Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épurgé de ces rubriques.Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Visite à l'atelier de restauration des sculptures du C2RMF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6854
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Re: Visite à l'atelier de restauration des sculptures du C2RMF   Lun 14 Déc 2015 - 14:00

Il s'agissait alors d'un badigeon dit permanent, motivé par une exposition totale des oeuvres dans les jardins.
La texture en était effectivement plus épaisse, à la différence de celui retenu pour les bustes. Quoique ceux-ci soient adossés à des murs, la surface devra être examinée et retouchée, en fonction des usures, au cas par cas, une fois par an.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
A-Marie
Duchesse, Duc et Pair de France
avatar

Nombre de messages : 845
Age : 71
Localisation : Val de Galie
Date d'inscription : 25/05/2013

MessageSujet: Re: Visite à l'atelier de restauration des sculptures du C2RMF   Lun 14 Déc 2015 - 19:22

C'est exactement ce qui nous a été dit par le restaurateur de sculpture. Ce badigeon nécessite une vérification annuelle.
Au moment ou il est posé, son aspect peut paraitre blanc farineux et masquer les détails, mais malheureusement ce sont souvent les statues elles-mêmes qui sont détériorées. Cet aspect granuleux et l'érosion des formes viennent alors du marbre même.
Nous avons eu l'occasion de toucher une statue qui venait d'être rentrée, la face exposée aux intempéries étaient mate et granuleuse, tandis que les éléments mieux protégés avait gardé leur douceur et une partie de leur éclat. Il est grand temps de protéger ce patrimoine.
Paradoxalement les moulages anciens sont en meilleur état. Ils sont utilisés comme témoin d'un temps T, pour la restauration des originaux. Ils permettent de retouver des détails et des éléments disparus. Ce sont les photos 3D du passé.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 12680
Age : 51
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Visite à l'atelier de restauration des sculptures du C2RMF   Lun 14 Déc 2015 - 19:39


_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
A-Marie
Duchesse, Duc et Pair de France
avatar

Nombre de messages : 845
Age : 71
Localisation : Val de Galie
Date d'inscription : 25/05/2013

MessageSujet: Re: Visite à l'atelier de restauration des sculptures du C2RMF   Dim 20 Déc 2015 - 17:59

Il est vrai cher Noisy que "notre" Lucius sera là en de bonnes mains.

Continuons la visite de la réserve de l'atelier, réserve qui déborde même un peu dans la galerie sud de la gypsothèque, comme vous le verrez plus bas.




Une restauration pédagogique qui permet de voir les systèmes d'assemblage. Les différents éléments sont collés.
 
(merci de redresse cette photo, je n'y parviens pas)




Des personnages de toutes les époques semblent interpeller le visiteur




Dans quel antre sommes-nous ?




Hercule de retour de la Lanterne, en piteux état

 
Hercule
Nº d'inventaire: MV 7434
Domaine : Sculptures
Auteur : Anonyme France XVIIe siècle, Clérion, Jean-Jacques
Date de création : 1684
Dimensions : 258 x 100 x 70 cm
Matière et technique : pierre de Saint Leu, pierre de Chauvigny






Cet Hercule imposant (1,8 t) était à la Lanterne et sa venue dans l'atelier de restauration est bien tardive. La pierre de Saint Leu s'est délitée rendant impossible un micro sablage. La restauration comprendra plusieurs phases :
- un nettoyage au laser pour éliminer les traces noires
- une consolidation par imprégnation de silicate d'éthyle passé au goutte à goutte pendant deux mois. Vous voyez sur les photos le liner qui recevra le liquide et les tuyaux qui l'apporteront.
- exceptionnellement au regard de l'état de dégradation, un remodelage est prévu en utilisant une résine acrylique et de la pierre de St Leu concassée. Ce travail se fera en deux étapes, d'abord un enduit pour rattraper la forme, puis un modelage des détails.


Galerie sud de la gypsothèque, Les moules en attente dans leurs étayages de bois





Quelques remarques glanées, concernant la protection des statues :
- Dès l'époque de Louis XIV les statues étaient recouvertes en hiver, emballées dans de la paille et des tissus
- Les housses actuelles ont pour but de priver de lumière les marbres afin d'empêcher le développement de micro végétaux cause de détérioration. Le marbre imperméable à l'eau n'est pas gélif.
- Après la Grande Commande et les vases, ce sont les termes qui vont être copiés et mis à l’abri.


à suivre, le dernier post relatant la visite. Retour à l'atelier : le nettoyage d'un plâtre et la restauration d'un antique
Revenir en haut Aller en bas
A-Marie
Duchesse, Duc et Pair de France
avatar

Nombre de messages : 845
Age : 71
Localisation : Val de Galie
Date d'inscription : 25/05/2013

MessageSujet: Re: Visite à l'atelier de restauration des sculptures du C2RMF   Dim 20 Déc 2015 - 19:22

Visite du 10 décembre 2015
Suite et fin : retour à l'atelier



Louis XV. Le moule de ce plâtre est perdu.
Il est en cours de traitement. Le nettoyage terminé, il reste à recoller des détails cassé, à enlever les traces de colle et à badigeonner.


Louis XV
Nº d'inventaire: MV 4955
Domaine : Sculptures
Auteur : Cortot, Jean-Pierre, Jacquet, François-Henri
Date de création : 1844
Emplacement : Corps central, escaliers et passages passage des Princes
Dimensions : 189 x 87 x 60 cm
Matière et technique : plâtre



Restauration d'un marbre antique.
Un Hercule en vrac...  second Hercule en gros travaux dans l'atelier. Malgré la force du personnage, ses représentations deviendraient-elles un peu fragiles au fil du temps?


Il s'agirait des restes d'une statue antique d'Hercule provenant du château de Richelieu dont s'est inspiré René Grégoire pour :
Hercule
Nº d'inventaire: 2009.00.081
Domaine : Sculptures
Auteur : Grégoire, René
Date de création : 1926
Emplacement : Parc Parterre bassin Apollon
Dimensions : 210,5 x 79,5 x 80,5 cm
Matière et technique : marbre blanc






Le restaurateur est confronté à la stratification des époques quand il rencontre les différents apports de matière et les traces de l'évolution des techniques de restauration. Le marbre antique s'identifie par la taille de ses cristaux. La restauration vise à conserver les éléments historiques et à produire des interventions réversibles.



Les joints en plâtre sont nettoyés.
Sur la photo précédente apparaissent des micro fissures en faïençage provoquées par ce type de restauration ancienne. Le plâtre sous l'action de l'eau produit un sel qui est absorbé par le marbre et en déchausse les grains.

Les systèmes de fixation évoluent. Le fer des gougeons résiste très mal dès que l’étanchéité est rompue. En rouillant il peut prendre jusqu'à sept fois son volume, ce qui accélère la dégradation de l’œuvre. Actuellement, on utilise l'inox de qualité marine ou la fibre de verre quand l'effet du poids intervient peu.





Voici la fin de la visite, quittons l'atelier comme ce camion qui part livrer un vase restauré.



Un grand merci à Grande Mademoiselle, pour l'aide apportée à l'identification des oeuvres
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6854
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Copie vase Paix Université Cergy-Pontoise Neuville   Dim 20 Déc 2015 - 22:21

A-Marie a écrit:
... quittons l'atelier comme ce camion qui part livrer un vase restauré.

Copie du vase de la Paix déposée par le Château de Versailles auprès de l'Université de Cergy-Pontoise. La voici sur le campus de Neuville. Photos du 10 décembre 2015.




© FSP

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
A-Marie
Duchesse, Duc et Pair de France
avatar

Nombre de messages : 845
Age : 71
Localisation : Val de Galie
Date d'inscription : 25/05/2013

MessageSujet: Re: Visite à l'atelier de restauration des sculptures du C2RMF   Dim 20 Déc 2015 - 23:43


10 décembre 2015

Nous le pistons !
Il est passé par ici et il reviendra par là ! qui l'a ?
C'est bien lui sur ce camion, et bien sûr c'est une copie !!!
L'original est protégé dans la galerie d'accès de la gypsothèque avec son pendant le vase de la Guerre



Je trouve très amusante cette veille que nous conduisons collectivement autour de Versailles, chacun selon ses intérêts, les informations auxquelles il a accès et les media qu'il utilise : travaux, projets, mouvements, parutions, expositions, journées d'étude, émissions, visites...
Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Filles, Fils de France
avatar

Nombre de messages : 9499
Age : 70
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: Visite à l'atelier de restauration des sculptures du C2RMF   Lun 21 Déc 2015 - 6:25

Merci pour toutes vues privilégiées de nos chères statues et vases.
Que les temps ont changé.
Auparavant les enlèvements de statues se faisaient au profit du Louvre. On doit à cela l'un des rares réelles copies de marbre : la nymphe à la coquille.


De nos jours, les copies par moulage, on ne peut plus fidèles, sont d'autant plus satisfaisantes que les originaux restent à Versailles. Ces originaux sont d'ores et déjà visibles sur place pour beaucoup, Versailles ne perd donc rien au change. C'est très réconfortant.

Merci encore Anne-Marie
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre
Princesse, Prince Etranger
avatar

Nombre de messages : 1408
Age : 36
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Visite à l'atelier de restauration des sculptures du C2RMF   Lun 21 Déc 2015 - 8:37

Détails supplémentaires sur le FB de la société des Amis, concernant le vase :

c'est une deuxième copie en plus de celle figurant dans les jardins, un certain M. Jason Siegel ajoutant :

Citation :
Je crois qu il s'agit d'une copie qui a des défauts structurels et a été remplacée par une copie plus conforme dans les jardins
Revenir en haut Aller en bas
Lebrun
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4844
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Visite à l'atelier de restauration des sculptures du C2RMF   Lun 21 Déc 2015 - 21:59

Qu'est-ce qui a motivé le dépôt de ce vase sur le campus de l'Université de Cergy ?
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6854
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Fondation Sciences Patrimoine Patrimex vase paix   Lun 21 Déc 2015 - 22:53

Le site neuvillois de l’Université de Cergy Pontoise accueille l'équipement d’excellence (Equipex) Patrimex de la Fondation des Sciences du Patrimoine, présidée par Mme Saule. (Inauguré le 15 dernier.)

Pour en savoir plus sur L'EquipEx PATRIMEX : http://www.sciences-patrimoine.org/index.php/equipex-patrimex.html


© Fondation des Sciences du Patrimoine 21/12/2015

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Comte de Saint Germain
Baronne, Baron
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 39
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Visite à l'atelier de restauration des sculptures du C2RMF   Lun 4 Jan 2016 - 21:14

N'ayant pas suivi le sujet au fur et à mesure des échanges, les réponses n'arrivent que maintenant...

Tout d'abord voici un petit reportage de la TV locale sur Patrimex (France3 IdF va faire un reportage en fin de semaine).
http://95.telif.tv/2015/12/16/luniversite-de-cergy-pontoise-au-top-de-la-conservation-du-patrimoine/

Cet "équipement d'excellence" est scientifiquement géré par la Fondation des sciences du patrimoine fondée par les universités de Cergy et Versailles, le musée du Louvre, la BnF et le Château de Versailles. Elle associe diverses institutions dont les laboratoires de recherche du MCC (C2RMF et LRMH), l'INP, les archives nationales... Elle est actuellement présidée par Béatrix Saule.

Le vase de la Paix a été déposé par le Château auprès de l'université de Cergy pour être présent pour l’inauguration du 15 décembre dernier mais il a vocation a y rester jusqu'à demande de retour. Il s'agissait ici d'ancrer du "patrimoine" sur un site où seront menés des travaux sur cette question mais n’accueillait pas encore d’œuvres. Des moulages de la RMN sont également arrivés à Cergy pour la même occasion.

Étant à l'origine de cette initiative, je tiens à souligner la confiance qu'Alexandre Maral et les équipes du Château ont pu accorder à ce projet et leur aide précieuse pour le réaliser. C'est intéressant de placer du vieux dans du contemporain... c'est souvent l'inverse! L'objet est devenu une curiosité locale et les cergysois sont en train de se l'approprier.

Sur la copie elle même. Il s'agit de la première version des moulages en résine et poudre de marbre réalisés pour remplacer les vases de la Paix et de la Guerre présents dans le parc. Jugées insatisfaisantes, ces copies ont seulement été stockées dans une cour de la petite écurie... et vieillissent mal (initialement la copie du vase de la Guerre devait également arriver à Cergy, mais son état ne le permet pas). Depuis, d'autres copies ont été faites et se trouvent actuellement sur la terrasse du château. A noter que l'empreinte utilisée pour ces moulages date du 19éme S et ils sont par conséquent beaucoup plus lisibles que les orignaux aujourd’hui mis à l'abri.  Pour finir, le vase va servir de base de travail pour l'analyse des problèmes de vieillissement des copies en résine et poudre de marbre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.connaissancesdeversailles.org/
Lebrun
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4844
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Visite à l'atelier de restauration des sculptures du C2RMF   Mar 5 Jan 2016 - 6:29

Cher Saint-Germain,
Déposer ce vase à Cergy est une excellente initiative.
Comme vous dites, mettre du vieux dans du neuf est une idée...novatrice par les temps qui courent, puissiez-vous être suivis ;-)

La justification scientifique n'est pas moins intéressante, étudier les problématiques de vieillissement des copies et moulages ne peut être que bénéfique pour le patrimoine.

Cet équipement d'excellence m'était pratiquement inconnu, il mérite de l'être davantage.
Nous espérons des communications sur les découvertes qui y sont et seront faites et comptons sur vous pour nous tenir informés.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 12680
Age : 51
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Visite à l'atelier de restauration des sculptures du C2RMF   Mar 5 Jan 2016 - 7:53

A n'en point douter l'hiver francilien sera un test des plus intéressant pour cette copie !!!

Merci pour ces intéressants détails qui nous confirment que la conservation des œuvres d'art est une vrai science en développement et qu'elle fait partie intégrante de toute réflexion patrimoniale.

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6854
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Fondation Sciences Patrimoine Equipement d’excellence   Mar 5 Jan 2016 - 10:22

Citation :
Nous espérons des communications sur les découvertes qui y sont et seront faites et comptons sur vous pour nous tenir informés.

Pour mémoire, c'est dans le cadre des actions de soutien à la recherche de la Fondation des Sciences du Patrimoine (étude menée par l'Equipement d’excellence PATRIMEX) que l'on a pu analyser les passages cachés des lettres de Marie-Antoinette au comte de Fersen.


Sujet ad-hoc : http://www.connaissancesdeversailles.org/t6642-correspondance-entre-marie-antoinette-et-m-de-fersen?highlight=Fersen

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6854
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Philippe Buyster Poème Satyrique   Mar 19 Avr 2016 - 19:21

Retour aux ateliers de restauration des sculptures, le 14 avril 2016.



Le Poème Satyrique et la Grande Commande de 1674, un défi pour les ateliers d'art des musées nationaux!
Photos © EPV


Le Poème Satyrique
PHILIPPE DE BUYSTER (Anvers, 1595 – Paris, 1688)
Statue, marbre, 1674– 1679
Inv. M.R. 1772

Le Poème satyrique fait partie de la tétrade des Genres poétiques, qui comporte trois autres allégories : Le Poème Héroïque, Le Poème Pastoral et Le Poème Lyrique.

Le Poème Satyrique arbore le visage moqueur d’un faune barbu et couronné de lierre, mais ses jambes, croisées, sont celles d’un homme. Les reins ceints d’une dépouille de tigre, il tient son thyrse enserré de lierre et s’appuie avec nonchalance sur un tronc d’arbre où s’enroule une draperie.

Exposée depuis trop longtemps à l’extérieur, Le Poème Satyrique était en passe d’être ruinée par l’érosion. Comme toutes les autres statues formant la Grande Commande de 1674, elle est  à l’abri (depuis plusieurs années, voir page 1), et sera bientôt remplacée par une copie, obtenue par moulage et composée de poudre de marbre.

Premières étapes



Ci-dessus, on pose une couche de protection faite d'alcool polyvinylique.





Pose des plans de joints en plastiline qui déterminent les différentes parties du moule


Pose de la première couche de silicone liquide


Retrouvez tous les détails de cette opération de mécénat sur
www.chateauversailles.fr et le dossier http://www.chateauversailles.fr/resources/pdf/fr/mecenat/dossier-grande-commande1.pdf

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6854
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Cyparisse cerf groupe Flamen Anselme moulage   Lun 5 Juin 2017 - 14:19

Dans l'actualité de l'atelier de restauration des sculptures (C2rmf) à la Petite Ecurie (mai-juin 2017) :

le moulage de la copie du Cyparisse et son cerf, de Flamen.

Reportage Didier Saulnier.

Après avoir été restauré grâce au mécénat d’un particulier, le groupe Cyparisse et le cerf (Anselme Flamen, 1687) est aujourd’hui mis à l’abri, et sa copie est réalisée grâce au mécénat de la Versailles Foundation.


© EPV / Didier Saulnier

Audrey Lahollande et Arnaud Briand sont mouleurs-statuaires depuis 14 et 8 ans. C’est une passion : Arnaud a été élu meilleur ouvrier de France 2015. Pour Audrey, son métier est une passion qui lui permet de « participer à la sauvegarde du patrimoine ».



© EPV / Didier Saulnier

Pour réaliser le moule, les spécialistes de la Réunion des Musées nationaux doivent faire la prise d’empreinte de l’œuvre, sorte de tirage en négatif. Au préalable, ils regardent quelles parties de la sculpture sont régulières ou saillantes pour déterminer les différentes pièces qui formeront le moule final.



© EPV / Didier Saulnier

On délimite donc les plans de joints qui marqueront l’emplacement des futures coutures du moule, ainsi composé de plusieurs pièces.



© EPV / Didier Saulnier

L’élastomère de silicone, très liquide au départ, puis très souple quand il sèche, est employé pour la prise d’empreinte de l’œuvre.





© EPV / Didier Saulnier

Deux couches, très liquides, sont passées au pinceau dans les moindres recoins de la partie du moule en cours de réalisation.



© EPV / Didier Saulnier

Ensuite, les mouleurs-statuaires montent en épaisseur pour atteindre un peau d’élastomère de silicone d’environ un centimètre.



© EPV / Didier Saulnier

Les moindres recoins sont enduits d’élastomère de silicone, comme cette guirlande de fleurs très ouvragée, présentant de nombreux interstices.



© EPV / Didier Saulnier

La couche d’élastomère est alors homogénéisée avec une éponge pour faciliter la pose de la future chape en plâtre et filasse.



© EPV / Didier Saulnier

Détail de la couche d’élastomère qui est alors homogénéisée avec une éponge pour faciliter la pose de la future chape en plâtre et filasse.


(A suivre...)

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6854
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: prise empreinte Cyparisse peau élastomère chape    Dim 11 Juin 2017 - 8:48

Suite du reportage Didier Saulnier :
La prise d’empreinte de Cyparisse et le cerf, dans le détail.



© EPV / Didier Saulnier

Les parties saillantes, comme la tête du cerf et le bras de Cyparisse, doivent faire l’objet d’un moule à part, en deux parties : les abattis.
On met alors des portées en silicone qui forment les bords du moule.
Au début, des aiguilles permettent de maintenir les portées sur l’élastomère encore frais.




© EPV / Didier Saulnier

Sur ces portées, comme ici sur la patte du cerf, sont mises des clés afin que, à la fin de l’opération, la peau en élastomère de silicone maintienne la membrane dans sa chape.




© EPV / Didier Saulnier

Cette protubérance en silicone à l’arrière de la tête de Cyparisse fait partie de la peau.
Une fois recouvert par la chape, elle sera fixée au châssis de bois.
Ainsi, au démoulage toute la peau de silicone restera bien fixée à la chape.




© EPV / Didier Saulnier

Ici les mouleurs-statuaires font des essais pour positionner le châssis qui soutiendra la future chape et permettra un démoulage aisé.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6854
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: empreinte Cyparisse cerf plâtre filasse châssis bois   Dim 18 Juin 2017 - 9:09

Suite du reportage Didier Saulnier :
Dernière phase de la prise d’empreinte de Cyparisse et le cerf.



© EPV/ Didier Saulnier

Avant de faire la chape, il faut simplifier les formes pour que tout soit facilement démoulable : on élimine les contre-dépouilles. La tête du cerf reste complexe malgré les couches d’élastomère. L’ajout de plâtre mélangé à de la filasse lui donne une forme plus simple, géométrique.




© EPV/ Didier Saulnier

Afin de simplifier les volumes, une petite pièce en plâtre, plane, recouvre une partie anguleuse de la statue. Les ronds creux sont des clés dans lesquels la chape viendra se fixer.






© EPV/ Didier Saulnier

La chape est une étape cruciale : elle maintient ensemble la peau en élastomère de silicone et les pièces en plâtre simplifiant les volumes. Elle est constituée d’un mélange de plâtre et de filasse.




© EPV/ Didier Saulnier

Bientôt la chape va recouvrir toute l’œuvre !




© EPV/ Didier Saulnier

Désormais la chape forme une coque rigide à l’extérieur de la peau souple en élastomère de silicone. Les points en saillie marquent l’emplacement des tétons (protubérances de la peau)  en silicone.




© EPV/ Didier Saulnier

Pose du châssis en bois cloué aux tétons en silicone qui permettent de retenir la peau en silicone et la chape ensemble.




© EPV/ Didier Saulnier

Le châssis est lui-même recouvert d’un mélange de plâtre et de filasse pour être bien maintenu lorsqu’il sera tiré en arrière pour le démoulage.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite à l'atelier de restauration des sculptures du C2RMF   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite à l'atelier de restauration des sculptures du C2RMF
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Visite à l'atelier de restauration des sculptures du C2RMF
» Atelier de restauration d'un plan du château de Versailles
» Visite - Atelier Archéologique à Glanum : des témoignages?
» Restauration d'oeuvres d'art : statue en plâtre polychrome.
» visite médicale du personnel de cuisine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, Recherches, Etudes et Vie scientifique :: Vie scientifique-
Sauter vers: