Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épurgé de ces rubriques.Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Expo Les services aux oiseaux Buffon du Cte Moïse de Camondo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6855
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Expo Les services aux oiseaux Buffon du Cte Moïse de Camondo   Jeu 13 Oct 2016 - 20:23


Mortier à décor de "Toucan de Cayenne, dit toco", Manufacture de Sèvres
Provient du service livré le 15 mars 1787 au comte de Montmorin, ministre des Affaires étrangères,
pour être offert à Eleanor Eden, épouse de William Eden,
ministre plénipotentiaire de Grande-Bretagne.
Inv. CAM 292.0544
© Les Arts Décoratifs / photo : Jean Tholance

Les services « aux oiseaux Buffon » du comte Moïse de Camondo.
Une encyclopédie sur porcelaine

Musée Nissim de Camondo
du 13 octobre 2016 au 15 janvier 2017

Le musée Nissim de Camondo possède une exceptionnelle collection de services de Sèvres à décor ornithologique, connus sous le nom de « services Buffon ».

Véritable encyclopédie en images peintes sur porcelaine, les services sont exposés pour la première fois au complet en regard des illustrations empruntées aux archives Buffon et aux volumes de l’édition de luxe de l’Histoire naturelle des oiseaux (Paris, Bibliothèque centrale du Museum national d’Histoire naturelle) ainsi que de gravures de François-Nicolas Martinet.

Cette collection comprend environ 350 pièces, acquises par le comte Moïse de Camondo, allant du service de table, aux compotiers, en passant par les seaux à glace, mortier, jatte à punch ou encore tasses à glace.

Cette exposition sera l’occasion de dresser la table de la salle à manger du musée pour dix couverts à l’aide du service Lefebvre orné d’oiseaux polychromes et camées en grisaille. (Pour mémoire !)


« Toucan de Cayenne appelé Toco »,
gravure de François-Nicolas Martinet
illustrant l’Histoire naturelle des oiseaux de Georges-Louis Buffon, 1771-1786
© Photo Muséum national d’Histoire naturelle, Dist. RMN-Grand Palais / image du MNHN, bibliothèque centrale

Acquis en plusieurs lots à partir de 1898, cet ensemble est l’un des chefs d’œuvre du musée Nissim de Camondo. Le comte Moïse de Camondo se singularise en effet par son intérêt pour les porcelaines européennes de la seconde moitié du XVIIIe siècle. Il apprécie particulièrement les pièces à décor d’oiseaux dans des paysages, produites par les manufactures de Meissen et Sèvres. Mais c’est la réunion de services de table en porcelaine de Sèvres, production luxueuse par excellence, qui va retenir toute l’attention du collectionneur.

Exposé dans le cabinet des porcelaines spécialement aménagé à cet effet, ce service témoigne à la fois de son goût pour l’une des productions les plus brillantes de la manufacture royale de Sèvres et de son intérêt pour l’ornithologie naissante sous le règne de Louis XVI.

Le XVIIIe siècle est celui de la naissance des sciences naturelles comme discipline scientifique et plus particulièrement de l’ornithologie. Rassemblées dans les cabinets de curiosités qui se multiplient, les collections d’histoire naturelle deviennent des objets d’étude, telles celles de Réaumur et du Cabinet du Roi. Parallèlement, la parution de nombreux ouvrages popularise ces matières nouvelles auprès d’un large public.


Compotier « coquille »,
Manufacture royale de Sèvres, porcelaine tendre, peinte et dorée, 1784
Henry-François Vincent, dit Vincent le jeune, et plus tard, Vincent père (doreur)
Oiseaux nommés au revers :
au centre, Spatule Couleur de rose, de Cayenne  ;
en haut, Péruche a gorge tachetée, de Cayenne  ;
en bas, Bouvreuil femelle  ;
à droite, Gros bec, de l’Isle de Bourbon  ;
à gauche, Perdrix rouge mâle de France
© Photo Les Arts Décoratifs, Paris / Jean Tholance

L’Histoire naturelle, générale et particulière, avec la description du Cabinet du Roy est l’œuvre majeure de Georges-Louis Leclerc, futur comte de Buffon, et l’occupera toute sa vie. Dès sa jeunesse, il se distingue par ses brillants travaux de mathématicien qui lui ouvrent les portes de l’Académie des Sciences. C’est le point de départ de l’Histoire naturelle, ouvrage encyclopédique paru en 36 volumes de 1749 à 1789, et dans lequel Buffon entreprend non seulement de décrire et classer les collections royales, mais aussi d’expliquer l’ensemble du monde naturel, des minéraux jusqu’à l’être humain.

Comme Réaumur avant lui, Buffon s’appuie sur un réseau de correspondants qui lui envoient du monde entier des spécimens vivants, des notes, des descriptions parfois accompagnées de dessins… Son Histoire naturelle est souvent comparée à l’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, sur le principe de la diffusion du savoir lié à l’époque des Lumières, mais surtout en termes de notoriété et de nombre d’exemplaires imprimés.

Buffon attachait beaucoup d’importance aux illustrations, qui furent assurées par François-Nicolas Martinet pour les oiseaux, dans une édition in-folio en 10 volumes, publiée de 1771 à 1786. Au total, ce sont 1008 planches en couleurs, dessinées et gravées, et représentant 1239 espèces ornithologiques, qui seront éditées.

Ingénieur de formation, François-Nicolas Martinet est nommé en 1756 graveur au Cabinet du Roi. Spécialiste des illustrations ornithologiques, ses gravures coloriées pour l’Histoire naturelle des oiseaux sont restées célèbres par leur qualité jusque-là inégalée. Buffon lui-même considère que « la collection de nos planches coloriées l’emportera sur toutes les autres par le nombre des espèces, par la fidélité des dessins, qui tous ont été faits d’après nature, par la vérité du coloris, par la précision des attitudes ; on verra que nous n’avons rien négligé pour que chaque portrait donnât l’idée nette et distincte de son original ».


Saucière à décor de « Pic tacheté de Nubie et ortolan du Cap de Bonne Espérance », porcelaine dure, 1792
Edme François Bouillat (peintre)
© Photo Les Arts Décoratifs, Paris / Jean Tholance

Utilisées par les peintres de la manufacture royale pour orner les services Buffon, les gravures en couleurs de Martinet pour l’Histoire naturelle des oiseaux vont donner sa véritable dimension au thème ornithologique à Sèvres. Le succès des décors aux « oiseaux Buffon » donne naissance à la création de 15 luxueux services de table, appelés communément « services Buffon », entre 1782 et 1796. Outre leur sujet ornithologique, ceux-ci sont reconnaissables aux noms des oiseaux inscrits au revers des pièces. On rapporte que Buffon appelait cette production d’exception, véritable encyclopédie en images qui allie merveilleusement raffinement de la décoration et vulgarisation scientifique : « Mon édition sur porcelaine ».


Tasse à glace à décor de « Tangara de Cayenne »,
porcelaine tendre, 1792
Massy (peintre) et Henri-Martin Prévost (doreur)
© Photo Les Arts Décoratifs, Paris / Jean Tholance

Posséder un service Buffon est particulièrement prestigieux car c’est à la fois être à la pointe du goût dans le domaine des arts de la table et donner à voir les découvertes de l’ornithologie naissante. La plupart des spécimens exotiques sont en effet inconnus en Europe, or l’ intérêt porté aux couleurs explique que beaucoup d’oiseaux reproduits sur les services Buffon appartiennent à des espèces exotiques, notamment tropicales.

Cette production luxueuse ne pouvait que séduire le comte Moïse de Camondo, fervent admirateur de la France des Lumières. L’exposition sera l’occasion d’étudier de manière approfondie les services Buffon du musée Nissim de Camondo sous l’angle de leur acquisition par le comte de Camondo.

Le public pourra ainsi admirer une centaine des plus belles pièces des services Lefebvre (1784), Kendal (1785), Eden (1787) et Madame Lefebvre (1792) achetés par le collectionneur entre 1898 et 1920. Les pièces de forme seront données à voir dans toute leur variété (compotiers, seaux à glace, mortier, jatte à punch, tasses à glace…) et les meilleurs peintres d’oiseaux particulièrement mis à l’honneur. Enfin seront classés par espèces et provenances géographiques, révélant l’importance des anciennes possessions françaises dans l’étude monumentale menée par Buffon et son apport quant à la découverte d’oiseaux jusqu’alors inconnus comme ceux de Cayenne, en Guyane.

Commissariat.  Sylvie LEGRAND-ROSSI, Conservatrice en chef au musée Nissim de Camondo


Conférence

Entre art et science, les services aux « oiseaux Buffon » du comte Moïse de Camondo : acquisition, composition et décors ornithologiques

Le musée Nissim de Camondo abrite une exceptionnelle collection de services de Sèvres à décor ornithologique, inspirés par les planches aquarellées de François-Nicolas Martinet pour l’édition de luxe de l’ »Histoire naturelle des oiseaux » du comte de Buffon, parue en 10 volumes entre 1771 et 1786. Ces « services Buffon » comprennent environ 350 pièces acquises par le comte Moïse de Camondo en plusieurs lots à partir de 1898.

Cette conférence permettra de découvrir comment il les a achetés, de présenter la méthode suivie pour recomposer, pièce à pièce, les quatre parties de services aujourd’hui conservées au musée, et, enfin, de comparer les oiseaux reproduits par les peintres sévriens avec les planches enluminées de Martinet qui les ont inspirés.

Une mise en perspective des services du musée Nissim de Camondo avec les quinze services Buffon produits par la Manufacture entre 1782 et 1796 conclura cette présentation.
Mercredi 23 novembre 2016 de 18:30 à 20:00 Réserver

Musée Nissim de Camondo
63, rue de Monceau
75008 Paris
Tél. : 01 53 89 06 50 ou 06 40 (boîte vocale)

http://www.lesartsdecoratifs.fr/francais/musees/musee-nissim-de-camondo/

Cette exposition a bénéficié du soutien de la galerie Steinitz et de donateurs qui ont souhaité rester anonymes.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Vidame du Hayreu-Hersay
Princesse Légitimée, Prince Légitimé de France
avatar

Nombre de messages : 2599
Age : 43
Localisation : --
Date d'inscription : 14/03/2008

MessageSujet: Re: Expo Les services aux oiseaux Buffon du Cte Moïse de Camondo   Lun 24 Oct 2016 - 10:59

J'ai vu l'exposition samedi et en suis sorti assez déçu. Je pensais, entre autres choses, que les gravures de Martinet seraient confrontées à leur reproduction sur porcelaine mais ce n'est absolument pas le cas. Elles font l'objet d'une présentation séparée.

Quant aux collections du comte, hors la table dressée mentionnée par notre cher GM, leur présentation est celle habituelle (fort réussie d'ailleurs).

On notera que l'EPV a prêté à Camondo pour cette exposition quelques figures de Sèvres pour orner le centre de table :





clichés personnels

Mentionnons tout de même les panneaux explicatifs de la dernière salle, sous forme d'un glossaire qui nous sera bien utile :








clichés personnels
Revenir en haut Aller en bas
Lebrun
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4844
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Expo Les services aux oiseaux Buffon du Cte Moïse de Camondo   Sam 29 Oct 2016 - 18:14

Quelques photos complémentaires :





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expo Les services aux oiseaux Buffon du Cte Moïse de Camondo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Expo Les services aux oiseaux Buffon du Cte Moïse de Camondo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Expo Les services aux oiseaux Buffon du Cte Moïse de Camondo
» Les "Services aux oiseaux Buffon", exposition au Musée Camondo
» Catalogue d'exposition "Les services aux oiseaux Buffon", de Sylvie Legrand-Rossi
» Bourse Minéral Expo de Strasbourg
» Expo/Bourse coquillages Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, un musée méconnu :: Expositions :: A Paris-
Sauter vers: