Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épurgé de ces rubriques.Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Musée d'Orsay : Spectaculaire Second Empire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6949
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Musée d'Orsay : Spectaculaire Second Empire   Ven 2 Sep 2016 - 11:44


Jean Auguste Dominique Ingres (1780-1867)
Madame Moitessier
1856
Huile sur toile
H. 120 ; L. 92,1 cm
© The National Gallery, Londres, Dist. RMN-Grand Palais / NG Photographic Department

Spectaculaire Second Empire, 1852-1870
Musée d'Orsay
27 septembre 2016 - 16 janvier 2017

Régime décrié en son temps et honni après sa chute, le Second Empire fut longtemps marqué du sceau décadent et superficiel de la "fête impériale". Sur fond de bouleversements sociaux, cette époque de prospérité fut un temps de fastes et d'euphorie économique, d'ostentation et de célébrations multiples qu'il convient de réexaminer.
C'est également une période de crise morale et esthétique, écartelée entre les cadres culturels anciens et les nouveaux usages, entre l'hypertrophie des décors et la quête du vrai, autant d'oppositions qui déterminent pour une large part la création française des années 1850 et 1860.

Pour célébrer ses 30 ans à l'automne 2016, le musée d'Orsay se penche sur le Second Empire des spectacles et de la fête, et sur les différentes "scènes" où s'est inventée notre modernité. Le parcours thématique, où se côtoient peintures, sculptures, photographies, dessins d'architecture, objets d'art, et bijoux, brosse le portrait de cette époque foisonnante, brillante et riche en contradictions.

Commissariat général

Guy Cogeval, président des musées d'Orsay et de l'Orangerie

Commissariat

Yves Badetz, conservateur général au musée d'Orsay et directeur du musée Ernest Hébert
Paul Perrin, conservateur au musée d'Orsay
Marie-Paule Vial, conservateur en chef du patrimoine honoraire

http://www.musee-orsay.fr/fr/evenements/expositions/au-musee-dorsay/presentation-generale/article/spectaculaire-second-empire-44074.html?tx_ttnews%5BbackPid%5D=254&cHash=0a56b63823

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6949
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Lami, Eugène Souper reine Victoria 1855 opéra royal   Ven 2 Sep 2016 - 11:51

Le château de Versailles participe à cette exposition.

Parmi les oeuvres extraites de ses collections :


Souper offert par Napoléon III à la reine Victoria, 25 août 1855


Nº d'inventaire: INV.DESS 768
Lami, Eugène (dessinateur)
Date de création : 1855 (XIXe siècle)
Dimensions : œuvre: 48,5 x 66,5 cm montage dessin: 67,7 x 83,2 x 0,7 cm
Matière et technique : Aquarelle sur papier
© RMN-GP (Château de Versailles) / © Franck Raux

Historique : réplique commandée par l'empereur Napoléon III de l'aquarelle offerte à la reine Victoria, maintenant conservée au château de Windsor ; Salon de 1857, n° 1542 ; versé sur ordre du marquis de Chennevières au Musée du Luxembourg, 1861 ; exposé en permanence, 1863 à 1900 ; transmis au Louvre par le Musée du Luxembourg, 1909 ; prêté pour être exposé dans une salle Louis-Philippe Second Empire pendant un automne, à la demande de Gaston Brière (AMN D 11X, 1937, 4 septembre), 4 septembre 1937 ; dépôt au château de Versailles, 16 septembre 1937

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6949
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: grandes eaux à Versailles 1864 second empire   Ven 2 Sep 2016 - 11:55



Les grandes eaux à Versailles
Nº d'inventaire: MV 8015
Lami, Eugène (peintre)
Date de création : 1864 (XIXe siècle)
Dimensions : 45,3 x 60,5 cm cadre: 52 x 69 x 4 cm
Matière et technique : huile sur toile
© RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Gérard Blot

(à suivre ...)

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6949
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Napoléon trois Grand Cabinet Tuileries Flandrin   Lun 26 Sep 2016 - 16:06

Autre prêt du château de Versailles :



Napoléon III, en uniforme de général de Division,
dans son Grand Cabinet aux Tuileries, en 1862

Nº d'inventaire: MV 6556
Flandrin, Hippolyte (peintre)
Date de création : 1862
huile sur toile / 212 x 146 cm cadre: 246 x 182 x 11 cm
© EPV

L'empereur est présenté en uniforme d'officier général, dans son grand cabinet des Tuileries, à côté d'un buste de son oncle Napoléon 1er et devant un fauteuil de représentation. La commande du tableau en 1853, très vite annulée, fut reprise en 1862 et le tableau fut présenté l'année suivante au Salon, où il suscita de nombreux commentaires, notamment de Théophile Gautier :

" M. Flandrin a rendu, avec une idéale perfection, le " Souverain moderne ", un des problèmes les ardus qu'il soit donné à la peinture d'aujourd'hui ", et considérant l'évolution du costume, " c'est donc par d'autres côtés que le peintre doit faire comprendre au spectateur qu'il a devant lui le Chef d'un grand Etat, et c'est à quoi M. Flandrin a réussi d'une façon admirable. Nulle emphase, nul apparat dans la composition du portrait, mais une majesté simple et tranquille qui s'impose sans effort… La tête est d'une ressemblance à la fois intime et historique. C'est l'homme et le souverain. "

Les contemporains furent frappés en effet par la ressemblance du portrait, que l'empereur trouva sans doute trop réaliste et qui lui préféra le portrait moins austère, mais plus impersonnel, de Winterhalter.

Le tableau fut présenté au musée du Luxembourg, lieu d'exposition des œuvres des artistes vivants, en 1864, avant d'être placé dans la salle du Conseil du Tribunal de Commerce de la Seine deux ans plus tard. Il entra à Versailles en 1884.

F.L.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Lebrun
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4927
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: fauteuil Crécy exposition Second Empire   Mar 27 Sep 2016 - 9:32

Je ne peux que vous recommander la visite de cette superbe exposition, très bien scénographiée de surcroît.

On y retrouve un des sièges inspirés du fauteuil de Crécy :



Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Filles, Fils de France
avatar

Nombre de messages : 9699
Age : 70
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: Musée d'Orsay : Spectaculaire Second Empire   Mar 27 Sep 2016 - 11:50

Il provient du salon de l'hémicycle à l'Elysée ou du salon des ambassadeurs, le mobilier important étant réparti entre ces deux salons.





photos dossier de l'art

"...l'ensemble de sièges en bois doré de style Louis XV couvert de tapisserie de Beauvais fond blanc à bordure bleue avec fleurs et ornements d'après Chabal-Dussurgey (tissées entre 1860 et 1867) avait figuré dans cette pièce dès 1867." (l'autre partie dans le salon dit des Ambassadeurs il me semble)


Dernière édition par Alain Roger-Ravily le Mer 28 Sep 2016 - 10:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6949
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Table néo-Boulle Frédéric Roux    Mar 27 Sep 2016 - 18:26

Parlant de meubles, nous y retrouvons également la table néo-Boulle de Frédéric Roux :


Nº d'inventaire: VMB 13229
Roux, Frédéric (ébéniste)
Date de création : 1867
Dimensions : oeuvre: 86 x 240,8 x 117 cm
Matière et technique : Bâti de chêne ; écaille blonde de l'Inde ; cuivre découpé, gravé et incrusté ; placage d'ébène ; bronze doré
© Château de Versailles, Dist. RMN / © Christophe Fouin

Médaille d'or à l'Exposition universelle de 1867 à Paris.
Acquise par Napoléon III pour la somme de 7 000 francs (entrée au Garde-Meuble sous le numéro 41692) ; envoyée au palais de l'Elysée ; entre à Versailles le 31 octobre 1882, pour être placée dans la salle du Conseil, au château ; placée au XXe siècle dans les salles du XVIIe siècle, premier étage de l'aile Nord (salle Van der Meulen).

Voir également le sujet connexe sur le forum : Table néo-Boulle par Frédéric Roux

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Filles, Fils de France
avatar

Nombre de messages : 9699
Age : 70
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: Musée d'Orsay : Spectaculaire Second Empire   Mar 27 Sep 2016 - 18:45

On nous montre en tweet le bénitier en cristal de Baccarat, monumental tour de force offert à l'impératrice Eugénie.


Cet objet extraordinaire avait été exposé à la galerie des Gobelins et on avait signalé le bris d'une pièce au démontage, à la fin de l'exposition. A-t-on pu faire refaire une pièce manquant ou bien a-t-il recomplété?
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6949
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Charles-Auguste-Louis Morny Henri-Frédéric Iselin   Mar 27 Sep 2016 - 19:08

Provenant des collections du château,

le buste de Charles-Auguste-Louis, duc de Morny (1811-1865), par Henri-Frédéric Iselin :




Nº d'inventaire: MV 5001
Iselin, Henri-Frédéric (sculpteur)
Date de création : 1867
Dimensions : H.totale 97 cm ; Lar. 70 ; Pr. 46 cm
Matière et technique : marbre
Inscriptions :
au dos : Duc de Mrony par HF Iselin-1867, et sur le piédouche : Duc de Morny
Signé sur le piédouche : HF Iselin 1867
© Château de Versailles, Dist. RMN / © Christophe Fouin

Ce buste fut commandé par le ministère de la Maison de l'Empereur et des Beaux Arts le 5 mai 1865.
Payé 3000 Francs. Présenté au salon de 1867 (n°2325). Entré la même année.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 12864
Age : 52
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Musée d'Orsay : Spectaculaire Second Empire   Mar 27 Sep 2016 - 19:25

Cher Lebrun,
l'écran en second plan de votre photo n'est-il pas l'écran perdu de la Méridienne (lol).




_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
Vidame du Hayreu-Hersay
Princesse Légitimée, Prince Légitimé de France
avatar

Nombre de messages : 2674
Age : 43
Localisation : --
Date d'inscription : 14/03/2008

MessageSujet: Re: Musée d'Orsay : Spectaculaire Second Empire   Mar 27 Sep 2016 - 19:41

On pourrait également croire à une version extrapolée de l'écran conservé au Met :

Revenir en haut Aller en bas
Lebrun
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4927
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: char funèbre obsèques prince Jérôme 1860   Mer 28 Sep 2016 - 20:07

L'exposition présente une tirage ancien des obsèques du prince Jérôme, dernier frère survivant de Napoléon, en 1860.
On y reconnaît (un peu) le char funèbre conservé à Versailles :

Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6949
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Marville Baptême Prince impérial carrosse sacre 1856   Jeu 29 Sep 2016 - 15:54

On trouvera également ce tirage sur papier salé (prêté par le musée Carnavalet) de Charles Marville, du Baptême du Prince impérial à la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 14 juin 1856.

On voit ici l'arrivée à Notre-Dame de la voiture impériale (l'ancien carrosse du Sacre de Charles X), à six heures moins le quart.
(Le prince était dans une autre voiture avec sa nourrice, porté par la Gouvernante.)


© Musée Carnavalet

Voir le sujet connexe : Le Musée des Carrosses dans la grande écurie de Versailles

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6949
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Visite reine Victoria hameau Reine Karl Girardet   Jeu 29 Sep 2016 - 16:12

... et pour revenir aux prêts du château de Versailles (tout en demeurant dans le thème des transports !),
nous trouvons également la Visite de la reine Victoria au hameau de la Reine au Petit Trianon, le 21 août 1855 :


Nº d'inventaire: V.2013.13
Karl Girardet (peintre)
Date de création : 1855
Dimensions : œuvre (sans cadre): 32,3 x 41 cm cadre: 50 x 58,8 cm
Matière et technique : huile sur toile marouflée sur carton
© Château de Versailles, Dist. RMN / © Christophe Fouin

Historique : première pensée pour une aquarelle commandée par la reine Victoria, 1855 ; atelier de Karl Girardet, vente, Paris, Hôtel Drouot, 19-20 avril 1872, lot n° 225 ; collection Doisteau, vente, Paris, Hôtel Drouot, 5-6 mars 1937, lot n° 24 ; vente anonyme, Paris, Palais Galliera, 29 mars 1962, lot n° 71 ; Vente Christie's Paris, 22 avril 2013, lot n° 99 voir sujet connexe

Commentaires
:

Au mois d’août 1855, la reine Victoria de Grande-Bretagne et son époux le prince Albert de Saxe-Cobourg sont en visite officielle en France, invités par l’empereur Napoléon III pour l’ouverture de l’Exposition universelle de Paris. Logés au château de Saint-Cloud, ils passent une petite semaine dans la capitale entre visites et promenades, réceptions officielles et dîners d’État, et sont reçus à Versailles le mardi 21 pour une visite des Galeries historiques, suivie d’un déjeuner à Trianon, dans la maison de la Reine du Hameau. On voit ici l’arrivée de la voiture découverte qui conduit les deux souveraines, escortée par les cent-gardes et les postillons de la maison de l’Empereur, et encadrée par Napoléon III et le prince consort à cheval. La musique des guides de la Garde impériale, installée sous la galerie, accompagnera le déjeuner, pour le plus grand plaisir de Sa Majesté britannique.

Cette visite de la reine Victoria était la première du séjour. Quelques jours plus tard, le séjour royal s’achèvera par une grande fête de nuit à Versailles avec illuminations des parterres et de la pièce des Suisses, bal dans la galerie des Glaces et souper à l’Opéra royal, dont témoignent un dessin d’Eugène Lami (INV.DESS 768) et un album photographique de Disdéri (V 6250) déjà conservés par le château.

Peintre suisse fixé à Paris sous la monarchie de Juillet, Girardet était particulièrement apprécié par Louis-Philippe pour la précision de ses tableaux et reçut plusieurs commandes pour Versailles. Lors de la révolution de 1848, il repartit pour la Suisse, où il se fit une spécialité de paysages de montagne, mais revint régulièrement à Paris sous l’Empire. Ce petit tableau, qui porte au dos le cachet de son atelier, est une étude pour l’aquarelle commandée par la reine Victoria en 1855, en souvenir de son séjour parisien, et qui se trouve encore dans les collections royales britanniques (RCIN 920070).

Rares sont les représentations anciennes du hameau de Trianon conservées par le château et aucune ne datait du second Empire, époque de la renaissance de ces lieux, sous l’impulsion de l’impératrice Eugénie. Bienvenu dans les collections, ce petit tableau trouvera sa place à l’attique du Petit Trianon, dans l’espace qui est consacré à celle-ci. Frédéric Lacaille

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6949
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Réception ambassadeurs Siam Fontainebleau Gérome   Dim 2 Oct 2016 - 11:24

Nous trouvons bien sûr la représentation peinte par Jean-Léon Gérome de la
Réception des ambassadeurs siamois par l'Empereur Napoléon III au palais de Fontainebleau, 27 juin 1861 :



Nº d'inventaire: MV 5004
Date de création : 1864
Dimensions : œuvre: 129,2 x 260,5 cm cadre: 201 x 340 x 20 cm, 250 kg
Matière et technique : huile sur toile
© RMN-GP (Château de Versailles) / Droits réservés

La réception des ambassadeurs du roi de Siam Rama IV Mongkut eut lieu le 27 juin 1861, dans la salle de bal du château de Fontainebleau. Elle célébrait le traité signé entre le Siam et la France, le 15 août 1856, qui, après d'autres traités avec la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, assurait l'accès au commerce occidental de ce pays autrefois fermé aux échanges.

L'empereur et l'impératrice, installés sous un dais, reçoivent les ambassadeurs du Siam en présence de toute la cour. Les présents du roi de Siam (encore conservés au château de Fontainebleau, dans le " musée chinois " de l'impératrice *) sont posés au pied de l'estrade, de part et d'autre de l'allée où rampent les ambassadeurs suivant la coutume siamoise du salut réservée aux souverains. * [Sauf les objets volés lors du cambriolage en 2015, notamment la couronne du roi de Siam ...]
Plus de quatre-vingt portraits ** figurent dans le tableau, dont notamment, à l'extrême gauche, celui de l'artiste et de son confrère Ernest Meissonier.

L'étrangeté de la représentation tient autant à la mise en scène de l'événement - une cérémonie d'un autre temps dans un décor qui ne l'est pas moins - qu'au traitement que lui applique Gérôme, qui déploie une galerie de portraits comme désincarnés, souvent réalisés à l'aide de photographies qui lui ont été prêtées par Nadar. F.L.

** Personnes représentées :

Napoléon III, Eugénie de Montijo, Napoléon-Eugène-Louis-Jean-Joseph Bonaparte, prince impérial, Phagia Sphiphat, Khan Abatranay, Anne Debelle, princess d'Essling, Pauline-Marie-Ghislaine van der Linden d'Hoogvorst, duchesse de Bassano, Maria-Anna-Catherine-Clarissa-Cassandra Zenobio, comtesse Walewska, Sophie de Viry, baronne de Viry Cohendier, Françoise-Laurence de La Rochelambert, comtesse de La Poëze, Marie-Charlotte-Mathilde-Valentine de Billing, Mme de Saulcy, Constance-Adèle Gérard de Rayneval, Jane-Mary Thorn, baronne de Pierres, révérend Père La Renaudie, Napoléon-Joseph-Hugues Maret, duc de Bassano, Alexandre-Alban Rolin, Bernard-Pierre Magnan, Félix-Marnès Baciocchi, Napoléon-Henri-Edgar Ney, prince de la Moskowa, Edouard-Antoine Thouvenel, Emile-Félix Fleury, Jean-Baptiste-Philibert, comte Vaillant, Alexandre-Florian-Joseph Colonna, comte Walewski, Jacques-Albert Verly, Jacques Félix Auguste Lepic, Charles-François de Waubert de Genlis, Pierre-Claude-Louis, comte Tascher de La Pagerie, Léonel, marquis de Toulongeon, Georges-Jacques-Marie, comte d' Arjuzon, Louis-Frédéric-Joseph Caignart de Saulcy, Etienne, baron de Pierres, Louis-Alexandre, baron de Montbrun, Prosper Mérimée, Ghjuvan-Battista dit Titu Franceschini-Pietri, Jean-Henri-Félix, baron Morio de L'Isle, Charles-Ludovic-Marie, prince de Polignac, Charles-Louis de Montigny, Le Bon-Desmottes, Jean-Baptiste-Auguste-Philippe-Dieudonné Verchère de Reffy, Ferdinand-Alphonse Hamelin, Emmanuel-Jean-Baptiste, baron Hamelin, René-Charles-Humbert de La Tour du Pin Chambly, marquis de La Charce, Henri de Roger de Cahusac, marquis de Caux, Dieudonné-Charles-Emmanuel Klein de Kleinenberg, baron de Vassart, baron de La Jus, Rodolphe-Auguste-Louis-Maurice, comte d'Ornano, Marie-Jean-Pierre-Hubert, duc de Cambacérès, Joseph-Prosper, baron Sibuet, César-Florimond, marquis de Fay de La Tour-Maubourg, Aimé-François-Edmé-Alexandre-Henri, baron Lambert, commandant Oppermann, Louis-Godefroy Jadin, Jean-Louis-Ernest Meissonier, Charles-François Jalabert, Auguste Nelaton, Jean-Léon Gérome.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.


Dernière édition par Grande Mademoiselle le Dim 2 Oct 2016 - 11:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6949
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: portrait Napoléon Eugénie empereur impératrice Winterhalter   Dim 2 Oct 2016 - 11:26

Et pour conclure cette liste des prêts du château de Versailles,

les portraits de l'Empereur et de l'Impératrice :




Napoléon III, empereur des Français
Nº d'inventaire: MV 8189
Date de création : av. 1861
242,5 x 156,5 cm cadre: 246 x 160,5 cm
Matière et technique : huile sur toile
© Château de Versailles, Dist. RMN / © Christophe Fouin





Eugénie de Montijo de Guzman, impératrice des Français (1826-1920)
Nº d'inventaire: MV 8188
atelier de Winterhalter
Date de création : ap. 1855
Dimensions : 242 x 152 cm cadre: 246,5 x 159,5 x 5,5 cm
Matière et technique : huile sur toile
© RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Gérard Blot

Ces portraits avaient été donnés par l'Empereur et l'Impératrice au duc et à la duchesse de Montebello. Le général de Montebello, qui commandait à Rome, les reçut d'ailleurs pendant son exercice. (Dons de la duchesse de Massa, ils sont entrés à Versailles le 12 mai 1962.)

Si plusieurs répliques sont conservées dans des collections publiques françaises* et étrangères (notamment de SM la Reine, en Angleterre), les portraits originaux peints par Winterhalter en 1853 ayant servi de modèles sont aujourd'hui perdus. * (A ce propos, le château de Versailles conserve une seconde réplique du portrait de l'impératrice : MV 7696)

Concernant la réplique du portrait de l'empereur offert au duc de Montebello, la tête pour laquelle Napoléon III avait posé, aurait toutefois été peinte par Winterhalter (lettre de Mr Santereau au duc de Massa le 3 décembre 1927).

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Filles, Fils de France
avatar

Nombre de messages : 9699
Age : 70
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: Musée d'Orsay : Spectaculaire Second Empire   Dim 2 Oct 2016 - 11:37

En marge du sujet, il est amusant de comparer la photographie de Carnavalet (postée plus haut) de l'arrivée du couple impérial dans la voiture du sacre de Charles X avec la gravure du même événement parue dans un journal anglais.



Revenir en haut Aller en bas
Mansart
Princesse, Prince Etranger


Nombre de messages : 1230
Age : 43
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Musée d'Orsay : Spectaculaire Second Empire   Mar 30 Mai 2017 - 22:40

Lebrun a écrit:
Je ne peux que vous recommander la visite de cette superbe exposition, très bien scénographiée de surcroît.

On y retrouve un des sièges inspirés du fauteuil de Crécy :


J'ai acheté le catalogue de cette exposition, mais l'écran comme le fauteuil n'y figurent pas. Connaît-on l'origine de l'écran?

Par ailleurs ce cher ARR signale que le fauteuil fait partie d'un ensemble dont les tapisseries ont été tissées par Chabal Dussurgey. Or B. Chevallier (p 186) publie un retissage d'un fond de canapé pour le salon rose des Tuileries par le même Chabal Dussurgey avec un dessin très proche. Mme Samoyault signale dans son cours que la garniture des fauteuils du salon bleu est "en tapisserie de Beauvais fond bleu, dessin de guirlandes de fleurs et de papillons". La garniture de l'ensemble de l'Elysée pourrait-elle être un retissage de l'ensemble réalisé pour le salon bleu de l'impératrice aux Tuielries
Revenir en haut Aller en bas
NP
Baronne, Baron
avatar

Nombre de messages : 102
Age : 35
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Re: Musée d'Orsay : Spectaculaire Second Empire   Mar 30 Mai 2017 - 23:01

L'écran a été livré pour la grand salon, dit salon blanc, de Saint Cloud vers 1860. Il est parfois attribué à Cruchet.
Revenir en haut Aller en bas
Vidame du Hayreu-Hersay
Princesse Légitimée, Prince Légitimé de France
avatar

Nombre de messages : 2674
Age : 43
Localisation : --
Date d'inscription : 14/03/2008

MessageSujet: Re: Musée d'Orsay : Spectaculaire Second Empire   Mer 31 Mai 2017 - 13:26

Pour vous chers NP et Mansart, deux vues plus rapprochées de ces meubles :



clichés personnels
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Musée d'Orsay : Spectaculaire Second Empire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Musée d'Orsay : Spectaculaire Second Empire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Musée d'Orsay : Spectaculaire Second Empire
» Napoléon III - Second Empire : Exposition et événements au Musée d'Orsay
» L'exposition "Masculin / Masculin" au Musée d'Orsay
» Réaliser l'audioguide du Musée d'Orsay
» Exposition : Sade - Attaquer le soleil, au Musée d'Orsay

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, un musée méconnu :: Expositions :: A Paris-
Sauter vers: