Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épuré de ces rubriques. Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Conservation préventive Demeures historiques/châteaux-musées

Aller en bas 
AuteurMessage
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8100
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Conservation préventive Demeures historiques/châteaux-musées   Jeu 2 Mar 2017 - 10:46

EPICO - La conservation préventive dans les demeures historiques et les châteaux-musées : méthodologie et application


Le programme de recherche EPICO (European Protocol In preventive Conservation) a pour objectif l’élaboration d’une méthodologie simple et flexible pour développer une stratégie de conservation préventive des collections exposées dans les demeures historiques et les châteaux-musées en Europe. Cet outil vise à fournir une vision globale de l’état et des conditions de conservation des collections, à mettre en lumière les relations causes-effets des altérations afin de hiérarchiser les priorités et à mettre en place un plan d’action.

Les demeures historiques, les châteaux-musées sont des lieux à multiples facettes : à l’origine lieux de pouvoir, de représentation, de délectation, ils sont aujourd’hui des musées, des espaces de réception, de manifestations contemporaines. L’ensemble de ces activités coexiste souvent à l’intérieur d’une même demeure, ce qui implique une gestion des collections différente de celle d’un musée classique pour lequel les conditions d’utilisation et de visite ont généralement été conçues ad hoc. Dans les demeures historiques, la présentation de collections est le fruit de l’histoire des lieux, des collections apportant une ambiance particulière, à l’origine du charme de ces monuments. Mais les conditions de conservation des collections demeurent ainsi intrinsèquement liées aux contraintes du bâtiment.

Depuis les années 1970, apparait dans le monde des musées la pratique de la conservation préventive, que le Conseil International des Musées définit comme « l’ensemble des mesures et actions ayant pour objectif d’éviter et de minimiser les détériorations ou pertes à venir » (XVe conférence triennale, ICOM – CC, 2008). De nombreuses actions de conservation préventive ont été menées depuis et sont largement documentées. Ces expériences ainsi que des outils informatiques dédiés sont aujourd’hui amplement disponibles. Toutefois, on constate l’absence d’une méthodologie appliquée aux biens exposés dans les demeures historiques et les châteaux-musées, en mesure de satisfaire une approche systémique, reproductible et transférable à d’autres demeures historiques, quelle que soit la taille de l’institution. Cette méthodologie permettrait d’évaluer dans le temps et dans les différents espaces les performances en conservation préventive.

Inauguré en décembre 2014, le programme EPICO s’inscrit dans les axes de recherches du Centre de recherche du château de Versailles et devrait s’achever fin 2017. Grâce à la diffusion assurée par le Réseau des Résidences Royales Européennes, le château de Versailles s’est associé à deux partenaires européens, la Venaria Reale de Turin et le château de Wilanów proche de Varsovie. La collaboration de ces châteaux-musées présentant de nombreuses problématiques communes permet de bénéficier d’équipes pluridisciplinaires et complémentaires.
La diffusion de l’avancement et des résultats de la recherche sera régulièrement assurée par l’ensemble des partenaires, par des publications et des rencontres techniques. Le Réseau des Résidences Royales Européennes organisera en 2017 une conférence européenne concernant la conservation préventive, qui sera l’occasion de présenter dans son ensemble les résultats de ce programme de recherche.
Partenaires

Programme piloté et coordonné par le Centre de recherche du château de Versailles et l’Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles.

>  Le Réseau des Résidences Royales Européennes, qui rassemble vingt-et-un châteaux européens, assure la communication et la diffusion du programme.
>  La Fondazione Centro per la Conservazione e il Restauro dei Beni Culturali “La Venaria Reale” (Turin, Italie) apporte ses compétences scientifiques et techniques, spécialisées en conservation et restauration.
>  Le musée du Palais du Roi Jan III à Wilanów (Varsovie, Pologne) jouit d’une équipe scientifique pluridisciplinaire, suivant des protocoles de conservation préventive depuis de nombreuses années.

Les étapes du programme seront soumises à l’expertise d’un comité scientifique composé de professionnels actifs dans les musées européens et centres de recherche internationaux à la pointe dans le domaine des protocoles de conservation préventive.

Calendrier

   Phase 1 (2015) : recherche bibliographique et analyse critique de la documentation et des méthodes déjà mises en œuvre par de nombreuses institutions internationales appliquées aux musées, bibliothèques, réserves ; définition de méthodologies simples et flexibles mettant en relation état des collections / conditions de conservation.

   Phase 2 (2016) : ébauche et test de la méthodologie et évaluation de son efficacité et adaptabilité au sein de chaque site, en fonction du contexte propre à chaque demeure et des différentes pratiques de gestion des collections.

   Phase 3 (2017) : finalisation de la méthodologie et adaptation aux systèmes de gestion des collections propres à chaque institution ; diffusion des résultats au sein d’un colloque international organisé par le Réseau des Résidences Royales Européennes.

CRCV.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8100
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: programme EPICO CRCV Association résidences royales   Jeu 2 Mar 2017 - 10:47

Dans le cadre du programme de recherche EPICO (v. supra), le Centre de recherche du château de Versailles, l’Établissement public du château de Versailles et l’Association des Résidences Royales Européennes organiseront en 2017 un colloque sur la conservation préventive en collaboration avec le Comité international pour les demeures historiques-musées (DEMHIST).

Argumentaire


L’objectif de ce colloque est d’apporter un regard nouveau sur la conservation préventive des collections exposées dans les demeures historiques, grâce à la présentation de différentes méthodologies d’évaluation des collections, leur efficacité et leur adaptabilité à la spécificité des demeures, focalisant également sur le rôle de plus en plus important des technologies de contrôle de l’environnement utilisées dans le contexte des collections exposées.

Si ces technologies s’intègrent difficilement à l’édifice et à son décor, lui-même œuvre d’art, les collections des demeures historiques entretiennent avec cet environnement une relation toute particulière : souvent exposées dans les salles pour lesquelles elles ont été conçues, elles nous révèlent souvent plus facilement les causes qui engendrent l’altération de la matière.

Un des axes de la conférence portera sur le rôle des sciences appliquées au patrimoine qui peuvent fournir un support important à la compréhension des phénomènes de dégradation et donc à la gestion de la conservation des biens dans le contexte spécifique des demeures.

Le colloque s’adresse à tous les professionnels impliqués dans la conservation et la gestion des collections des châteaux-musées et des demeures historiques, ainsi qu’aux entreprises, aux décideurs politiques et aux acteurs chargés à différents niveaux de la conservation et de la mise en valeur de ce patrimoine.
Une attention particulière sera ainsi portée aux scientifiques impliqués dans la recherche sur les collections exposées dans les résidences, leurs matériaux et processus de dégradation.

Un des enjeux du colloque est de développer un réseau international de partage des connaissances en matière de conservation préventive pour identifier des partenaires, développer des idées et les transformer en projets concrets.

Si l’authenticité et la déontologie de la conservation ont été au cœur du colloque ARRE – ICOM DEMHIST organisé à Compiègne en octobre 2014 (voir sujet connexe : Conservation des demeures historiques et châteaux-musées), l’approche multidisciplinaire de la conservation – restauration des biens et des décors des demeures historiques a été le sujet central des conférences de Rome en 2010 (ICOM– CC) et de Los Angeles en 2012 (ICOM–CC et ICOM DEMHIST), avec une attention particulière aux interventions de restauration et de reconstruction.

Dans le cadre de ces rencontres, la conservation préventive a été abordée dans des sessions dédiées.

Le colloque de Versailles souhaite placer la conservation préventive au centre du débat afin d’alimenter les réflexions sur un modèle partagé de plan de conservation pour les demeures historiques.

Axes du colloque

Les thèmes du colloque seront articulés autour de trois axes :

  Évaluation des collections et évaluation des risques : méthodologies et applications (mercredi 29 Novembre 2017)

   De l’évaluation à la planification : la conservation préventive mise en œuvre par les professionnels des demeures historiques (présentations et tables rondes (jeudi 30 novembre 2017)

   Les sciences appliquées à la conservation préventive des collections in situ : un support essentiel pour le diagnostic et les actions de conservation (vendredi 1er décembre 2017)


Le colloque se tiendra à l’auditorium du château de Versailles. Trois tables rondes permettront un forum de discussion ouvert. Des visites privées des châteaux de Versailles et de Trianon seront proposées. Un cocktail aura lieu le jeudi soir au château.

(Appel à contribution)

(A suivre ...)

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8100
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: conservation préventive colloque 2017   Mar 26 Sep 2017 - 17:47


Cabinet doré à Versailles.
© Château de Versailles / Christophe Fouin

La conservation préventive
dans les demeures historiques et les châteaux-musées :
méthodologies d’évaluation et applications


A l'auditorium du château de Versailles
29-30 novembre et 1er décembre 2017

Colloque organisé par l’Association des Résidences Royales Européennes (ARRE), l’Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles (EPV) et le Centre de recherche du château de Versailles (CRCV), en collaboration avec le Comité international pour les demeures historiques-musées (DEMHIST).

Ce colloque réunira le monde scientifique, les professionnels des châteaux-musées, des institutions patrimoniales et les propriétaires de demeures historiques du monde entier. Les sessions plénières et les tables rondes seront l’occasion d’échanger sur la conservation préventive dans les demeures historiques, les conclusions des études des professionnels des musées et de la conservation internationalement reconnus et les résultats du programme de recherche EPICO.

Seront organisés durant ce colloque, trois sessions plénières :

   Évaluation des collections et évaluation des risques : méthodologies et applications
   De l’évaluation à la planification : la gestion de la conservation préventive dans les demeures historiques
   Les sciences appliquées à la conservation préventive des collections in situ : un support essentiel pour le diagnostic et les actions de conservation

Cinq tables rondes pour échanger sur :

   Conservation préventive et travaux dans les demeures historiques
   Conservation préventive et enveloppe architecturale : protocole d’entretien
   Conservation préventive et gestion du climat dans les demeures historiques
   Conservation préventive et lumière dans les demeures historiques
   Conservation préventive et entretien des collections

Grâce au soutien du ministère de la Culture et Communication, le colloque se déroulera en anglais et en français, avec une traduction simultanée.

Inscriptions en ligne jusqu’au 15 octobre 2017 dans la limite des places disponibles (les membres de l’Association des Résidences Royales Européennes et de DEHMIST bénéficient d’un tarif préférentiel). (Lien)

Une publication électronique des actes est prévue pour l’année 2018.

Le programme détaillé (ici)

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Dauphine, Dauphin
avatar

Nombre de messages : 11263
Age : 71
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: Conservation préventive Demeures historiques/châteaux-musées   Mer 29 Nov 2017 - 12:08

Ouverture par Laurent Salomé, directeur du musée deVersailles, du colloque international « La conservation préventive dans les demeures historiques et les châteaux-musées : méthodologies d’évaluation et applications » #EPICO.

Pour en savoir plus voir ci-dessus

Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8100
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: colloque international conservation préventive EPICO 2017   Mer 31 Jan 2018 - 15:49

Versailles réunit les plus grands spécialistes de la conservation préventive

Venus d’Europe, du Canada, des États-Unis, du Brésil ou du Japon, 150 professionnels des musées se sont réunis au château de Versailles à l’occasion d’un colloque international consacré à la conservation préventive. Cet événement a posé les jalons d’une nouvelle méthode de préservation des collections, dans le cadre très spécifique des demeures historiques.


Dans l'auditorium du château de Versailles
© Château de Versailles / Didier Saulnier

Fin novembre dernier, des professionnels venus de 16 pays différents avaient rendez-vous dans le nouvel auditorium du château de Versailles conçu par Dominique Perrault. Pendant trois jours, ces spécialistes de la conservation préventive ont partagé leurs études, observations et tests, menés dans ce domaine que le conseil international des musée définit comme « l’ensemble des mesures et actions ayant pour objectif d’éviter et de minimiser les détériorations ou pertes à venir ».

Le colloque venait conclure la première phase du programme de recherche European Protocol In preventive Conservation (EPICO), développé par le château de Versailles et son Centre de recherche (CRCV), en collaboration avec le château de Wilanów, situé près de Varsovie, et le centre de conservation de la Venaria Reale de Turin. Ces partenaires comptent sur l’appui de l’association des résidences royales européennes (ARRE), qui regroupe dix-neuf châteaux européens, pour la diffusion de l’événement.

Inauguré en décembre 2014, le programme EPICO a pour objectif de développer les stratégies de conservation préventive pour les adapter aux collections exposées dans les demeures historiques qui présentent des conditions de conservation et de présentation au public distinctes de celles des musées « classiques », avec des contraintes bien spécifiques.
Parce qu’elle se nourrit de réflexions mûries sur le terrain et du travail de régie des collections, l’approche adoptée se définit comme « systémique et transférable à d’autres demeures historiques ouvertes au public ». C’est-à-dire qu’elle veut prendre en compte les œuvres et leur environnement, dans leur interaction réciproque, en faisant en sorte que cette méthodologie s’adapte à différents châteaux-musées, indépendamment des variables que peuvent constituer la dimension ou la fréquentation des sites.

Le colloque a permis de revenir sur les trois premières années du programme pendant lesquelles une équipe interdisciplinaire composée de 15 personnes travaillant au château de Versailles, avec la collaboration du château de Wilanów et du centre de conservation de la Venaria Reale, ont cherché à élaborer un outil leur permettant de construire une vision globale de l’état et des conditions de conservation des collections. Pendant ces trois ans, ils se sont consacrés au recensement, dans la littérature scientifique et sur le terrain – parmi les pratiques mises en œuvre dans les musées, bibliothèques et réserves –, de 21 méthodes d’évaluation des conditions de conservation du site et de ses collections.

Les équipes ont alors analysé l’ensemble des méthodes recensées en comparant leur efficacité et leur adaptabilité en fonction du contexte propre à chaque site, et aux différentes pratiques de gestion des collections. Parmi elles, quatre méthodes ont été retenues pour être appliquées à l’occasion de tests grandeur nature menés sur 40 salles de musées et 700 œuvres des collections de peinture, sculpture, mobilier et objets d’art des institutions partenaires du projet. Le but étant de mettre au point, à partir des points forts de ces méthodes d’évaluation, un nouveau système d’évaluation EPICO qui permette de prioriser les actions correctives à mener, pour éviter les interventions au coup par coup sur les œuvres, les décors et l’enveloppe architecturale des sites.

« Ce colloque international a marqué un point d’étape important dans la discipline de la conservation préventive des demeures historiques », se réjouit Danilo Forleo, responsable du programme et chargé de la conservation préventive au château de Versailles. « Deux aspects novateurs marquent notre recherche par rapport aux méthodes traditionnelles : premièrement, le lien entre cause et effet est recherché à travers l’observation des altérations sur les collections et deuxièmement, l’utilisation d’un système statistique est faite pour appréhender l’état de l’ensemble de la collection d’une vaste demeure à partir d’un échantillon ».


Constat d’état, Pavillon de chasse de Stupinigi, Italie
© Château de Versailles


Constat d’état, appartements du Dauphin et de la Dauphine, Château de Versailles
© Château de Versailles

Outre la démonstration de la spécificité de la méthode EPICO vis-à-vis des écoles existantes, l’un des grands intérêts du colloque était de présenter, à travers la diversité des sites, la manière dont elle pouvait être appliquée dans la gestion ordinaire des collections, et comment les sciences dites dures pouvaient servir à l’identification des phénomènes d’altération des œuvres et des collections. Et ce, dans des contextes où les facteurs d’agression naturels et humains étaient très différents selon les latitudes, allant du risque d’infestation de termites du palais de Ruij Barbosa, au Brésil, au très fort taux d’humidité dégagée par le flux de touristes au château de Neuschwanstein, en Allemagne.

Avec ce colloque organisé à Versailles, les équipes du Château ont pu mesurer l’intérêt que la communauté scientifique internationale a porté à leur programme de recherche. « Les nombreuses propositions de collaboration que nous avons reçues montrent aussi le succès de ces recherches et du partage de nos réflexions », souligne Danilo Forleo. Château de Schönbrunn, palais présidentiel au Portugal, CNRS, bureau de la conservation du patrimoine et mobilier et instrumental du ministère de la Culture, château de Maintenon… sont autant d’institutions qui souhaiteraient participer à l’avancée du programme EPICO dont la deuxième phase sera lancée en ce début d’année 2018. Conduite jusqu’en 2020, elle permettra d’affiner et d’expérimenter la nouvelle méthode EPICO, et de la publier dans un manuel qui devrait constituer, bientôt, une référence pour de nombreuses institutions à travers le monde.

LCV patrimoine. 18 janvier 2018
Clotilde Nouailhat
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8100
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: prix Europa Nostra EPICO Versailles lauréat 2018    Jeu 19 Juil 2018 - 8:37

EPICO lauréat 2018 du prix Europa Nostra
Le programme européen de conservation préventive remporte un prix du patrimoine culturel de l’Union Européenne dans la catégorie «Recherche».

Les lauréats de l’édition 2018 du Prix du patrimoine culturel de l’UE/ Concours Europa Nostra ont été annoncés aujourd’hui par la Commission européenne et Europa Nostra, le principal réseau européen du patrimoine. EPICO, protocole européen de conservation préventive coordonné par le château de Versailles est parmi les lauréats de cette année dans la catégorie «Recherche».  
Les lauréats ont été mis à l’honneur lors d’une cérémonie de remise des prix le 22 juin à Berlin, à l’occasion du tout premier Sommet européen du patrimoine culturel.


Epico : un programme de recherche innovant récompensé


Le Château de Versailles et son Centre de Recherche, le Réseau des Résidences royales européennes (ARRE), la Fondazione Centro per la Conservazione e il Restauro dei Beni Culturali “La Venaria Reale” à Turin et le Palais de Wilanów à Varsovie ont collaboré pour établir une nouvelle approche de la conservation préventive des œuvres et des décors présentés au public dans les demeures historiques européennes.

Les outils développés dans le cadre du programme EPICO ont pour objectif une gestion raisonnée et durable des collections.  « La méthodologie EPICO permet de réaliser un diagnostic pour une prise de décisions raisonnée basée sur les priorités de conservation-restauration. Cette approche est susceptible de devenir un outil performant dans la politique de préservation du patrimoine européen, servant de modèle pour des collections similaires » affirme le jury.

C.P.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conservation préventive Demeures historiques/châteaux-musées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conservation préventive Demeures historiques/châteaux-musées
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conservation préventive Demeures historiques/châteaux-musées
» Reconstitution d'animaux préhistoriques
» 7 demeures de thérèse d'avila, esprit, coeur, corps
» Niveaux de classe et périodes historiques
» Enquête biodiversité, Muséum national d'Histoire naturelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, Recherches, Etudes et Vie scientifique :: Colloques-
Sauter vers: