN : 978-2-916914-47-3

Vers la fin du XVIIe siècle, le coût de plus en plus élevé de la production des laques japonais et la qualité moindre des laques chinois conduisent les Européens à vouloir s’approprier la maîtrise de cette matière.
En Allemagne, en Angleterre, en Hollande et en France, des artisans cherchent à retrouver son aspect velouté et profond et à imiter avec talent les réalisations orientales.
À Paris, les frères Martin figurent parmi les plus célèbres peintres vernisseurs : leur nom est bientôt associé à cette technique, puis à l’ensemble des objets en laques produits en France.

La virtuosité technique, l’introduction de la couleur – aux fonds noirs et rouges succèdent des fonds jaune, bleu, vert, blanc ou or – et le renouvellement de l’iconographie, qui s’applique à tous types de support et à des objets de toutes les tailles, font du vernis Martin un sommet du raffinement de l’art du XVIIIe siècle français.

Les auteurs :
- Anne Forray-Carlier, conservatrice en chef du département XVIIe-XVIIIe siècles au musée des Arts décoratifs à Paris,
auteur de Le Mobilier du musée Carnavalet (Faton, 2000) et de Les Boiseries du musée Carnavalet (Vial, 2010)
- Monika Kopplin, directrice du Lackkunst Museum à Münster (Allemagne), auteur de nombreux livres sur la laque.

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
Lebrun
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4707
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: cabinet paulmy arsenal etagere encoignure barometre   Jeu 20 Fév 2014 - 19:14

Quelques photos, où il est interdit d'en faire (mais bon, tout cela est tellement vain), d'une exposition superbe et très instructive.

Cabinet du Marquis de Paulmy (bibliothèque de l'Arsenal)



Etagère en laque rouge (coll. part.)



Baromètre en forme de pavillon (coll. part.)



Encoignure d'une paire (et commode) (coll. part.)



Commode en laque jaune (coll. part.).



Feu, d'une paire (coll. part.).



Dessus-de-porte d'un cabinet chinois provenant de l'hôtel du duc de Richelieu (musée Carnavalet)



Berline de la maison du roi (Lisbonne, musée des carrosses).
Caisse de berline grand gala (Compiègne, musée de la voiture).



Chaise à porteurs (Lyon, musée des arts décoratifs), vue de la nef.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6606
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Re: Expo. Les secrets de la laque française : le vernis Martin    Dim 23 Fév 2014 - 0:11



Présentation de l'exposition par Anne Forray-Carlier

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Monsieur de Marigny
Princesse, Prince Etranger
avatar

Nombre de messages : 1594
Age : 99
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Expo. Les secrets de la laque française : le vernis Martin    Sam 8 Mar 2014 - 10:56

L'exposition est magnifique, copieuse, beaucoup d'oeuvres issues de coll. part., les cartels clairs, courrez-y !

Par contre n'y allez pas en nocturne. Eclairage sommaire depuis les plafonds qui écrase les oeuvres, lumière crépusculaire parfois. Les oeuvres sont très mal éclairées même en prenant en compte l'obligation d'un éclairement inférieur à 50 lux, les côtés des meubles sont dans le noir complet, certains spots H.S. plongent d'autres oeuvres dans le noir comme la maquette de chaise à porteurs et le tableau à côté, éclairés pourtant le soir de l'inauguration ! Cela efface l'éclat des couleurs et c'est dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Lebrun
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4707
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Expo. Les secrets de la laque française : le vernis Martin    Sam 8 Mar 2014 - 13:20

La conférence que donnait Mme Carlier jeudi soir était extrêmement intéressante.

Nous ont été présentés et commentés tous les meubles et objets qui avaient été pressentis pour être exposés et qui n'ont pas pu venir pour des raisons très variées : coût de transport, location (oui, le V&A loue ses oeuvres pour des expos temporaires), fragilité, état de conservation interdisant tout déplacement, refus de propriétaires privés ou publics (le Louvre rouvrant ses salles XVIIIe n'a pas souhaité prêter ses trésors), oeuvres connues mais non localisées.

Un seconde exposition en somme.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6606
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: vernis martin encoignure boiserie crecy   Mar 18 Mar 2014 - 22:58


Vue de l’exposition
Au centre : commode de Madame Adélaïde par Joubert, 1755
A droite : panneau de boiserie du château de Crécy (?), vers 1750
A gauche : encoignure, vers 1750
Photo : © Luc Boegly

Image extraite de l'article publié par Bénédicte Bonnet Saint-Georges dans La Tribune de l'Art (mardi 18 mars 2014). A lire ici ; http://www.latribunedelart.com/les-secrets-de-la-laque-francaise-le-vernis-martin-4959

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Comte de Saint Germain
Baronne, Baron
avatar

Nombre de messages : 121
Age : 39
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Expo. Les secrets de la laque française : le vernis Martin   Mer 19 Mar 2014 - 10:24

Une journée d’étude est organisée le 1 avril aux arts déco dans le cadre de l'expo sur les laques avec le soutien du C2RMF. Cet événement sera gratuit et ouvert à tous.

Voici le programme détaillé
Revenir en haut Aller en bas
http://www.connaissancesdeversailles.org/
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6606
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: cartel vernis martin Daillé Dondeine ainé   Mar 1 Avr 2014 - 23:32

Deux ajouts liés à l'actualité des ventes aux enchères :


Cartel et son socle en vernis Martin à fond vert, à décor floral polychrome, le socle orné d'un couple de colombe près de leur nid.
Riche ornementation de bronze doré, cadran de type français à douze réserves émaillées indiquant les heures. A l'amortissement amour donnant à boire à une chimère marine.
Signé DAILLÉ Paris. Un motif de bronze portant la marque au "C" couronné. Epoque Louis XV H. 110 - L. 42 - P. 22 cm (07/04 Rieunier & Associés)


Cartel et son socle. Vernis Martin. Bronzes dorés. Milieu du XVIIIe s. Signé Dondeine L'ainé/à Thionville
H. 107 - L. 47 - P. 19 cm. Christie's. L. 17/04

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 12167
Age : 51
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: commode grandjean macret waddesdon berline maion roi 1760   Ven 30 Mai 2014 - 20:52

Pour ceux qui ne l'aurait pas encore vue, cette exposition exceptionnelle s'achève le 8 juin prochain,
on pourra la coupler avec l'exposition sur les collections chinoises au musée des Arts décoratifs.


Commode à deux rangs de tiroirs, transformée en console, estampillée de Jean-Louis Grandjean et Pierre Macret, Paris, vers 1755
Bâti en chêne et résineux, préparation, laque verte, décor à l’huile, laque transparente, bronze doré, marbre Sarrancolin.
Waddesdon, The Rothschild collection (Rothschild Family Trust)
© DR


Berline de la maison du Roi, anonyme, Paris, vers 1760
Bois sculpté et doré, laques noire, rouge, peinture à l’huile vernie polie, laque aventurine, laque transparente.
Intérieur garni de velours bleu brodé d’or, taffetas bleu, cuir, verre et métal.
Lisbonne, Museu Nacional dos coches
© DR


détail

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expo. Les secrets de la laque française : le vernis Martin    

Revenir en haut Aller en bas
 
Expo. Les secrets de la laque française : le vernis Martin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les secrets de la laque française (Paris)
» Initiation à la vie politique Française Option B
» [Autorité héraldique] [BELGIQUE] Communauté française de Belgique : du nouveau !
» Petit débat sur la nécessité d'inscrire la gastronomie française au patrimonie mondial de l'UNESCO
» [En ligne] Armorial de la noblesse française (XVII-XIX)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, un musée méconnu :: Expositions :: A Paris-
Sauter vers: