Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épuré de ces rubriques. Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tristan et la culture aristocratique

Aller en bas 
AuteurMessage
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8234
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Tristan et la culture aristocratique   Lun 20 Jan 2014 - 13:24



Journée d'études organisée par le Centre de recherche du château de Versailles, la Société des Amis de Tristan l'Hermite
et le laboratoire États, société, religion et dirigée par Constance Griffejoen-Cavatorta.

samedi 22 mars 2014 de 9h30 à 17h

Grande écurie du château de Versailles - salle des colonnes

La noblesse connaît, dans la première moitié du XVIIe siècle, de profonds bouleversements. Elle est peu à peu dépossédée du rôle politique qu'elle considère devoir légitimement jouer. S'affirmer comme membre du second ordre devient dès lors un véritable enjeu : il est primordial de paraître ce qu'on est. L'aristocrate revendique sa spécificité par sa manière de se comporter, à la Ville, à la Cour ou sur les champs de bataille, mais il se raffine également en ciselant un art de penser, de parler et d'écrire. Il cultive des valeurs en étroite relation avec la gloire et l'honneur, le prestige et le faste. Cette manière noble est mise en scène et souvent magnifiée dans les différents genres de l'écriture de soi, comme les Mémoires, les Lettres, ou encore, si l'on prend l'exemple précis de Tristan L'Hermite, dans le roman autobiographique, mais elle apparaît aussi dans les pièces poétiques et dramatiques.

Cette journée d'études qui aborde pour la première fois les liens de Tristan avec la culture aristocratique a pour objectif de mieux comprendre la façon dont celui-ci contribue à l'expression des valeurs de la noblesse. Qu'est-ce qui dans son existence témoigne de son appartenance au second ordre ? Et surtout, en quels lieux de son oeuvre littéraire, et selon quelles modalités voit-on saillir les caractéristiques de la culture aristocratique ? Comment fait-il des oeuvres qu'il crée l'instrument de la (re)construction de son identité nobiliaire, en élaborant sa propre éthique ou celle des personnages qu'il imagine ? Plus généralement, il s'agit d'envisager comment les valeurs qui constituent la culture aristocratique sont revendiquées au service d'une ambition de distinction.

Programme :

Matinée


Président de séance : Mathieu da Vinha Directeur scientifique du Centre de recherche du château de Versailles

9h45 : Accueil des participants
10h : Tristan et la culture aristocratique : enjeux d’une thématique peu explorée, Constance Griffejoen-Cavatorta (ESR-DYPAC, UVSQ)
10h20 : Culture de guerre, héroïsme et ambition personnelle dans la noblesse seconde du temps de Louis XIII, Jean-Marie Constant (Université du Maine)
10h50 : Pause
11h10 : Les valeurs aristocratiques dans Le Page disgracié, Jean Garapon (Université de Nantes)
11h40 : Tristan, entre la plume et l’épée : choix de vie et vocation lettrée d’un jeune aristocrate à l’âge de Louis XIII, Emmanuel Bury (ESR-DYPAC, UVSQ)
12h10 : Discussion

Après-midi

Président de séance : Alain Génetiot Professeur à l’université de Lorraine et président de la Société des Amis de Tristan L’Hermite

14h45 : Un « air de noblesse » : le gentilhomme-poète et la musique au temps de Louis XIII, Thomas Leconte (Centre de musique baroque de Versailles)
15h15 : La Lyre de Tristan : une oraison funèbre de la noblesse ?, Sophie Tonolo (ESR-DYPAC, UVSQ)
15h45 : Pastorale mélancolique et idéal aristocratique dans Les Plaintes d’Acante, Carine Luccioni (Centre d’étude de la langue et de la littérature françaises des XVIIe et XVIIIe siècles, Université Paris-Sorbonne)
16h15 : Discussion

Inscription obligatoire :

en ligne : www.chateauversailles-recherche.fr (« événements sur inscription »)
par mail : colloques@chateauversailles.fr
par téléphone : +33 (0)1 30 83 75 12

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 14911
Age : 53
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: tristant l'hermite poete   Lun 20 Jan 2014 - 19:35

François L'Hermite, sieur du Soliers, dit Tristan L'Hermite


(c) RMN
né à Janaillat (Creuse) au château de Soliers en 1601 et mort à Paris le 7 septembre 1655, il fut est un poète et dramaturge français.

Descendant prétendument de Pierre l'Ermite, le prédicateur de la première croisade, sa famille quasiment ruinée le place comme page chez Henri de Bourbon-Verneuil, fils illégitime d’Henri IV et de la marquise de Verneuil, en 1604.
ll entre ensuite au service de Scévole de Sainte-Marthe, trésorier de France avant de devenir secrétaire du marquis de Villars-Montpezat.
Débauché, ivrogne et joueur, d'un caractère violent et querelleur, il s'exile en Angleterre en 1619, après avoir tué un gentilhomme en duel.

En 1620, il participe aux campagnes de Louis XIII contre les huguenots dans le Sud-Ouest.
En 1621, il entre au service de Gaston d'Orléans, frère de Louis XIII et participe à la création de plusieurs ballets de cour.

Il est élu à l’Académie française en 1649.
Il meurt de la tuberculose

Son frère Jean-Baptiste (mort en 1670) fut quant à lui historien et héraldiste.

*-*-*--*-* *-* -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

En revanche quelle est cette salle des colonnes à la grand écurie de Versailles ?

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8234
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Re: Tristan et la culture aristocratique   Lun 20 Jan 2014 - 20:35

La salle des colonnes est située au rez-de-chaussée de l'aile de Saint-Cloud de la Grande Ecurie.
Ci-dessous une photo datant de l'exposition de l’Abattage du Tapis Vert, dans cette même salle.


© agencezele

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tristan et la culture aristocratique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tristan et la culture aristocratique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes petits monstres en culture
» Fiche de culture Ferocactus glaucescens
» Culture des plantes carnivores : généralités
» Culture : français vs Anglais
» Fiche de culture Epithelantha micromeris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, Recherches, Etudes et Vie scientifique :: Journées d'études-
Sauter vers: