Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épurgé de ces rubriques.Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 secrets d'histoire. La Du Barry, coup de foudre à Versailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anne-Charlotte
Princesse Légitimée, Prince Légitimé de France
avatar

Nombre de messages : 2468
Age : 44
Localisation : versailles
Date d'inscription : 12/12/2011

MessageSujet: secrets d'histoire. La Du Barry, coup de foudre à Versailles   Mer 2 Nov 2016 - 11:21

Bonjour

voici pour information 


▷ INÉDIT "La Du Barry : coup de foudre à Versailles" mardi 15 novembre à 20h55.


Cordialement
Anne-Charlotte


source: Page FB secrets d'histoire
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6715
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Re: secrets d'histoire. La Du Barry, coup de foudre à Versailles   Lun 14 Nov 2016 - 21:24

En complément ...

Dans ce nouveau numéro inédit de « Secrets d’Histoire », Stéphane Bern nous entraine à la rencontre de la célèbre Madame du Barry, l’un des destins les plus extraordinaires du XVIIIe siècle : fille naturelle d’une couturière et d’un moine paillard, elle n’a que 25 ans lorsqu’elle atterrit dans le lit du roi Louis XV...
Digne des « Liaisons dangereuses », cette aventure galante échafaudée par son amant et proxénète Jean Dubarry, ne devait être qu’une passade...
Mais contre toute attente, la jeune fille ravissante, experte aux jeux de l’amour, redonne le goût de la vie à ce monarque dépressif de soixante ans qui éprouve pour elle un véritable coup de foudre...

Au point de combler sa maîtresse de cadeaux comme jamais aucune favorite ne l’a été dans l’histoire de France...
Mais pour la sulfureuse et attachante comtesse du Barry, le sommet de la faveur va de pair avec les pièges d’une monarchie en crise.

A Versailles, les humiliations pleuvent et son ennemie n’est autre que la future reine de France, Marie-Antoinette qui la méprise... Au lendemain de la mort de son royal amant, « la Du Barry » est chassée de la cour et se retire dans son charmant château de Louveciennes, sur les hauteurs de Paris. Mais la Révolution la rattrape...
Devenue un symbole de la monarchie... Elle termine tragiquement sa vie sur la guillotine
...


Avec : Jacques de Saint Victor (Historien), Evelyne Lever (Historienne), Jean-Christian Petitfils (Historien), Michel de Decker (Historien), Jacques Garcia (Décorateur), Michel Delon (Historien), Eve Ruggieri (Ecrivaine)...



Les lieux : les appartements de la comtesse du Barry à Versailles, le château de Louveciennes, le château de Saint-Vrain, la bibliothèque municipale de Versailles, ancien ministère des affaires étrangères...





bande-annonce





sommaire







Vol des bijoux







Sa rencontre avec Marie-Antoinette





La mode





appartement à Versailles





Louveciennes





Le Petit Trianon





_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre
Princesse, Prince Etranger
avatar

Nombre de messages : 1387
Age : 36
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: secrets d'histoire. La Du Barry, coup de foudre à Versailles   Lun 14 Nov 2016 - 22:30

Réponse de M. Garcia sur la possible provenance italienne des fauteuils. Avis aux spécialistes ... en tous les cas il n'en démord pas.
Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Filles, Fils de France
avatar

Nombre de messages : 9187
Age : 70
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: secrets d'histoire. La Du Barry, coup de foudre à Versailles   Mar 15 Nov 2016 - 8:15

Ces tournages se font bien longtemps à l'avance, car il se trouve que je me trouvait en compagnie d'un conservateur dans l'appartement de Mme du Barry au moment du tournage.
J'avais été frappé de l'importance du matériel technique à monter au second étage, réparti en de multiples sacoches pas trop grandes pour ne rien heurter au passage...
Il faut que je retrouve la date (sauf erreur le 08 juillet 2014).
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6715
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Re: secrets d'histoire. La Du Barry, coup de foudre à Versailles   Mar 15 Nov 2016 - 9:42

Il s'agit alors d'un autre enregistrement. (Dieu sait s'il sont nombreux !) Car le tournage a eu lieu au printemps dernier.
En général il y a un délai de 6 à 8 mois entre la prise sur site et la diffusion télévisée. (Ceci dit en connaissance de cause, car c'est du vécu !)

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 12369
Age : 51
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: secrets d'histoire. La Du Barry, coup de foudre à Versailles   Mar 15 Nov 2016 - 9:56

Un numéro des "Jupons de l'Histoire" avec Christine Bravo a également été tourné dans les différentes pièces de cet appartement.

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6715
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Re: secrets d'histoire. La Du Barry, coup de foudre à Versailles   Mar 15 Nov 2016 - 11:22


Madame du Barry par Francois Hubert Drouais en 1774 (musée des Beaux-Arts d'Agen)
– Louis XV par Carle van Loo, 1751 (Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon)
Leemage/AFP

La Du Barry, ses bijoux lui ont fait perdre la tête
Paris Match | Publié le 15/11/2016
http://www.parismatch.com/Royal-Blog/royaute-francaise/La-Du-Barry-ses-bijoux-lui-ont-fait-perdre-la-tete-1118576

Ce mardi 15 novembre au soir, France 2 revient, dans «Secrets d’Histoire», sur le destin de La Du Barry, dernière favorite de Louis XV. Couverte de bijoux par le roi, c’est à cause de ses joyaux qu’elle fut guillotinée.

Elle fut la dernière favorite de Louis XV. Celle qui, par sa jeunesse, sa beauté, son caractère enjoué et sa grande expérience des jeux de l’amour -qu’elle devait à son passé de prostituée de luxe-, redonna joie de vivre au souverain connu pour être «mélancolique». On ne parlait pas encore de dépression à cette époque. Fille d’une couturière et d’un moine, Jeanne Bécu, devenue comtesse du Barry afin de pouvoir paraître à la Cour de Versailles à ses côtés, illumina les six dernières années de la vie de son royal amant. Le monarque, veuf de Marie Leszczynska, avait eu un véritable coup de foudre pour la jeune femme de 34 ans sa cadette. Lors de leur première rencontre, elle avait 24 ans, lui 58.

La Du Barry était ruisselante de diamants

Fou amoureux de sa belle Jeanne, Louis XV, pourtant réputé avare, la couvrit d’argent et de cadeaux de toutes natures. «On parle de 300, 400, 500 milles livres, c’est à dire le prix d’un château, chaque mois. C’est absolument extravagant. Même Madame de Pompadour n’a pas eu un tel pactole», raconte l’historien Jean-Christian Petitfils dans l’émission «Secrets d’histoire» consacrée à La Du Barry. Parmi ces présents figure un grand nombre de bijoux. «On la décrit ruisselante de diamants. C’est vraiment quelqu’un qui aime les bijoux et qui aime les porter. On sait qu’elle avait à peu presque 2 millions de livres –ce qui est énorme- en pierreries», ajoute Raphaël Masson, conservateur au château de Versailles.

Le décès de Louis XV en 1774 prive La Du Barry de ses revenus. Or, ses créanciers n’ont que faire de sa nouvelle situation. Pour les régler, Jeanne se voit alors dans l’obligation de vendre son hôtel particulier de Versailles, mais aussi plusieurs de ses plus belles parures. Cependant son coffret à bijoux demeure encore très bien rempli lorsqu’éclate la Révolution française. Et ce sont ces bijoux justement qui vont causer sa mort sur l’échafaud.

A Londres, la comtesse Du Barry a reçu les nobles français émigrés

Dans la nuit du 10 au 11 janvier 1791, alors que Madame du Barry se trouve à Paris avec son amant le duc de Brissac, son château de Louveciennes –que Louis XV lui a offert en 1769- est cambriolé. Les voleurs fracturent une commode contenant les bijoux de l’ancienne favorite du roi et repartent avec une centaine de gros diamants, 700 brillants et 300 grosses perles. Le tout est estimé à près d’un million et demi de livres. Pas question pour la comtesse de rester les bras croisés. Elle fait un inventaire détaillé de ce qui lui a été dérobé et le diffuse, via des affiches et des publications dans les gazettes, offrant une récompense à qui lui rapporterait ses biens. «Tout le monde sait d’où vient cette fortune: c’est-à-dire c’est quand elle a été maîtresse du roi. Et donc on considère que cet argent, c’est aussi un peu l’argent de l’Etat qui est passé dans ses caisses privées. Donc là, c’est une faute qu’elle fait parce qu’elle attire vraiment l’attention sur elle à un moment où elle ne devrait pas», analyse Raphaël Masson, dans la même émission.

Un mois plus tard, ayant appris que ses bijoux sont en Angleterre où l’un des voleurs est passé aux aveux, Jeanne se rend à Londres. Elle y séjournera à plusieurs reprises pour tenter de récupérer ses perles, diamants et autres brillants. En vain. Inconsciente du danger qu’elle court en agissant ainsi, la comtesse Du Barry reçoit les émigrés français dans la maison qu’elle occupe dans la capitale anglaise et assiste, en grand deuil, après l’exécution de Louis XVI, à un service funèbre en sa mémoire donné à l’ambassade d’Espagne. Ce qui lui vaudra, à son retour en France, d’être considérée comme «suspecte». Après une incarcération et un procès expéditif, sa tête tombe le 8 décembre 1793 sous la lame de la guillotine. La belle Jeanne n’avait que 50 ans.

Dominique Bonnet

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: secrets d'histoire. La Du Barry, coup de foudre à Versailles   

Revenir en haut Aller en bas
 
secrets d'histoire. La Du Barry, coup de foudre à Versailles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» secrets d'histoire. La Du Barry, coup de foudre à Versailles
» Coffrets DVD Secrets d'Histoire
» Secrets d'histoire le 2 juin
» Emission Secrets d'Histoire : Les femmes de la Révolution
» J'ai le coup de foudre pour :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, ressources en ligne :: A l'écran-
Sauter vers: