Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épurgé de ces rubriques.Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Expo. Blois : Gaston d'Orléans, prince rebelle & mécène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6959
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Expo. Blois : Gaston d'Orléans, prince rebelle & mécène   Lun 19 Juin 2017 - 11:28



Gaston d'Orléans, prince rebelle & mécène

Du 01/07/2017 au 15/10/2017
Château de Blois

Gaston d'Orléans, fils d'Henri IV, frère du roi Louis XIII, et oncle de Louis XIV, demeure un prince méconnu et controversé de l'Histoire de France.
Cette exposition a pour but de réhabiliter ce personnage cultivé, collectionneur et protecteur des arts de son temps, qui a laissé sa marque sur le château royal de Blois où il résida longtemps et finit ses jours, en y faisant bâtir l'aile qui porte son nom.

Gaston d’Orléans : un prince méconnu à Blois
Fils d’Henri IV et de Marie de Médicis, frère cadet de Louis XIII, père de la Grande Mademoiselle, Gaston d’Orléans est intimement lié à Blois.
Ayant reçu en apanage de son frère Louis XIII le duché d’Orléans et le comté de Blois, à l’occasion de son mariage avec Mademoiselle de Montpensier en 1626, Gaston d’Orléans confie très vite un grand projet de reconstruction à l’architecte François Mansart. Il y aménagera ses appartements en 1652, après l’échec de la Fronde.
Outre le château, la ville de Blois lui doit plusieurs réalisations : l’Hôpital général du faubourg de Vienne, qu’il fonda en 1657 pour les pauvres, et, au pied du château, la chapelle des Jésuites (qui est aujourd'hui l'église Saint-Vincent). Gaston d’Orléans meurt à Blois le 2 février 1660, laissant son château inachevé.

Une exposition pour réhabiliter un prince libre, moderne et indépendant
Longtemps présenté comme un conspirateur, ourdissant des complots contre la couronne depuis ses résidences d’exils, manipulé par ses proches, Gaston d’Orléans est injustement resté dans l’ombre de l’histoire. Enfant préféré de sa mère, il reste ce frère cadet jalousé, prétendant au trône jusqu’à la naissance de Louis XIV en 1638. Prince tout entier dressé contre la centralisation du royaume, il s’oppose aux deux cardinaux-ministres Richelieu et Mazarin. Il ira même jusqu’à se marier par amour avec Marguerite de Lorraine, allant contre la volonté de Richelieu et de son frère Louis XIII !

Gaston d’Orléans : Prince rebelle, mécène, collectionneur
Articulée autour de ces trois grandes facettes de Gaston d’Orléans, l’exposition réunira pour la première fois, une partie de sa célèbre collection de médailles et d’antiques, de coquilles, de cartes géographiques, de livres et de reliures mais aussi l’exceptionnel ensemble de peintures sur vélin, réalisés par Nicolas Robert, qui reproduisent avec minutie et somptuosité les plantes et les oiseaux du jardin botanique qu’il créa à Blois.
Du prince rebelle en désaccord avec son frère sur la gestion politique du royaume au collectionneur dont les objets formaient l’un des plus riches cabinets de l’Europe en passant par le mécène qui révèle sa passion pour l’art, la culture, l’architecture et la botanique : cette rétrospective met l’accent sur un prince érudit et profondément humaniste.

Autour de l’exposition

Catalogue
: l’exposition sera accompagnée par la publication d’un catalogue scientifique, qui permettra de faire le point sur la personnalité et le rôle historique de Gaston d’Orléans.

Journées d’études : dans le cadre d’un partenariat entre le château royal de Blois et les Rendez-vous de l’Histoire, festival d’Histoire se tenant à Blois en octobre 2017, des conférences et journées d’études seront proposées autour de la personnalité de Gaston d’Orléans, animées par des spécialistes du 17e siècle.

http://www.chateaudeblois.fr/

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6959
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Gaston France Orléans portrait peinture anonyme   Lun 19 Juin 2017 - 11:30

Trois oeuvres provenant des collections du château de Versailles s(er)ont présentées à cette exposition :


Gaston de France, duc d'Orléans (1608-1660)
Nº d'inventaire: MV 3442
Anonyme France XVIIe siècle (peintre)
Date de création : XVIIe siècle
Dimensions : 225,7 x 161,5 x 4 cm cadre: 234 x 172,6 x 11 cm
Matière et technique : huile sur toile
© RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Droits réservés

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6959
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: portrait cardinal Plessis Richelieu Champaigne   Lun 19 Juin 2017 - 11:33


Armand Jean du Plessis de Richelieu, dit le cardinal de Richelieu
Nº d'inventaire: MV 3391
d'après Champaigne (de), Philippe (peintre)
Date de création : 1639-1700 (XVIIe siècle)
Dimensions : 128 x 97 cm
Matière et technique : huile sur toile
© Château de Versailles, Dist. RMN / © Christophe Fouin


Historique

sans doute apporté par Marie Gabrielle de Richelieu, soeur du maréchal de Richelieu, à l'Abbaye-aux-Bois où il se trouve en 1789 ; saisie révolutionnaire ; transporté au dépôt des Petits Augustins ; envoyé au Museum central des Arts, 20 janvier 1799 ; dans les réserves du Louvre ; mentionné au palais des Tuileries, 1810 ; affecté au château de Versailles, 1824 ; retour au Louvre ? ; envoyé à Versailles, 30 juillet 1846 ; départ pour l'exposition universelle de New York, 14 avril 1938 ; envoyé à Buenos Aires, 1943 ; mentionné salle 102D, 21 février 1963 ; mentionné salle 5, septembre 1964 ; mentionné salle 3, 20 avril 1965 ; exposé salles du XVIIe siècle au rez-de-chaussée, salle 2, 28 mars 2001.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6959
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Jules Mazarin portrait peinture Champaigne   Lun 19 Juin 2017 - 11:38


Jules Mazarin
Nº d'inventaire: MV 6062
d'après Champaigne (de), Philippe (peintre)
anciennement attribué à Champaigne (de), Philippe (peintre)
Date de création : XVIIe siècle
Dimensions : 136,5 x 117 cm cadre: 168,5 x 145 x 8,5 cm
Matière et technique : huile sur toile
© RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Gérard Blot

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 12879
Age : 52
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: gaston olreans cabinet medaille chambord   Lun 19 Juin 2017 - 12:07

De mémoire Chambord a acquis il y a quelques années un beau portrait de Gaston d'Orléans (je n'en retrouve pas la trace sur le forum).
Sait-on si Chambord, ou il habita, est associé  à cette exposition ?

Par ailleurs, Louis XIV fut l'un des héritiers des collections de Gaston d'Orléans, en particulier de son cabinet de médailles et curiosités du palais du Luxembourg (embryon de celui de Versailles).


_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
Grande Mademoiselle
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 6959
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Nicolas Robert vélins Fleurs botanique Gaston Orléans   Lun 19 Juin 2017 - 12:49

La passion de Gaston d'Orléans pour la botanique avait été évoquée à Versailles à l'occasion de l'exposition Fleurs du Roi au Grand Trianon en 2013.




Catalogue de l'exposition

Un splendide jardin botanique avait été aménagé à Blois dans la partie haute à partir de 1635-36 sous la direction du savant Abel Bruyner. En 1655, plus de 2 000 espèces y sont cultivées et certaines font alors l’objet de reproductions sur les fameux vélins du miniaturiste Nicolas Robert, dont certains étaient exposés au Grand Trianon.

Cet artiste originaire de Langres a 27 ans quand il entre au service du Prince. Il est déjà un peintre, un dessinateur et un graveur accomplis comme le prouvent les deux œuvres de jeunesse qui nous sont parvenues, Fiori diversi et La Guirlande de Julie, et son art s’inscrit à la rencontre de deux traditions : celle des recueils de fleurs, principalement destinés à fournir des modèles d’ornementation florale aux brodeurs, ferronniers, ébénistes…très vivante au début du XVIIe siècle, et celle de l’enluminure médiévale, à son apogée au XVe siècle quand - selon l’expression de François Avril - la peinture était dans les livres , dont le perfectionnement de la gravure avait précipité le déclin.

Les œuvres qu’il réalise pour Gaston d’Orléans, sur des peaux de grande qualité, sont celles d’un artiste en pleine maturité : la précision du dessin, sa fidélité au modèle naturaliste, la minutie du détail, la somptuosité des couleurs, qui ont conservé, à près de quatre cents ans de distance, un éclat incomparable, la délicatesse du rendu des matières, la perfection de la finition, un art consommé de la composition, qu’il s’agisse de représenter un oiseau dans son milieu naturel, un bouquet d’anémones, ou, plus généralement un oiseau ou une fleur dans toute leur simplicité, tout concourt à faire de chaque feuille un véritable tableau enserré dans un mince filet d’or, dont s’affranchit parfois l’extrémité d’une feuille ou d’un pétale, d’une plume ou d’un bec.

A la mort de Gaston d’Orléans, en 1660, ses collections passèrent à son neveu Louis XIV. La collection des vélins, contenue alors dans cinq grands portefeuilles, intéressa vivement Colbert qui persuada le roi de la poursuivre. Nicolas Robert devint alors « peintre ordinaire du roi pour la miniature », charge qui lui rapportait 600 livres et l’obligeait à fournir 24 vélins par an, les feuilles supplémentaires lui étant payées en sus. Il poursuivit alors son activité à Paris, représentant les plantes du Jardin royal et les oiseaux des volières de Versailles, réalisant au total plus de sept cents vélins, dont près de cinq cents de botanique et plus de deux cents d’ornithologie.

Cet ensemble forma le noyau de la collection des vélins royaux, continuée jusqu’à la Révolution française, conservée dans le Cabinet du Roi au Louvre puis déposée à la Bibliothèque royale en 1718. Confiée en 1793 à la bibliothèque du Muséum national d’histoire naturelle par le décret de la Convention fondant l’Etablissement, elle connut un accroissement considérable pendant la première moitié du XIXe siècle et compte aujourd’hui plus de 7000 pièces réunies dans cent-sept portefeuilles.

Source : Nicolas Robert (1614-1685) et la collection des vélins du roi.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expo. Blois : Gaston d'Orléans, prince rebelle & mécène   

Revenir en haut Aller en bas
 
Expo. Blois : Gaston d'Orléans, prince rebelle & mécène
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2e salon orléanais de la maquette et de la figurine
» EXPO ORLEANS 20-21 JANVIER 2007 pierres,minéraux, fossiles
» Querelles en sociologie : Edouard Louis annule sa participation aux Rendez-vous de l'histoire (Blois) à cause de Marcel Gauchet.
» Exposition Jean Baptiste Perronneau à Orléans en 2017
» Exposition Perronneau à Orléans.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, un musée méconnu :: Expositions :: En province-
Sauter vers: