Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épuré de ces rubriques. Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  MBAM expo : Napoléon, art et vie de cour au palais impérial

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 7865
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: MBAM expo : Napoléon, art et vie de cour au palais impérial   Sam 27 Jan 2018 - 23:18


Gérard, Napoléon empereur de français, 1805.
Château de Fontainebleau © RMN-Grand Palais / Gérard Blot.


Napoléon : art et vie de cour au palais impérial
Musée des beaux-arts de Montréal
Du 3 février 2018 au 6 mai 2018

Conçue et mise en tournée par le MBAM, avec la participation du Musée national du château de Fontainebleau et le soutien exceptionnel du Mobilier national de France, cette exposition majeure fait revivre l’ambiance somptueuse de la cour de Napoléon depuis son couronnement, en 1804, jusqu’à son exil en 1815.


L’exposition rassemble plus de 400 œuvres et objets d’art provenant de quelque 50 prêteurs prestigieux, dont le Musée du Louvre, le Château de Fontainebleau, le Mobilier national de France, le Musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau, le château de Versailles, le Metropolitan Museum of Art, le J. Paul Getty Museum, le Museum of Fine Arts de Houston, et l’Art Institute of Chicago.

Vous êtes invités à visiter les six départements qui composent la « Maison de l’Empereur ». Comptant près de 3 500 employés, cette institution considérable s’attache au service de la vie quotidienne et cérémonielle de Napoléon et de sa famille, tout en façonnant son image de souverain et de « héros moderne ». Dirigée par une équipe de grands dignitaires, d’officiers et d’artistes, elle a pour mission de mettre en place le décorum d’un régime pensé pour imposer la dynastie des Bonaparte, en quête de légitimité, à la tête de la France, quelques années seulement après la Révolution et l’abolition de la royauté des Bourbons. Une scénographie innovante recrée le faste des appartements, en intégrant notamment des projections illusionnistes.

Une occasion unique de découvrir tableaux, sculptures, meubles, pièces d’orfèvrerie et de porcelaine, tapisseries, soieries et autres habits de cour illustrant l’opulence caractéristique du style Empire, au service du spectacle du pouvoir.

MBAM
1380, Rue Sherbrooke O,
Montréal, QC, H3G 1J5


Site de l'exposition :
https://www.mbam.qc.ca/expositions/a-venir/napoleon/

L’exposition sera ensuite présentée aux États-Unis, au Virginia Museum of Fine Arts de Richmond et au Nelson-Atkins Museum de Kansas City, et en France en 2019 au château de Fontainebleau.




_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 7865
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Marie-Louise roi Rome Joseph Franque   Sam 27 Jan 2018 - 23:20

Parmi les peintures prêtées par le château de Versailles :



Marie-Louise, impératrice des Français et le roi de Rome

Nº d'inventaire: MV 4704
Domaine : Peintures
Auteur : Franque, Joseph (peintre)
Date de création : 1801-1900 (XIXe siècle)
Dimensions : 52,5 x 46,3 cm cadre : 66,3 x 60,1 x 6,8 cm
Matière et technique : huile sur toile
© Château de Versailles (dist. RMN-Grand Palais) / Christophe Fouin

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 7865
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Louis-Philippe comte Ségur Grand-Maître Cérémonies   Sam 27 Jan 2018 - 23:22


Louis-Philippe, comte de Ségur (1753-1832)
en grand uniforme de Grand-Maître des Cérémonies


Nº d'inventaire: MV 5963
Anonyme France XIXe siècle
Dimensions : 92,5 x 74,4 cm cadre: 106,5 x 88,7 x 8 cm
Matière et technique : huile sur toile
© RMN-GP (Château de Versailles) / © Franck Raux[/b]

Fils aîné du maréchal, il épousa le 30 avril 1777 Antoinette Elisabeth Marie d'Aguesseau (1756-1828) qui fut dame de Madame Victoire de 1780 jusqu'en 1789, avec laquelle il eut trois enfants.

Il fit la campagne de l'Indépendance américaine et devint officier général.
Ambassadeur de Russie, il fut admis dans l'intimité de Catherine II ; il n'occupa pas l'ambassade auprès du Saint-Siège, à laquelle il avait été nommé.
Incarcéré pendant peu de temps en 1792, il n'émigra pas ; il fut député au Corps législatif sous le Consulat, conseiller d État en 1803, grand-maître des cérémonies sous l'Empire, sénateur en 1813, pair de France sous la Restauration, Grand-croix de la Légion d'honneur.

Il adhèra à la chute de l'empereur et est nommé pair de France le 4 juin 1814.
Pendant les Cent-Jours, il reprit ses fonctions auprès de l'empereur qui le nomma à son tour pair de France, le 2 juin 1815.
Une ordonnance royale du 24 juillet 1815 le destitua de ses charges et fonctions, mais il rentra à la Chambre des pairs le 19 novembre 1819. Il fut l’un des premiers d'entre eux à adhérer au gouvernement de Louis-Philippe.

Membre de l'Académie française (1816), il avait été admis, le 23 janvier 1803, à l'Institut, classe de langue et de littérature française.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 7865
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Louis-Alexandre Berthie prince Wagram Pajou peinture   Sam 27 Jan 2018 - 23:28


Louis-Alexandre Berthier, prince de Neuchâtel et Valangin,
prince de Wagram (1753-1815)


Nº d'inventaire: MV 1113
Pajou le Fils, Jacques-Augustin-Catherine (peintre)
Date de création : 1808
Dimensions : 218 x 140 cm cadre: 234,5 x 158,4 x 10,5 cm
© RMN-GP (Château de Versailles) / © Gérard Blot

Il naquit à Versailles le 20 novembre 1753. Son père était adjoint au gouverneur de l'Hôtel de la guerre, et sa mère femme de chambre de Monsieur.

Berthier fit partie de la promotion de maréchaux de 1804, et fut nommé Grand veneur la même année. Il obtint la principauté de Neuchâtel en 1806. Il fut ensuite nommé vice-connétable de l'Empire en 1807, et enfin prince de Wagram en 1809.

Le 9 mars 1808, Napoléon le maria à Marie-Élisabeth en Bavière, fille du prince Guillaume de Bavière (arrière-grand-père d'Élisabeth de Wittelsbach ainsi que beau-frère et cousin du roi de Bavière) qui lui donna trois enfants, dont un fils.

Il fit toutes les campagnes de Napoléon comme major général de l'armée. À Marengo, Austerlitz et Iéna, il fut chef d'état-major, et contribua en 1809 à la victoire de Wagram. C'est lui qui représenta Napoléon à Vienne, à la cérémonie du mariage avec Marie-Louise.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 7865
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Joseph Fesch Grand-aumônier Meynier portrait   Sam 27 Jan 2018 - 23:30


Joseph Fesch (1763-1839)
cardinal-archevêque de Lyon, Primat des Gaules
Grand-aumônier de l'Empire


Nº d'inventaire: MV 4715
Meynier, Charles (peintre)
Date de création : 1806
Dimensions : 219 x 141,5 cm cadre: 240,5 x 164 x 10,5 cm
Matière et technique : huile sur toile
© Château de Versailles, Dist. RMN / © Christophe Fouin

Fils de François Fesch, officier balois du régiment suisse de Boccard, et de Angèle-Marie Pietrasanta (la veuve de Jean-Jérome Ramolino dont elle eut une fille, Lætitia Ramolino), il était l'oncle de l'empereur.
Élevé aux dignités de grand aumônier de l'Empire en 1805, il fut archevêque de Lyon de 1802 jusqu'à sa mort en 1839.

Ce portrait fut commandé par Napoléon Ier pour 4000 francs pour Fontainebleau, 3 juin 1806 ; collection Napoléon Ier ;
placé dans la Galerie de Diane aux Tuileries, 1807 ; placé dans le salon des grands officiers du château de Compiègne, 1808 ;
mentionné à "Compiègne, magasin n° 4", 1810 ; mentionné en réserve, 1815-1824 ;
"12 portraits Rentrée de Versailles", 11 décembre 1839 ; envoyé à Versailles pour "Midi", 24 décembre 1839.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 7865
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Famille royale LouisXVIII balcon Tuileries Ducis   Sam 27 Jan 2018 - 23:32


La Famille royale et la Cour entourant le roi, qui, placé au grand balcon des Tuileries,
voit défiler l'armée le 2 décembre 1823


Nº d'inventaire: MV 6837
Ducis, Louis (peintre)
Date de création : 1824
Dimensions : 146 x 112 cm cadre: 164,5 x 130 x 9 cm
Matière et technique : huile sur toile
© Château de Versailles, Dist. RMN-Grand Palais / Christophe Fouin

Exposé au Salon de 1824 et immédiatement acheté par l’administration, le tableau commémore le défilé des troupes victorieuses qui, à leur retour d’Espagne, descendirent les Champs-Elysées jusqu’aux Tuileries. Mais si elles sont visibles au second plan du tableau, l’accent est mis avant tout sur la famille royale.

Au centre du tableau Louis XVIII, assis sur son trône, reçoit le duc d’Angoulême. Celui-ci est présenté par son père, Monsieur, comte d’Artois, frère du roi et héritier du trône (sur l’estrade duquel il pose d’ailleurs le pied). La lignée successorale des Bourbons est complétée par le petit duc de Bordeaux, petit-fils de Charles X, qui, dans les bras de sa mère, la duchesse de Berry, et tout vêtu de blanc, salue les troupes de sa toque empanachée de plumes blanches en compagnie de sa sœur, Mademoiselle. La duchesse d’Angoulême, fille de Louis XVI, est aussi présente.

Ducis, consciemment ou non, reprend les thèmes favoris de la propagande officielle : unité de la famille des Bourbons, qui montre l’exemple de toutes les vertus privées, mais aussi succès extérieurs de la Restauration qui effacent l’échec et les défaites finales de l’épopée impériale, le blanc et les lis de la royauté faisant oublier le tricolore de la Révolution et de l’Empire.

Voir : Pascal TORRÈS, « Le baptême du feu de la Restauration », Histoire par l'image.
URL : http://www.histoire-image.org/etudes/bapteme-feu-restauration

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 7865
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: pliant ployants Jacob-Desmalter 1804   Sam 27 Jan 2018 - 23:41

Et parmi les meubles prêtés par le château de Versailles :
- quatre pliants de Jacob-Desmalter (VMB 1032.2, VMB 1032.4, VMB 1032.5 et VMB 1032.7)


Nº d'inventaire: VMB 1032.2
François-Honoré-Georges Jacob, dit (menuisier - ébéniste)
tapisserie de la Beauvais, Manufacture (fabricant)
modèle de La Hamayde de Saint-Ange (de), Jacques-Louis (dessinateur)
Date de création : 1804 ; 1823 (
Dimensions : oeuvre: 48,5 x 68,8 x 48,6 cm
Matière et technique : bois sculpté et doré ; bronze ciselé et doré ; tapisserie de basse lisse, laine
© Château de Versailles, Dist. RMN / © Christophe Fouin

Historique

Dune série de trente-six "tabourets ployants " réalisés en 1804 par Jacob-Desmalter et Cie sur des dessins de Percier et Fontaine (13 680 francs) et garnis à cette date d'un damas cramoisi triple corps dessin feuilles de chêne avec bordure de brocart pour la salle du Trône du palais de Saint-Cloud ;
se trouvent à l'emplacement prévu en 1805, 1807, 1812, 1818 (au nombre de trente-deux à partir de cette date), 1824 ;
recouverts en tapisserie de Beauvais en 1828 pour la même pièce devenue premier salon des grands appartements ou salle de billard des Grands Officiers (SC 11558) ;
rentrent au Garde-Meuble en 1832 (n° 33005) ;
huit des trente-deux envoyés au musée de Versailles en 1835-1836 ;
dans le salon du Méridien ou salon des Pendules en 1840 (V 1656), 1850 (V 1165), 1855 (V 1032).
La tapisserie de Beauvais : modèle donné en 1810 pour la galerie de Trianon par Saint-Ange qui le remania sous la Restauration ; semble correspondre à une série de quarante dessus de tabourets livrée par la manufacture au Garde-Meuble le 28 avril 1823. (EPV)

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 7865
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: pliant Darrac Rode Beauvais grand Trianon salon frais   Sam 27 Jan 2018 - 23:43

- Et l'un des huit pliants conservés dans le
grand cabinet de l'Empereur au Grand Trianon
.



Pliant T 175 C.1
Auteur : Darrac, François-Louis-Castelnaux (tapissier)
attribué à Rode, Jean-Baptiste-Joseph (menuisier)
Beauvais, Manufacture (fabricant)
modèle de Le Bas, Louis-Hippolyte (dessinateur)
Date de création : 1807 ?-1809 (XIXe siècle)
Emplacement : _Hors les murs
Dimensions : 55 x 61,5 x 50,6 cm
Matière et technique : bois sculpté et doré ; tapisserie de basse lisse, laine et soie
© Château de Versailles, Dist. RMN / © Christophe Fouin
Historique

D'une série de vingt-quatre pliants livrés en 1809 par le tapissier Darrac pour le grand cabinet de l'Empereur au Grand Trianon (8 606,16 francs la confection, 7 862,40 francs les dessus en tapisserie) ; au même emplacement pendant tout le XIXe siècle, ils ne sont plus que vingt en 1834 (grand cabinet du Roi) et huit en 1839 (quatrième salon, dit des Malachites). Les seize mis en magasin sortent du palais le 31 juillet 1840. Quinze pliants sont encore conservés au Mobilier national.
(EPV)

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Louis, Comte de Frontenac
Comtesse, Comte
avatar

Nombre de messages : 417
Age : 36
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: MBAM expo : Napoléon, art et vie de cour au palais impérial   Mar 6 Fév 2018 - 18:58

Pour avoir vu l'expo ce dimanche, je peux vous affirmer qu'elle en vaut le détour. C'est le complément parfait à l'exposition "Joséphine, le grand amour de Napoléon" que nous avions eu à Montréal au Musée Stewart en 2003 grâce à une collaboration avec Malmaison et Versailles.

Revenir en haut Aller en bas
http://720plan.ovh.net/~jardinsd/Trianon/Pages/PlanT.htm
Lebrun
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5290
Age : 48
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: MBAM expo : Napoléon, art et vie de cour au palais impérial   Mer 7 Fév 2018 - 0:18

Auriez-vous la gentillesse de nous en faire un reportage, cher Frontenac ?
Revenir en haut Aller en bas
Louis, Comte de Frontenac
Comtesse, Comte
avatar

Nombre de messages : 417
Age : 36
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: MBAM expo : Napoléon, art et vie de cour au palais impérial   Mer 7 Fév 2018 - 7:20

Bien entendu! Par contre, je n'ai pas acheté le catalogue et je n'ai pas pris de photos donc je vais devoir me fier à ma mémoire et à l'info que je peux trouver sur internet: Wink

L'exposition est au premier étage du Pavillon Hornstein du Musée des beaux-arts de Montréal. Arrivé en haut de l'immense escalier d'honneur couvert d'une moquette rouge (j'avais l'impression de grimper l'escalier des Tuileries), on arrive au palier supérieur où nous attend l'étude préparatoire d'un grand panorama de la ville de Paris sous l'Empire réalisé depuis le Pavillon de Flore des Tuileries par Pierre Provost.

L'exposition n'a pas pour but de présenter les grandes réalisations militaires de Napoléon mais plutôt l'organisation de sa vie, de son quotidien au travers des services qui gravitent autour de lui (la maison de l'Empereur).

Je vais tricher en commençant par la dernière salle de l'exposition pour le moment je ferai les autres plus tard. Car ça demande considérablement de recherche pour reconstituer mon impression et bien documenter les oeuvres Smile

Cette dernière salle est certainement la plus émouvante. Elle concerne le souvenir de la chute de l'empereur et ses exils successifs aux îles d'Elbe et de Sainte-Hélène. Dans cette salle est exposée une immense volière réalisée par des artisans chinois pour Longwood (il y a une belle métaphore de l'emprisonnement avec l'objet).




Il y a aussi un pot de chambre en faïence commandé pour l'Empereur mais qu'a pas été livré. Le gouverneur n'apprécia pas que l'artisan ait peint une couronne de lauriers (symboles de l'Empire) sur l'objet et refusa qu'il soit envoyé à Ste-Hélène (les anglais ne reconnaissaient pas son rang impérial seulement celui de général). Une série de caricatures anglaises présentent l'image qu'ils s'étaient fait de l'Empereur.

L'oeuvre la plus poignante est le portrait posthume de Napoléon mort peint en 1821 par M. Ibbotson d'après ses propres dessins (il était présent sur place à la mort de l'Empereur). Curieusement l'oeuvre a une touche très contemporaine qui laisse une impression très vive!




L'exposition se termine avec le tableau montrant Louis XVIII qui assiste au retour des troupes d'Espagne le 2 déc 1823. (musée de Versailles, voir supra).
Je trouve que c'est un excellent choix d'oeuvre pour montrer que la page est tournée sur l'empire avec le nouveau roi qui dirige lui-même (ou plutôt son neveu le duc d'Angoulême) ses troupes devant l'arc de triomphe (non complété alors) de Napoléon

Revenir en haut Aller en bas
http://720plan.ovh.net/~jardinsd/Trianon/Pages/PlanT.htm
Vidame du Hayreu-Hersay
Princesse, Prince Etranger
avatar

Nombre de messages : 3072
Age : 44
Localisation : --
Date d'inscription : 14/03/2008

MessageSujet: Re: MBAM expo : Napoléon, art et vie de cour au palais impérial   Mer 7 Fév 2018 - 7:49

Merci cher Frontenac. Savez-vous où est localisée cette volière de nos jours ? Je suis surpris de ne pas l’avoir vue à l’exposition des Invalides il y a quelques années.

Sujet connexe sur le forum : www.connaissancesdeversailles.org/t6976-napoleon-a-sainte-helene-invalides-06-04-24-07-16
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 7865
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: volière Napoléon Longwood Sainte-Hélène   Mer 7 Fév 2018 - 10:14

La volière de Sainte-Hélène fait partie des collections du musée Bertrand (installé dans l'ancien hôtel particulier du général), à Châteauroux.

Voir article connexe : https://www.leberry.fr/chateauroux/art-de-vivre-bien-etre/2018/01/28/la-voliere-de-sainte-helene-a-quitte-chateauroux-pour-etre-exposee-a-montreal_12717674.html#refresh

Quatre des pièces réunies pour cette exposition, et non des moindres, proviennent du musée Bertrand, à Châteauroux. Il s’agit du bâton de cérémonie de grand officier de la Maison de l’empereur ayant appartenu à Bertrand en sa qualité de grand maréchal du palais, de l’un de ses rares portraits, à l’âge de 35 ans, d’une gouache de la maison de Longwood, dernière demeure de Napoléon sur l’île de Sainte-Hélène, et de la volière qui s’y trouvait.

Revenir en haut Aller en bas
Lebrun
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5290
Age : 48
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: MBAM expo : Napoléon, art et vie de cour au palais impérial   Mer 7 Fév 2018 - 10:28

Une fois encore, la richesse et la diversité des musées français est démontrée.

Je n'avais pas vu non plus cette cage lors de l'exposition des Invalides.

Nous n'attendons la suite du reportage de notre cher Frontenac qu'avec plus d'impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Louis, Comte de Frontenac
Comtesse, Comte
avatar

Nombre de messages : 417
Age : 36
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: MBAM expo : Napoléon, art et vie de cour au palais impérial   Mer 7 Fév 2018 - 16:10

Suite de la visite! Encore une fois je me permet de ne pas y aller dans le sens de la visite.

La salle au centre de l’exposition est sans conteste la plus impressionnante du point de vue muséologique avec ses murs peint en rouge et sa moquette de la même couleur pour souligner tout l’apparat de la cour impériale. Elle est aménagée comme une salle du trône et beaucoup de reliques provenant de différentes salles du trône y sont présentées.





Le centre est occupé par trois vitrines présentant des habits de cour et une traine féminine.

-trois fauteuils de représentation de l’Empereur/l’impératrice provenant du Mobilier National.

-un réalisé en 1814 par Bélanger pour le roi de Rome aux Tuileries. Présenté à l'exposition sièges en société.


-les quatre tabourets de la salle du trône de Saint-Cloud mentionnés plus haut sur ce forum.



-le pliant du cabinet de l’Empereur au Grand Trianon avec ses fameuses abeilles (v. plus haut).



-Une autre paire de pliants, provenant de St-Cloud si j’ai bonne mémoire.

Beaucoup d’œuvres évoquent le Grand Cabinet de l’Empereur et la Salle du Trône aux Tuileries (reconstitution de cette pièce ici).
http://www.passion-histoire.net/viewtopic.php?f=88&t=2165&start=210

-Deux tapisseries de la série d’Esther qui ornaient la salle du Trône de Napoléon aux Tuileries. Sur les cartons de Jean François de Troy. Cette série de sept tapisseries présentant chacune un épisode de l’histoire d’Esther a été tissée une quinzaine de fois, la première entre 1738 et 1744 pour l’appartement de la Dauphine à Versailles.

-le carton de tapisserie des 4 portières représentant les continents du Grand Cabinet de l’Empereur aux Tuileries  représentant les continents et le carton représentant le dessin de la couverture des sièges :

-le paravant du Cabinet de l’Empereur aux Tuileries.

-Il y a aussi des portraits de cour dont :

Une étonante tapisserie représentant : Napoléon reçoit au Louvre les députés de l’armée après son couronnement, 8 décembre 1804” don’t la realisation s’est échelonnée entre 1809-1815. Elle a été terminée après la chute de l’Empire et elle provident des collections du Mobilier national.



Un portrait de Julie Clay et ses enfants.

Dans une autre salle de l'exposition au autre portrait de Julie Clary et Charlotte-Napoléone est exposé. Cette oeuvre est intéressante car elle présente les deux membres de la famille impériale dans toute leur dignité d'exilés. L'oeuvre est peinte par David. Le peintre, lui-aussi en exil, a volontairement ajouté des diadèmes aux dames pour souligner leur rang (rang qui n’était pas reconu alors par les nations européennes)



Dernière édition par Louis, Comte de Frontenac le Ven 9 Fév 2018 - 18:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://720plan.ovh.net/~jardinsd/Trianon/Pages/PlanT.htm
Alain Roger-Ravily
Dauphine, Dauphin
avatar

Nombre de messages : 10924
Age : 71
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: MBAM expo : Napoléon, art et vie de cour au palais impérial   Mer 7 Fév 2018 - 16:29

Le pliant avec une abeille dans la tapisserie curieusement épargnée sous la Restauration était sous l'Empire dans le Grand cabinet de l'Empereur au Grand Trianon/salon du Conseil/salon frais, comme précisé plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Louis, Comte de Frontenac
Comtesse, Comte
avatar

Nombre de messages : 417
Age : 36
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: MBAM expo : Napoléon, art et vie de cour au palais impérial   Mer 7 Fév 2018 - 19:07

Un excellent article du journal "the gazette" présente l'exposition avec beaucoup de photos de la muséographie.

http://montrealgazette.com/entertainment/arts/the-napoleon-complex-is-showcased-at-montreal-museum-of-fine-arts

La réplique d'atelier du portrait de Napoléon par Girard offerte par Ben Weider au Musée trône habilement au dessus de la tête de lit originale du lit des Tuileries (aujourd'hui dans la chambre de Marie-Louise/Marie-Amélie au Grand Trianon)

Photos © Dave Sidaway / Montreal Gazette











Chandeliers et croix de la Chapelle du Mariage de Napoléon et Marie Louise au Louvre.


Antoine-Denis Chaudet, buste de l'Empereur (biscuit de Sèvres). Derrière lés de soieries pour le Palais de Versailes.



le portrait mortuaire de Denzil O. Ibbotson’


-La fameuse volière de Longwood


À droite complètement portrait de napoléon en mosaïque (musée de Malmaison)
Revenir en haut Aller en bas
http://720plan.ovh.net/~jardinsd/Trianon/Pages/PlanT.htm
valmont
Princesse, Prince Etranger
avatar

Nombre de messages : 2003
Age : 46
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: MBAM expo : Napoléon, art et vie de cour au palais impérial   Mer 7 Fév 2018 - 19:21

Un grand merci pour votre beau reportage cher Frontenac.
Savez-vous où ses dimensions ?

Un dessin préparatoire est conservé en Nouvelle-Zélande rapporté par les descendants de l'officier Ibbotson qui "entra au département des commissariats de l'armée en 1808 et servit dans la guerre péninsulaire. Il navigua avec Napoléon à Sainte-Hélène dans le Northumberland et fut l'un des quatre officiers à y rester pendant toute la durée de la captivité" voir ce site http://johntyrrell.blogspot.fr/2010/05/napoleonic-memorabilia-discovered-in.html


Trouvé dans le journal de Montréal http://www.journaldemontreal.com/2018/01/24/a-la-gloire-de-napoleon




Comme l’évoquait ce cher Lebrun, n’y avait-il vraiment aucune restriction pour les photos, ou bien avez vous un peu triché à la française ? 😏


Dernière édition par valmont le Mer 7 Fév 2018 - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.connaissancesdeversailles.org/profile?mode=editprofil
Louis, Comte de Frontenac
Comtesse, Comte
avatar

Nombre de messages : 417
Age : 36
Localisation : Québec, Québec
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: MBAM expo : Napoléon, art et vie de cour au palais impérial   Mer 7 Fév 2018 - 20:10

On peut clairement voir que l'oeuvre a été restaurée pour l'exposition! Smile

Et je précise bien qu'aucune photo n'est de moi et les photos étaient vraiment interdites! Smile ce sont des photos d'articles de journaux que l'on peut consulter en ligne Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://720plan.ovh.net/~jardinsd/Trianon/Pages/PlanT.htm
Lebrun
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5290
Age : 48
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: MBAM expo : Napoléon, art et vie de cour au palais impérial   Jeu 8 Fév 2018 - 9:37

Ces photos montrent une habile scénographie qui restitue un aspect palatial en accord avec le sujet.

Je retiens que la partie supérieure du dosseret aux aigles du lit de l'empereur aux Tuileries a été conservée, ce qui est finalement bien dans les pratiques du Garde-meuble.
Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Dauphine, Dauphin
avatar

Nombre de messages : 10924
Age : 71
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: MBAM expo : Napoléon, art et vie de cour au palais impérial   Jeu 8 Fév 2018 - 9:41

J'en avais donné des photos pour le lit, depuis transformé par Louis-Philippe, au Grand Trianon. Dommage que l'on n'ait pas une photo couleur en gros plan.






Dernière édition par Alain Roger-Ravily le Jeu 8 Fév 2018 - 11:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 7865
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: dosseret aigles lit empereur Tuileries   Jeu 8 Fév 2018 - 9:53

Juste pour mémoire, l’exposition sera présentée aux États-Unis, au Virginia Museum of Fine Arts de Richmond et au Nelson-Atkins Museum de Kansas City, et en France en 2019 au château de Fontainebleau.

Citation :
la partie supérieure du dosseret aux aigles du lit de l'empereur aux Tuileries

... que voici :


© MBA Montréal

Revenir en haut Aller en bas
Lebrun
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5290
Age : 48
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: MBAM expo : Napoléon, art et vie de cour au palais impérial   Jeu 8 Fév 2018 - 9:57

Ça, c'est du service, merci chère Grande Mademoiselle !

Citation :
et en France en 2019 au château de Fontainebleau.

Où les photos seront interdites, inepte tradition dans leurs expositions temporaires.
Profitons donc de celles-ci ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Dauphine, Dauphin
avatar

Nombre de messages : 10924
Age : 71
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: MBAM expo : Napoléon, art et vie de cour au palais impérial   Jeu 8 Fév 2018 - 10:55

Merci Grande Mademoiselle

Je suis incorrigible




J'ai pris comme exemple les proportions du dessin même si le lit est aujourd'hui plus large que sous l'Empire. Mais ce dosseret était vraiment monumental.

On notera au passage que la couche sous l'Empire était aussi haute que les literies d'Ancien régime. On voit que sous Louis-Philippe, avec le calorifère, on n'a plus besoin du confort de trois matelas.

J'espère que dans l'exposition française ce dosseret sera également visible, parfois, compte tenu des surfaces mises à disposition dans les différents lieux, certains objets ne figurent plus.
La salle de l'aile de la vieille cheminée n'est pas si grande que les locaux canadiens ne me le paraissent.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
avatar

Nombre de messages : 7865
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Re: MBAM expo : Napoléon, art et vie de cour au palais impérial   Jeu 8 Fév 2018 - 11:29

En complément,
quelques photos supplémentaires, © MBA de Montréal :













*** *** ***

Le public est invité à visiter les six départements qui composent la « Maison de l’Empereur ». Comptant près de 3500 employés, celle-ci s’attache au service de la vie quotidienne et cérémonielle de Napoléon et de sa famille. Par l’évocation des principaux personnages de la cour se déploient toute la richesse et le prestige de la vie au palais. Pour se rallier l’ancienne noblesse et inscrire sa nouvelle dynastie dans la continuité de l’Ancien Régime, Napoléon imagine une étiquette encadrée par une réglementation tatillonne.

Une scénographie innovante recrée le faste des appartements, en intégrant notamment des projections illusionnistes. Le public aura l’occasion de découvrir tableaux, sculptures, meubles, pièces d’orfèvrerie et de porcelaine, tapisseries, soieries et autres habits de cour illustrant l’opulence caractéristique du style Empire, au service du spectacle du pouvoir.

Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef du MBAM, explique : « Dix ans après la donation de la collection Napoléon par Ben Weider, que de chemin parcouru ! Grâce à Sylvain Cordier, conservateur au Musée et spécialiste du Premier Empire, ainsi qu’au soutien fidèle des amis et de la famille de Weider, nous avons pu enrichir considérablement notre collection comme notre connaissance du fonds : celui-ci s’impose comme le plus important en Amérique du Nord.

« Surtout, ce projet, que nous avons initié, a nécessité une recherche approfondie de la part du commissaire et bénéficie de prêts remarquables de nos partenaires. Son sujet inédit lui vaudra de voyager aux États-Unis comme en France. Bienvenue dans la Maison de l’Empereur ! Cet  »État dans l’État » prodiguait tous les services voués à Napoléon et à sa famille pour imposer sa puissance dynastique et sa politique, même la plus secrète. Vous êtes convié à découvrir les fastes de la vie de cour grâce à ceux qui l’organisaient jusque dans les alcôves intimes de la vie privée impériale et jusqu’à l’exil à Sainte-Hélène. Hommage à Ben Weider, cette exposition est l’occasion de réfléchir sur la mise en scène du pouvoir monarchique et la subsistance de certains codes jusqu’à aujourd’hui. »

Sylvain Cordier, conservateur des arts décoratifs anciens au MBAM et commissaire de l’exposition, poursuit : « La cour napoléonienne est un creuset fascinant où s’exprime, par une propagande savamment orchestrée, l’affirmation d’une nouvelle dynastie. Avec ses codes de représentation et de mise en scène – certains hérités de la Révolution à peine terminée, d’autres remettant en valeur le souvenir des anciens rois de France et les réflexes aristocratiques de jadis –, elle propose une passionnante conjugaison de l’esprit des Lumières et des valeurs de l’Ancien Régime.

« Au-delà du plaisir de retrouver les splendeurs de la vie de palais entre 1804 et 1815, l’exposition constitue un thème fascinant pour notre époque et son rapport à l’image des gouvernants actuels. L’influence des équipes de conseillers et de communicants politiques, les mises en scène médiatiques peuvent nous sembler très ancrées dans une culture contemporaine du pouvoir des images. Pourtant, le fonctionnement de la Maison de l’Empereur nous montre combien ces questions étaient déjà d’actualité il y a deux cents ans ! »

Suivez les Grands officiers! Une incursion au coeur de la Maison de l’Empereur

L’exposition s’articule autour du rôle des principales personnalités au service de la famille impériale, qui contribuent à façonner l’image du pouvoir. Grands officiers, chambellans, écuyers, maîtres des cérémonies, dames du palais, pages, artistes et artisans sont impliqués dans l’écriture de la légende impériale. Leurs origines, leurs fonctions et leurs responsabilités au quotidien façonnent la vie de l’Empereur. L’exposition suit le parcours des courtisans qui prennent place dans une reconstitution des lieux de vie au sein du palais − des espaces publics et solennels ouverts aux visiteurs jusqu’aux appartements privés strictement protégés du reste du monde, où Napoléon s’enfermait pour gouverner.
Nouveau souverain, Napoléon Bonaparte s’empare du pouvoir à l’issue de la Révolution française. Transformant la République en monarchie, Napoléon est envisagé par les peintres de cour comme un souverain et un héros moderne. Avec sa succession de portraits et de scènes historiques, l’introduction montre combien des artistes tels que François Gérard, Antoine-Jean Gros ou Andrea Appiani se voient imposer des contraintes précises par l’administration impériale pour mettre en place une propagande visuelle à la gloire du chef de l’État.

L’exposition fait découvrir le quotidien des six départements qui composent la « Maison de l’Empereur ». Ce sont les six Grands officiers qui vous convient.


1. Dédiée au Grand aumônier, qui préside aux services religieux, une section illustre le rôle des rites à la cour, avec les somptueuses cérémonies du sacre en 1804 et du mariage de Napoléon et de l’archiduchesse Marie Louise en 1810. Soulignons le prêt exceptionnel de la majestueuse garniture d’autel réalisée pour l’occasion par l’orfèvre Henri Auguste, présentée ici pour la première fois hors de France.

2. Le Grand maréchal du Palais figure au poste le plus influent de la Maison puisqu’il est chargé de l’administration de quelque 47 palais impériaux. Les décisions relatives à la sécurité, à l’ameublement, à l’approvisionnement en nourriture et à l’organisation des repas et banquets lui incombent. On y expose une table parée des objets et ustensiles produits par des fournisseurs officiels de la cour impériale, dont les orfèvres Henri Auguste, Martin-Guillaume Biennais et Jean- Baptiste-Claude Odiot à l’occasion des « Grands couverts », soient les grands banquets officiels. Prêt exceptionnel consenti par le Mobilier national de France, une ravissante sélection de soieries murales et de cartons de tapisseries des Gobelins destinés à des tentures d’appartements montre l’excellence des artisans textiles dans la décoration.

3. Le Grand maître de cérémonie est responsable du cérémonial, de l’organisation des audiences et du protocole des grandes cérémonies. Chargé d’assurer le respect de l’étiquette en toute circonstance, il doit composer le spectacle du pouvoir dans les vastes salles de réception, dont la salle du trône, ici majestueusement reconstituée grâce à de nombreux prêts consentis par le Mobilier national de France. Y figurent le trône de l’Empereur provenant du palais de Monte Cavallo, à Rome – seconde capitale de l’Empire entre 1809 et 1814 –, les sièges et les tabourets protocolaires, de somptueuses tapisseries provenant des salles du trône des palais des Tuileries et de Saint-Cloud, ainsi que quatre cartons de tapisserie illustrant les parties du monde, signées François Dubois, d’après les dessins de Jacques-Louis de la Hamayde de Saint-Ange. La tapisserie représentant l’Europe ornait — jusqu’à tout récemment — le Palais de l’Élysée, résidence du président de la République française.

4. L’exposition évoque de plus la chambre de l’Empereur et la Maison de l’impératrice, dont l’organisation revient aux services du Grand chambellan, qui fait respecter la vie privée de l’empereur. On y présente le tableau monumental réalisé par Jean-Auguste-Dominique Ingres, Le songe d’Ossian (1813) − célèbre chef d’oeuvre commandé pour orner le plafond de la chambre impériale du palais de Monte Cavallo.

Considérée comme l’égale du Grand chambellan, la dame d’honneur de l’impératrice dispose des mêmes responsabilités, mais auprès de l’épouse de l’Empereur. Ce poste est occupé notamment par la duchesse de Montebello, dont l’admirable portrait avec ses enfants, par François Gérard, est présenté grâce à un prêt du Museum of Fine Art de Houston. Le portrait de la famille du général Armand-Samuel de Marescot par Fortuné Dufau révèle par ailleurs la présence à la cour de personnalités – une dame du palais et un page de l’Empereur – d’origine montréalaise. De nombreux et somptueux cadeaux impériaux sont en outre exposés.

5. Une section est consacrée au Grand écuyer chargé de l’administration des transports, des chevaux, des voitures et des carrosses pour les déplacements et les voyages. Un extraordinaire portrait du lieutenant Legrand, par Antoine-Jean Gros, prêt du Los Angeles County Museum of Art, illustre l’un des pages élevés à la cour, juste avant qu’il n’intègre les rangs de la Grande armée où il décédera prématurément.

6. Piètre chasseur, Napoléon avait conscience de l’importance du spectacle des chasses à courre. Le Grand veneur organisait ce passe-temps de monarque. On retrouve dans cette section des objets personnels de la vénerie impériale – armes, mobilier, vêtements – dont le monumental tableau Napoléon Ier chassant à courre en forêt de Fontainebleau (début XIXe siècle) de Carle Vernet.

L’exposition s’achève sur les deux exils de Napoléon − sur l’île d’Elbe, puis à Sainte-Hélène −, après sa chute en 1814. Une sélection de rares gravures d’époque des collections de l’Université McGill (Montréal) évoque ces deux épisodes qui concluent son règne. Le prêt inédit d’une volière de Napoléon à Sainte-Hélène illustre métaphoriquement le mode de vie de l’empereur déchu, prisonnier dans son ultime exil, et légende romantique en devenir.

NAPOLÉON Art et vie de cour au palais impérial
Par Jocelyne Tourangeau -2 février 2018
http://planete.qc.ca/culture/jocelyne-tourangeau/lumieres/napoleon-art-et-vie-de-cour-au-palais-imperial/



_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MBAM expo : Napoléon, art et vie de cour au palais impérial   

Revenir en haut Aller en bas
 
MBAM expo : Napoléon, art et vie de cour au palais impérial
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'Exposition Napoléon et l'Europe
» Expo : Napoléon III et Eugénie reçoivent à Fontainebleau
» Arras : Napoléon, exposition «Versailles» en 2017-2018
» caveau impérial de Napoléon III à Farnborough (G-B)
» La vie des Français au temps de Napoléon.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, un musée méconnu :: Expositions :: A l'étranger-
Sauter vers: