Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épurgé de ces rubriques.Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le comte Carl Gustaf Tessin, Paris, Musée du Louvre, 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 12369
Age : 51
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Le comte Carl Gustaf Tessin, Paris, Musée du Louvre, 2016   Mer 11 Nov 2015 - 11:00

Paris 1740. Count Carl Gustaf Tessin (1695-1770),
connaisseur et savant,
au musée du Louvre, Hall Napoléon Haut.
Du 21 octobre 2016 au 16 janvier 2017
.

Carl Gustaf Tessin (Charles-Gustave de Tessin), aristocrate et homme politique suédois, assuma 3 ans les fonctions d’ambassadeur de Suède à la Cour de Louis XV de 1739 à 1741.
Il y collectionna peintures et dessins avec passion, se liant d’amitié avec Pierre-Jean Mariette et achetant à l’exceptionnelle vente Crozat de 1741.

Fortement endetté, il fut contraint à son retour dans son pays de vendre d’abord une partie de ses peintures au roi de Suède Frédéric Ier qui les offrit à sa seconde épouse, puis, en 1750, sa collection de dessins, acquise par le prince héritier Adolphe-Frédéric.

Organisée avec le Nationalmuseum de Stockholm, qui conserve aujourd’hui la majeure partie de la collection de Tessin, l’exposition montre, de façon à la fois chronologique et thématique, comment l’amateur avait constitué sa collection... quelques clés pour saisir le marché de l’art et du goût parisiens au milieu du XVIIIe siècle.

En savoir plus sur http://www.evous.fr/Les-expositions-2016-au-musee-du-Louvre,1190438.html#y7izoitwRAq5OTXS.99


Jean-Marc NATTIER (1685-1766)
La comtesse Tessin - 1741
portrait de l'épouse de Charles-Gustave Tessin, ambassadeur de Suède à Paris de 1739 à 1742.
Legs du Dr Achille Malécot, 1895
Paris, Musée du Louvre

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6715
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: réserves Nationalmuseum Stockholm dessins Boucher   Mer 11 Nov 2015 - 11:43


Dans les réserves du Nationalmuseum de Stockholm : l'examen des dessins de Boucher, pour l'exposition Tessin.
Photo prise par Juliette Trey (oct. 2014)

Mise à jour 1er oct 2016 :

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6715
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Juliette Trey exposition Tessin   Ven 28 Oct 2016 - 8:50

Très intéressante présentation par Juliette Trey, co-commissaire de l'exposition,
interviewée par Anne-Frédérique Fer, à Paris, le 17 octobre 2016, durée 10'33".


© FranceFineArt.

Lien : http://francefineart.com/index.php/agenda/14-agenda/agenda-news/2226


Commissaires de l’exposition :
Magnus Olausson, directeur des collections, et Carina Fryklund, conservatrice chargée des dessins, Nationalmuseum, Stockholm
Xavier Salmon, conservateur général, directeur du département des Arts graphiques
Guillaume Faroult, conservateur en chef au département des Peintures
et Juliette Trey, conservatrice au département des Arts graphiques, musée du Louvre.



Homme de goût et de culture, le comte Carl Gustaf Tessin exerça les fonctions d’ambassadeur de Suède à Paris entre 1739 et 1742. Durant ces trois années, il collectionna peintures et dessins avec passion, constituant ainsi une très riche collection (Boucher, Dürer, Rembrandt...) aujourd’hui précieusement conservée au Nationalmuseum de Stockholm.

L’hommage du Louvre rendu à ce Suédois à Paris au XVIIIe dévoile un choix spectaculaire d’une centaine d’oeuvres de la collection dont certaines, comme le Triomphe de Vénus de François Boucher, y reviennent pour la première fois depuis leur achat par Tessin. Il s’agit par la même occasion de découvrir le marché de l’art et le goût parisiens au milieu du XVIIIe siècle.

Homme politique et homme de cour, diplomate, artiste, écrivain et historien, le comte Carl Gustaf Tessin est reçu à la Cour de France comme à la ville et compte de nombreux amis comme le collectionneur Pierre-Jean Mariette et le peintre François Boucher. En courant les boutiques, les ventes aux enchères et les ateliers d’artistes parisiens, Tessin acquiert une collection exceptionnelle, révélant à la fois le goût d’un homme et l’émulation artistique qui régnait à Paris dans les années 1730-1740. De retour en Suède, criblé de dettes, Carl Gustaf Tessin se voit contraint à partir de 1749, de se séparer de sa collection dont une grande partie devient propriété de la Couronne suédoise.

D’une qualité exceptionnelle, la sélection d’oeuvres présentée dans le cadre de cette exposition suit un parcours à la fois chronologique et thématique, montrant comment l’amateur a rassemblé ce grand nombre de dessins et de peintures des plus illustres artistes français (Boucher, Natoire et Oudry...) et étrangers (Dürer, Rembrandt, Carracci…), ainsi que du mobilier et des objets d’art à la mode. La grande vente Crozat de 1741, dont il est l’un des principaux acheteurs, constitue le coeur de sa collection : primitifs italiens de la collection Vasari, primitifs flamands et allemands, études de Primatice pour Fontainebleau, écoles vénitienne, bolonaise et française et surtout dessins flamands et hollandais.



La collection de l’Institut Tessin à l’Institut suédois

Depuis son ouverture en 1971, l’Institut suédois à Paris héberge également l’Institut Tessin, collection d’art créée en 1933 par Gunnar W. Lundberg et dénommée en l’honneur de Carl Gustaf Tessin. Des chefs-d’oeuvre de cette collection sont présentés au public dans la salle d’exposition permanente de l’Institut suédois. Les échanges artistiques entre la Suède et la France en est le fil conducteur. De nombreuses oeuvres de la collection ont également un lien avec le comte Tessin lui-même. On y retrouve des portraits de lui peints par des artistes comme Martin van Meytens et Lorentz Pasch mais aussi des oeuvres de Gustaf Lundberg et Alexandre Roslin, des artistes qu’il a soutenus.
En complément de la série de conférences au Louvre, l’Institut suédois organise un programme en lien avec l’exposition.

Institut suédois, 11 rue Payenne 75003 Paris, du Mardi au dimanche de 12:00 à 18:00 www.institutsuedois.fr

(extrait du communiqué de presse)

Pour mémoire :

Cycle de conférences :
« Un Suédois à Paris au XVIIIe siècle, La collection Tessin ».

du 24 octobre au 07 novembre 2016.
Musée du Louvre, auditorium.

Voir sujet connexe (ici)

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le comte Carl Gustaf Tessin, Paris, Musée du Louvre, 2016   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le comte Carl Gustaf Tessin, Paris, Musée du Louvre, 2016
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le comte Carl Gustaf Tessin, Paris, Musée du Louvre, 2016
» Statue ou reproduction de statue musée du Louvre
» la comtesse von Piper, née Sophie de Fersen
» Exposition Hubert Robert au Louvre. 09/03-30/05 2016
» Le Musée des monuments français, Paris, Louvre, 2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, un musée méconnu :: Expositions :: A Paris-
Sauter vers: