Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épuré de ces rubriques. Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Exposition Louis-Philippe, en 2018 à Versailles

Aller en bas 
AuteurMessage
Alain Roger-Ravily
Dauphine, Dauphin
avatar

Nombre de messages : 10703
Age : 71
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Exposition Louis-Philippe, en 2018 à Versailles   Mer 25 Jan 2017 - 15:14

On comprendra que je me préoccupe de cette exposition dont il a déjà été question dans le Forum.

J'ai croisé l'autre au Grand Commun Mme Valérie Bajou qui se souvenait très bien (entre nous cela fait plaisir!) de la visite pour le don par des membres du Forum de livres chez Victoire.

Mme Bajou est commissaire de l'exposition en préparation. M. Jérémie Benoît m'a dit :" Le grand projet porte actuellement sur l’appartement de Louis-Philippe. Nous envisageons de le refaire entièrement pour 2018, année Louis-Philippe."

A suivre donc et à étoffer dès que nos en saurons plus.


Louis-Philippe Ier, roi des Français en uniforme d'officier général
Présentant les plans d'installation des galeries historiques
dans l'aile du Midi du château de Versailles, 1841
Winterhalter Franz Xaver (1805-1873)
Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
Revenir en haut Aller en bas
Vidame du Hayreu-Hersay
Princesse, Prince Etranger
avatar

Nombre de messages : 2988
Age : 44
Localisation : --
Date d'inscription : 14/03/2008

MessageSujet: appartement louis philippe grand trianon   Mer 25 Jan 2017 - 16:31

Nous envisageons de le refaire entièrement pour 2018 : lire 2028 Laughing

Revenir en haut Aller en bas
NP
Baronne, Baron
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 36
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: louis philippe fontainebleau mariage orleans 1837 exposition   Mer 25 Jan 2017 - 20:54

A noter que Fontainebleau sera également au diapason avec une expo consacrée à la Monarchie de Juillet.


Meuble commémoratif du mariage du duc d'Orléans et de la princesse Hélène de Meklembourg-Schwerin
à Fontainebleau le 30 mai 1837
Develly Jean-Charles (1783-1862)
Fontainebleau, château
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 13894
Age : 52
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: lustre salle bals fontainebleau louis philippe   Mer 25 Jan 2017 - 21:23

Je suppose que la restauration et la ré-installation en cours des décors mobiliers de la salle de bal sont en relation avec ce projet ...

http://www.connaissancesdeversailles.org/t5816-fontainebleau-salle-de-bal-restauration-des-torcheres?highlight=salle


Lustre
Soyer Louis Claude Ferdinand (1785-1854)
Ingé Etienne Germain (?-1856)
Fontainebleau, château

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
Vidame du Hayreu-Hersay
Princesse, Prince Etranger
avatar

Nombre de messages : 2988
Age : 44
Localisation : --
Date d'inscription : 14/03/2008

MessageSujet: Re: Exposition Louis-Philippe, en 2018 à Versailles   Lun 19 Juin 2017 - 18:44

L'EPV a lancé son appel d'offres pour la scénographie de l'exposition. Celle-ci devrait se tenir d'octobre 2018 à février 2019.

En voici le synopsis par Valérie Bajou :

« Louis-Philippe et Versailles »
Château de Versailles
Octobre 2018 - février 2019


Louis-Philippe a toujours fait croire qu’il avait sauvé le château de Versailles de la ruine. Cette propagande, relayée avec efficacité par la presse au moment de l’inauguration des Galeries Historiques, le 10 juin 1837, relève d’une manœuvre politique.
Il est vrai que le château est déserté en 1789 : le 6 octobre, Louis XVI, Marie-Antoinette et la famille royale sont contraints de partir à Paris. Ce jour-là instaure une frontière infranchissable dans l’histoire de Versailles puisque le château cesse définitivement d’être la résidence des rois de France. Mais les lieux sont chargés d’une émotion historique difficile à oublier et ils n’ont jamais été considérés comme un espace neutre : la distance entre la grandeur passée et la solitude présente transforme le domaine en un décor fantasmatique dans l’imaginaire des écrivains romantiques. Pourtant il devient très vite un espace public des arts et du savoir avec le musée de l’École française, établissement qui réunit à la fois l’esprit des Lumières et la pédagogie de la Révolution. Ainsi, que Versailles soit celui des rois ou celui de la République, il ne cesse pas d’être un lieu de propagande politique, symbole et enjeu de la nation.

Héritier de la famille d’Orléans, Louis-Philippe a peu d’histoire commune avec le Versailles d’Ancien Régime. Si dès son accession au trône en 1830, le nouveau roi des Français marque son intérêt pour le palais, il va s’attacher à transformer ce bâtiment monarchique en un monument national dédié « à toutes les gloires de la France ». Son but est certainement de réconcilier les Français, mais surtout d’inscrire son règne dans l’histoire nationale.
L’exposition se propose d’étudier cette reconversion, c’est-à-dire le passage de la résidence au musée sous la Monarchie de Juillet, ainsi que l’implication directe de Louis-Philippe dans ce processus.

Dorénavant, deux Versailles vont cohabiter. La résidence royale dans le corps central, avec les Grands Appartements, restaurés et remeublés, conservent leur appellation et leur destination. L’évocation de l’ancienne monarchie est surtout sensible dans l’appartement d’étiquette du Roi, où la chambre marque le point d’orgue de la visite. Ailleurs, des chantiers considérables sont entrepris.  Des Galeries Historiques sont créées d’une extrémité à l’autre du palais par Louis-Philippe qui ponctue le parcours d’importants ensembles iconographiques : la Galerie des Batailles de Tolbiac à Wagram, la salle des Etats Généraux et la salle de 1792, la salle du Sacre de Napoléon à laquelle répond la salle de 1830 à la gloire du nouveau monarque, enfin les salles des Croisades et les salles d’Afrique restées inachevées à la chute de la Monarchie de Juillet.
L’architecte du palais, Frédéric Nepveu, plus ingénieur que scénographe, est obligé de compter avec les conseillers du roi. En effet, Louis-Philippe prend les avis de ceux qu’il a fait travailler au Palais-Royal quelques années plus tôt : l’architecte Pierre-Léonard Fontaine, les peintres François Gérard et Horace Vernet, le bibliothécaire Jean Vatout. L’ornementation des parties modernes passe par la définition d’un vocabulaire décoratif hérité de l’Ancien Régime ; elle évoque celle des Grands Appartements mais cette décoration traditionnelle utilise de nouvelles techniques, en particulier une structure métallique.

Pour peupler ce musée, de nombreuses commandes sont passées. Elles ont entraîné une expérience picturale sans précédent : alors que sous la Restauration l’histoire nationale s’était surtout jouée sur le mode mineur de la peinture troubadour, le passage de l’anecdotique vers l’historicisme est définitivement consommé. Le programme iconographique versaillais appuie le discours politique voulu par Louis-Philippe qui a hérité de son éducation une conscience aiguë de l’histoire, avivée par la Révolution et par la sensibilité romantique. Par le choix de la peinture rétrospective et narrative, par exemple dans la galerie des Batailles, il fait revivre les héros de la France. Les œuvres illustrent une histoire événementielle, tandis que les noms glorieux incitent à la litanie ou à l’incantation magique.

En transformant l’ancienne résidence des Bourbons en musée ouvert à tous, le roi confirme sa vision pédagogique du palais au sein duquel les tableaux se lisent comme un livre d’images en accompagnement d’un discours politique. Sa volonté de rassembler toutes les sociétés est soulignée par Victor Hugo en une métaphore pompeuse : « Ce que Louis-Philippe a fait à Versailles est bien. […] C’est avoir mis une idée immense dans un immense édifice, c’est avoir installé le présent chez le passé, 1789 vis-à-vis de 1688, l’empereur chez le roi, Napoléon chez Louis XIV ; en un mot, c’est avoir donné à ce livre magnifique qu’on appelle l’histoire de France, cette magnifique reliure qu’on appelle Versailles  » (1). Toute la leçon de Versailles tient dans ce discours officiel qui résume l’histoire à une chronique didactique : prendre possession du passé pour inscrire le présent.
Le symbole politique perdure après la Monarchie de Juillet, puisque Lamartine, membre du gouvernement provisoire, annonce au maire de Versailles le 25 février 1848 que « le Gouvernement provisoire […] vous fait savoir qu’il prend sous sa protection le monument artistique de Versailles  » (2). Un monument artistique : est-ce là ce qu’est devenu Versailles ?
Quelle que soit l’importance des symboles accumulés ici depuis l’Ancien Régime, Versailles n’est pas seulement « un lieu de mémoire ». C’est aussi, grâce à Louis-Philippe, un lieu didactique d’éducation.
Dans une volonté de rappeler ce moment décisif pour Versailles, tout en posant les questions d’actualité sur le redéploiement des collections dans les ailes du Nord et du Midi, l’exposition insistera sur l’utopie d’un roi qui a voulu raconter l’histoire de France en image. La présentation des scènes historiques depuis les Mérovingiens, celle des portraits et des panneaux décoratifs soulignera ces choix, tout en mettant en valeur les ruptures historiques et esthétiques : Versailles est un lieu de confrontation et d’ouverture d’esprit.

L’exposition sera présentée dans les salles d’Afrique, où, pour la première fois, les toiles commandées par Louis-Philippe seront présentées au public. Dans le même temps, les décors de théâtre commandés pour l’intermède dansé lors de l’inauguration du 10 juin 1837 seront montés sur la scène de l’Opéra royal. Une véritable plongée dans le Versailles du XIXe siècle sera proposée aux visiteurs avec les salles des Croisades, la salle des états-Généraux, la salle du Sacre, la salle de 1792 et les galeries napoléoniennes. Enfin l’exposition sera accompagnée d’un colloque international.

1. Victor Hugo, feuilles paginées III, dans Œuvres complètes, édition chronologique publiée sous la direction de Jean Massin, Paris, Le Club français du livre, 1967-1970, tome 5, p. 1015-1016.
2. Lettre d’Alphonse de Lamartine au maire de Versailles, Paris, 25 février 1848, publiée dans Le Moniteur du soir, 29 février 1848, p. 3.




Revenir en haut Aller en bas
Anne-Charlotte
Princesse, Prince Etranger
avatar

Nombre de messages : 3026
Age : 45
Localisation : versailles
Date d'inscription : 12/12/2011

MessageSujet: Re: Exposition Louis-Philippe, en 2018 à Versailles   Mer 27 Déc 2017 - 23:32

Bonsoir
Les dates de cette exposition seront

Du 6 octobre 2018 au 4 février 2019

Cordialement
Anne-Charlotte
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 13894
Age : 52
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Exposition Louis-Philippe, en 2018 à Versailles   Lun 5 Fév 2018 - 16:51

l'un d'entre-vous aurait-il l'article complet :

Le Figaro

Louis-Philippe fait la révolution à Versailles
Par Ariane Bavelier Publié le 04/02/2018

En amont de la grande exposition prévue sur le « roi des Français » en octobre, le château de Versailles prépare la réouverture du Musée de l'histoire de France créé par le souverain.

C'est le gros pari de 2018 à Versailles. Remettre en état de visite les salles Louis-Philippe pour accompagner l'exposition qui lui sera dédiée en octobre. Et créer assez d'envie autour du roi des Français pour que ces salles restent ouvertes après l'exposition. Dans les galeries de pierre, on change l'emplacement des bustes des grands hommes, on réinstalle le luminaire Louis-Philippe et les banquettes. Les salles du Sacre, des États généraux et de 1792 sont en restauration. La partie que Louis-Philippe occupait à Trianon est en remeublement. Les salles des Croisades et les salles napoléoniennes s'apprêtent à la réouverture, tandis que les grands panoramas d'Horace Vernet dans les salles d'Afrique et de Crimée seront dévoilés au printemps. Dans les attiques, parties encore non électrifiées du château, les portraits des grands hommes attendent leur heure. La galerie des ...

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
Lebrun
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5242
Age : 48
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Louis-Philippe Versailles Ariane Bavelier   Lun 5 Fév 2018 - 17:05

On peut parler des articles complets, cher Noisy, qui vont donner des poussées de fièvre aux contempteurs de ce souverain pourtant fort estimable Laughing

Et d'un :
Louis-Philippe fait la révolution à Versailles

Par Ariane Bavelier
Publié le 04/02/2018 à 16h44

En amont de la grande exposition prévue sur le « roi des Français » en octobre, le château de Versailles prépare la réouverture du Musée de l'histoire de France créé par le souverain.

C'est le gros pari de 2018 à Versailles. Remettre en état de visite les salles Louis-Philippe pour accompagner l'exposition qui lui sera dédiée en octobre. Et créer assez d'envie autour du roi des Français pour que ces salles restent ouvertes après l'exposition. Dans les galeries de pierre, on change l'emplacement des bustes des grands hommes, on réinstalle le luminaire Louis-Philippe et les banquettes. Les salles du Sacre, des États généraux et de 1792 sont en restauration. La partie que Louis-Philippe occupait à Trianon est en remeublement. Les salles des Croisades et les salles napoléoniennes s'apprêtent à la réouverture, tandis que les grands panoramas d'Horace Vernet dans les salles d'Afrique et de Crimée seront dévoilés au printemps. Dans les attiques, parties encore non électrifiées du château, les portraits des grands hommes attendent leur heure. La galerie des Batailles est, elle, en ordre de marche. Et la visite, qui couvre quelques kilomètres, offre une promenade à travers des fresques grandioses et savoureuses qu'on croirait sorties du Malet et Isaac.

« Ce que le roi Louis-Philippe a fait à Versailles est bien (…), c'est avoir donné à ce livre magnifique qu'on appelle l'histoire de France cette magnifique ­reliure qu'on appelle Versailles »
   Victor Hugo, dans «Choses vues»

Le tout cependant n'est pas d'avoir des salles. Pour Versailles, aujourd'hui, le défi consiste à lancer la vogue Louis-Philippe. Au château, le public aime s'emparer de personnages. Marie-Antoinette (dont le hameau rouvrira au printemps), Louis XIV, Louis XV, la Pompadour, Napoléon… chacun a sa part de glamour. Louis-Philippe, c'est difficile. Son slogan ? «Enrichissez-vous.» Sa famille ? Dix enfants nés de la même épouse, Marie-Amélie, visage long pointant dans une choucroute de dentelles. Et aussi sa sœur, Madame Adélaïde, bas-bleu éclairé avec lequel il réfléchissait jusque tard dans la nuit aux destinées de la France. Son décor ? Cosy, cossu et à l'anglaise avec de grandes tables à tiroirs ornés de numéros ou de prénoms dans lesquels les demoiselles rangeaient leur ouvrage avant de quitter la veillée familiale. Sa passion ? La modernité industrielle. En vain lui a-t-on cherché quelque autre maîtresse… « Il est sûr que ça n'est pas facile, mais il faut faire confiance à Versailles pour intéresser son public qui sera content d'avoir une expérience Louis-Philippe comme il peut avoir une expérience Napoléon. Cela permet de visiter les lieux avec un regard différent », soutient Catherine Pégard, présidente de l'établissement public. « À Versailles, Louis-Philippe entretient un dialogue avec Louis XIV. À la galerie des Glaces, il répond par la galerie des Batailles, qui compte 20 mètres de plus. À l'art de visiter les jardins, écrit par Louis XIV, il répond par l'art de visiter le musée », dit encore Valérie Bajou, conservateur en charge des peintures du XIXe et commissaire de l'exposition Louis-Philippe. En outre, c'est le roi des polémiques: a-t-il trop détruit en cassant l'aile du Midi pour installer son musée ? C'est ce que lui reprocha Pierre de Nolhac, premier conservateur du château de 1892 à 1919, qui lui voua une haine rageuse. Ou au contraire lui doit-on la sanctuarisation de la résidence royale ? Un colloque accompagnera l'exposition.

Marbres de carton-pâte

Le Roi a commandé quelque 1500 sculptures et 3000 tableaux, souvent à de célèbres peintres, et les a installés sur trois étages, gardant le corps central pour reconstituer les appartements de Louis XIV. L'élan et le souffle des grands hommes qui ont fait la France, depuis l'illustre Faramond en 400 jusqu'à son propre sacre en 1830, prennent le pas sur l'élégance raffinée de Louis XIV, Louis XV ou Marie-Antoinette. Un Kinopanorama signé Gros, Girodet, David, Gérard … et enchâssé dans des décors sur lesquels le roi veillait personnellement. S'y déchiffre encore son goût pour les nouvelles technologies et l'histoire: néo-gothique pour les Croisades, antiquisant pour Napoléon, moderne pour la galerie des Batailles avec verrière en acier et éclairage zénithal, colonnes d'acier couvertes par des marbres de carton-pâte (bien avant l'architecture métallique du Grand Palais), la lumière venant du ciel permettant d'occulter les fenêtres pour y mettre plus de tableaux. « Ce que le roi Louis-Philippe a fait à Versailles est bien (…), c'est avoir donné à ce livre magnifique qu'on appelle l'histoire de France cette magnifique reliure qu'on appelle Versailles », résume Victor Hugo, dans Choses vues.

 « L'organisation est chrono­lo­gique, mais il faut faire aussi avec la taille des toiles et des salles. Tout n'est pas toujours complètement cohérent »
   Frédéric ­Lacaille, conservateur en chef en ­charge des peintures du XIXe siècle, à Versailles

Ce qui donne aujourd'hui avec le recul: « L'organisation est chronologique, mais il faut faire aussi avec la taille des toiles et des salles. Tout n'est pas toujours complètement cohérent. En outre, il est dédié à toutes les gloires de la France et on ne parle que des victoires, pas des défaites », indique Frédéric Lacaille, conservateur en chef en charge des peintures du XIXe siècle. À l'époque, les Français viendront nombreux dans ce musée, créé par Louis-Philippe pour les réconcilier autour de leur histoire, sans plébisciter pour autant le roi, qui y venait tous les quinze jours (398 visites en dix-huit ans, consignées par son architecte Nepveu) et prenait sur sa liste civile pour payer. En tout 21 millions de francs or, autant que l'aménagement du port de Toulon…

«Au bout de trois ans, on a suffisamment cassé Louis-Philippe pour qu'on ne puisse pas revenir en arrière», se vantait Pierre de Nolhac.

Pour Valérie Bajou, la nouvelle considération envers celui qui fut considéré par toute une lignée de conservateurs comme l'ennemi public numéro un ouvre des perspectives. Dans les réserves dorment une cinquantaine de peintures roulées. Notamment un rouleau de 10 mètres de long représentant Mogador par Horace Vernet, que Napoléon III avait fait descendre. Le retour en grâce du roi bourgeois, ajouté à l'obligation de récolement faite aux musées, réserves comprises, devrait permettre la redécouverte d'un patrimoine englouti depuis plus d'un siècle.


Dernière édition par Lebrun le Lun 5 Fév 2018 - 17:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lebrun
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5242
Age : 48
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Exposition Louis-Philippe, en 2018 à Versailles   Lun 5 Fév 2018 - 17:08

Et de deux :

Louis-Philippe: son jour de gloire est arrivé


Par Adrien Goetz
Publié le 04/02/2018 à 17h10

LA CHRONIQUE D'ADRIEN GOETZ - Le chateau de Versailles remet en état de visite les salles Louis-Philippe pour accompagner l'exposition qui sera dédiée au souverain en octobre.

Les aménagements de Louis-Philippe à Versailles n'ont jamais eu bonne presse. Pour créer sa «galerie des Batailles», inaugurée en 1837, le roi des Français aurait commis le crime d'embourgeoiser Versailles, détruisant irrémédiablement des appartements princiers aux élégantes boiseries blanches. Le musée qu'il avait dédié «à toutes les gloires de la France» lui survécut et continua plus ou moins de s'enrichir jusqu'à la guerre de 1914.

   Louis-Philippe avait compris que restaurer un monument historique de cette importance n'est viable qu'à condition de lui redonner un usage

Sous les toits, dans les salles des attiques, ordinairement fermées, tableaux historiques et portraits permettent de croiser l'ombre de l'impératrice Eugénie, le sourire de Stendhal et la moustache de Clemenceau. Si cette collection avait été complétée, la France posséderait l'équivalent de la National Portrait Gallery, un des musées les plus populaires de Londres. Or le XXe siècle a privilégié la reconstitution d'un Versailles du temps des rois Louis. Le moment est peut-être venu de reconsidérer cela.

Louis-Philippe avait compris que restaurer un monument historique de cette importance n'est viable qu'à condition de lui redonner un usage, qu'il faut restaurer à la fois les pierres et le sens - à cette date, un grand musée de l'Ancien Régime était politiquement impensable. Il a sauvé Versailles. Ce chantier a été le sien, il s'y est rendu en personne à chaque occasion, prenant bien garde de ne jamais y dormir: de la demeure des rois, il faisait le musée des Français. Fils d'un prince du sang devenu révolutionnaire, il transforma Versailles en écrin de cette pensée du juste milieu - qui semble en harmonie, de manière imprévue, avec le «et en même temps» d'aujourd'hui.

Poutine impressionné

Il fallait rallier les ultraroyalistes en créant les salles des croisades où les familles de la noblesse cherchèrent toutes à faire peindre leurs armoiries - et cela donna un ensemble néogothique unique en France, avec des chefs-d'œuvre de Delacroix et de Vernet. Il fallait satisfaire ceux qui voulaient imaginer Louis XIV, et on réinventa une chambre du roi un peu toc. Il fallait pour les nostalgiques de la Révolution et de la République des salles exaltant Fleurus etles généraux de la Liberté, on ajouta La Fayette et Rochambeau. Les Bonapartistes purent se satisfaire de voir les grandes batailles de Napoléon inscrites dans une perspective victorieuse, cette galerie où elles semblaient le prolongement de Bouvines, de Marignan et de Fontenoy. Le roman national, grâce à ce prodigieux dispositif, culminait avec le serment de 1830.

Réconciliation aussi des pôles artistiques opposés, romantiques et classiques reçurent des commandes de tableaux et de sculptures. Aujourd'hui, le pays a besoin de réconciliation, et Emmanuel Macron, attentif aux symboles, a reçu Vladimir Poutine, très impressionné, dans cette galerie des Batailles plutôt que dans la galerie des Glaces. Hélas, les architectes de Versailles ont été les derniers à comprendre que le temps était venu d'apprécier à sa juste valeur l'intelligente strate «juillettiste» qui compose la personnalité complexe du château.

L'installation de l'horrible grille archi-dorée, pour créer la fiction d'un retour à un état de la cour du palais sous l'Ancien Régime, a détruit ce que Louis-Philippe avait inventé: ces deux grandes ailes ouvertes pour accueillir le peuple, dans le musée de leur histoire. On a brisé son rêve au moment où il devenait possible de le comprendre et de l'expliquer aux visiteurs. Il est temps de s'en apercevoir.


Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 13894
Age : 52
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Exposition Louis-Philippe, en 2018 à Versailles   Lun 5 Fév 2018 - 17:29

Merci cher Lebrun, Effectivement, pour la réhabilitation, c'est pas gagné.
Personnellement pour m'y attirer, il faudrait que le mobilier national dépose en masse du mobilier historique provenant des palais impériaux et royaux du 19 siècle pour rendre l’atmosphère des pièces plus respirables !!!

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
valmont
Duchesse, Duc et Pair de France
avatar

Nombre de messages : 1930
Age : 46
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Exposition Louis-Philippe, en 2018 à Versailles   Lun 5 Fév 2018 - 17:59

Citation :
pour rendre l’atmosphère des pièces plus respirables

De quelles pièces précisément parlez vous M. de Noisy?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.connaissancesdeversailles.org/profile?mode=editprofil
Alain Roger-Ravily
Dauphine, Dauphin
avatar

Nombre de messages : 10703
Age : 71
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: Exposition Louis-Philippe, en 2018 à Versailles   Lun 5 Fév 2018 - 18:06

Pour ma part, je ne demande pas de panégyrique mais seulement un peu de recul sur les réalisations qui sont les parties d'un projet politique de rassemblement des forces de son époque.
Souhaitons que l'homme soit un peu mieux cerné, avec son goût pour le XVIII° qui lui fit remonter le cabinet en glace du ministère de la Marine dans la salle de bains de Fontainebleau et les boiseries de celles de Marie-Antoinette dans la sienne à Trianon.
La commode de Riesener à Versailles placée à Eu, le bureau de Carlin dans sa bibliothèque de Versailles ou la console de Bellevue placée à Trianon sont des exemples et ils sont nombreux de ce qu'il fit revenir pour le musée ou son usage personnel. Tout cela est dilué dans les arrangements d'aujourd'hui et ces retours ne lui plus attribués.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 13894
Age : 52
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Exposition Louis-Philippe, en 2018 à Versailles   Lun 5 Fév 2018 - 18:09

En général les salles du musée d'histoire Empire, Restauration et second Empire.
Il est difficile de s'y immerger sans aucune mobilier ou objets d'arts alors que l'on connait la grande diversité des styles de l'époque.
Et je pense que c'est cette sécheresse qui a condamné ces salles à la fermeture.
Il faut mêler histoire et histoire de l'art à Versailles, c'est également une partie importante du rayonnement de la France.
Et je pense que les réserves même de Versailles pourrait y suppléer en grande partie.

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Dauphine, Dauphin
avatar

Nombre de messages : 10703
Age : 71
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: Exposition Louis-Philippe, en 2018 à Versailles   Lun 5 Fév 2018 - 19:09

On continuera sans doute sur la lancée de Gérald Van der Kemp qui avait souhaité donner aux salles du musée d'Histoire de France une ambiance palatiale.

Côté salles de l'Empire c'est lui qui fit poser des rideaux, placer les torchères en carton-pâte et installer les trois meubles d'appui du grand cabinet de l'empereur aux Tuileries, avec la paire de torchère de Thomire.
Il y a des meubles du Grand Trianon provenant notamment des Murat qui ne font pas partie d'ensembles historiques versaillais qui pourront peu à peu, au fur et à mesure d'un redéploiement historiquement plus rigoureux du Grand Trianon, venir au château.

C'est déjà le cas pour des mobiliers empire que l'on a placé à l'attique.

Déjà Louis-Philippe qui voulait avec des consoles et des ployants dans les appartements était dans cette optique VDK avant la lettre.

Les Grands appartements devenaient plutôt musée avec des portraits royaux, à la place de peinture encastrées mais le caractère palatial était cependant maintenu avec des consoles et des ployants répandus partout.

Ce sont toutefois visiblement les portraits de personnages en peintures et sculptures qui sont l'objet des galeries, accompagnés de meubles, comme c'est déjà le cas aux attiques, et non l'inverse
Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Dauphine, Dauphin
avatar

Nombre de messages : 10703
Age : 71
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: Exposition Louis-Philippe, en 2018 à Versailles   Mer 14 Mar 2018 - 16:11

Je ne sais si cela a déjà été dit mais dans le n° de Point de vue histoire consacré à Louis-Philippe, il est précisé que la scène de l'opéra recevra les décors de Cicéri créés pour l'inauguration du musée et le mariage du duc d'Orléans en 1837.
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Princesse, Prince Etranger
avatar

Nombre de messages : 3760
Age : 31
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Exposition Louis-Philippe, en 2018 à Versailles   Hier à 11:45

Bonjour,

TRAVAUX D'AMENAGEMENT MUSEOGRAPHIQUES POUR UNE EXPOSITION TEMPORAIRE (Louis-Philippe et Versailles)

https://chateauversailles.achatpublic.com/sdm/ent/gen/ent_detail.do?selected=0&PCSLID=CSL_2018_FXF41yjENH

Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Dauphine, Dauphin
avatar

Nombre de messages : 10703
Age : 71
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: Exposition Louis-Philippe, en 2018 à Versailles   Hier à 12:23

merci Louis
3 Description des ouvrages 20
3.1 LOT N°1 : TRAVAUX DE MENUISERIE, SERRURERIE, VITRERIE ET TAPISSERIE 20
3.1.1 Installations de chantier / Protections 20
3.1.2 Dépose de cimaise existante 20
3.1.3 Reprise des cimaises existantes 21
3.1.4 Cimaises plane en bois à peindre double face 21
3.1.5 Cimaises plane en bois à peindre simple face 23
3.1.6 Ouvrages spécifiques décors 25
3.1.7 Portes 27
PORTE SOUS TENTURE 2 VANTAUX 27
o Porte 2 vantaux / Salle Maroc - Salle 5 27
Issue de secours : 1 vantail en semi-fixe – à confirmer en phase chantier 27
PORTE SOUS TENTURE 1 VANTAIL 28
o Porte pour local technique (proche Salle Cool 28
3.1.8 Vitrines type A - encastrées dans cimaises 28
o N3 – V2 / Crimée 2 – Salle 2 28
o N4 – V3 / Crimée 2 – Salle 2 28
o V11 / Galerie de Pierre – Salle 12 29
3.1.9 Vitrines type B – Vitrines tables adossées aux cimaises 29
o Vitrine Ta1 / Salle Crimée 2 / Salle 2 : 29
o Vitrine Ta2 / Salle Crimée 2 / Salle 2 : 29
o Vitrine Ta3 / Salle Crimée 2 / Salle 2 : 30
o Vitrine Ta8 / Salle Maroc / Salle 6 : 30
o Vitrine Ta9 / Salle Maroc / Salle 6 : 30
o Vitrine Ta12 / Salle Crimée 3 / Salle 11 : 30
3.1.10 Vitrine type C : Vitrine de grande hauteur 30
o Vitrine V6 / Salle Maroc / Salle 6 31
3.1.11 Vitrines type D : Cloche PMMA + socle 31
o Vitrine CL10 / Salle Maroc / Salle 6 31
o Vitrine CL11 / Salle Maroc / Salle 6 31
o Vitrine CL12 / Salle Maroc / Salle 6 31
3.1.12 Vitrines Meuble – Table Type A 32
o Table Ta4 / Salle Crimée 1 / Salle 3 32
o Table Ta11 / Salle Crimée 4 / Salle 10 32
o Table Ta13 / Salle Crimée 3 / Salle 11 33
3.1.13 Vitrines Meuble – Table Guéridon Type B 33
o Table Ta5 / Salle Maroc / Salle 4 34
o Table Ta6 / Salle Maroc / Salle 6 34
o Table Ta7 / Salle Maroc / Salle 6 34
3.1.14 Meuble pour signalétique – Table Louis-Philippe Type C 34
o Table Ta10 / Salle Constantine / Salle 8 35
o Table Ta10 / Salle Smalah / Salle 9 35
3.1.15 - Cadres scénographiques 35
3.1.16 Ouvrages divers de menuiserie 36
o Pupitre support d’œuvre 36
o Corniche Co1 36
0 GENERALITÉS 5
0.1 Objet du présent document 5
0.2 Travaux prévus 5
0.3 Limites de prestations 6
0.4 Contraintes liées au montage de l’exposition dans les salles dites d’Afrique et de Crimée : 6
0.5 Règlement de chantier 7
0.5.1 Préambule 7
0.5.2 Emprise du chantier 8
0.5.3 Circulation des véhicules, approvisionnement et stationnement sur la voie publique 8
0.5.4 Stockage 8
0.5.5 Evacuation des gravats 8
0.5.6 Nettoyage 8
0.5.7 Protection des ouvrages 8
0.5.8 Repliement des installations et remise en état des lieux 9
0.5.9 Horaires du chantier 9
0.5.10 Réunions de chantier 9
0.5.11 Installation de chantier/Consommations de chantier 9
0.6 Conditions d'exécution des travaux 9
0.6.1 Protection des ouvrages 10
0.6.2 Exécution des ouvrages 10
0.6.3 Etat des lieux 11
1 SPECIFICATIONS TECHNIQUES PARTICULIERES : 12
Travaux de menuiserie, serrurerie, vitrerie et tapisserie (Lot n°1) 12
1.1 Normes et règlements 12
1.2 Provenance et qualité des matériaux 13
1.2.1 Les caractéristiques technologiques des bois : 13
1.2.2 Produits sidérurgiques ferreux 14
1.2.3 Produits verriers 14
1.2.4 Préservation et protection des matériaux 14
1.2.5 Quincaillerie et visserie 15
1.3 Spécifications de mise en œuvre 15
1.3.1 Ensembles menuisés bois 15
1.3.2 Mise en œuvre des ouvrages 16
1.4 Aspect de surfaces et tolérances des ouvrages finis 17
1.5 Coordination avec les autres intervenants sur site 17
2 Spécifications techniques particulières : 18
Travaux de peinture (lot n°2) 18
2.1 Normes et règlements 18
2.2 Provenance et qualité des matériaux 18
2.2.1 Généralités 18
2.3 Spécifications de mise en œuvre 19
2.3.1 Réception des subjectiles 19
2.3.2 Travaux préparatoires sur murs, cloisons, boiseries et canalisations 19
2.3.3 Nettoyage 19
2.4 Aspect et tolérance des ouvrages finis 19
2.5 Coordination avec les autres intervenants sur site 19
3 Description des ouvrages 20
3.1 LOT N°1 : TRAVAUX DE MENUISERIE, SERRURERIE, VITRERIE ET TAPISSERIE 20
3.1.1 Installations de chantier / Protections 20
3.1.2 Dépose de cimaise existante 20
3.1.3 Reprise des cimaises existantes 21
3.1.4 Cimaises plane en bois à peindre double face 21
3.1.5 Cimaises plane en bois à peindre simple face 23
3.1.6 Ouvrages spécifiques décors 25
3.1.7 Portes 27
PORTE SOUS TENTURE 2 VANTAUX 27
o Porte 2 vantaux / Salle Maroc - Salle 5 27
Issue de secours : 1 vantail en semi-fixe – à confirmer en phase chantier 27
PORTE SOUS TENTURE 1 VANTAIL 28
o Porte pour local technique (proche Salle Cool 28
3.1.8 Vitrines type A - encastrées dans cimaises 28
o N3 – V2 / Crimée 2 – Salle 2 28
o N4 – V3 / Crimée 2 – Salle 2 28
o V11 / Galerie de Pierre – Salle 12 29
3.1.9 Vitrines type B – Vitrines tables adossées aux cimaises 29
o Vitrine Ta1 / Salle Crimée 2 / Salle 2 : 29
o Vitrine Ta2 / Salle Crimée 2 / Salle 2 : 29
o Vitrine Ta3 / Salle Crimée 2 / Salle 2 : 30
o Vitrine Ta8 / Salle Maroc / Salle 6 : 30
o Vitrine Ta9 / Salle Maroc / Salle 6 : 30
o Vitrine Ta12 / Salle Crimée 3 / Salle 11 : 30
3.1.10 Vitrine type C : Vitrine de grande hauteur 30
o Vitrine V6 / Salle Maroc / Salle 6 31
3.1.11 Vitrines type D : Cloche PMMA + socle 31
o Vitrine CL10 / Salle Maroc / Salle 6 31
o Vitrine CL11 / Salle Maroc / Salle 6 31
o Vitrine CL12 / Salle Maroc / Salle 6 31
3.1.12 Vitrines Meuble – Table Type A 32
o Table Ta4 / Salle Crimée 1 / Salle 3 32
o Table Ta11 / Salle Crimée 4 / Salle 10 32
o Table Ta13 / Salle Crimée 3 / Salle 11 33
3.1.13 Vitrines Meuble – Table Guéridon Type B 33
o Table Ta5 / Salle Maroc / Salle 4 34
o Table Ta6 / Salle Maroc / Salle 6 34
o Table Ta7 / Salle Maroc / Salle 6 34
3.1.14 Meuble pour signalétique – Table Louis-Philippe Type C 34
o Table Ta10 / Salle Constantine / Salle 8 35
o Table Ta10 / Salle Smalah / Salle 9 35
3.1.15 - Cadres scénographiques 35
3.1.16 Ouvrages divers de menuiserie 36
o Pupitre support d’œuvre 36
o Corniche Co1 36
o Baguette de bas lambris 37
o Encadrement de porte 37
o Encadrement de niches 37
o Socle buste Marie-Amélie – œuvre n°35 37
o Socle gaine vase – œuvre n°240 et 240b 38
o Socle carré vase – œuvre n° 168 et 169 38
o Niche fermée pour extincteur 39
o Poutre structure pour support des éclairages 39
3.1.17 Podiums de mise à distance 40
3.1.18 Plinthes 41
3.1.19 Support pour rouleau n°220 41
3.1.20 Plafonds velum 42
3.1.21 Démontage, Nettoyage, Remise en état 42
3.1.22 Fermeture de vitrines et parcloses 42
3.1.23 PSE 2 : Revêtement de sol moquette 42
3.2 LOT N°2 : TRAVAUX DE PEINTURE 44
3.2.1 Installations de chantier / dépenses communes 44
3.2.2 Peinture sur Cimaises en panneaux bois et portes 44
3.2.3 Peinture des vitrines et mobiliers 45
3.2.4 Peinture sur cadres scénographiques 45
3.2.5 Peinture sur divers ouvrages de menuiserie 45
3.2.6 Peinture sur podiums de mise à distance 46
3.2.7 Peinture Fausse pierre 46
3.2.8 Nettoyage final du chantier 47
3.3 LOT N°3 TRAVAUX DE SIGNALETIQUE 48
3.3.1 Installation de chantier / Protections 48
3.3.2 Lettrage adhésif découpé 48
3.3.3 Signalétique directionnelle adhésif imprimé découpé 49
3.3.4 Cartels 49
3.3.5 Impression sur papier adhésif 50
3.3.6 Impression sur textile à tendre sur châssis 50
3.3.7 Sérigraphie sur verre 50

La lecture de ces pièces de marché donnent quelques précisions comme la présence de vitrines. On se souvient qu'in nous avait indiqué le musée, comme thème versaillais de l'exposition avec Valérie Bajou comme commissaire. C'est le musée Louis-Philippe qui est traité, Fontainebleau étant plus largement chargé du régne.
Revenir en haut Aller en bas
Vidame du Hayreu-Hersay
Princesse, Prince Etranger
avatar

Nombre de messages : 2988
Age : 44
Localisation : --
Date d'inscription : 14/03/2008

MessageSujet: Re: Exposition Louis-Philippe, en 2018 à Versailles   Hier à 13:20

Merci Louis et Alain pour ces précisions.

En fait, si vous ouvrez les pièces de marché, le "Nouveau dossier 01", puis le zip "CCTP_annexes", et enfin le document Pdf "CCTP_travLPh_annexe1.1", vous aurez accès à toute la scénographie projetée, incluant la représentation in situ des œuvres qui seront exposées.

On découvre ainsi que la série de portraits par Winterhalter sera exposée dans les salles du Maroc, scandée notamment par une série des fameuses torchères en carton-pierre.

Bonne lecture à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Dauphine, Dauphin
avatar

Nombre de messages : 10703
Age : 71
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: Exposition Louis-Philippe, en 2018 à Versailles   Hier à 15:20

Merci cher Vidame j'allais y venir

nom du fichier PDF
CCTP_travLPh_annexe1.1.pdf

J'observe pour ceux que cela intéresse que huit torchères au moins figureront dans l'exposition.
La salle du Maroc sera lieu d'exposition anonyme.


Comme on pouvait l'imaginer le portrait de Louis-Philippe inaugurant le musée de Winterhalter figurera avec le fauteuil de représentation et l collection des vues gravées de Gavard dans leur meuble habituellement à l'attique nord.

Comme toute la série de la famille par couple, des enfants de Louis-Philippe par Winterhalter, sans oublier Adélaïde et la reine.


Je crois comprendre que le château d'Eu et le Palais royal seront évoqués pour leur collections de peinture réunies par Louis-Philippe et notamment l'encastrement des toiles à Eu qui préfigure le musée de Versailles. (maquette d'une pièce du Palais Royal?)


Il ne me semble pas avoir rencontré les deux grands portraits de Louis-Philippe et Marie-Amélie jadis, mais de nos jours, dans la salle 144. On peut donc penser que leur remise en place dans cette pièce est prévue(?).

Je place le plan général, sa légende et le plan des plafonds et vélum, mais mieux vaut de se référer au document Pdf.





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Exposition Louis-Philippe, en 2018 à Versailles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Exposition Louis-Philippe, en 2018 à Versailles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, un musée méconnu :: Expositions :: A Versailles-
Sauter vers: