Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épuré de ces rubriques. Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 D'un Louvre à l'autre. Abu Dhabi 21/12/2017-07/04/2018

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8165
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: D'un Louvre à l'autre. Abu Dhabi 21/12/2017-07/04/2018   Mar 5 Déc 2017 - 12:34


D'un Louvre à l'autre

Louvre Abu Dhabi
du 21 Décembre 2017 au 7 Avril 2018

S’appuyant principalement sur les collections du Louvre ainsi que sur celles du château de Versailles, l’exposition raconte à travers près de 150 œuvres la naissance du musée du Louvre à partir des collections royales, de la fin du 17e siècle au 19e siècle.

Le parcours s’ouvre sur le Versailles de la fin du 17e siècle, ses jardins, ses grands appartements et l’appartement intérieur du roi, pour montrer comment les collections royales y étaient présentées.

Il se poursuit avec le palais du Louvre, véritable ruche artistique au 18e siècle, où se tenaient des ateliers d’artistes, l’Académie royale de peinture et de sculpture ainsi que le Salon, exposition d’art contemporain qui prenait place dans le Salon carré tous les deux ans.
L’idée s’imposa au cours du 18e siècle que le Louvre, dédié aux arts, était le lieu idéal pour abriter un musée qui  permettrait à tous d’étudier et de contempler les collections royales.

L’exposition se termine donc avec les acquisitions et commandes effectuées sous Louis XVI pour ce futur musée, ouvert finalement pendant la Révolution française, en 1793.
Un épilogue évoque la transformation du Louvre en musée universel du 19e siècle, avec la découverte de périodes historiques et de civilisations alors encore méconnues en Europe.

Commissariat général : Jean-Luc Martinez, président directeur du musée du Louvre
Commissariat : Juliette Trey, musée du Louvre

Lien : http://www.louvre.fr/expositions/d-un-louvre-l-autre


Sujet connexe sur le forum : Le Louvre Abu Dhabi

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8165
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Galatée Jean-Baptiste Tuby   Mar 5 Déc 2017 - 12:34

En complément.

Photos éditées par Juliette Trey de l'arrivée de la Galatée de Tuby, prêtée par L'EPV pour l'exposition.








Galatée
Nº d'inventaire: MR 2101
Tuby, Jean-Baptiste (sculpteur)
Date de création : 1667-1672 (XVIIe siècle)
Dimensions : 197 x 98 x 60,5 cm
Matière et technique : marbre

Commentaire
Parmi les plus belles statues des jardins de Versailles, cette sculpture provient de  la grotte de Téthys, qu'elle ornait en compagnie des groupes d'Apollon servi par les nymphes et des Chevaux du Soleil.

En 1684, au moment de la destruction de la grotte, située à l'emplacement de l'actuel vestibule bas de la chapelle, les sculptures qui en formaient l'ornement furent placées dans le bosquet des Dômes.
Formant le pendant d'Acis, statue aussi réalisée par Tuby et provenant elle aussi de la grotte de Téthys, la nymphe Galatée est représentée dans un moment où la surprise est en train de céder au charme qu'elle ressent en entendant la flûte et à la vue du berger.

L'œuvre de Tuby se signale par une grâce et une élégance particulières, ainsi que par une parfaite maîtrise de l'art des drapés, qui soulignent l'anatomie de la nymphe et accompagnent ses gestes.
A.Maral.

(A suivre ...)

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 14770
Age : 53
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: D'un Louvre à l'autre. Abu Dhabi 21/12/2017-07/04/2018   Mar 5 Déc 2017 - 13:48

Au final, quelle belle idée que de vouloir prévenir la disparition des sculptures de louis XIV en nous en proposant des copies sur place et nous priver de la contemplation des orignaux en les en envoyant aux quatre coins du Monde.  
A ce rythme, un musée de l’œuvre statutaire va rester longtemps un doux rêve de conservateur ...

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8165
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: berger Acis Jean-Baptiste Tuby statue marbre   Lun 11 Déc 2017 - 14:22

Parmi les autres sculptures provenant de Versailles, prêtées pour l'exposition D'un Louvre à l'autre :

Nous trouverons également :


Acis
Nº d'inventaire: MR 1884
Tuby, Jean-Baptiste (sculpteur)
Date de création : 1667-1672 (XVIIe siècle)
Dimensions : 200 x 99 x 56,5 cm
Matière et technique : marbre
© Château de Versailles, Dist. RMN / © Christophe Fouin

La statue d'Acis a été sculptée entre 1667 et 1674 par Jean-Baptiste Tuby : elle était à l'origine placée à l'intérieur de la grotte de Téthys et accompagnait donc les trois groupes de Girardon et Regnaudin, de Guérin et des frères Marsy.

En 1684, elle fut déplacée au bosquet des Dômes où elle forme un pendant avec la nymphe Galatée (v. supra), dû au même sculpteur.

Le berger Acis, fils d'un faune, était si beau que la nymphe Galatée en tomba amoureuse. Un jour qu'Acis entretenait Galatée, le cyclope Polyphème, également amoureux de la nymphe, fut saisi de jalousie et, arrachant un morceau de rocher du mont Etna, en écrasa le malheureux berger. Pénétrée de douleur, la nymphe métamorphosa son amant en une rivière nommée Acis, qui coule dans la mer de Sicile. A.M.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8165
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Faune cymbalier grec Orfeo Boselli statue marbre   Lun 11 Déc 2017 - 14:54


Faune cymbalier
Nº d'inventaire: MV 7959
Anonyme Antiquité (sculpteur)
restauré par Boselli, Orfeo (sculpteur)
Dimensions : 148 x 81 x 73 cm
Matière et technique : marbre
© Château de Versailles, Dist. RMN / © Jean-Marc Manaï

Ce faune, dit "Faune grec" (et son pendant, dit "Faune romain") a été acquis à Rome par Mazarin, qui le fit restaurer par le sculpteur Orféo Boselli avant de le transférer en France.

Entre 1681 et 1686 (les deux statues sont installées dans les jardins de Versailles), le faune grec placé à l'entrée orientale du bosquet du Dauphin ; en 1774-1776, lors de la destruction du bosquet du Dauphin, il est placé au nouveau bosquet du Rond-Vert ; déplacé à deux reprises au XIXe siècle ; restauré en 1893 et présenté dans le bosquet des Dômes (avec changement d'attributs : dans la collection Mazarin, il jouait du flageolet et de la flûte de Pan, depuis cette restauration, il joue des cymbales) ; mis à l'abri à l'intérieur du château en 1937. (EPV)

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8165
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Vénus capitoline Antique marbre agate buste salon Diane   Lun 11 Déc 2017 - 15:02


Vénus capitoline
Buste Nº d'inventaire: MV 8488
Anonyme Antiquité (sculpteur)
Dimensions : 84,5 x 63 x 28 cm piédouche: 17 cm
Matière et technique : marbre, agate
© Château de Versailles, Dist. RMN / © Christophe Fouin

Collection Mazarin. Collection royale Louis XIV. Palais des Tuileries. Saisie révolutionnaire.

Sujet connexe : Salon de Diane - Grand appartement du roi à Versailles

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8165
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Borée Orythie Bronze couronne Marsy   Lun 11 Déc 2017 - 15:40

Et les enlèvements de Proserpine par Pluton (le Feu), et d'Orythie par Borée (l'Air).


Borée et Orythie ou L'Air
groupe Nº d'inventaire: MV 7952
d'après Marsy, Gaspard (sculpteur)
d'après Flamen, Anselme (sculpteur)
d'après Le Brun, Charles (dessinateur)
Date de création : 1693 (XVIIe siècle)
Dimensions : 105,5 x 60 x 47 cm socle: 134 cm
Matière et technique : bronze patiné
© RMN-GP (Château de Versailles) / © Gérard Blot / Hervé Lewandowski

N° 173 de l'inventaire des bronzes de la Couronne. Livré en 1693 pour Versailles ; mentionné en 1707 dans la Petite Galerie de Versailles (AN, O1 1976A, p. 865 ; donné en 1772 au marquis de Marigny ; mentionné en 1795 au Muséum central ; envoyé en 1802 à Saint-Cloud ; transféré en 1828 à Versailles ; attesté après 1832 au musée du Louvre ; mis en dépôt en 1913 à Versailles.

D'après l'un des quatre groupes d'enlèvement (symbolisant les quatre éléments), destinés au parterre d'eau du parc de Versailles, tel que Charles Le Brun l'avait conçu en 1674.

Borée et Orythie ou L'Air : liens sur le forum

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8165
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Enlèvement Proserpine Pluton bronze couronne Girardon   Lun 11 Déc 2017 - 15:41


Enlèvement de Proserpine ou Le Feu
Nº d'inventaire: MV 7953
d'après Girardon, François (sculpteur)
Date de création : 1693 (XVIIe siècle)
Dimensions : œuvre: 99 x 55 x 34 cm, 140 kg socle: 134 cm
Matière et technique : bronze
Personne représentée : Pluton, Proserpine
© RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Droits réservés

N° 174 de l'inventaire des bronzes de la Couronne. Livré en 1693 pour Versailles ; mentionné en 1707 dans la Petite Galerie de Versailles (AN, O1 1976A, p 864-865 ; donné en 1772 au marquis de Marigny ; mentionné en 1795 au Muséum central ; envoyé en 1802 à Saint-Cloud ; transféré en 1828 à Versailles ; attesté après 1832 au musée du Louvre ; mis en dépôt en 1913 à Versailles. Exposition : "Louis XIV, l'homme et le roi", Versailles, Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, 19 octobre 2009-7 février 2010, cat. n° 195, repr. p. 312.

Livrée en 1693, la réduction en bronze de L'enlèvement de Proserpine par Pluton d'après Girardon fut placée dans le salon Ovale de l'appartement intérieur de Louis XIV.

Ce groupe évoquait un ambitieux ensemble prévu pour les jardins de Versailles, démantelé par l'aménagement du Parterre d'eau définitif à partir de 1683. Dans la mesure où les Chenets de l'Algarde étaient disposés dans la même pièce, il permettait aussi d'établir une sorte de paragone entre les deux chefs d'œuvre romains et leur traduction dans le langage de la sculpture française la plus contemporaine. A.M.

Proserpine : liens sur le forum

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8165
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Philippe-Laurent Roland Grand Condé marbre   Dim 31 Déc 2017 - 10:49

Évoquant les grandes commandes de louis XVI, notamment la série sculptée des Grands Hommes de la France :


Louis II de Bourbon, dit le Grand Condé
Nº d'inventaire: MV 2835
Roland, Philippe-Laurent (sculpteur)
Dimensions : 225 x 103 x 88 cm
Matière et technique : marbre
© Château de Versailles, Dist. RMN / © Christophe Fouin

Signée à gauche : Phip. Roland 1787.
Cette sculpture est une commande du comte d'Angiviller sur l'ordre de Louis XVI dans la série dite des Hommes Illustres.
Elle fut exécutée pendant l'année 1787, et présentée au Salon sous le numéro 265 la même année. Déposée au musée du Louvre.
Entrée à Versailles en 1834.

Pour mémoire :

Charles Claude Flahaut de La Billarderie, Comte d’Angiviller (1730-1809) fut administrateur des arts, et aussi le dernier directeur général des Bâtiments du roi.
Il était un ami personnel de Louis XVI qui le nomma, dès son accession au trône, directeur général des Bâtiments, Arts, Jardins et Manufactures de France.
D’Angiviller travailla à la réorganisation de l’administration des Bâtiments du roi, chargée de la construction et l’entretien des résidences royales, et notamment des commandes royales d’œuvres d’art.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8165
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Niche escalier ambassadeurs centaure marin Chevotet   Dim 31 Déc 2017 - 12:12

Document et peintures évoquant le Versailles de la fin du XVIIe siècle,
notamment ses grands appartements et l’appartement intérieur du roi :


Niche de l'escalier des ambassadeurs
avec le bassin et la fontaine où figure le centaure

Nº d'inventaire: INV.DESS 257
Domaine : Dessins
Auteur : Chevotet, Jean-Michel (dessinateur)
Date de création : vers 1722
Dimensions : œuvre: 44 x 32 cm montage dessin: 53 x 40,5 x 0,7 cm
Matière et technique : plume et lavis d'encre brune et de chine, avec rehauts de gouache blanche sur papier
Collection Henri Grosseuvre
© RMN-GP (Château de Versailles) / © Franck Raux

Pour mémoire :
Le centaure marin enlève un silène, vieux compagnon du dieu Dionysos. (Un pendant, conservé au musée du Vatican, présente un centaure jeune enlevant un hermaphrodite.)

Don du prince Alexandre Albani à Louis XIV en 1712, il décore dès 1713, l'escalier des Ambassadeurs au château de Versailles. Il est entré au Louvre en 1749.


© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski

Sujet connexe : Le centaure, une créature fabuleuse à Versailles

En complément documentaire,
cette étude (pour gravure), qui fait également partie de la collection Grosseuvre :


Etude de la niche centrale de l'escalier des ambassadeurs
avec le groupe du centaure formant une fontaine
Nº d'inventaire: INV.DESS 247.2
Chevotet, Jean-Michel (dessinateur)
d'après Le Brun, Charles (dessinateur)
Date de création : vers 1722
Dimensions : 12,7 x 7,6 cm montage dessin: 40,5 x 53 x 0,7 cm
Matière et technique : sanguine sur papier
© RMN-GP (Château de Versailles) / © Franck Raux

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8165
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Meulen Adam-Frans Fontainebleau 1669 LouisXIV   Dim 31 Déc 2017 - 12:14


Vue du château de Fontainebleau du côté des parterres en 1669
Nº d'inventaire: MV 4343
Van der Meulen, Adam-Frans (peintre)
Date de création : 1669 (XVIIe siècle)
Dimensions : 53,4 x 95,5 cm cadre: 78,5 x 120,5 x 11 cm
Matière et technique : huile sur toile
Personne représentée : Louis XIV, Marie-Thérèse d'Autriche
© Château de Versailles, Dist. RMN / © Jean-Marc Manaï

Mentionné au Château-Vieux de Saint-Germain-en-Laye, dans la chambre du petit appartement du roi, 1669-1680 (élément du décor du plafond) ; signalé par Bailly dans la petite galerie du roi à Versailles, 1709-1710 ; mentionné dans le cabinet du Billard de Versailles, 1730 ; en dépôt au ministère de la Marine, 1824 ; entré à Versailles sous Louis-Philippe.

Sujet connexe : Artistes et collections royales françaises. Versailles, 2018

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8165
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Apothéose Hercule Noël Coypel Grand Trianon   Dim 31 Déc 2017 - 12:43


Apothéose d'Hercule
Nº d'inventaire: MV 8328
Coypel, Noël (peintre)
anciennement attribué à Coypel, Antoine (peintre)
Date de création : vers 1700
Dimensions : 185,7 x 151,2 cm cadre: 196 x 157,2 x 5,2 cm
Matière et technique : huile sur toile
© RMN-GP (Château de Versailles) / © Gérard Blot

Commande de Louis XIV pour le Grand Trianon en 1688,
payé 8900 livres tournois en 1711 avec 7 autres tableaux de l'Histoire d'Hercule (MV 7558, MV 7793, MV 8262, MV 8263, MV 8261, MV 8310, MV 8281) ; exécution, vers 1700 ;
envoyé du Louvre à Versailles avec attribution à Coypel (Antoine), 28 août 1848

Pour brillante qu'elle ait été, la carrière de Noël Coypel fut malmenée dans ses dernières années par l'hostilité déclarée d'Hardouin-Mansart, devenu surintendant des Bâtiments du roi en 1699 : celle-ci se manifesta dès cette année-là sur le plan administratif puisque Coypel fut démis de ses fonctions de directeur de l'Académie qu'il assurait depuis 1695 au profit de La Fosse.
Cette inimitié eut également des répercussions sur le plan artistique comme en témoigne la série de tableaux à laquelle appartient cette Apothéose d'Hercule.

En 1688, Édouard IV Colbert, marquis de Villacerf (1628-1699), alors Inspecteur général des Bâtiments du Roi, avait commandé à Coypel un ensemble de huit toiles sur l'histoire d'Hercule destinées à l'appartement du Roi à Trianon.
Les esquisses furent rapidement ébauchées mais la réalisation définitive s'éternisa.
La nomination d'Hardouin-Mansart, déjà responsable du chantier, à la tête de la Surintendance, lui porta un coup fatal : les oeuvres ne devaient jamais être mises en place, à l'exception de celles signalées par Piganiol dans la chambre du Sommeil.

Sans doute pour attirer l'attention sur la série, Coypel exposa, parmi d'autres oeuvres, cinq toiles au Salon de 1699, puis six au Salon de 1704 ; certaines d'entre elles, dont l'Apothéose d'Hercule furent donc présentées deux fois. Avec fort peu d'élégance, Hardouin-Mansart ne répondit pas aux demandes répétées de paiement que lui adressa le peintre : le versement ne devait être ordonnancé, au profit des héritiers de Coypel, qu'en 1711, longtemps après la mort des deux hommes.

Si elles ne furent sans doute pas déterminantes, les divergences esthétiques entre Coypel et Hardouin-Mansart contribuèrent peut-être à cet antagonisme. Certes, L'Apothéose d'Hercule trahit un net archaïsme montrant un grand décalage avec la modernité que commençaient alors de représenter par exemple le propre fils du peintre, Antoine Coypel, ou Charles de La Fosse, grand ami de Mansart. En effet, Noël Coypel perpétua ici un art qui évoque davantage le début du règne ou le décor du Grand Appartement de Versailles que le style plus souple et plus léger, plus anecdotique aussi des années 1690 illustré à Trianon. Là, les peintres se sont avant tout attachés à charmer tandis que Coypel persistait à considérer que le dessein de la peinture était "de décevoir nos sens et satisfaire notre raison".

Même si elle n'était plus à l'avant-garde de la modernité, l'oeuvre n'est pas sans qualité.
Elle représente le triomphe de la partie divine du héros, fils de Jupiter, sur la mort causée par la tunique de lion empoisonnée qu'il revêt ici. Mercure, messager des dieux, l'introduit dans l'Olympe dominé par Jupiter et Junon. Il n'est pas jusqu'à l'épisode lui-même, qui ne soit archaïque : ce thème avait en effet été traité par Lebrun à la galerie de l'Hôtel Lambert (in situ) ou par Bourdon aux Tuileries. Coypel continuait d'y affirmer la suprématie du dessin sur "le coloris [qui] ne peut être qu'accidentel", parce que "la peinture est une imitation et une représentation visible des objets de la nature".

EPV
Base Joconde
Les peintures du Musée National du Château de Versailles, Claire Constans.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8165
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: LouisXIV attributs arts sciences Jean Garnier Lefebvre   Dim 31 Déc 2017 - 13:10


Louis XIV parmi les attributs des arts et des sciences
Nº d'inventaire: MV 2184
Garnier, Jean (peintre)
portrait d'après Lefebvre, Claude (peintre)
Date de création : 1670-1672 (XVIIe siècle)
Dimensions : œuvre: 174 x 223 cm cadre: 187 x 227 x 12 cm
Matière et technique : Huile sur toile
© Château de Versailles, Dist. RMN / © Christophe Fouin

Morceau de réception à l'Académie royale de peinture et de sculpture, 1672 ; collection de l'Académie ; saisie révolutionnaire, 1793 ; transféré à Versailles au Musée spécial de l’École française au château de Versailles (1797-1806) en 1798.
Sous louis-Philippe, il orne l'un des murs de l’antichambre des chiens dans l’appartement intérieur du roi, et y demeura jusqu'en 1967 (Cf. Les tableaux  de l’antichambre des chiens).
Puis il fut exposé  dans les salles XVIIe siècle, n°8 (cf Les salles d’histoire du 17e siècle en 1970).

Cette effigie de Louis XIV est un hommage au mécène idéal, protecteur des arts et des sciences qui sont des sources de richesses pour son royaume.
Le roi est représenté ici en homme de guerre portant une cuirasse fleurdelisée et entouré par les arts, illustrés par divers instruments de musique (basse de viole, violon, guitare, musette de cour, etc.), et par le plan de la Maison carrée de Nîmes.

Le protecteur des sciences, enfin, est évoqué par le globe céleste où l’on distingue les constellations du zodiaque, par les livres savants et par les différents instruments scientifiques. Louis XIV avait d’ailleurs créé l’Académie royale des sciences et l’Observatoire de Paris, respectivement en 1666 et en 1667, avec le soutien de Colbert, son contrôleur général des Finances. (Voir : Le prince, l’arpenteur et la mesure.)

(Source EPV) Marie-Laure de Rochebrune.

Sujet connexe
: L' Allégorie à Louis XIV, protecteur des Arts et des Sciences (1670-1672) par Jean Garnier (1632-1705)

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8165
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Orfèvre inconnu portrai tattribué Troy   Jeu 4 Jan 2018 - 11:46

Parmi les portraits d'artistes, illustrant le règne de Louis XIV
prêtés par le château de Versailles


Orfèvre inconnu
Nº d'inventaire: MV 5531
attribué à Troy (de), François (peintre)
anciennement attribué à Anonyme France XVIIe siècle (peintre)
Date de création : 1651-1700 (XVIIe siècle)
92,5 x 74,5 cm cadre: 111,4 x 93 x 14,5 cm / huile sur toile
© Château de Versailles, Dist. RMN / © Christophe Fouin

Don de Léopold Goldschmidt, 1901 ;
déposé par le Louvre à Versailles, 2 mars 1901.
Son cadre (V 1789) acquis chez Serge Roche en 1943.

Les meilleurs orfèvres du règne de Louis XIV travaillèrent à Paris, notamment aux Gobelins et au Louvre, ainsi qu'à Versailles ...
Voir à ce propos le sujet connexe sur Le mobilier d'argent et ses artistes (évoqués ici par ce portrait anonyme, provenant des collections de peintures du XVIIème siècle du château).

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8165
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Antoine Coypel portrait Gilles Allou   Sam 6 Jan 2018 - 19:44

Parmi les peintres du règne, évoqués à l'exposition, nous trouvons : Antoine Coypel,
dont le portrait par Allou (ci-dessous) fait partie des prêts du château.


Antoine Coypel (1661-1722)
Nº d'inventaire: MV 3682
Gilles Allou (1670-1751)
Dimensions : 130 x 98 cm cadre : 161 x 129 x 9 cm
Matière et technique : huile sur toile
entré à Versailles, 28 septembre 1833
© Château de Versailles, Dist. RMN / © Christophe Fouin

Pour mémoire, ce grand peintre d’histoire reçut de nombreuses commandes pour les demeures royales de Versailles et Marly, et travailla également à Meudon. Sa production est constituée de scènes bibliques et mythologiques, mais aussi de nombreuses gravures et cartons de tapisseries ...

Il pratiqua avec autant de brio la peinture sur chevalet et la fresque, dans un style oscillant entre le classicisme et le "rocaille".
La voûte de la nef de la chapelle royale du château de Versailles est sans aucun doute son œuvre majeure.


La chapelle royale : voûte.1708-1710
Le Père éternel dans sa gloire
et divers groupes d'anges annonçant la venue du Messie
ou portant les instruments de la Passion.
© Château de Versailles, Dist. RMN-Grand Palais / Jean-Marc Manaï


_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8165
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Girardon portrait Gabriel Revel Michel Anguier Laurent Cars   Lun 8 Jan 2018 - 0:35

Enfin, parmi les sculpteurs évoqués : François Girardon,
dont le portrait peint par Revel, conservé au château, est également présenté :


François Girardon (1628-1715)
Nº d'inventaire: MV 5817
Revel, Gabriel (peintre)
Date de création : 1682-1683 (XVIIe siècle)
Dimensions : 114 x 92,1 cm cadre: 143,5 x 123 x 12,5 cm
Matière et technique : huile sur toile
© RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Gérard Blot

Charles Le Brun agréa Gabriel Revel au sein de l'Académie royale de peinture et de sculpture le 31 janvier 1682, à la condition qu’il exécutât pour morceaux de réception deux portraits : l'un de  François Girardon, et l'autre de Michel Anguier, qui n'est plus connu que par l'estampe qu'en tira Laurent Cars en 1733.

Présenté le 27 février 1683, ayant fait preuve des compétences et des talents de son postulant, notre tableau demeura la propriété de l'Académie, jusqu'au moment des saisies révolutionnaires, en 1793.
Cinq ans plus tard, il est envoyé à Versailles pour être exposé au Musée spécial de l'école française.
Au Louvre en 1818, il sera envoyé à l'Ecole des Beaux-arts de Paris dix ans plus tard.
Il est de retour au Louvre en 1887, jusqu'en 1920, où il est déposé à Versailles.

En complément documentaire :


Michel Anguier (1612-1686)
D'après Gabriel Revel (1642-1712)
Laurent Cars (1699-1771)
© Château de Versailles, Dist. RMN-Grand Palais / image château de Versailles

Sources : A. de Montaiglon, procès-verbaux de L’Académie royale de peinture et sculpture, t. 11.
Gabriel Revel : collaborateur champenois de Le Brun à Versailles. D.  Brême. V.  Les Champenois à Versailles 16-18 octobre 2014
Base Joconde. EPV



_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8165
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: LouisXV Louis-Michel VanLoo portrait ovale   Ven 12 Jan 2018 - 17:12

Illustrant la section consacrée au Louvre sous Louis XV :


Louis XV
Nº d'inventaire: MV 190
Dimensions : œuvre (ovale) : 77,5 x 65,5 cm
cadre (ovale) : 91 x 80,5 cm
Matière et technique : huile sur toile
© RMN-GP (Château de Versailles) / © Gérard Blot

Il s'agit de l'une des copies par l'atelier de Louis-Michel Van Loo du portrait exécuté en 1760 pour la cheminée de la chambre de la Reine à Versailles (MV 7565), puis mentionnée dans les magasins de la Surintendance de Versailles (Inv. Du Rameau), en 1783, et revenu dans les collections du château le 11 septembre 1833.

Notre toile, qui était rectangulaire à l'origine, est (quant à elle) entrée dans les collections du musée d'Histoire de Louis-Philippe le 15 septembre 1833.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8165
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Lenormant Tournehem directeur Bâtiments Tocqué   Ven 12 Jan 2018 - 17:13

Portraits de deux des directeurs des Bâtiments du roi :


Charles-François-Paul Lenormant de Tournehem (1684-1751)
Louis Tocqué (1696-1772)
Nº d'inventaire: MV 3774
Dimensions : 137,5 x 105 cm cadre: 182,5 x 141,5 cm
Matière et technique : huile sur toile
© Château de Versailles, Dist. RMN / © Christophe Fouin

Ce portrait de Charles-François-Paul Lenormant de Tournehem (1684-1751), directeur des Bâtiments du Roi (de 1745 à 1751), est une copie d'après l’original qui fut exposé au salon de 1750.
Elle fut commandée par Louis XV en 1751, pour les collections de l’Académie royale de peinture, sculpture et architecture, qui était installée au Louvre depuis 1692.

Cette œuvre (présentée à l'exposition dans un cadre de voyage) est habituellement exposée et conservée dans l’antichambre de l’appartement d’attique de Mme de Pompadour, dont Lenormant de Tournehem fut le tuteur légal (et probablement le père biologique).
Elle figurait (numéro 293) parmi les peintures présentées au musée spécial de l'ecole française (1797-1806).

Envoyé du Louvre sans numéro d'inventaire, le cadre, qui avait été restauré par Fortuner, est revenu à Versailles le 11 juin 1943 date à laquelle il a été inventorié. (EPV)

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8165
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Poisson Vandières marquis Marigny Tocqué portrait   Ven 12 Jan 2018 - 17:14


Abel-François Poisson de Vandières, marquis de Marigny (1727-1781)
Nº d'inventaire: MV 3776
Tocqué, Louis (peintre)
Dimensions : 137,5 x 104 cm cadre: 178 x 129 x 16,5 cm
Matière et technique : huile sur toile
© Château de Versailles, Dist. RMN / © Christophe Fouin

À la mort de Le Normant de Tournehem en 1751, il prit ses fonctions de directeur général des Bâtiments du Roi et resta à ce poste jusqu'en 1773, établissant un record de longévité dans ces fonctions au XVIIIe siècle.

Ce portrait est une copie d'après original (exposé au salon de 1755), commandée par Louis XV pour l'académie en 1756.
Il est lui aussi habituellement exposé dans un cadre mouluré demeuré dans l’antichambre de l’appartement d’attique de Mme de Pompadour, la soeur aînée de notre marquis.


(A suivre ...)

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
duc de Dorset
Marquise, Marquis
avatar

Nombre de messages : 709
Age : 46
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/10/2015

MessageSujet: Re: D'un Louvre à l'autre. Abu Dhabi 21/12/2017-07/04/2018   Ven 12 Jan 2018 - 17:32

Merci pour ces messages. Les salles XVIIIème (du Louvre) sont actuellement privées de deux objets importants :

- la pendule à la création du monde (qui est au Louvre Abu Dhabi) et

- la table de Teschen (je ne sais pas trop où elle est partie).

C'est un peu dommage...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.connaissancesdeversailles.org
Lebrun
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5437
Age : 48
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: D'un Louvre à l'autre. Abu Dhabi 21/12/2017-07/04/2018   Ven 12 Jan 2018 - 20:01

Il est plaisant de voir que parmi de superbes originaux, quelques copies, certes anciennes, ont été glissées dans le container pour Abu Dhabi. 
Mêlées aux autres œuvres, peu feront la différence avec des œuvres originales, pas plus en tous cas que ceux qui la faisaient déjà à Versailles.
Il eût fallu en expédier davantage et garder ici les originaux.
Revenir en haut Aller en bas
Anne-Charlotte
Princesse, Prince Etranger
avatar

Nombre de messages : 3046
Age : 46
Localisation : versailles
Date d'inscription : 12/12/2011

MessageSujet: Re: D'un Louvre à l'autre. Abu Dhabi 21/12/2017-07/04/2018   Jeu 18 Jan 2018 - 21:33

Cher Grande Mademoiselle
les derniers dont vous faîte référence sont ceux dont j'ai pris les photos des cadres vides chez Madame de Pompadour  (le 30.12.2017)




http://www.connaissancesdeversailles.org/t2318p125-appartement-d-en-haut-de-mme-de-pompadour-1745-1751#114589


...

(photo du 18.01.2018)



(Tableau édité plus haut dans le sujet)

Cordialement
Anne-Charlotte
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8165
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Sébastien II Leclerc Nonnotte Donat portrait   Mer 21 Fév 2018 - 10:29

Nous reprenons jusqu'à son terme notre inventaire des oeuvres prêtées par le château de Versailles pour l'exposition D'un Louvre à l'autre.


Sébastien II Leclerc (1676-1763)
Nº d'inventaire: MV 5869
Nonnotte, Donat (peintre)
Date de création : XVIIIe siècle
Dimensions : 128,5 x 96,5 cm cadre : 147,6 x 114,2 x 8 cm
Matière et technique : huile sur toile
© RMN-GP (Château de Versailles) / © Gérard Blot

Professeur de perspective à la manufacture des Gobelins, puis professeur à l'Académie bien qu'il n'en fut pas membre entre 1778 jusqu'à sa mort, Sébastien II Leclerc est connu comme peintre de scènes mythologiques, de scènes de genre et dessinateur.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8165
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Nicolas-Guy Brenet portrait Antoine Vestier   Mer 21 Fév 2018 - 10:33

A cheval sur les deux règnes :


Nicolas-Guy Brenet (1728-1792)
Nº d'inventaire: MV 5805
Vestier, Antoine (peintre)
Date de création : 1786
Dimensions : oeuvre: 130 x 97 cm cadre: 145 x 113,5 x 8 cm
Matière et technique : huile sur toile
© Château de Versailles, Dist. RMN / © Christophe Fouin

Reçu à l'Académie royale de peinture et sculpture en 1769, Nicolas-Guy Brenet en devint professeur-adjoint en 1773, puis professeur cinq ans plus tard.
Plusieurs artistes furent formés dans son atelier, notamment Taraval et Drouais.


_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 8165
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Callet portrait LouisXVI ovale   Mer 21 Fév 2018 - 10:34


Louis XVI (1754-1793)
Nº d'inventaire: MV 218
Callet, Antoine-François (peintre)
Date de création : 1774-1793 (
Dimensions : œuvre (ovale) : 70,5 x 56,8 cm cadre: 81,5 x 70,5 x 6,3 cm
Matière et technique : huile sur toile
© Château de Versailles, Dist. RMN / © Christophe Fouin

Mentionné au Dépôt des Affaires étrangères, d'abord dans un ancien bureau de la Marine au premier puis transporté dans une des salles de l'Hôtel de la Guerre (en novembre 1793), notre tableau fut agrandi et inséré dans un panneau décoratif peint par Alaux.
Cité à Versailles, encastré en dessus de porte dans la salle 12 du rez-de-chaussée de l'aile du Nord en 1838, il fut déposé en 1937.


_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: D'un Louvre à l'autre. Abu Dhabi 21/12/2017-07/04/2018   

Revenir en haut Aller en bas
 
D'un Louvre à l'autre. Abu Dhabi 21/12/2017-07/04/2018
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» D'un Louvre à l'autre. Abu Dhabi 21/12/2017-07/04/2018
» Voici une autre répartition 1AM 2016 2017
» Un autre test: Evaluez votre peur des autres
» Quelle autre vie après la mort
» autre utilisation du nucléaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, un musée méconnu :: Expositions :: A l'étranger-
Sauter vers: