Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épurgé de ces rubriques.Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sévigné, épistolière du Grand Siècle, château de Grignan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 12167
Age : 51
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Sévigné, épistolière du Grand Siècle, château de Grignan    Jeu 27 Avr 2017 - 9:55

Exposition :
Sévigné, épistolière du Grand Siècle
Grignan du 25 mai au 22 octobre 2017


Claude Lefèbvre, Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné
© Musée Carnavalet / Roger-Viollet

Le château de Grignan est à jamais associé à Madame de Sévigné, femme de lettres devenue célèbre après la parution de sa correspondance.
L'exposition retrace le parcours de cette épistolière d'exception entre Paris, Vitré (Bretagne) et Grignan, où elle séjourne auprès de sa fille. Elle met en lumière l'évolution de son écriture, l'art de vivre en Provence et le mythe sévignéen, à travers plus de cent objets et oeuvres d'art illustrant le Grand Siècle.

Madame de Sévigné a souvent décrit la « magnificence » du château où vivait sa fille Françoise-Marguerite, mariée au comte de Grignan, gouverneur de Provence. Elle n’y séjourne que quatre années mais « l’effet Sévigné » marque définitivement les lieux et la mémoire collective.

Peu d’expositions ont été consacrées à cette personnalité littéraire, à l’exception des Provençaux de Madame de Sévigné (1973, musée Cantini, Marseille) et de Madame de Sévigné (1996, musée Carnavalet, Paris). Aucune n’avait encore eu lieu à Grignan, ni étudié en profondeur les liens de l’épistolière avec le château.
L’ambition de cette exposition est de retracer le parcours de Madame de Sévigné entre Paris, Vitré en Bretagne et Grignan, en mettant en lumière l’évolution de son écriture et sa place dans le monde des Lettres. Elle aborde également la manière de vivre et d’habiter en Provence et se penche particulièrement sur le mythe sévignéen.  

Reconnue d’intérêt national par le ministère de la Culture et de la Communication, elle présente une centaine de pièces illustrant le Grand Siècle – peintures, objets d’art, manuscrits, livres, gravures – issues des collections du château de Grignan, de musées nationaux, d’institutions culturelles et de collections privées.

Partenariats
Exposition réalisée par le Département de la Drôme / Châteaux de la Drôme
Avec le concours du Musée Carnavalet – Histoire de Paris et de la Ville de Vitré

Cette exposition est reconnue d’intérêt national par le ministère de la Culture et de la Communication / Direction générale des patrimoines / Service des musées de France. Elle bénéficie à ce titre d’un soutien financier exceptionnel de l’État.
Avec l'aide de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Auvergne Rhône-Alpes

Et le soutien des entreprises mécènes : Gerflor, Busseuil Valence, Caisse d'épargne Loire-Drôme-Ardèche, SAS Ganon Valence, Manpower Pierrelatte, Transports Daniel Grignan.
En partenariat avec les médias : France Culture, Télérama

Les Châteaux de la Drôme
26230 Grignan
04 75 91 83 50


http://www.chateaux-ladrome.fr/fr/saison-2016-2017/expositions/sevigne-epistoliere-du-grand-siecle

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 12167
Age : 51
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: marie rubitin chantal marquise sevigné elle portrait   Jeu 27 Avr 2017 - 9:58

En complément Mme de Sévigné au travers des collections de Versailles (j’igone si Versailles est prêteur ?)



Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné (1626-1696)
Anonyme de l’Ecole française du 17e siècle
d’après Louis Elle, l'Ancien (1612-1689), dit Ferdinand II
N° d’inventaire : MV 5620
Huile sur toile, Dimensions : Hauteur : 0.81 m, Largeur : 0.65 m
Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon

Historique :
acheté à la vente de la succession Monbrison, 1904 ; entré à Versailles, mai 1904.

Commentaire :

La  célèbre épistolière du XVIIe siècle connut toute l’élite intellectuelle et mondaine du temps dont Madame Scarron, future marquise de Sévigné, la comtesse de La Fayette, auteur de La princesse de Clèves (1678), et le comte de Bussy-Rabutin, son cousin, auteur de l’Histoire amoureuse des Gaules (1660).
Sur ce beau portrait, Madame de Sévigné porte un costume et une coiffure des débuts du règne de Louis XIV.

Sa grand-mère était Jeanne de Chantal, fondatrice de l’ordre de la Visitation, qui fut canonisée. Elle-même épousa en 1644 Henri de Sévigné (1623-1651) qui lui donna deux enfants, un fils, Charles, né en 1648, et une fille Françoise-Marguerite, comtesse de Grignan (1646-1705).
C’est à celle-ci, installée au château de Grignan, qu’elle adressa la plupart de ses célèbres lettres.

On y trouve mention de nombreuses anecdotes sur la cour de Versailles.
Madame de Sévigné connut le Trianon de porcelaine, où elle vint quelquefois, elle y parle d’une promenade qu’y fit la reine Marie-Thérèse.
Elle rapporte que le 12 juin 1672 : « La Reine alla hier faire collation à Trianon ; elle descendit à l’église, puis à Clagny, où elle prit Madame de Montespan dans son carrosse et la mena à Trianon avec elle ».
A propos de Mme de Montespan, elle écrira « une triomphante beauté à faire admirer à tous les ambassadeurs. »

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.


Dernière édition par M. de Noisy le Mer 3 Mai 2017 - 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 12167
Age : 51
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: portrait marie rabutin chantal marquise sevigne versailles   Jeu 27 Avr 2017 - 9:59

Autre portrait versaillais :



Portrait de Marie de Rabutin Chantal, marquise de Sévigné (1627-1705)
Anonyme de l’Ecole française du 17e siècle
N° d’inventaire : MV 4263
Huile sur toile, Dimensions : Hauteur : 0.585 m, Largeur : 0.505 m
Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon

Historique : envoyé à Versailles, 9 janvier 1835

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
Falbala13
Baronne, Baron


Nombre de messages : 147
Age : 50
Localisation : MARSEILLE
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Portrait de Mme de Sévigné à 19 ans   Lun 1 Mai 2017 - 12:49

Ce portrait de Mme de Sévigné date de l'époque de son mariage. Il est conservé au château des Rochers où il a dû être peint. Je trouve Mme de Sévigné vraiment très belle sur ce tableau :


(Artiste anonyme, Collection des Rochers-Sévigné, photo Hervé Champollion)
Revenir en haut Aller en bas
valmont
Princesse, Prince Etranger
avatar

Nombre de messages : 1487
Age : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Portrait marquise de Sévigné   Mar 2 Mai 2017 - 21:30

Le beau portrait en pied que vous mentionnez chère Falbala au Château des Rochers-Sévigné, est attribué à Jean Nocret et daté de 1644 (elle avait 18 ans) selon l'office de tourisme du pays de Vitré.

Le cadre sculpté est très impressionnant mais dépourvu d'armoiries et aux motifs peu XVIIe siècle , ils serait intéressant d'en connaitre sa date, peut être 1884, année de l’ouverture au public du musée dédié à la marquise.

Photo Pays Châtillonnais


Photo Ouest France

Revenir en haut Aller en bas
http://www.connaissancesdeversailles.org/profile?mode=editprofil
Falbala13
Baronne, Baron


Nombre de messages : 147
Age : 50
Localisation : MARSEILLE
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Sévigné, épistolière du Grand Siècle, château de Grignan    Mer 3 Mai 2017 - 8:49

Merci cher Valmont pour cette rectification mais alors il faudra que le château de Grignan mette à jour les brochures qu'il vend.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6606
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Portrait Sévigné Rochers Jean Nocret   Mer 3 Mai 2017 - 8:59

Fiche Topic Topos

Portrait de Madame de Sévigné
Adresse : Château des Rochers-Sévigné, Route d'Argentré-du-Plessis, Vitré, France

Matériaux : Huile sur toile et bois doré
Dimensions : Hauteur : 181cm, Longueur : 121cm
Datation : Vers 1644

Attribué à Jean Nocret, ce portrait en pied représente Mme de Sévigné à l'époque de son mariage. Marie de Rabutin-Chantal épouse Henri de Sévigné le 4 août 1644, et découvre alors le château des Rochers où elle séjourne à plusieurs reprises et écrit de nombreuses lettres à sa fille.
Ce portrait, qui ne quitte pas le château des Rochers, est vendu avec son mobilier en 1715 par la petite-fille de Mme de Sévigné.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6606
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Louis Elle Marie Rabutin-Chantal marquise Sévigné   Mer 10 Mai 2017 - 21:38

M. de Noisy a écrit:
En complément Mme de Sévigné au travers des collections de Versailles (j’igore si Versailles est prêteur ?)

Effectivement, pour le portrait d’après Louis Elle.
La preuve par l'image.


Photo O. Delahaye

Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné (1626-1696)
Anonyme de l’Ecole française du 17e siècle
d’après Louis Elle, l'Ancien (1612-1689), dit Ferdinand II
N° d’inventaire : MV 5620
Huile sur toile, Dimensions : Hauteur : 0.81 m, Largeur : 0.65 m
Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
(v. supra)

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sévigné, épistolière du Grand Siècle, château de Grignan    

Revenir en haut Aller en bas
 
Sévigné, épistolière du Grand Siècle, château de Grignan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Expo. dessins pour les plafonds parisiens du Grand Siècle
» MARIE au Grand Siècle
» L'Usage des deuils au 19eme siècle
» Question sur le système scolaire au 19ème siècle...
» Le grand Trianon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, un musée méconnu :: Expositions :: En province-
Sauter vers: