Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épuré de ces rubriques. Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende

Aller en bas 
AuteurMessage
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 15541
Age : 53
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Empty
MessageSujet: Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende   Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Icon_minitimeJeu 2 Juin 2016 - 20:14

Lunéville : dans les coulisses de l'exposition sur Stanislas
L’exposition consacrée à Stanislas, dès cet été au château, se prépare depuis plusieurs mois

http://www.estrepublicain.fr/edition-de-luneville/2016/06/02/dans-les-coulisses

Visible du 17 juin au 5 novembre, elle sera l’événement phare du 250e anniversaire du rattachement de la Lorraine à la France.

L’exposition s’inscrit dans une synergie avec Nancy et le Musée lorrain, qui proposera lui aussi une exposition, mais s’attachant davantage aux aspects politiques.

A Lunéville, le choix s’est porté sur l’homme Stanislas et la légende, qui s’est construite autour de ce personnage aux multiples aspects. au destin hors-norme et désormais entré dans la mémoire collective de tous les Lorrains. Un personnage presque familier, au point de voir son nom souvent réduit à un simple Stan.

L’équipe d’Alain Philippot, conservateur du musée, s’active donc depuis plusieurs mois pour organiser cette présentation, qui débutera par un rappel des circonstances de la mort de Stanislas, au château, le 23 février 1766.

Dans son atelier, Joël Cholez termine la maquette de la chambre mortuaire de Stanislas. Une maquette très fidèle jusque dans les moindres détails, avec la cheminée surmontée d’un grand miroir, la balustrade barrant l’accès au cercueil, les portes surmontées d’un tableau..

Sylvie Solanet assiste Joël Cholez dans la fabrication de toutes ces pièces très délicates à réaliser, parmi lesquelles de tout petits bougeoirs qui seront collés sur les murs.

Et à la bonne hauteur. On peut en effet compter sur Thierry Franz, chargé de recherches documentaires, le spécialiste des arts décoratifs au XVIIIe siècle, pour y veiller !

« Nous voulons restituer le cadre dans lequel Stanislas a vécu au château », insiste Alain Philippot. Pour compléter les pièces de mobilier tableaux et documents sortis de ses réserves, le musée a fait appel à des partenaires pour des prêts.

Sèvres a ainsi fait parvenir des flambeaux identiques à ceux, qui auraient pu orner l’intérieur de l’ancien souverain de Pologne. Le Mobilier national prête deux tapisseries, présentées l’une après l’autre pour des questions de conservation (elles ne doivent pas rester plus de trois mois à la lumière).

Le prêt d’œuvres, par des musées ou des particuliers, suppose un lourd travail administratif. Pour l’aider, Alain Philippot a bénéficié de la présence de deux étudiantes en droit, Clémence et Emilie, qui ont aussi travaillé sur l’exposition. Comme le fait Solenne, en service civique, formée à la restauration de mobilier, et très sollicitée donc.

Stanislas, Leszczynski (1677-1766), e : du 17 juin au 5 novembre, communs nord du château

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.


Dernière édition par M. de Noisy le Jeu 2 Juin 2016 - 20:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vidame du Hayreu-Hersay
Princesse, Prince Etranger
Vidame du Hayreu-Hersay

Nombre de messages : 3462
Age : 45
Localisation : --
Date d'inscription : 14/03/2008

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Empty
MessageSujet: Re: Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende   Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Icon_minitimeJeu 2 Juin 2016 - 20:31

Merci cher Noisy pour cette information.

N'oublions pas que se tient en parallèle (!) une autre exposition à l'église Saint-Jacques de Lunéville que vous avez évoquée ici et intitulée "Moi, Stanislas...".

Enfin rappelons l'exposition préparée par le Musée Historique Lorrain de Nancy qui célèbrera lui aussi l'évènement : https://musee-lorrain.nancy.fr/en/teaser-de-l-exposition-en-ligne-/
Revenir en haut Aller en bas
Hugues
Baronne, Baron
Hugues

Nombre de messages : 115
Age : 42
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 17/07/2011

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Empty
MessageSujet: luneville exposition stanislas   Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Icon_minitimeMar 14 Juin 2016 - 17:42

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Stanis10

2016 marque l’anniversaire de la réunion de la Lorraine à la France et de l’événement à l’origine de ce tournant politique : la mort de Stanislas Leszczynski (1677-1766). Prince des Lumières et dernier souverain de la Lorraine indépendante, son parcours hors du commun a pris fin au château de Lunéville. Cette exposition d’envergure possède la volonté de valoriser l’ancrage local de la mémoire du dernier Duc de Lorraine, si intimement liée à l’histoire de l’édifice.

Privilégiant l’émotion attachée à l’homme plus qu’au souverain, c’est la personnalité d’exception de Stanislas, dans toute sa diversité et sa richesse, qui est mise en exergue. L’occasion de comprendre et ressentir une destinée personnelle inscrite au cœur de l’Europe, dans son itinérance, sa sensibilité artistique et sa pensée politique. Entre fondements historiques de cet anniversaire, destin politique, valeurs d’un philosophe bienfaisant au tempérament artistique, créatif, et toujours en quête du bien public, nous vous invitons à redécouvrir une histoire riche portée par les réflexions et utopies de cette personnalité polymorphe. Inscrit dans la mémoire collective de la Lorraine, Stanislas Leszczynski est aujourd’hui inscrit au rang d’icône d’un patrimoine culturel commun.

La cour cosmopolite de Lunéville constitue ainsi la représentation d’une formidable chambre d’écho pour ses valeurs d’ouverture, de partage des cultures et des idées. Une invitation à de nombreux moments d’immersion, de la chapelle ardente dressée après sa mort au cœur des appartements de parade jusqu’à une promenade poétique à travers ses jardins, en passant par la rêverie de son boudoir intime et fleuri.

Autant de richesses, pour beaucoup méconnues,
à découvrir autour de la mémoire du « bon roi Stanislas » !



Pour aller plus loin, des conférences, visites, animations et ateliers pédagogiques seront prochainement organisés, sans oublier le catalogue scientifique en lien avec l’exposition.


Parcours en réalité augmentée
Plus encore, pendant l’été 2016, l’exposition trouvera un prolongement grâce à la mise en place d’un parcours inédit de découverte des jardins du château grâce à la technologie de la réalité augmentée. Pour la première fois depuis la mort de Stanislas, il sera possible de découvrir les créations qui ont fait la célébrité du parc des Bosquets grâce à une tablette numérique.

Émerveillez-vous devant le spectacle pittoresque des automates du Rocher, les fantaisies orientales du kiosque turc ou les splendeurs du salon de Chanteheux, « folies » rendues à leur beauté première et replacées dans leur contexte historique et culturel, grâce à un outil à la fois ludique et pédagogique.


Une exposition proposée par
le musée du Château des Lumières - Lunéville

Plus de 120 œuvres ont été sélectionnées, provenant des collections souvent inédites du musée du château, et enrichies grâce au partenariat généreux du Musée Lorrain à Nancy. Des prêts importants ont également été consentis par la Bibliothèque municipale de Nancy,  les Archives Nationales, la Cité de la Céramique à Sèvres, les Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, le Mobilier National…

Du 17 juin au 6 novembre 2016
10h-12h / 14h-18h
Tous les jours sauf le mardi

Rez-de-chaussée du Commun nord

source: site web du Conseil départemental de Meurthe et Moselle
Je posterai des photos de l'exposition et du parcours dans les jardins dans quelques temps.
Revenir en haut Aller en bas
Vidame du Hayreu-Hersay
Princesse, Prince Etranger
Vidame du Hayreu-Hersay

Nombre de messages : 3462
Age : 45
Localisation : --
Date d'inscription : 14/03/2008

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Empty
MessageSujet: tombe Stanislas Nancy Bonsecours Vassé Adam   Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Icon_minitimeLun 19 Sep 2016 - 17:29

A l'occasion du 250ème anniversaire de la mort de Stanislas, quelques clichés pris de la nécropole des souverains polonais lors des dernières journées du patrimoine : l'église Notre-Dame de Bonsecours à Nancy.

L'article de wikipédia que j'ai mis en lien étant très bien fait, je me contenterai d'ajouter que cette merveille de stuc et de trompe l'oeil (ne sont en marbre que les autels !) donne une idée des décors fastueux mais réalisés à l'économie que Stanislas voulut pour ses pavillons de plaisance (Chanteheux, Einville, La Malgrange...), aujourd'hui tous disparus.

Pour qui comme moi connut l'église avant sa magistrale restauration achevée en 2009, c'est une révélation. Une pépite baroque d'Europe centrale égarée en France.

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_0246

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_0271

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_0251

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_0247

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_0250

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_0249

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_0248

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_0252

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_0253

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_0263

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_0261

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_0262

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_0266

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_0264

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_0265

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_0267

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_0268

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_0270

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_0269

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_0322

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_0321

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_0323

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_0325

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_0324
clichés personnels
Revenir en haut Aller en bas
Vidame du Hayreu-Hersay
Princesse, Prince Etranger
Vidame du Hayreu-Hersay

Nombre de messages : 3462
Age : 45
Localisation : --
Date d'inscription : 14/03/2008

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Empty
MessageSujet: Stanislas Cyfflé terre de lorraine   Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Icon_minitimeLun 2 Oct 2017 - 19:42

Vu au Musée Historique Lorrain :

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_4020

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_4019

clichés personnels
Revenir en haut Aller en bas
Vidame du Hayreu-Hersay
Princesse, Prince Etranger
Vidame du Hayreu-Hersay

Nombre de messages : 3462
Age : 45
Localisation : --
Date d'inscription : 14/03/2008

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Empty
MessageSujet: Stanislas tapisserie portrait Gobelins Audran armes Pologne   Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Icon_minitimeLun 2 Oct 2017 - 19:49

Les Gobelins conservent également au moins deux œuvres en rapport avec Stanislas :

Cette tapisserie, portant les grandes armes de Pologne et son monogramme aux angles :

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_2610

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_2612

Ainsi que ce portrait en tapisserie signé Audran :

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_2611

clichés personnels (juillet 2014)
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 15541
Age : 53
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Empty
MessageSujet: tapisserie gobelins tenture mois lucas conti Leczinski   Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Icon_minitimeLun 2 Oct 2017 - 20:42

merci pour ces détails :
Le tapisserie illustrée fait partie de La tenture des Douze mois, connue sous l’appellation "Mois Lucas".
Le Musée national du château de Pau conserve des pièces appartenant à trois de ces tentures :
la deuxième (1688-1689) destinée à Louis XIV,
la sixième (années 1730) à la princesse de Conti
la septième (1731-1735) au roi de Pologne, Stanislas Leczinski, dont les armes et le chiffre furent tissés dans la bordure.
Seules les pièces des deux premières sont visibles dans le parcours de visite. Rolling Eyes
La bordure en fut réalisée par Blain de Fontenay et Perrot.

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende 03-007320
Les Mois Lucas : Cancer - Juin - La tonte des moutons
De la tenture de Stanislas Leczinski
musée national du château de Pau

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende 03-007327
Les Mois Lucas : Capricorne - Décembre - Patinage
De la tenture de Stanislas Leczinski
musée national du château de Pau

La tapisserie illustrée par le Vidame est du Mobilier National :

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Tapiss12

Stanislas commanda également 4 portières de Diane en 1737 pour son château de Lunéville avec son chiffre SR et à ses armes (conservées au Mobilier National).

Un des 4 exemplaires du Mobilier National
Le chiffre aux angles et les armes au centre au dessus de la tête de cerf

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Tapiss10

Il y aurait vraiment de quoi remeubler Lunéville !!! Very Happy

Sources :
Site du château de Pau
Les Gobelins au siècle des Lumières - Jean Vittet
Base Joconde

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.


Dernière édition par M. de Noisy le Sam 17 Mar 2018 - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lebrun
Modérateur
Lebrun

Nombre de messages : 5795
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/12/2007

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Empty
MessageSujet: Re: Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende   Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Icon_minitimeMar 3 Oct 2017 - 9:28

Le décor plafonnant de Notre-Dame de Bon Secours n'est pas sans rappeler les décor de certaines églises romaines.
Cet édifice est une vraie merveille.
On ne va pas suffisamment à Nancy.
Revenir en haut Aller en bas
Vidame du Hayreu-Hersay
Princesse, Prince Etranger
Vidame du Hayreu-Hersay

Nombre de messages : 3462
Age : 45
Localisation : --
Date d'inscription : 14/03/2008

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Empty
MessageSujet: Tombeau - Stanislas - Eglise Saint-Jacques - Lunéville   Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Icon_minitimeMer 8 Nov 2017 - 18:37

Voici quelques clichés de l'église Saint-Jacques de Lunéville, où reposaient jusqu'à la Révolution les entrailles de Stanislas.

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_6022

L’église Saint-Jacques de Lunéville fut réédifiée dans le style Baroque à partir de 1730, comme église de l'abbaye Saint-Rémy de Lunéville. Après un premier arrêt des travaux par manque de financement, ils reprirent en 1745 grâce au roi Stanislas. La construction peut être attribuée principalement à Jean-Nicolas Jamesson pour le premier niveau, tandis que le Premier Architecte du roi, Emmanuel Héré, réalisa notamment les deux imposantes tours de 52 mètres (surmontées des statues de saint Michel terrassant le Dragon et de saint Jean Népomucène) ainsi que l'étonnant buffet d'orgue. Le décor du fronton fut sculpté en 1749 par Joseph Béchamp. En 1745, l'église accueillit aussi la paroisse Saint-Jacques, qui s'est maintenue jusqu'à nos jours. (wikipedia)

La nef :

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_6010

La chaire (d'origine) :

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_6014

La dédicace au Roi de Pologne :

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_6011

Le chœur et ses belles stalles sculptées :

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_6012

Deux autels latéraux authentiquement XVIIIème, le second endommagé depuis... 1944...

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_6013

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_6015

Puis, le morceau de bravoure, la tribune avec son buffet d'orgue. Les colonnes de lapis-lazuli sont feintes, elle sont en tôle peinte, fendues, et dissimulent les tuyaux de l'instrument. Ce parti architectural est unique en son genre :

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_6016

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_6017

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_6018

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_6019

Enfin, le monument destiné à recueillir les entrailles de Stanislas :

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_6020

Et la dalle anonyme qui recouvre la tombe de la divine Emilie, marquise du Châtelet, morte suite à ses couches au château voisin :

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Img_6021

clichés personnels
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 15541
Age : 53
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Empty
MessageSujet: portrait Stanislas Leszczynski Girardet Jean   Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Icon_minitimeSam 17 Mar 2018 - 17:47

Un nouveau portrait en vente :

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende 180635_3edf6424258c508b1119c490412c4432_normale

Ecole Française du XVIIIe siècle :
portrait présumé de Stanislas  Leszczynski.
huile sur toile. Cadre bois doré sculpté (écaillures) 78 x 59 cm

FRANCOIS ODENT HÔTEL DES VENTES MICHEL COLOMBE S.A.R.L
Lundi 19 mars à 14h15 à TOURS

a rapprocher d'un portrait conservé à Versailles :

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende 96-019414
Stanislas Lesczinski (1677-1766), roi de Pologne
Girardet Jean (1709-1778) (d'après)
Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
valmont
Princesse, Prince Etranger
valmont

Nombre de messages : 2411
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/07/2007

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Empty
MessageSujet: Portrait Stanislas par Dupuy    Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Icon_minitimeDim 8 Avr 2018 - 8:22

Portrait par Philippe Dupuy, fils de Nicolas Dupuy (Pont à Mousson 1650 - Lunéville ? 1711) premier peintre du duc Léopold anobli en 1706, Philippe s'installe comme son pére à Lunéville ou il réalise les portraits des principaux personnages de la cour de la maison de Lorraine. Il est nommé en 1737 peintre ordinaire du roi Stanislas, il meurt à Vienne en 1751.

Ce portrait fut donné à Monsieur Daniel, conseiller d’état du roi, en 1740. Inscrit au dos du tableau.

Exposé par Le Château du Plessis Antiquité. Cadre original.

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Captu338
Revenir en haut Aller en bas
http://www.connaissancesdeversailles.org/profile?mode=editprofil
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 15541
Age : 53
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Empty
MessageSujet: stanislas Leszczynski melon madeleine baba boufflers   Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Icon_minitimeJeu 31 Jan 2019 - 8:52

Clin d'oeil sous forme d'hommage :
https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/meurthe-et-moselle/nancy/vices-vertus-du-bon-roi-stanislas-1614883.html

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende 11-513965
Stanislas Leszczynski, roi de Pologne
Larmessin Nicolas IV de (1684-1753)
Van Loo Jean-Baptiste (1684-1745) (d'après), peintre
Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon

Vices et vertus du bon roi Stanislas

Figure historique associée au rattachement de la Lorraine à la France, le monarque chassé par deux fois du trône de Pologne mérite d'être mieux connu.

Une éducation spartiate

Loin des fastes de la cour qu’il connaîtra bien plus tard, le jeune Stanislas Leszczynski, futur duc de Lorraine est élevé à la dure.
Son père voit là une façon de redonner la santé à ce fils malingre et souffreteux.
Pour l’endurcir, il lui fait endurer des privations et le fait dormir sur une paillasse.
Parallèlement il l’initie à l’équitation et au maniement des armes.
Dans son livre Stanislas le roi philosophe André Rossinot ancien maire de Nancy revient sur cet épisode :

https://youtu.be/1MCybDmp6dA

Un gastronome couronné

Gourmand et gourmet, le nom du duc de Lorraine est associé à plusieurs desserts. Pour satisfaire leur maître ses cuisiniers rivalisaient en effet d'imagination.
L'histoire raconte que Stanislas ne trouvait pas le Kouglof à son goût. Il jugeait la patisserie alsacienne trop sèche.
Pour l'attendrir il la fit arroser de vin Tokay qui sera plus tard remplacé par du rhum.
Le mélange biscuit alcool devient le fameux Baba au rhum consommé au chateau de Lunéville à partir de 1737.
Aujourd'hui ce dessert fait figure de classique de la gastronomie Lorraine.

Également très présent sur la table du roi : le melon dont il était particulièrement friand.
"A  l’époque de Stanislas, grand gourmand de ce fruit, les melonnières, bénéficiant du fumier de cheval fournis par la cavalerie de la place, proliféraient à Lunéville. Celle du Duc de Lorraine, dont les jardins se trouvaient le long de la Vezouze, en amont du pont de l’an 2000 et dont il reste quelques vestiges, était un exemple du véritable engouement pour la culture de se délicieux cucurbitacée introduit en France au XVI° siècle.'
En conservant les graines de melon les jardiniers de la société d'horticulture ont permis la préservation de cette variété rare à Lunéville.

Autre gourmandise royale, la célèbre madeleine de Commercy.
Elle fut inventée au château de Commercy, l'une des résidences de Stanislas Leszczynski, en l'absence du cuisinier du roi.
C'est la jeune soubrette Madeleine Paulmier qui confectionna des cakes faciles à manger par un Stanislas édenté qui avait passé la soixantaine.
Conquis, le duc de Lorraine leur donna ensuite le nom de madeleine pour lui rendre hommage.

Un roi philosophe

" Il faut un peu d'artifice pour se faire aimer. L'amitié seule n'inspire pas toujours de l'amitié. "
Voici l'une des citations de Stanislas Leszczynski. Le duc de Lorraine est l'auteur de nombreuses citations philosophiques.
Un florilège de ses bons mots est proposé sur le site proverbes français.
Ouvert aux idées de son temps, le souverain était soucieux du bien-être de ses contemporains pour lesquels il a beaucoup oeuvré en créant par exemple un orphelinat à Nancy ou en contribuant au développement des hôpitaux.
Le guide touristique nancéien Jan Jaap De Weerd explique que Stanislas Leszczynski, honni à son arrivée en Lorraine séduit progressivement son peuple car il était philosophe et bienfaisant :
L'inscription sur sa statue « A Stanislas le Bienfaisant, la Lorraine reconnaissante », les lorrains la connaissent mais peu de gens savent vraiment pourquoi. Stanislas voulait vraiment aider les plus pauvres. Ainsi il fut l'un des premiers à créer un système d'aide pour les agriculteurs.

Un homme à femmes

Le roi de Pologne a toujours été bien entouré.
En dehors de sa femme la duchesse de Lorraine Catherine Opalinska avec laquelle il convole en 1698 et dont il aura deux filles, Anne et Marie, il eut de nombreuses maîtresses.
Avant son arrivée en Lorraine, la plus régulière d'entre elles fut sa jeune cousine Catherine Jablonowska, cette relation dura 5 ans.
A Lunéville, la cour est réputée pour ses moeurs légères, ce qui vaut au roi le courroux de sa fille la reine de France Marie Leszczynska.
La jeune Madame de Boufflers fait une entrée remarquée à Lunéville en 1745 et trouve une place de maîtresse attitrée auprès du duc de Lorraine.
A cette époque la dame qui partage ses faveurs se surnomme elle-même "la dame de volupté", elle compose même son épitaphe :

Ci-gît, dans une paix profonde,
cette damme de de volupté
Qui, pour plus grande sûreté,
Fit son pardis dans ce monde.

Les formes voluptueuses des créatures qui ornent les fontaines de la place Stanislas auraient été inspirées par la marquise de Boufflers.

Sujets connexes :
- http://www.connaissancesdeversailles.org/t6972-haroue-stanislas-roi-jardinier-et-gourmand?highlight=stanislas
- http://www.connaissancesdeversailles.org/t6383-les-sejours-d-ete-du-roi-stanislas-a-trianon?highlight=stanislas
- http://www.connaissancesdeversailles.org/t3213-luneville-le-versailles-lorrain?highlight=stanislas
- http://www.connaissancesdeversailles.org/t8096-luneville-10-ans-d-acquisitions-revelees?highlight=stanislas
- http://www.connaissancesdeversailles.org/t8136-le-chateau-de-commercy-l-autre-versailles-lorrain?highlight=stanislas
- http://www.connaissancesdeversailles.org/t1380-marie-francoise-catherine-de-beauvau-craon-mme-de-boufflers?highlight=boufflers

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
Vidame du Hayreu-Hersay
Princesse, Prince Etranger
Vidame du Hayreu-Hersay

Nombre de messages : 3462
Age : 45
Localisation : --
Date d'inscription : 14/03/2008

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Empty
MessageSujet: Table à jeu de piquet de Stanislas Musée lorrain scagliola   Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Icon_minitimeMer 15 Mai 2019 - 19:04

Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Piquet10
(c) Musée lorrain

Table à jeu "du coup de piquet" du roi de Pologne.

Aujourd'hui, nous vous proposons de redécouvrir le jeu de piquet à travers cette table à jeu dite "du coup de piquet" du roi de Pologne datant du XVIIIè siècle. Le plateau en scagliola est un double trompe l'œil; par sa technique, le plateau imite l'aspect des marqueteries de pierres dures; par son sujet, le plateau représente de manière illusionniste deux jeux de cartes et deux "mains" étalés et encadrés par frise ornementale baroque et une corbeille de fleurs. La main chanceuse serait échue à Stanislas lors d'une partie de Piquet.
Le piquet est très en vogue au XVIIe et XVIIIè siècle et se pratique fréquemment à la cour. Le piquet se joue à deux, avec un jeux de 32 cartes. L'ordre des cartes est As, Rois, Dame, Valet, 10, 9, 8, 7 dans chaque couleur... Pour la suite je vous laisse vous reporter à l'ouvrage d'un anonyme : Le Jeu du piquet plaisant et récréatif, Paris, J. Promé, 1642. Amusez-vous bien!

LE JEU DU PIQUET, Plaisant et récréatif.

Premièrement, il faut ôter d’un jeu de cartes tous les deux, trois, quatre, cinq, et jouer du reste qui se monte à trente-six.
Après l’on convient ce que l’on veut jouer, en combien, ou en quel nombre, qui est ordinairement : mais cela est au choix des joueurs de dire tant et si peu qu’il leur plaira ; et celui qui premier arrive audit nombre, geigne ce qui a été convenu et accordé. Voulant jouer, l’on regarde à qui donnera les cartes : car c’est un grand désavantage pour celui qui les donne, et pour ce faire chacun prend des cartes tant et si peu qu’il lui plaît, pourvu qu’il y en ait plus d’une car elle ne se peut couper, puis qu’elle se peut reconnaître en les renversant. Celui qui montre la carte de moindre valeur, c’est à lui de donner les cartes : Et si par hasard (comme il arrive souvent par la haste que l’on a en retournant) il en échappait quelque une qui tombât sur le tapis, l’on n’y doit avoir, ainsi à celle qui demeure en la main avec les autres cartes que l’on a coupé. Les cartes valent les points qu’elles portent, réservé l’As, qui vaut onze, tellement qu’il emporte le Roi, le Roi, la Dame, et la Dame le Valet, et le Valet le dix, et ainsi en descendant jusques au six, qui est la moindre.


Source : https://www.facebook.com/museelorrain/?tn-str=k*F
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Empty
MessageSujet: Re: Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende   Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Lunéville. Stanislas Leszczynski, de l’homme à la légende
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mission Boffrand exposition colloque Lunéville
» La légende de l'Homme Vert
» Le château de Lunéville
» Issé, pastorale héroïque de André Cardinal Destouches
» Lunéville : 10 ans d'acquisitions révélées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, un musée méconnu :: Expositions :: En province-
Sauter vers: