Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épurgé de ces rubriques.Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jean Philippe Rameau, maître du baroque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 13054
Age : 52
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Jean Philippe Rameau, maître du baroque   Sam 6 Juin 2015 - 18:42

Ce soir sur Arte une rediffusion,

Jean-Philippe Rameau, l'incompris magnifique

Synopsis

Jean-Philippe Rameau (1683-1764) a bousculé les mélomanes de son temps avec une œuvre lyrique aussi complexe que novatrice. Il est aujourd'hui considéré comme le plus grand compositeur français du XVIIIe siècle. Quand enfin l'Académie royale de musique monte son premier opéra, «Hippolyte et Aricie», il a déjà 50 ans. Le parcours du musicien, incarné par le comédien Philippe Villiers, est mis en lumière avec le concours des chefs d'orchestre Raphaël Pichon, Marc Minkowski et Christophe Rousset.

Une œuvre hors norme bien relatée et illustrée par de nombreux extraits musicaux.


Jean-Philippe Rameau
gravé par Jean-Jacques Caffieri (1725-1792)
d'après Augustin de Saint-Aubin (1736-1807)
(c) Paris, Bibliothèque nationale de France (BnF)

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.


Dernière édition par M. de Noisy le Sam 6 Juin 2015 - 19:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 7045
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Re: Jean Philippe Rameau, maître du baroque   Sam 6 Juin 2015 - 19:35


Vidéo ajoutée le 26 mai 2015

Né sous Louis XIV en 1683, deux ans avant Bach et Haendel, et joué sous Louis XV, Jean-Philippe Rameau a bousculé les mélomanes de son temps avec une oeuvre lyrique aussi complexe que novatrice. Un portrait saisissant.

Site de l'émission : http://www.arte.tv/guide/fr/053995-000/jean-philippe-rameau-le-maitre-du-baroque


Considéré aujourd'hui comme le plus grand compositeur français du XVIIIe siècle, Jean-Philippe Rameau n'a pas connu que des succès de son vivant. Formé très jeune à la musique, il suit les traces de son père, organiste à l'église Saint-Étienne de Dijon. Deux décennies durant, il occupe ainsi différents postes d'organiste, notamment à Avignon, Clermont-Ferrand et Lyon, tout en composant pièces pour clavecin, motets et cantates. À 40 ans, pressé par un besoin de reconnaissance, il décide de s'installer définitivement à Paris, où tout se joue. Sans protecteur, Rameau se tourne vers le théâtre de la foire. Après avoir mis en musique les comédies et les opéras comiques du librettiste Alexis Piron, il déserte un temps la scène pour organiser les fêtes musicales du marquis de La Pouplinière. Quand enfin l'Académie royale de musique monte son premier opéra, la tragédie lyrique Hippolyte et Aricie, il a 50 ans. L'accueil qui lui est réservé est mitigé. "On lui reproche d'avoir trop de notes, trop d'accompagnement, trop de voix, trop de chœur, trop de tout", souligne Sylvie Bouissou, spécialiste du compositeur et directrice de recherche au CNRS.

Œuvre hors norme

D'une savante complexité, les orchestrations de Rameau exigent une maîtrise d'exécution inégalée. La sophistication de ses chœurs polyphoniques met quant à elle les artistes lyriques à rude épreuve. D'abord tancé par les admirateurs de Lully, Rameau sera ensuite au cœur de la querelle des Bouffons, qui voit s'opposer les défenseurs de l'opéra italien – Jean-Jacques Rousseau en tête – et les partisans de l'opéra français. Personnalité aussi stricte que ses créations sont foisonnantes, Rameau connaîtra sur le tard les honneurs de Versailles. Nommé compositeur de la chambre du roi en 1745, l'infatigable chercheur, auteur de plusieurs traités de musicologie, s'éteint en 1764. Il lègue au répertoire baroque de nombreux chefs-d'œuvre, parmi lesquels Les Indes galantes, Castor et Pollux ou encore Platée.

Avec le concours de spécialistes et des chefs d'orchestre Raphaël Pichon, Marc Minkowski et Christophe Rousset, Olivier Simonnet met en lumière le parcours et l'œuvre hors norme du compositeur, incarné pour l'occasion par le comédien Philippe Villiers. Un film illustré aussi par de nombreux extraits de représentations et de répétitions, au cours desquelles des interprètes comme la soprano Sabine Devieilhe et le ténor Cyrille Dubois attestent de leur incroyable virtuosité.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
 
Jean Philippe Rameau, maître du baroque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean Philippe Rameau, maître du baroque
» Prions pour Jean Philippe un frère du forum
» Favier, Jean : Philippe le Bel
» Tecknival à Crucey Village
» Le Paradis, le Ciel, la Béatitude éternelle en Dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, ressources en ligne :: A l'écran-
Sauter vers: