Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épuré de ces rubriques. Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 14628
Age : 53
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018   Sam 7 Oct 2017 - 18:27

Probablement lorsqu'elle ne sont pas délogeables ou transportables !!! scratch

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
Anne-Charlotte
Princesse, Prince Etranger
avatar

Nombre de messages : 3049
Age : 46
Localisation : versailles
Date d'inscription : 12/12/2011

MessageSujet: Re: Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018   Sam 7 Oct 2017 - 18:29

si c'est les expositions deviennent virtuelles c'est génial ça évitera de déplacer les oeuvres et enfin on pourra avoir le château dans son ensemble et eviter de voir des salles vides Smile

Cordialement
Anne-Charlotte
Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Dauphine, Dauphin
avatar

Nombre de messages : 11263
Age : 71
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018   Sam 7 Oct 2017 - 18:55

Vous avez déjà votre smartphone pour Versailles. On ferme et on licencie le personnel. On ne garde que la sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Anne-Charlotte
Princesse, Prince Etranger
avatar

Nombre de messages : 3049
Age : 46
Localisation : versailles
Date d'inscription : 12/12/2011

MessageSujet: Re: Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018   Sam 7 Oct 2017 - 19:41

je vous renvoi la réfléxion que vous m'avez dite cet après midi ne déformez pas mes propos svp

je pense que vous ne rendez pas toujours compte de la fragilité des oeuvres que ne cesse pas d'être transporter et de plus vous trouvez ça normal de se faire toujours gronder par les visiteurs qui regrettent de ne pas voir souvent des salles "remplies" normalement surtout quand on connait le prix du billet !

Cordialement
Anne-charlotte
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur
Duchesse, Duc et Pair de France
avatar

Nombre de messages : 1937
Localisation : Québec
Date d'inscription : 01/07/2006

MessageSujet: Re: Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018   Sam 7 Oct 2017 - 19:56

Sans doute une très belle exposition que j'aimerais visiter. Cela me permettrait d'admirer des oeuvres que j'essaie de voir depuis...50 ans.
Toutes les fois que je suis allé à Versailles, les salles Empire étaient fermées. Vive Arras!!!
Revenir en haut Aller en bas
Anne-Charlotte
Princesse, Prince Etranger
avatar

Nombre de messages : 3049
Age : 46
Localisation : versailles
Date d'inscription : 12/12/2011

MessageSujet: Re: Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018   Sam 7 Oct 2017 - 20:02

Cher voyageur

je comprends votre enthousiasme car les salles empire sont quelquefois vues en visites conférence mais ces salles sont surtout réservées aux écoles et collèges Sad

Cordialement
Anne-Charlotte
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8100
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Re: Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018   Dim 8 Oct 2017 - 10:10

Quelques images supplémentaires :

















PHOTOS PASCAL BONNIERE
http://www.lavoixdunord.fr/

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Dauphine, Dauphin
avatar

Nombre de messages : 11263
Age : 71
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018   Dim 8 Oct 2017 - 10:17

Versailles possède deux exemplaires du Napoléon passant les Alpes.





Le plus prestigieux est bien indiqué hors les murs. Il faudra voir l'exposition de visu avant de se prononcer; on voit que des œuvres figurent à la fois matériellement et en diaporama.

Citation de la page 1 montrant que Versailles, fort heureusement, ne cesse pas de prêter des chefs d'œuvre, sans vider les salles.

Benjamin Dubrulle page 1 a écrit:
Parmi les œuvres qui seront présentées à Arras, sortons-en quelques-unes très célèbres qui alimentent les livres d’histoire. En premier lieu : Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard, portrait équestre de Napoléon peint par Jacques-Louis David. Une œuvre à la gloire du Premier consul.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8100
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: David Napoléon Alpes Grand Saint-Bernard   Dim 8 Oct 2017 - 11:20

On retrouve le tableau de David (superbement nettoyé, c'est l'une des stars de l'expo !) dans la vidéo postée par Louis page 2.





_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Dauphine, Dauphin
avatar

Nombre de messages : 11263
Age : 71
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018   Lun 9 Oct 2017 - 8:49

Vue d'ensemble de la zone mobilier et objets d'art (Instagram du site)

Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8100
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Re: Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018   Lun 9 Oct 2017 - 11:18

Deux nouvelles vidéos :


VDN Locales
Ajoutée le 8 oct. 2017
Présentation (sommaire) des œuvres de l'exposition Napoléon au musée des Beaux-arts d'Arras en compagnie de Frédéric Lacaille, commissaire de cette exposition.

M. Lacaille évoque le "prêt exceptionnel" du tableau de David, "Bonaparte franchissant le col du Gd St-Bernard".


VDN Locales
Ajoutée le 8 oct. 2017
Visite guidée de l'exposition Napoléon au musée des Beaux-arts d'Arras en compagnie de Marie-Lys Marguerite, commissaire de l'exposition.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 14628
Age : 53
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018   Lun 9 Oct 2017 - 11:20

Finalement avec tout ce relais médiatique, je vais pouvoir me passer d'une visite in situ de cette expo Laughing
Cela dit Nap-Nap n'est pas ma cup of tea !!!

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8100
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Re: Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018   Lun 9 Oct 2017 - 11:22

Neither mine, mais je m'y rendrai volontiers !

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Dauphine, Dauphin
avatar

Nombre de messages : 11263
Age : 71
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018   Lun 9 Oct 2017 - 11:27

Il semble tout à fait souhaitable que le grand public, via la médiatisation, prenne conscience de l'importance des collections versaillaises sur l'Empire. Première collection française sur le sujet, on pourrait y voir de nouvelles possibilités d'ouverture au château.
Revenir en haut Aller en bas
Lebrun
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5401
Age : 48
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018   Lun 9 Oct 2017 - 13:01

Alain Roger-Ravily a écrit :
Citation :
Versailles possède deux exemplaires du Napoléon passant les Alpes.

Ce qui explique en partie que Mme Saule était prête à l'échanger avec le Louvre contre les Reni du salon d’Apollon. On connait la suite.

Alain Roger-Ravily a écrit :
Citation :
Il semble tout à fait souhaitable que le grand public (...) prenne conscience de l'importance des collections versaillaises sur l'Empire. Première collection française sur le sujet, on pourrait y voir de nouvelles possibilités d'ouverture au château.

C'est une tâche qui sera tout à l'honneur d'un directeur d'établissement qui a fait presque toute sa carrière dans des musées de peintures. Il est temps de revivifier ces collections de première importance.


Dernière édition par Lebrun le Sam 2 Déc 2017 - 18:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8100
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Re: Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018   Ven 27 Oct 2017 - 12:50

Napoléon à la conquête d'Arras

26 octobre 2017, par Clotilde Nouailhat

S’emparant avec génie des pouvoirs de l’image, Napoléon Ier a façonné sa propre légende. L’exposition présentée à l’automne au musée des Beaux-Arts d’Arras raconte l’histoire mythique, en France et en Europe, de l’épopée napoléonienne.

Frédéric Lacaille, l’un des commissaires de l’exposition, évoque l’ultime bataille que Napoléon mena pour gagner la postérité : celle de la mémoire.



Entrevue de Napoléon Ier et Alexandre Ier sur le Niémen, à Tilsit, le 25 juin 1807, par Adolphe-Eugene-Gabriel Roehn, 1808.

Cette exposition présente la première collection napoléonienne au monde. Comment a-t-elle été réunie au château de Versailles ?

F.L. Cette collection a une double provenance. Elle comporte, d’une part, des meubles et objets d’art choisis par Napoléon pour le Grand Trianon, où il fit réaliser d’importants travaux en vue d’y séjourner. Et d’autre part, des œuvres d’art – peintures et sculptures – commandées pour le décor des résidences impériales, notamment pour le palais des Tuileries, à Paris. Ces œuvres d’art furent ensuite rassemblées à Versailles par Louis-Philippe. Quand il crée le musée de l’Histoire de France en 1837, celui-ci accorde une place très importante à l’Empire et à l’image napoléonienne. Après quarante ans de bouleversements et de changements politiques, lui qui se présente comme le souverain de la France en paix, garant des acquis de la Révolution et introducteur, en France, d’une monarchie parlementaire à l’anglaise, veut réconcilier tous les Français. Ses galeries historiques racontent l’histoire glorieuse du pays, dans un roman national où brillent particulièrement les figures de Louis XIV et de Napoléon. Dans cette logique, et pour plaire aux bonapartistes qu’il souhaite rattacher à sa cause, Louis-Philippe fait transporter à Versailles un grand nombre d’œuvres commandées par Napoléon, disponibles dans les magasins des musées royaux. À Paris, il replace la statue du vainqueur de la bataille d’Austerlitz au faîte de la colonne Vendôme, achève l’Arc de Triomphe et va même, sur l’idée d’Adolphe Thiers, jusqu’à faire revenir la dépouille mortelle de Napoléon depuis Sainte-Hélène.

Que révèlent ces portraits de l’Empereur, qui multiplia les commandes officielles auprès des plus grands peintres ?

F.L. Ces portraits, pour la plupart directement commandés par Napoléon, montrent combien l’Empereur était un homme de communication. Très tôt, il s’appuie sur la presse et l’image pour construire sa légende. Tout au long de ses campagnes, depuis la première en Italie (1796-1797), il fait imprimer des journaux et des bulletins qui donnent le récit officiel des événements. Il commande des peintures pour diffuser le récit de ses victoires. Il pose ainsi en héros, dès 1796, dans le portrait Bonaparte au pont d’Arcole peint par Antoine-Jean Gros.



Bonaparte au pont d’Arcole, 17 novembre 1796, par Antoine-Jean Gros, 1796.

Ces œuvres qui jalonnent la vie de Napoléon racontent une légende vivante, jamais monolithique. Celle du fougueux général, dans les tableaux évoquant le passage du pont d’Arcole de Gros ou du col du Grand-Saint- Bernard peint par David. Puis celle, impériale, vêtue du costume de sacre, presque en contrepoint des portraits plus sobres où Napoléon apparaît en uniforme – mais dans lesquels le Régent, énorme diamant serti sur la garde de son épée, suffit à affirmer sa supériorité. Cette exposition présente aussi l’autocrate qu’impose, dans son omnipotence, le buste au front doublement couronné de lauriers et de la couronne de Fer des rois lombards, réalisé par Bartolini d’après le modèle de Chaudet. Enfin, les dernières œuvres dépeignent l’Empereur en souverain plein d’empathie pour ses soldats blessés ou tombés sur le champ de bataille. La plupart de ces tableaux le représentent au centre de la composition. Ce qui dénote un goût certain pour la mise en scène !


Bivouac de Napoléon Ier sur le champ de bataille de Wagram, nuit du 5 au 6 juillet 1809, par Adolphe-Eugene-Gabriel Roehn, 1809-1810.

Comment se situe cette exposition parmi les différentes commémorations du bicentenaire de l’Empire ?

F.L. Contrairement à ce qui s’est passé dans le reste de l'Europe, en Russie ou aux États-Unis, où se sont multipliées les expositions entre 1996 et 2015, les commémorations de la fondation de l’Empire (1804) et de sa dissolution (1815) n’ont pas fait l’objet de manifestations officielles d’envergure dans notre pays. Certes, les musées nationaux ont organisé plusieurs expositions dossiers, comme « Le Sacre de Napoléon » au Louvre en 2004, ou « Napoléon et Versailles » présentée au Château la même année, puis, dans un format plus important, à Kobé et Tokyo au Japon, en 2005 et 2006. Des expositions plus ou moins conséquentes saluèrent certaines dates clés du bicentenaire, telles que « Napoléon et l’Europe » en 2013 au musée de l’Armée, « Napoléon ou la légende des arts » en 2015 au Palais impérial de Compiègne, ou encore « Pie VII face à Napoléon » au château de Fontainebleau en 2015. Sans compter toutes celles organisées par la Fondation Napoléon depuis vingt ans. Mais depuis l’exposition organisée par le Grand Palais en 1969 pour fêter le bicentenaire de la naissance de Napoléon, c’est la première fois que l’on donne à voir autant d’œuvres de la collection napoléonienne de Versailles. Avec cette grande exposition que l’on organise à Arras, il ne s’agit pas de sacraliser ou de réhabiliter le mythe, mais de raconter ce destin unique qui a marqué notre histoire. Au-delà du cliché d’autocrate et de va-t-en-guerre auquel la figure de Napoléon est associée en France.

Au-delà de l’intérêt historique d’une telle exposition, quelle est son importance pour l’histoire de l’art ?


F.L. Napoléon au pont d’Arcole, par Antoine-Jean Gros, Napoléon franchissant le Grand-Saint-Bernard de David ou Napoléon Ier en costume de Sacre de François Gérard… Réunir en un même lieu ces œuvres, habituellement dispersées dans les différents espaces du Château, permettra de les redécouvrir sous un autre jour et de mesurer leur extraordinaire cohérence. Car bien que très célèbres, ces peintures ne sont pas forcément identifiées comme versaillaises par le public qui associe Napoléon, pour des raisons biographiques, à Fontainebleau, Rueil-Malmaison, Ajaccio… Ces œuvres, pour la plupart conservées dans les salles Empire et les attiques du Château – accessibles seulement en visites guidées – sont rarement visibles aujourd’hui : l’exposition au musée des Beaux-Arts d’Arras  permettra d’en profiter comme jamais.

Propos recueillis par Clotilde Nouailhat

Graver son nom dans l’Histoire


Bonaparte, Premier Consul franchissant les Alpes au col du Grand-Saint-Bernard, 20 mai 1800, par Jacques-Louis David, 1802.

Visage marmoréen et cheval blanc cabré, le bras droit levé pour indiquer aux troupes françaises le chemin de la victoire contre l’Autriche… Jacques- Louis David peint le futur empereur dans une représentation magnifiée. La réalité est plus prosaïque : Bonaparte passa le col à l’arrière-garde, monté sur un mulet et revêtu d’une simple redingote. De plus, le passage des Alpes n’était pas si exceptionnel à cette époque. Construisant l’icône de la légende napoléonienne, David associe de grandes figures du passé à Bonaparte : il puise dans diverses sources iconographiques, de l’Antiquité, de la Renaissance et du XVIIIe siècle. Les noms gravés d’Hannibal et de Charlemagne lient Bonaparte, devenu leur égal devant l’Histoire, aux grands conquérants de l’Antiquité et du Moyen Âge. Cette œuvre remporta un succès tel que cinq exemplaires furent réalisés par David et son atelier entre 1801 et 1803, pour rejoindre les palais de Madrid, de Vienne, de Potsdam… Peinte par un artiste américain, une copie de l’œuvre de David – maintes fois reproduite dans la postérité – naviguait même, en 1827, à bord d’un steamer sur l’Hudson River.

Olivier Delahaye

Lien : http://www.lescarnetsdeversailles.fr/2017/10/napoleon-a-la-conquete-darras/

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 14628
Age : 53
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018   Lun 16 Avr 2018 - 9:53

Selon la voix du Nord, à mi-parcours, l'exposition a reçu 50 000 visiteurs,
un résultat décevant bien loin des premiers opus arrageois.
La tenue d'une 4e exposition est en suspens !!!
Certains d'entre-vous l'ont-ils vu et quel est leur ressenti ?

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.


Dernière édition par M. de Noisy le Mer 18 Avr 2018 - 16:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Verniols
Baronne, Baron
avatar

Nombre de messages : 102
Age : 58
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 25/10/2010

MessageSujet: Re: Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018   Mar 17 Avr 2018 - 21:10

Effectivement !
J'ai fait jeudi dernier dans l'après midi une visite de cette exposition avec les Amis de Versailles.
Notre guide, Frédéric Lacaille, qui avait réservé son après-midi pour nous accompagner a su animer cette visite tant par son savoir que par ses anecdotes.

Mais, il faut bien dire que nous étions presque seuls dans cette exposition...
Tous les tableaux étaient superbes, bien mis en valeur suivant une certaine chronologie en parrallèle de celle de l'empereur. Une salle expose quelques meubles.
Pour ma part, une exposition où il n'y-a pratiquement que des tableaux, aussi beaux soient-ils, je trouve cela ennuyeux.
C'est peut-être la raison de cette faible affluence...
J'ai cru comprendre également que financièrement, la Région et la mairie était moins enclins à dégager des fonds pour les années à venir...
Par contre la façade du bâtiment continue à rester dans un tel piteux état de dégradation qu'il est bien difficile de concevoir que rien ne soit fait pour sa restauration....
Revenir en haut Aller en bas
moinet
Dame, Chevalier


Nombre de messages : 62
Age : 72
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 25/10/2010

MessageSujet: Arras: Napoleon,exposition "Versailles"   Mar 17 Avr 2018 - 22:42

Le coût de ces expositions est exorbitant: entre 1,4 millions d'euros et  2,1 millions selon la Voix du Nord. Les 3 expositions sur Versailles ont coûté 5 millions d'euros dépensés depuis 2012. Pour quel gain ? Celle des carrosses a éveillé l'intérêt pour cette collection désormais très bien présentée au château. La question du déplacement d'oeuvres patrimoniales très fragiles pour un gain minime alors que les crédits d'acquisition se réduisent comme peau de chagrin a été souvent évoquée.
Quelle tristesse de voir partir à New York chez Christie's le 19 avril prochain les 2 albâtres de la cathédrale d'Arras: Saint Joseph et Melchior (16ème) siècle - certes classés Trésor National- qui auraient toute leur place aux côtés des 4 autres dans ce magnifique Palais Abbatial. On ne sait pas trouver les 350 000 euros qui seront nécessaires à leur acquisition ? Cette politique patrimoniale laisse partir irrémédiablement des pans entiers de notre patrimoine.
Moinet
Revenir en haut Aller en bas
http://xtian.moinet@yahoo.fr
Lebrun
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5401
Age : 48
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018   Mer 18 Avr 2018 - 8:56

Je rejoins les préoccupations de Moinet et Verniols au sujet des albâtres et de la façade du musée des Beaux-Arts. 
Il y a un sens des priorités qui n’est pas respecté et qui est sacrifié au profit de l’éphémère. 

Pour ma part, je trouve que ce genre d’exposition-déménagement a atteint ses limites. 
Bien sûr, il permet de voir en visite libre des œuvres le plus souvent inaccessibles à Versailles autrement qu’en de rares visites-conférences, mais le propos scientifique est inexistant, il s’agit en l’espèce de délocaliser ponctuellement les collections de Versailles à Arras. 

L’exposition sur les carrosses fut salutaire puisqu’elle a permi un éclairage permanent sur cette collection.
Il arrive parfois que des œuvres jamais ou rarement vues soient sorties des réserves mais le gain est maigre pour les amateurs d’art. 
C’est vraiment la queue de comète des années Aillagon : un coup de projecteur par ci, un coup de projecteur par là et beaucoup d’argent dépensé.

On aimerait plutôt que Versailles ouvre plus et mieux ses salles de peinture.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur
Duchesse, Duc et Pair de France
avatar

Nombre de messages : 1937
Localisation : Québec
Date d'inscription : 01/07/2006

MessageSujet: Re: Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018   Mer 18 Avr 2018 - 15:43

La vente à New York des deux albâtres de la cathédrale d'Arras qui, normalement, aurait dû rejoindre les quatres autres, est bien regrettable.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8100
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Frédéric Lacaille exposition Napoléon Arras   Sam 5 Mai 2018 - 9:42

Belle visite de l'exposition sous la conduite de Frédéric Lacaille (en 3 parties)


1ère partie : Bonaparte et la conquête du pouvoir


2ème partie : Napoléon, Empereur des français


3ème partie : L'Empire en difficultés
Réalisation : Scribe Accroupi (2018)




© Didier Saulnier

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8100
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Carnets Versailles Arras Napoléon Lucie Nicolas-Vullierme   Mar 5 Juin 2018 - 8:43

Dans les yeux de Napoléon

4 juin 2018
par Lucie Nicolas-Vullierme, Rédactrice en chef des Carnets de Versailles.

Cette exposition, présentée au musée des Beaux-Arts d’Arras à partir des collections du château de Versailles, propose de voir Napoléon autrement. En s’attachant à forger sa propre légende, l’Empereur a laissé derrière lui de nombreux portraits et paysages qui ont jalonné sa vie et parlent d’eux-mêmes.


Le Général Bonaparte à Arcole, par Antoine Jean Gros, 1796. Détail. © RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Gérard Blot.

Ce n’est pas Napoléon qui tient le plus beau rôle dans cette exposition, c’est tout son entourage, les hommes, les femmes qui ont croisé sa route : ceux qui ont guerroyé avec et contre lui, ceux qui ont contribué à sa gloire, sur les champs de batailles, mais aussi dans les grands cérémonials et par la peinture ; celles qui ont bénéficié de ses faveurs et ont fait de l’Empire l’une des époques les plus brillantes des siècles passés.

Et pour cause : en constituant, en 1837, un Musée de l’histoire de France rassemblant, entre autres, la totalité des œuvres commandées par l’Empereur, Louis-Philippe faisait de Versailles la plus grande galerie de portraits historiques au monde, abritant la première et plus importante collection napoléonienne. Trouvés dans les magasins des musées royaux et complétés afin de combler les lacunes d’un récit que Louis-Philippe voulait continu, ces tableaux et portraits peints et sculptés comprennent, notamment, les œuvres mises en scène par Napoléon lui-même dans le souci de façonner sa propre légende.


Dans l'exposition, portraits de Juliette Récamier, par Eulalie Morin (1799),
de François René, vicomte de Chateaubriand, par Anne Louis Girodet (1811)
et de Madame de Staël, par Marie-Eleonore Godefroid, d'après François Gérard (vers 1817).
© Château de Versailles /Didier-Saulnier.

Un entourage familial, militaire, politique, et toute la société qui gravitait autour de lui


Frédéric Lacaille déplorait que le bicentenaire de l’Empire ait été aussi discrètement célébré en France, contrairement à ce qui s’est passé dans d’autres pays comme les États-Unis ou la Russie (Lire Napoléon à la conquête d’Arras). Le conservateur en charge des peintures du XIXe siècle au musée national des châteaux de Versailles et de Trianon a souhaité que cette exposition rappelle l’importance du grand homme dans notre histoire, sans pour autant en faire l’apologie.  « Je suis d’une génération à qui l’on a appris à aimer Napoléon à travers ses faits d’armes, mais aussi, et surtout, sa réforme de l’État, et je n’avais pas envie de montrer seulement l’homme de guerre et ses nombreuses batailles ». Il semble que le pari soit réussi de présenter un Napoléon différent, à travers son entourage – familial, militaire, politique - et toute la société qui gravitait autour de lui lors des petits et grands moments de sa vie.

L’une des premières scènes offertes par l’exposition est la Prise du palais des Tuileries, le 10 août 1792 : c’est exactement, dit-on, ce qui s’est déroulé sous les yeux du jeune Bonaparte venant d’arriver à Paris qui, par hasard, se trouvait dans une maison voisine. Les canons grondant, les hommes s’élançant avec leurs piques et les cadavres gisant à terre, nous voici d’emblée transportés dans le regard du jeune homme, confronté à une violence qui le rendra particulièrement méfiant vis-à-vis de la vindicte populaire et des Parisiens.


Bataille des Pyramides, le 21 juillet 1798, par Louis François Lejeune (1806). © Château de Versailles, Dist. RMN / © Jean-Marc Manaï.

De même, ces vastes panoramas illustrant les batailles qui le distinguèrent, il les a traversés, observés avec minutie, contemplés, et nous parlent de lui. Ainsi de la Bataille des Pyramides, dans la lumière du couchant, décrite avec force détails, d’autant plus réalistes que l’artiste appartenait au corps du Génie, par Louis François Lejeune . Ou de la distribution des croix de la Légion d’honneur au camp de Boulogne, dépeinte par Philippe-Auguste Hennequin qui fait la part belle à l’immense assemblée des soldats, rigoureusement rassemblés face à lui, plutôt qu’au futur empereur ; ou de l’empressement des Bavarois, dont les costumes ont été scrupuleusement décrits par le peintre Nicolas Antoine Taunay, lors de l’entrée de l’armée française à Munich, en 1805.

Scènes de bivouac autour du chef

Certaines œuvres montrent des aspects moins convenus, notamment des scènes de bivouac où l’on entend presque les clameurs des hommes harassés tandis que les feux crépitent en brûlant les joues. Cette visite aux soldats, se rassemblant instinctivement derrière leur chef à la lumière de milliers de fanaux de paille, la veille de la grande victoire d’Austerlitz, Napoléon l’a vue ainsi, l’a sentie ainsi – il déclara plus tard que ce fut la plus belle soirée de sa vie – ce que ne manqua pas d’indiquer l’artiste, chef du Bureau topographique, en signant son tableau : « Bacler d’Albe, vidit et pinxit ».


Napoléon Ier visitant les bivouacs de l'armée à la veille de la bataille d'Austerlitz, le 1er décembre 1805,
par Louis Albert Guislain Bacler d'Albe, 1806-1808.
© RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Jean-Marc Manaï.

Les hommes, enfin, que Napoléon a côtoyés de près, quotidiennement, font aussi partie de lui. Les physionomies de ces maréchaux de l’Empire et de ces grands officiers de la Couronne, affublés de somptueux atours, révèlent des caractères divers avec lesquels l’Empereur a dû certainement composer. Tout comme celles des différents membres de sa nombreuse famille, où l’on retrouve parfois la finesse des traits et de la bouche, le nez droit et les yeux en amande de Bonaparte que l’on surprend, dans une œuvre de Louis Ducis, entourés de ses neveux et nièces et de leurs jouets, tel un bon père de famille !


Juliette Récamier (1777-1849), née Bernard, par François Gérard (1802).
© RMN-GP (Château de Versailles) / © Franck Raux.

Quant aux femmes, elles reflètent toute une époque, avec leurs cheveux relevés à la grecque, leurs robes fluides dévoilant les épaules et ornées de motifs à l’antique. Un ravissant portrait de Juliette Récamier, par Eulalie Morin, évoque l’influence de la jeune femme qui tint un salon où accourrait toute l’Europe. Celui de la baronne de Staël campe une figure imposante dont Napoléon s’efforça de tenir à distance les ambitions politiques.


Dans l'exposition, une partie des petits formats, réductions,
esquisses ou ricordi des fameux portraits de François Gérard.
©Château de Versailles / Didier-Saulnier

Mais le clou de cette exposition est, sans doute, l’ensemble formé par une série de petits formats, réductions des portraits sortis de l’atelier de François Gérard qui faisaient fureur auprès de la haute société de l’époque, foule élégante, présentée selon les canons en vogue, dans le cadre strict du néo-classicisme et de l’Empire. Une vision claire, tout en retenue, qui palpite dans l’arrondi d’un bras nu, l’esquisse d’un sourire, l’inclinaison d’une tête. Ce sont ces multiples regards que l’on emporte et retient de cette exposition.

Lucie Nicolas-Vullierme

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 14628
Age : 53
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018   Mar 6 Nov 2018 - 16:52

Source : Lille Actu

L’exposition « Napoléon – Images de la Légende », qui s’est clôturée le dimanche 4 novembre 2018, a attiré 101 488 visiteurs au Musée des Beaux-arts d’Arras (Pas-de-Calais).

Après le succès de cette exposition, qui s’est déclinée dans plusieurs musées et lieux culturels des Hauts-de-France, le partenariat entre la Ville d’Arras, la Région Hauts-de-France et le Château de Versailles se renouvelle.  
Il faudra patienter encore quelques jours pour savoir quel sera leur prochain projet culturel.

Une piste ici ?
http://www.connaissancesdeversailles.org/t8529-arras-dernire-expo-autour-du-trait-de-versailles?highlight=arras

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur
Duchesse, Duc et Pair de France
avatar

Nombre de messages : 1937
Localisation : Québec
Date d'inscription : 01/07/2006

MessageSujet: Re: Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018   Mar 6 Nov 2018 - 18:17

100 000 visiteurs pour un musée de province me semble une belle réussite. Est-ce que je me trompe?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018
» Exposition "Visiteurs de Versailles" 2017-2018
» Jupiter en Scorpion 2017/2018
» Bourse PNE 2017-2018
» Programme de français-philo en CPGE scientifique 2017-2018

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, un musée méconnu :: Expositions :: En province-
Sauter vers: