Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épurgé de ces rubriques.Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Persée de 1770 à Versailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6523
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Le Persée de 1770 à Versailles   Mer 6 Jan 2016 - 11:29



Le Persée de 1770 à Versailles

Colloque international – 13, 14 et 15 janvier 2016, Salle des Colonnes,
Grande Écurie du château de Versailles


Colloque international organisé par le CESR/CMBV (université François-Rabelais, CNRS, MCC) et l’IReMus (CNRS, université Paris-Sorbonne, BnF, MCC) avec le soutien du Centre de recherche du château de Versailles.


La tragédie en musique Persée de Quinault et Lully fut rejouée une dernière fois en 1770, à l’Opéra royal de Versailles, durant les fêtes du mariage du dauphin, futur Louis XVI, et de l’archiduchesse Marie-Antoinette. À travers l’exemple d’une oeuvre et d’un événement emblématiques, ce colloque se propose d’analyser méthodiquement les différents paramètres liés à la reprise d’un opéra du répertoire dans un cadre circonstanciel en lien avec des enjeux politiques de premier ordre.

Ouvrage emblématique du répertoire, considéré comme l’un des fleurons du tandem Quinault/Lully, Persée fut créé à l’Académie royale de musique en avril 1682, où il fut régulièrement repris jusqu’en 1747. En dépit de qualités dramatiques reconnues, il n’est plus rejoué par la suite sur la scène parisienne que dans une version totalement remise en musique par Philidor (1780). Pourtant, en 1770, c’est bel et bien le Persée de Lully qui est choisi pour ouvrir la série des spectacles donnés à Versailles dans la salle nouvellement construite par l’architecte Ange-Jacques Gabriel. À cette occasion, la tragédie est remaniée par trois des quatre compositeurs officiels de la Musique du roi – Antoine Dauvergne, Bernard de Bury et François Rebel – avec l’aide du librettiste Nicolas-René Joliveau, qui conservent une partie des éléments originels de Lully.

Le luxe inouï des costumes et des décors, la complexité des machineries, la qualité de la distribution, le nombre impressionnant d’artistes rassemblés dans l’orchestre, le corps de ballet et les troupes de figurants en font l’un des spectacles les plus impressionnants de ceux donnés à la Cour durant l’Ancien Régime.

Retracer l’histoire des préparatifs et des deux représentations de Persée, c’est aborder les différentes problématiques propres à une reprise en liant enjeux et modalités de réalisation, et éclairer d’un jour nouveau le contexte historique, politique, musical et esthétique français de la fin du xvıııe siècle.



Organisateurs : Benoît Dratwicki (CMBV), Pascal Denécheau (MCC, IReMus) et Solveig Serre (CNRS, CMBV/CESR).

Inscriptions auprès de Julien Charbey (CMBV) :
par mail : jcharbey@cmbv.com
par téléphone : 01 39 20 78 18

Programme : http://chateauversailles-recherche.fr/IMG/pdf/programme_colloque_perse_e_-_versailles_-_1770.pdf



Ballet de Persée donné en 2004 au chateau de Versailles
Chateaudeversailles-spectacles.fr

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
duc de Dorset
Duchesse, Duc à brevet
avatar

Nombre de messages : 521
Age : 44
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/10/2015

MessageSujet: Re: Le Persée de 1770 à Versailles   Mer 6 Jan 2016 - 23:00

Merci pour l'information. Marie-Antoinette a peu apprécié la représentation de Persée donnée à l'occasion de son mariage. Papillon de la Ferté écrit : "On donna l'opéra de Persée. On avait passé la nuit à défaire tout ce qui avait servi au festin royal. Ce spectacle a été beaucoup mieux qu'on ne pouvait s'y attendre après des préparatifs aussi pressés, et avec des machines dont les mouvements étaient encore si peu connus des ouvriers. D'ailleurs, on a été très content de la magnificence du spectacle. Madame la Dauphine n'a pas paru y prendre goût. Il est vrai que c'est un opéra bien sérieux pour quelqu'un qui ne connaît pas encore le spectacle et qui n'aime pas la musique. Aussitôt le spectacle fini, on a travaillé à débarrasser le théâtre de toutes les décorations pour y installer la salle du bal paré. Tous les ouvriers et soldats y sont actuellement occupés. C'est un jour de repos pour la Cour, mais très fatiguant pour nous."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.connaissancesdeversailles.org
valmont
Princesse, Prince Etranger
avatar

Nombre de messages : 1465
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Le Persée de 1770 à Versailles   Sam 6 Fév 2016 - 22:26

Dans Menus Plaisirs et grands spectacles au XVIIe et au XVIIIe siècle, (II), par Sabine Chaouche,  Janvier 2106, on peut lire à propos des deux représentations du 17 puis du 27 mai :

" L'opéra de Persée représenté en mai 1770 pour le mariage du Dauphin, (fut) réduit à quatre actes et arrangé par Joliveau, l’un des directeurs de l’Académie royale de musique, pour laisser place à plus de divertissements (la musique fut modifiée en conséquence par Rebel, Francoeur, de Buri et d’Auvergne, surintendant de la musique, de nouveaux morceaux étant même insérés).
Le résultat ne fut pas à la hauteur des espérances : « quelques longueurs dans l’ouvrage même, le défaut de précision, de prestesse dans le changement des décorations, dans le jeu de quelques machines, en un mot dans plusieurs parties du service théâtral, ont répandu un peu de langueur sur l’effet de cette première représentation, sans nuire cependant à l’impression qui devait résulter de ce beau spectacle et qu’il a généralement produite.* » Les problèmes de régie et de synchronisation des différents machinistes laissent à imaginer l’ampleur de la mise en scène.
La seconde représentation (26 mai) fut jugée bien meilleure. « Quelques retranchements, faits à propos dans les scènes et surtout dans les ballets ; plus d’exactitude et de célérité dans l’exécution théâtrale ; plus de confiance de la part des acteurs et un ensemble plus heureux dans le total, ont, pour ainsi dure, montré cet opéra sous un nouveau point de vue.* »

*Recueil des fêtes et spectacles données devant sa Majesté, à Versailles, à Choisy et à Fontainebleau pendant l’année 1770, Paris, Ballard, 1770
Revenir en haut Aller en bas
http://www.connaissancesdeversailles.org/profile?mode=editprofil
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Persée de 1770 à Versailles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Persée de 1770 à Versailles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Persée de 1770 à Versailles
» PRIERE URGENTE: persécutions en Inde contre les Chrétiens!
» Persépolis
» tombe de Tardif de Moidrey à Versailles (Saint-Louis).
» persécution des chrétiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, Recherches, Etudes et Vie scientifique :: Colloques-
Sauter vers: