Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épuré de ces rubriques. Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'ananas, le fruit roi

Aller en bas 
AuteurMessage
G.M.
co-Admin
G.M.

Nombre de messages : 8448
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: L'ananas, le fruit roi   Dim 13 Mai 2018 - 11:44


Détails de l'Ananas par Jean-Baptiste Oudry (1686-1755)
Cabinet doré de la Reine
© château de Versailles / Christophe Fouin

L'ananas, le fruit roi
Château de Versailles - auditorium
22 juin 2018

Dans le cadre du programme « À la Table du Roi / A Place at the Royal Table », une journée d'étude est programmée et ouverte au grand public le 22 juin prochain, consacrée à « L'Ananas, le fruit roi ».

Importé du Brésil et cultivé dans les jardins royaux en Europe depuis la Renaissance, l'ananas réunit les thèmes de la table et de l'exotisme dans les résidences royales. Source d'inspiration pour les arts décoratifs (textile, mobilier et objets d'art), l'ananas est doté d'une riche iconographie.

10h Accueil
10h30 Yves-Marie Allain : Ananas, le fruit couronné des princes et... des marins
11h Gabriela Lamy : L'ananas dans les jardins d'Ile-de-France au XVIIIe siècle : objet de curiosité ou production fruitière de luxe
11h30 Elisabeth Caude : A Malmaison, le goût de l'impératrice Joséphine pour l'exotisme

12h Discussion
12h30-14h Pause déjeuner

14h Kathryn Jones : The King-Pine: the pineapple on the English Royal Table
14h30 Matthieu Creson : L'ananas dans les natures mortes hollandaises au XVIIe siècle
15h Noémie Etienne : Liotard et l'ananas. Faire exotique à Genève avant 1800
15h30 Aziza Gril-Mariotte : Ananas et dérivés, le goût de l'exotisme dans les indiennes au XVIIIe siècle
16h00 Corinne Thépaut-Cabasset : L'ananas dans tous ses états

16h30 Discussion
17h Clôture de la journée

Informations et inscriptions : corinne.thepaut-cabasset@chateauversailles.fr

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
G.M.

Nombre de messages : 8448
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: ananas lampas Oudry Blin Fontenay cabinet doré salon rond   Dim 13 Mai 2018 - 11:46

Parmi les sujets connexes :
Le Lampas aux ananas de la salle du conseil :



le cabinet doré aujourd'hui :


Ananas dans un pot
Nº d'inventaire: MV 7035
Oudry, Jean-Baptiste (peintre)
Date de création : 1733
Dimensions : 129,8 x 97,3 x 2,5 cm
Matière et technique : huile sur toile
© Château de Versailles, Dist. RMN / © Christophe Fouin


Dessus de porte dans le cabinet intérieur de la Reine (cabinet Doré), posé en 1784.

Grand Trianon, le salon rond, vues :


Fruits et fleurs d'Amérique
Nº d'inventaire: MV 7212
Blin de Fontenay, Jean-Baptiste Belin, dit (peintre)
autrefois attribué à Desportes, Alexandre-François (peintre)
Date de création : avant 1706 (XVIIIe siècle)
Dimensions : 130 x 202 cm
Matière et technique : huile sur toile
© RMN (Château de Versailles) / Gérard Blot


A compléter d'autres représentations de l'ananas dans les collections du château ...

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Vidame du Hayreu-Hersay
Princesse, Prince Etranger
Vidame du Hayreu-Hersay

Nombre de messages : 3325
Age : 44
Localisation : --
Date d'inscription : 14/03/2008

MessageSujet: Re: L'ananas, le fruit roi   Dim 13 Mai 2018 - 12:26

Merci cher GM pour cette information.

Comme l'écrivait si bien le Révérend-Père du Tertre dans son Histoire générale des Antilles habitées par les Français publiée en 1667 :

«Je peux à très juste titre appeler l'ananas, le Roy des fruits, parce qu' il est le plus beau et le meilleur de tous ceux qui sont sur la terre. C'est sans doute pour cette raison que le Roy des Roys lui a mis une couronne sur la tête qui est comme une marque essentielle de sa royauté, puisque à la chute du père, il produit un jeune roy qui lui succédera en toutes ses admirables qualités : il est vrai qu'il y a encore d'autres rejetons en-dessous du fruit, et même au-dessous de la tige qui produisent des ananas en bien moins de temps et même avec plus de facilité que celui qui lui sert de couronne, mais il est aussi que le fruit produit par celui-ci est incomparablement plus beau que les autres».
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
G.M.

Nombre de messages : 8448
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Brunoy Versailles Choisy Nancy ananas Paris Montmartel   Mar 16 Oct 2018 - 8:32

Essonne : Quand Brunoy était la capitale francilienne de l’ananas
LP. Nicolas Goinard| 12 octobre 2018


Bibliothèque municipale de Versailles

Sous l’ancien régime, la ville du Val d’Yerres concentrait l’une des plus grosses productions d’ananas du Royaume.


Vous connaissez les ananas Victoria qui poussent sur l’Île de La Réunion ? Vous connaissez moins les ananas de Brunoy, Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), Versailles (Yvelines) ou même Nancy (Meurthe-et-Moselle). Pourtant, au XVIIIe siècle, ce fruit exotique poussait bien sous serre en région parisienne, mais aussi dans d’autres régions de France.

« Petit à petit, on découvre qu’il existait des productions d’ananas ailleurs », constate Gabriela Lamy, chargée de recherches au château de Versailles (Yvelines). En juin dernier, elle a même consacré une journée au sujet dans la ville du Roi soleil. Ce samedi, c’est à Brunoy qu’une conférence a été animée par Ellie Khounlivong, historienne de l’art et des jardins qui vit sur la commune. Car sous l’Ancien régime, cette ville du Val d’Yerres était un haut lieu de la culture de l’ananas.

« C’était l’une des plus grosses productions d’Ile-de-France », reprend Gabriela Lamy qui a découvert cette particularité en s’intéressant à la production de Versailles. « qui a presque remplacé les oranges, reprend l’historienne. L’ananas a la particularité de pourrir dès qu’il est coupé. Il ne continue pas à mûrir. Il y a eu des tentatives d’envoi d’ananas depuis les îles pour faire plaisir au Roi, mais les fruits arrivaient pourris. »

Jean Paris de Montmartel, un financier parrain de la marquise de Pompadour, est le premier à se faire aménager des serres chaudes pour la culture des ananas à Brunoy. Ce modèle de serres inspire et est repris en 1755 à Choisy-le-Roi, dans le nouveau jardin particulier de Louis XV.

Les jardiniers sont pour la plupart originaires d’Angleterre ou de Hollande. Car c’est là que les premières serres ont été développées. Il y a donc un savoir-faire. Les installations fonctionnent par un chauffage au bois avec de l’air chaud qui passe dans des tuyaux. « C’est tout un art de chauffer », ajoute Gabriela Lamy.

Le site de Brunoy devient la propriété du comte de Provence, le frère du Roi Louis XVI et futur Louis XVIII. Aujourd’hui, le bâtiment n’existe plus mais les fondations subsistent sous les locaux de la crèche du 7, rue du Donjon.


Annonce de la vente d’ananas publiée en 1792./Archives départementales de l’Essonne

Ellie Khounlivong a recensé 2 857 plans répartis sous huit bâches : « Le jardinier devait produire 300 fruits par année. » Les ananas se vendaient, mais se louaient aussi pour décorer une table. « Le coût d’un ananas était équivalent au salaire d’un ouvrier », précise Ellie Khounlivong. L’historienne poursuit : « Au XVIIIe siècle, ce sont les débuts de l’encyclopédie, on commence à tout inventorier, on collectionne. » Les acheteurs des ananas sont donc des bourgeois. « Mais après la Révolution, les ananas sont bradés, raconte Gabriela Lamy. Les acheteurs changent. Tout le monde peut s’offrir ces ananas. »

La production disparaît ainsi de Brunoy le 30 septembre 1792, lors des enchères au cours desquelles sont vendus « 210 ananas tant gros que petits étant dans les serres chaudes de Brunoy » selon les documents des archives départementales.


Brunoy. Les serres où poussaient les ananas se trouvaient sur les fondations de ce bâtiment municipal rue du donjon. /Google street view

UN FRUIT DOMPTÉ EN EUROPE DU NORD

Christophe Colomb a aussi découvert l’ananas. Dès lors, le fruit exotique s’est mué en objet de fascination qu’il fallait posséder. Des recherches sont alors menées pour développer la culture sous des latitudes où l’ananas ne pousse généralement pas. Ce sont les Anglais et les Hollandais qui, dès le XVIe siècle, sont les pionniers. Ils parviennent à faire pousser leurs premiers fruits dans des serres chaudes. Ces premiers ananas sont régulièrement représentés dans des tableaux. En France, il faut attendre 1731. Une serre hollandaise est construite dans le potager de Versailles (Yvelines). Deux ans plus tard, deux fruits mûrs sont récoltés et présentés au monarque.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Dauphine, Dauphin
Alain Roger-Ravily

Nombre de messages : 11701
Age : 71
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: L'ananas, le fruit roi   Mar 16 Oct 2018 - 8:48

Je remets la gravure si célèbre du souper fin où figure un ananas en centre de table.



Versailles désormais offre des exemples de lanternes dans des pièces d'habitation et d'un refraîchissoir dit aussi servante permettant aux convives de disposer de compléments de vaisselle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ananas, le fruit roi   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ananas, le fruit roi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le fruit du Baobab
» ..kezaco comme fruit..?
» mousse à l'ananas
» Tatin caramélisé d'ananas à la banane (VGL) :
» Lecture du jour + Homélie du 22 Juin 2011 : " Porter du fruit "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, Recherches, Etudes et Vie scientifique :: Journées d'études-
Sauter vers: