Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épuré de ces rubriques. Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815)

Aller en bas 
AuteurMessage
Vidame du Hayreu-Hersay
Princesse, Prince Etranger
Vidame du Hayreu-Hersay

Nombre de messages : 3640
Age : 45
Localisation : Loin
Date d'inscription : 14/03/2008

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815)   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeMar 22 Mai 2018 - 11:45

Merci à Louis d'avoir signalé cette exposition. En voici la présentation :

Note de présentation de l’exposition :
Architecture de Versailles : Des projets aux utopies
1660-1815


Objectif de l’exposition : présentation de 80 et 120 dessins illustrant les nombreux projets d’architecture, réalistes ou utopiques, jamais réalisés, pour le château de Versailles du XVIIe au XIXe siècle.  

L’exposition aura lieu de mai  à juillet 2019 [dates à confirmer] et présentera des dessins, plans et élévations d’architecture extérieure, projets généraux ou d’aménagements ponctuels, pratiques ou esthétiques, et utopies  pour une reconstruction globale de la façade côté ville. Elle permettra au grand public de voir un Versailles « tel qu’on ne l’a jamais vu mais tel qu’il aurait pu être », renouvelant ainsi sa perception du château.
L’exposition se focalisera sur la question de l’ « enveloppe » et des façades pour le château, de quelques aménagements emblématiques, chapelle et salles de spectacle, et d’exemples d’architecture de jardins, excluant les aménagements intérieurs, les  bosquets et Trianon.

Les dessins présentés proviennent des collections de Versailles (Cabinet des Arts Graphiques ; Archives de l’EPV : service d’architecture) et d’autres institutions en France (Bibliothèque municipale de Besançon, Bibliothèque nationale de France, Bibliothèque de l’Institut, Archives Nationales…) ou à l’étranger (National Museum de Stockholm…).
L’exposition bénéficiera de la mise en ligne des plans de Versailles des Archives Nationales dans le cadre du projet Verspera porté par le Centre de recherches. Elle fera écho à la « Biennale de l’architecture » programmée par la ville de Versailles du 9 au 12 mai 2019 (date à confirmer).

Commissariat : Elisabeth Maisonnier


Dans le « chantier permanent » qu’est Versailles, bien des projets naissent dans l’imagination des architectes ou à la demande de l’administration, afin de d’adapter le château aux nouveaux usages, simplifier la vie quotidiennes, ou l’habiller « au goût du jour »…

I. Le premier Versailles : des façades côté ville ou côté jardin toujours controversées
Les propositions d’une façade sur cour vers 1669-1670 : l’enveloppe côté cour de Louis Le Vau ; évocation des projets disparus d’Antoine Le Pautre, Jacques Gabriel, Claude Perrault, Carlo Vigarini.
Le  « Grand dessein » de Jules Hardouin-Mansart et ses variantes des années 1690.

II.   À la recherche d’une chapelle et d’une salle de spectacle  
Chapelle et salle de comédie sont  deux éléments constitutifs d’une architecture palatiale et curiale. Ils ont fait l’objet de nombreux projets proposés par le Bâtiments du Roi et de réalisations partielles ou temporaires, à divers emplacements.  

II. Architecture de jardin
De nombreux projets d’aménagements architecturaux ont été imaginés aux XVII et XVIIIe siècles :  
- Le « fer à cheval »  du Bassin de Latone : dessins d’une « frise marine » proposée par Le Brun
- Un « pavillon d’Apollon »  imaginé par Tessin sur les bords du Grand Canal
- Les aménagements d’une nouvelle orangerie et la construction d’un pavillon pour les Globes de Coronelli

IV. Le « Grand Projet » : repenser la façade sur cour sous Louis XV : les projets de Gabriel père et fils
Sous le règne de Louis XV, Versailles fait l’objet de moins de propositions de modifications d’ensemble, à l’exception du projet d’Ange-Jacques Gabriel à partir des années 1740, qui fit l’objet de nombreuses variantes ; l’idée d’une façade à colonnade avancée sur la cour d’honneur fut perpétuellement proposée, ainsi qu’une modernisation du décor de la façade sur jardin
Ne furent réalisés que des modifications intérieures, parfois importantes (Salon d’Hercule, destruction de l’escalier des ambassadeurs ; la question de l’escalier dit « Gabriel » est récurrente.

V. 1780 : Le « Concours » de Louis XVI
Les années 1780 sont marquées par une succession de projets, sous forme de concours, qui fait suite à l’échec du projet de Gabriel. De nombreux architectes sont  sollicités ou proposent divers projet au Surintendant des Bâtiments : Jean-François Heurtier, Pierre-Adrien Pâris,  Peyre l’ancien, Peyre le jeune, Antoine Le Roy, Jean-Jacques Huvé, Nicolas-Marie Potain, Richard Mique…

VI. Versailles sous l’Empire : Projets et destructions
Les projets proposés par Jacques Gondoin, Alexandre Dufour, François Fontaine, se poursuivent suivent sous l’Empire dans le même esprit. Ils n’aboutiront qu’à la démolition du pavillon de la vieille aile en 1814 pour la construction du pavillon Dufour.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.connaissancesdeversailles.org
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 15797
Age : 53
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: Re: Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815)   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeMar 22 Mai 2018 - 12:09

Un projet d'exposition "rêvèe" de longue date qui permettra de présenter nombres d'acquisitions récentes du château cheers
Merci à Louis pour l'info initiale et au Vidame pour le détail ...

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
valmont
Princesse, Prince Etranger
valmont

Nombre de messages : 2460
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/07/2007

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: plan expo Architectures utopiques   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeSam 26 Mai 2018 - 19:50

Voici le plan de l'expo montré sur le marché.
Il semblerait qu'on soit au premier étage de la galerie de pierre de l'aile nord?

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Captu257
Revenir en haut Aller en bas
http://www.connaissancesdeversailles.org/profile?mode=editprofil
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 15797
Age : 53
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815)   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeJeu 24 Jan 2019 - 9:33

Les Architectures rêvées (1660-1815)
Exposition à Versailles du 3 mai au 3 août 2019.

Le château de Versailles nous dévoile quelques uns de ses secrets dans l'exposition Les Architectures rêvées (1660-1815), à découvrir du 3 mai au 3 août 2019.Pour la première fois, cette exposition propose de découvrir les projets les plus fous des architectures de France pour ce Château d'exception !

Direction la Galerie de pierre haute, dans le Château de Versailles, pour l'exposition fantaisiste, Architectures rêvées (1660-1815), qui nous offre à voir du 3 mai au 3 août 2019 les projets les plus fous imaginés pour le Château de Versailles par les architectes de toute la France.

Grâce à de nombreux prêts français et étrangers, l’exposition rassemble une centaine de dessins, plans et textes de projets généraux proposés successivement par des architectes pendant plus de 150 ans, de 1660 à 1815.

On y retrouve alors les plans d’innombrables projets, à l'instar de projets successifs de chapelle et de salles de spectacle, et d’architecture de jardins, qui n'auront jamais vu le jour faute de moyens financiers ou techniques. On y apprend qu'un pavillon pour les Globes de Coronelli avait été étudié, tout comme un « pavillon d’Apollon » imaginé par Tessin sur les bords du Grand Canal !

Ces croquis, font preuve de beaucoup d'audace. C'est que, contrairement à d'autres châteaux, Versailles a toujours été en chantier, afin d'y faire la démonstration des capacités des meilleurs ouvriers de France aux dirigeants du monde entier. Depuis le lancement du chantier à Versailles en 1660 à la dernière transformation du palais en musée par Louis-Philippe en 1837, le Château de Versailles fut un chantier permanent.

Cette exposition nous promet un très bon moment de curiosité, et en y sortant, il suffira alors d'un peu d'imagination pour faire vivre ce Versailles « tel qu’on ne l’a jamais vu mais tel qu’il aurait pu être » !

En savoir plus sur https://www.sortiraparis.com/arts-culture/exposition/articles/184668-les-architectures-revees-de-versailles-l-exposition-du-chateau-de-versailles#l1vlhUtZC56iTyV4.99

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
G.M.

Nombre de messages : 8898
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: colonnade Marie-Joseph Peyre Enveloppe projet   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeDim 3 Fév 2019 - 12:41

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) 5fd2c010
Versailles entouré d'une colonnade à la façon de Saint Pierre de Rome
Marie-Joseph Peyre (1730-1785)
Versailles, Musée national des châteaux
© Château de Versailles, Jean-Marc Manai

Versailles. Architectures rêvées 1660-1815
3 mai - 3 août 2019, Galerie de pierre haute, aile nord


De l’installation de Louis XIV à Versailles à la transformation définitive du palais en musée par Louis-Philippe en 1837, la demeure royale fut un « chantier permanent ». D’innombrables projets, plus ou moins ambitieux ou novateurs, naissent à la demande du roi et de l’administration des Bâtiments du roi ou dans l’imagination des architectes afin d’adapter le château aux nouveaux usages, d’y simplifier la vie quotidienne, de l’habiller selon les modes esthétiques des époques successives, d’accentuer sa monumentalité ou de lui donner plus de cohérence architecturale.

Colbert, surintendant des Bâtiments du Roi, en 1669, ou le comte d’Angiviller, directeur général des Bâtiments, Arts, Jardins et Manufactures de France, en 1780, lancent de véritables appels à idées auprès de nombreux d’architectes. Les architectes du roi, en particulier Ange-Jacques Gabriel, proposent sans relâche des plans d’agrandissement spectaculaires. Pourtant, le goût des monarques, les circonstances politiques ou la situation des finances du royaume ne permirent à aucun de ces projets de transformation grandiose de voir le jour.  

Bénéficiant de nombreux prêts français et étrangers, l’exposition rassemblera plus de cent dessins, plans et élévations d’architecture, projets généraux, constructions ponctuelles  ou utopies pour une reconstruction globale de la façade côté ville. Elle se focalisera sur la question de l’« Enveloppe » du château et la façade du côté de la ville, qui fait l’objet de centaines de propositions. Elle évoquera également  les projets successifs de chapelle et de salles de spectacle, et plusieurs exemples d’architecture de jardins.

L’exposition s’appuiera également sur la numérisation des plans du Château réalisée dans le cadre du projet Verspera piloté par le Centre de recherche du château de Versailles, en collaboration avec les Archives Nationales, la Bibliothèque Nationale de France et le laboratoire ETIS, sous l’égide de la Fondation des Sciences du Patrimoine.

Le public pourra ainsi découvrir un Versailles « tel qu’on ne l’a jamais vu mais tel qu’il aurait pu être », renouvelant ainsi sa perception du château et mettant en valeur ce qui fait aujourd’hui encore sa singularité.

Cette exposition s’inscrit dans le cadre de la première Biennale d’architecture et de paysage de la Région Ile-de-France qui aura lieu à Versailles du 3 mai au 13 juillet 2019.

Commissaire : Élisabeth Maisonnier, conservateur au château de Versailles.

Catalogue de l’exposition : Versailles. Architectures rêvées 1660-1815. Co-édition Gallimard / Château de Versailles. 330 pages. 49€

CP : http://presse.chateauversailles.fr/expositions/expositions-au-chateau/span-stylefont-size24pxstrongversailles-architectures-revees-1660-1815strongspan/

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 15797
Age : 53
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: architecture francois leonard fontaine architexte versailles   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeJeu 21 Fév 2019 - 8:26

Quand le château de Versailles faisait rêver les architectes
Batiactu - Corentin Patrigeon, le 20/02/2019

Colbert lança un appel à projets en 1669

"Contrairement à ce que beaucoup de gens pourraient penser, Versailles ne s'est pas construit avec une idée directrice. Au contraire, cela s'est fait par tâtonnements, ordres et contre-ordres, particulièrement sous le règne de Louis XIV. Le goût du monarque changeait rapidement", précise la commissaire.

Jean-Baptiste Colbert, un des plus fidèles ministres du Roi-Soleil, craignait une dérive des coûts pour le chantier de reconstruction du château. Celui qui fut contrôleur général des Finances du royaume et surintendant des Bâtiments du Roi lança ainsi, en 1669, un appel à projets pour centraliser toutes les réflexions architecturales, ayant pour objet la métamorphose de l'ancien pavillon de chasse de Louis XIII. Une initiative qui avait aussi pour objectif d'écarter l'architecte du roi, Louis Le Vau, avec lequel Colbert n'était pas en bons termes, et de trier les nombreuses influences auxquelles Louis XIV était soumis.

"La question de la noblesse de la façade reste posée"

L'exposition débute en 1668, mais une problématique est mise en exergue tout au long de la visite : "C'est toujours la façade sur la ville qui va poser problème. La question de la noblesse de la façade reste posée, car quelque part elle ne correspond pas à un château royal ; elle manque de majesté. Louis XIV ne voulait sans doute pas trop modifier le pavillon de chasse de son père, mais peut-être aussi qu'il a croulé sous un trop grand nombre de projets. C'est pourquoi Versailles ne ressemble à aucun autre château ou monument historique. De plus, il faut toujours prendre en compte le contexte politique, économique et militaire de chaque époque."
En 1682, la Cour s'installe à Versailles, ce qui institutionnalise encore plus ce lieu symbolique du pouvoir.

Louis XVI était prêt à lancer des travaux, juste avant la Révolution

"Cette exposition est un véritable catalogue d'architecture. Les contributions proviennent aussi bien d'architectes célèbres que d'illustres inconnus. Mais d'une manière générale, les idées de bâtiments faisaient dans le spectaculaire, le grandiose", ajoute Elisabeth Maisonnier.

L'évènement s'attarde particulièrement sur le "grand projet" de Ange-Jacques Gabriel, qui se soldera malheureusement par un "grand échec".
"Il a proposé des plans extrêmement détaillés qui auraient grandement changé le château, en permettant une meilleure circulation et une harmonisation des façades, mais son rêve de reconstruction ne se réalisera pas."

Par la suite, Louis XVI se dotera d'une sorte de ministre des Arts, dont le rôle et l'influence furent comparables à ceux de Colbert, en la personne de Charles Claude Flahaut de la Billarderie, comte d'Angiviller. En 1780, ce dernier proposera au monarque de sortir de l'impasse des projets de Gabriel et de lancer un nouveau concours d'architecture.

Une partie des réponses à cet appel d'offres est exposé durant la visite, mais le "cahier des charges" de l'appel à idées lui-même n'a pu être retrouvé.
"Ce que nous sommes en mesure d'affirmer, c'est que Louis XVI a hérité d'un château parfaitement hétéroclite, sans doute très laid, et donc plus du tout satisfaisant. Les réponses à ce concours sont globalement uniformes : il semblait difficile d'imaginer autre chose qu'une grande façade avançant sur la cour. Les contributeurs de ce second appel à idées étaient soit des architectes travaillant déjà au château, soit des architectes parisiens réputés davantage pour leur utopie que pour leurs constructions."

Au final, les réponses n'étaient pas vraiment réalistes mais s'inscrivaient plutôt dans l'illusion de ce que devait être un palais. Quoi qu'il en soit, Louis XVI était certainement prêt à lancer les travaux de modernisation de Versailles. Mais, l'Histoire étant ainsi faite, rien ne pourra voir le jour à cause de la crise économique des années 1780 et de la crise politique et sociale qui s'ensuivra, prélude à la Révolution.

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) 19-503293
Proposition pour le Grand Projet de reconstruction du château de Versailles,
côté des cours d’entrée
Fontaine Pierre-François-Léonard (1762-1853)
Dufour Alexandre (1760-1835)
Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon

Fontaine, architecte de Napoléon, avait synthétisé les projets

Sous l'Empire, le premier architecte de Napoléon Ier, Pierre-François-Léonard Fontaine, a compilé les projets, les archives et les mémoires de ses prédécesseurs. Le travail de synthèse, repensé pour l'Empereur, lui a ensuite été présenté, puis conservé dans le bureau de Fontaine. Or celui-ci sera mis à sac et brûlé lors de la révolution de 1848, anéantissant ainsi les sources dont les historiens pouvaient disposer.

"Beaucoup de feuilles ont dû être exposées et sont restées au château. Et il est possible que d'autres feuilles soient encore présentes quelque part", souligne Elisabeth Maisonnier.

Par la suite, Louis XVIII décida, avant de prendre ses quartiers à Versailles, de faire détruire le pavillon de la vieille aile pour en faire construire un nouveau, symétrique à l'aile Gabriel, renforçant encore plus l'ensemble hétéroclite du site.
Puis les projets finirent par se tarir, puisque plus aucun gouvernement ne souhaita s'installer dans ce lieu emblématique de l'Histoire de France.

Pour conclure la présentation de cette exposition "Versailles. Architectures rêvées 1660-1815", une citation de l'architecte Fontaine semble fort à propos, issue de son journal à la date du 30 juillet 1810 :
"Examen des projets faits jusqu'ici, grands pourparlers, discussions, incertitudes, choses inutiles et pour tout résultat, rien."

Sujet connexe : Alexandre Dufour (1759-1835), architecte de Versailles

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
gentilhomme Anglais
Dame, Chevalier
gentilhomme Anglais

Nombre de messages : 58
Age : 58
Localisation : londres
Date d'inscription : 02/02/2009

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: Re: Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815)   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeJeu 21 Fév 2019 - 21:02

Messieurs, Mesdames,

y aura-t-il [je me demande] un catalogue de cette exposition disponible à l'achat, puisque [hélas] je ne serai pas en mesure de visiter l'exposition en personne?
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
G.M.

Nombre de messages : 8898
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: Re: Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815)   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeJeu 21 Fév 2019 - 21:36

Oui, cher gentilhomme.
Le catalogue de l'exposition annoncé dans le communiqué de presse est une co-édition Gallimard / Château de Versailles.
288 - 330 pages, prix prévisionnel : 49€.
Parution prévisionnelle : à partir du 2 mai.

Ce catalogue de l’exposition « Versailles, architectures rêvées, 1660-1815 », présente(ra) près de 200 dessins, plans et gravures illustrant les nombreuses ambitions architecturales, réalistes ou utopiques, jamais réalisées pour le château de Versailles entre les XVIIe et XIXe siècles.
Face au « chantier permanent » qu’est Versailles, bien des idées naissent dans l’imagination des architectes afin d’adapter le château aux nouveaux usages, simplifier la vie quotidienne, ou l’habiller « au goût du jour ».
Ainsi, dessins, plans et élévations, programmes généraux ou aménagements ponctuels – pratiques ou esthétiques – permettent de découvrir un Versailles tel qu’on ne l’a jamais vu mais tel qu’il aurait pu être, renouvelant ainsi la perception du château.
Ce livre donne(ra) à voir trois siècles de création au fil de six grandes étapes : l'architecture de la façade sur cour et le « Grand Dessein » de Jules Hardouin-Mansart, les propositions de chapelles et de salles de spectacle, les aménagements imaginés pour les jardins, le « Grand projet » d’Ange-Jacques Gabriel, la succession des concours d'architectes dans les années 1780 et enfin, sous l’Empire, les derniers grands projets proposés.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
gentilhomme Anglais
Dame, Chevalier
gentilhomme Anglais

Nombre de messages : 58
Age : 58
Localisation : londres
Date d'inscription : 02/02/2009

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: Re: Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815)   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeJeu 21 Fév 2019 - 21:56

Merci beaucoup, cher G.M.
Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Dauphine, Dauphin
Alain Roger-Ravily

Nombre de messages : 12197
Age : 72
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: Re: Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815)   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeVen 26 Avr 2019 - 11:00

L'invitation des Amis de Versailles  à la soirée privée donnée dans le cadre de la nouvelle exposition Versailles. Architectures rêvées 1660-1815 mentionne ceci :

A cette occasion l'accès se fera par les salles Louis XIV, qui ont bénéficié d'un nouvel accrochage.

Malheureusement la date de cet accrochage ne figure pas.

Cette exposition prendra place plac galerie de pierre haute, aile nord. Peut-être notamment en plus, dans l'espace face à la statue du duc d'Orlans. Je replace ici le plan édité par Valmont.

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Captu212
Revenir en haut Aller en bas
Lebrun
Modérateur
Lebrun

Nombre de messages : 5844
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/12/2007

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: Re: Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815)   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeVen 26 Avr 2019 - 13:36

Ce sera pour certains l'occasion de revoir les projets et élévations acquis en 2008 lors de la mémorable vente Lefuel et qui avaient été exposés en bloc chez les Bayser.
Je crois qu'ils n'ont jamais été exposés depuis 10 ans à une ou deux exceptions près.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 15797
Age : 53
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: Re: Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815)   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeVen 26 Avr 2019 - 14:00

Oui, de mémoire, deux estivations de Heurtier lors de l'expo Versailles et l'Antique.

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
G.M.

Nombre de messages : 8898
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: Reconstitutions troisD Heurtier Architectures rêvées   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeLun 29 Avr 2019 - 12:09


Château de Versailles le 29 avr. 2019
Découvrez la bande-annonce de l'exposition "Versailles. Architectures rêvées (1660-1815), du 4 mai au 4 août 2019.


Château de Versailles le 3 mai 2019

Quatre architectes, cinq projets, et d'importantes modifications de l'allure du château : le temps d'une vidéo, les plans s'animent, les architectes s'expriment ...

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
G.M.

Nombre de messages : 8898
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: expo Versailles LouisXIII architectures jardin projets   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeVen 3 Mai 2019 - 17:46

Quelques images :

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) D5oboq10
Architectures de jardin

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) D5oboq12
Le 1er Versailles

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) D5oboq11
Les projets de Napoléon

© EPV

La brochure de l'exposition en ligne : http://www.chateauversailles.fr/sites/default/files/file/av-archi-020519-planchebd.pdf

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
Lebrun
Modérateur
Lebrun

Nombre de messages : 5844
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/12/2007

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: Re: Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815)   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeVen 3 Mai 2019 - 18:39

Ainsi que le laissent deviner vos visuels, cher GM, les espaces dévolus à cette exposition sont malcommodes et très vite engorgés.
Nous étions pourtant peu nombreux pour le preview et s’approcher des dessins était déjà très malaisé.
De plus, de trop nombreux reflets interdisent la plupart des photographies.
C’est un peu le hic de cette scénographie dans ces dégagements et circulations qui ne sont pas faits pour exposer des œuvres graphiques.

Il y a de bonnes idées comme la création d’élévations avec retombes en tissu fin imprimé, ce qui permet de les manipuler et de choisir à loisir « son état projeté ».

Une vidéo 3D permet de voir la réalisation, façon générique Game of thrones, des projets du concours de 1780.
On frémit à la pensée que ces projets aient pu être réalisés : Versailles ressemblerait aujourd’hui à n’importe quel palais de style néo-classique international.

Une exposition parfois aride qui ravira les amateurs de dessins d’architecture.
A voir un jour de grève des caristes ou d’épidémie de choléra.

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Aaf43e10
Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) F7aab310


Dernière édition par Lebrun le Jeu 16 Mai 2019 - 23:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
G.M.

Nombre de messages : 8898
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: Elisabeth Maisonnier architectures rêvées   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeMar 7 Mai 2019 - 20:40



Yvelines | Versailles : L'architecture du château entre réalité et utopie
TV78 - La chaîne des Yvelines le 7 mai 2019
Interview d'Elisabeth Maisonnier.

Un château de rêve
LCV 7 mai 2019, par Élisabeth Maisonnier

Une histoire de goût et d’usages, de circonstances politiques et financières, d’ententes ou d’inimitiés : une exposition de dessins et de plans retrace les projets non réalisés pour le château de Versailles.

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Fontai11
Projet de façade du Palais de Versailles, côté de l'entrée, par Pierre François Léonard Fontaine et Alexandre Dufour, 1811-1813.
© Château de Versailles / Christophe Fouin.

Versailles ne s’est pas fait en un jour, ni selon un plan établi. C’est au contraire par tâtonnements, revirements, hésitations, par constructions, agrandissements, réaménagements successifs qu’il a pris sa forme actuelle. Un état qui nous semble abouti… mais qui aurait pu être bien différent !

Cette première exposition à Versailles consacrée au dessin et à l’architecture n’a pas pour objectif de refaire l’histoire de la construction du Château, déjà bien connue. À travers cent vingt œuvres environ – plans, élévations, coupes, dessins parfois inédits, rarement exposés en raison de leur format ou de leur fragilité – provenant des collections du château de Versailles (Cabinet des arts graphiques et archives de l’établissement public), d’autres institutions en France (Bibliothèque municipale de Besançon, Bibliothèque nationale de France, Bibliothèque de l’Institut, Archives nationales, musée du Louvre…) ou à l’étranger (National Museum de Stockholm), il s’agit d’évoquer les projets non réalisés. L'exposition permet au grand public de voir Versailles tel qu’on ne l’a jamais vu, mais tel qu’il aurait pu être, renouvelant sa perception du Château et mettant en valeur ce qui fait aujourd’hui encore sa singularité. Quant aux amateurs, elle leur offre l’occasion de découvrir des aspects étonnants et méconnus de l’architecture du monument.

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Boullz10
Projet pour la restauration du Château de Versailles ordonné par Monsieur le Comte D’Angiviller : élévation perspective en grand, par Etienne-Louis Boullée, 1780.
© Paris, Bibliothèque nationale de France / Département Estampes et Photographies.

Une façade « digne du palais du Roi »

Les œuvres présentées concernent principalement la façade côté ville qui a fait l’objet de centaines de propositions. Sont également évoquées différentes réflexions pour l’Enveloppe côté jardin ainsi que pour l’aménagement d’une chapelle et d’une salle de spectacle – lieux incontournables de la vie de cour.
Des projets d’architecture de jardins sont aussi exposés : parfois grandioses, souvent irréalistes, ceux-ci auraient donné une dimension architecturale forte au parc.

De l’installation de Louis XIV à Versailles à la transformation définitive du palais en musée par Louis-Philippe en 1837, la demeure royale fut, selon l’expression consacrée, un chantier permanent. D’innombrables projets – plus ou moins ambitieux ou novateurs – tentèrent d’adapter le château aux nouveaux usages, d’y simplifier la vie quotidienne, de l’habiller selon les modes esthétiques des époques successives, d’accentuer sa monumentalité et sa majesté ou de lui donner plus de cohérence architecturale. Il s’agit surtout de concevoir, côté cour, une façade digne du palais du Roi qui se veut le plus puissant d’Europe, en cohérence avec celle côté jardin. Pour ce faire, certains architectes n’hésiteront pas à proposer de supprimer la cour de Marbre et les appartements qui l’entourent pour ne conserver du corps central que les Grands Appartements et la galerie des Glaces.

 
 «Nombre de ces projets auraient donné à la façade polychrome de Louis XIV, si caractéristique mais longtemps critiquée, une apparence majestueuse, monochrome… et quelque peu ennuyeuse.»

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Coupe-10
Coupe longitudinale de la chapelle de la grande aile du château de Versailles. Projet de construction d’une chapelle à plan centré au centre de l’aile nord, proposé par Jules Hardouin-Mansart.
© Château de Versailles / Christophe Fouin.

Propositions et appels à idées


Les architectes du Roi, Jules Hardouin-Mansart ou Ange-Jacques Gabriel, élaborèrent des propositions globales, mais aucune ne fut acceptée ; du Grand Projet de Gabriel, seules la construction de l’Opéra, achevé en 1770 pour le mariage du futur Louis XVI et de Marie-Antoinette, et la reconstruction de l’aile du Gouvernement, qui menaçait ruine, furent menées à terme.

Comme Colbert, surintendant des Bâtiments du Roi, en 1669, le comte d’Angiviller, directeur général des Bâtiments, lança en 1780 de véritables appels à idées auprès de plusieurs architectes : Louis XVI étudia les projets, parfois grandioses, de Pierre-Adrien Pâris, de Jean-François Heurtier et d’Étienne-Louis Boullée, mais la Révolution interrompit brusquement ces rêves de reconstruction. Nombre de ces projets auraient donné à la façade polychrome de Louis XIV, si caractéristique mais longtemps critiquée, une apparence majestueuse, monochrome… et quelque peu ennuyeuse. Le goût des monarques, la nécessité de déplacer la Cour, le temps des travaux, dans un autre château, les circonstances politiques et militaires, la situation des finances du royaume ne permirent à aucun de voir le jour.

Des réticences qui datent de Louis XIV


La façade brique et pierre fut conservée, comme l’avait finalement souhaité Louis XIV après de multiples revirements : « le Roi voulut toujours conserver le petit château. On eut beau lui dire qu’il menaçoit ruine et qu’il boucloit en plusieurs endroits ; il se douta du dessein, et dit d’un ton fort et qui paroissoit ému de colère : “Faites ce qu’il vous plaira, mais, si vous l’abattez, je le ferai rebâtir tel qu’il est et sans y rien changer.” Ces paroles rafermirent tout le château et rendirent ses fondemens inébranlables ». (Charles Perrault, Mémoires de ma vie)

Lorsque Napoléon envisagea de s’installer à Versailles, Pierre Fontaine tenta une ultime synthèse des propositions antérieures. Dans son journal, il résume de manière lapidaire l’échec de ces multiples tentatives : « examen des projets faits jusqu’ici, grands pourparlers, discussions, incertitudes, choses inutiles et pour tout résultat, rien » !

Élisabeth Maisonnier,
conservatrice au musée national des châteaux de Versailles et de Trianon

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 15797
Age : 53
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: Re: Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815)   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeJeu 16 Mai 2019 - 14:13

Expo très intéressante pour les périodes qu'elle embrase et pour suivre l'évolution du gout de nos monarques et de leur époque.
Quelques installations muséographiques amusantes comme certaines reproductions de plans avec leurs retombes.
Ou l'on se rend compte que Hardouin-Mansnart n'a pas toujours été très inspiré Very Happy
Et quelques découvertes ou détails me concernant comme le temple de Neptune ou le palais des muses.
Sinon, le nec plus ultra reste le grand projet de Gabriel, justement situé au cœur de l'expo, un grand dommage (ou pas) que ce projet n'ai pas abouti.
Et à la fin une curieuse impression de corrélation entre les projets néoclassique Napoléon Ier et l’œuvre de Riccardo Bofil.
Et encore des découvertes encore à faire en particulier pour le concours lancé par Louis XIV et Colbert en 1669 ou seul un projet est connu pour 6 ou 8 candidats !!!

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
G.M.

Nombre de messages : 8898
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: Re: Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815)   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeSam 18 Mai 2019 - 8:13

Des palais et des rêves
Marianne Niermans / Pigiste | Le 17/05
https://weekend.lesechos.fr/culture/expositions/0601237127793-des-palais-et-des-reves-2266995.php
Extrait :

(...) Reste qu'à Versailles le problème du confort royal reste entier... « Dès le départ, le château était bancal, mal foutu. Et cela n'allait pas en s'arrangeant », s'amuse Raphaël Masson, conservateur en chef au château de Versailles. Le château se développe de manière déséquilibrée et anarchique. « Contrairement à l'idée reçue, le roi avance par tâtonnements, sans plan directeur. Il est versatile, et change d'avis constamment... », précise Elisabeth Maisonnier, commissaire de l'exposition « Versailles architectures rêvées, 1660-1815 » et conservatrice au château de Versailles.

Dès la seconde partie du règne de Louis XIV, côté ville, la façade de brique est jugée peu royale. Son manque de majesté contraste avec ouvrant sur le jardin - dite l'Enveloppe de Le Vau. Jules Hardouin Mansart sera le premier architecte à vouloir harmoniser l'ensemble. Cela ne se fit pas... et ne se fera jamais. Même si, en 1771, la malheureuse tentative de Louis XV - auquel Ange Jacques Gabriel parvient péniblement à arracher son accord - connaît un début d'exécution. Ce Grand projet que l'architecte peaufine depuis des décennies et sur lequel il revient inlassablement depuis 1759 reprend les réflexions de Mansart : exit la partie Louis XIII, les petits appartements, la cour de Marbre. Place à une prestigieuse façade avancée soulignée par un ordre colossal corinthien, le tout coiffé d'un dôme et flanqué de deux ailes dont une seule sera réalisée sous Louis XV en place de l'aile dite du Gouvernement : l'aile Gabriel qui devait accueillir l'escalier du roi...
Versailles ? Le grand dessein de Louis XVI

Manque de conviction, de volonté royale, de moyens. La mort de Louis XV en 1774 viendra enterrer l'ambitieux projet. Louis XVI hérite d'un château fatigué, sans cohérence, où l'aile neuve de Gabriel fait pendant à la vieille aile Louis XIV en brique et pierre à moitié en ruine. Où la disparition de l'escalier des Ambassadeurs entraîne un circuit peu royal. Où les cours intérieures sont d'une tristesse absolue, la distribution intérieure des plus chaotiques. « On arrive au curieux paradoxe d'un palais aux somptueux intérieurs qui ne sont pas desservis », note Raphaël Masson.

De plus, les modes de vie ont changé. La représentation permanente n'est plus. Les besoins d'intimité de la famille royale et de la cour entraînent de nouvelles réflexions architecturales. Les propositions de Gabriel ne conviennent pas à Louis XVI qui arrête les travaux sans balayer l'idée d'un remodelage. Le roi envisage de tout refaire... « Les astres sont bien alignés. Les théories économiques sont favorables aux grands travaux. Le comte d'Angiviller, le directeur des Bâtiments du roi a réorganisé l'administration. Le contexte d'habitation a été préparé. Le château de Compiègne est achevé. Louis XVI a acheté le château de Rambouillet sur sa cassette personnelle pour en faire une résidence de chasse et le château de Saint-Cloud qui domine Paris. Conscient que Versailles ne sera plus habitable pendant des mois, voire des années, le roi envisage des résidences royales de replis. On a l'impression que tout est prêt », analyse Elisabeth Maisonnier.

En 1780, d'Angiviller, lance un appel à idées auquel huit architectes répondent. Parmi lesquels Jean-François Heurtier, Pierre Adrien Pâris, Marie Joseph Peyre, et le théoricien Etienne-Louis Boullée. Du réalisme à l'utopie, les projets les plus divers naviguent entre convenu, monumental, spectaculaire et visionnaire. L'époque est au néoclassique. La symétrie est de rigueur. Tous les ordres, les ornementations, les modénatures sont permis sans compter les dômes, les frontons, les alignements sans fin de colonnes, de balustres, de statues et de pots à feu. À ces nouveaux visages monumentaux tournés vers la ville, s'ajoute une totale refonte des appartements et des circulations du château. Des accès d'apparat aux appartements de réception sont proposés, les espaces royaux repensés, seuls les grands appartements et la galerie des Glaces restent intouchables.

Quant à la modification de la façade sur le jardin, personne ou presque ne s'y risque, à part Boullée qui se permet de changer la perception du château depuis les jardins. Il triple la façade, construit de chaque côté du corps central une aile équivalente à ce dernier, ajoute une colonnade de circulation flanquée de deux petits pavillons, supprime l'aile des Ministres, le Grand Commun, les bâtiments qui enserrent le château pour ne garder que les grands appartement et la galerie des Glaces. Louis XVI est-il prêt à faire table rase du passé ? Que stipulait le cahier des charges ? « Au regard des projets le roi a-t-il rencontré le bon architecte ? Ce n'est pas sûr, remarque Raphaël Masson. Vue l'ampleur des travaux, il se peut également qu'il n'y ait pas eu de la part du souverain une sérieuse volonté de les entreprendre. » Reste que les réponses au concours données entre 1781 et 1785 arrivent un peu tard. Contexte politique, idées nouvelles, manque de moyens, l'idée de refaire Versailles n'est plus à l'ordre du jour. Une fois encore rien ne sortira des cartons.

Le 6 octobre 1789, le départ forcé pour Paris de Louis XVI et de la famille royale semble sceller le sort du palais. Mais quelques années plus tard, les ambitions dynastiques de Napoléon exhumeront les rêves déchus. En 1805, l'empereur demande à voir les projets de 1780 avec la même obsession que celle de ces prédécesseurs « trouver le moyen de faire du côté de Paris, une façade aussi vaste et belle que celle sur les jardins », relève Elisabeth Maisonnier.

« Versailles rattache Napoléon à une tradition, une dynastie. Depuis son mariage avec Marie-Louise, nièce de Marie-Antoinette, l'empereur se voit véritablement l'héritier des rois. Il cherche à recréer symboliquement une continuité », analyse la conservatrice. Une multitude de projets, synthèses des propositions antérieures, sont avancés par Pierre Fontaine qui note quelque peu découragé : « L'Empereur veut de la magnificence et de la grandeur. Il propose de cacher derrière une façade postiche tous les petits bâtiments du château de Louis XIII. Je ne puis m'empêcher, en approuvant un peu cette idée, que cette exécution doit paraître extravagante et même ridicule. » Et quelque temps plus tard « L'Empereur propose maintenant de détruire les ailes des Ministres et de tout envelopper sous la même ordonnance ». Le château prend de la démesure et des airs de caserne. Répondant à la demande impériale, la rigidité de la conception offre des répétitions d'arcades, de colonnes inscrites dans la symétrie convenue des ailes et des loggias. Derrière la vision grandiose de ce palais austère se profile l'autoritarisme du régime. (...)

Sujet connexe sur le forum: Les grands projets pour Versailles au 18e siècle

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 15797
Age : 53
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: consutrction versailles meulen rolyal collection   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeMar 28 Mai 2019 - 16:54

Un prêt de sa gracieuse majesté :

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Construction-chateau-Versailles-tableau-dAdam-Frans-Meulen_1_730_555
La Construction du chateau de Versailles
Par Adam Frans van der meulen
The Royal Collection

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 15797
Age : 53
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: jacques ange gabriel dessin grand projet 1749 versailles   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeMar 28 Mai 2019 - 17:01

Une autre découverte dans cette exposition, j'ai toujours cru que les collections de Versailles ne conservait que deux élévations du merveilleux grand projet de Gabriel mais une troisième a été sortie des réserves pour l'exposition.
On remarquera que le projet de Gabriel s'aligne élégamment sur les grandes lignes architecturales de la chapelle royale.

Voir les deux disponibles sur le site RMN :

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) 98-026286
rojet de reconstruction des façades sur cour du château de Versailles en 1749
Gabriel Ange-Jacques (1698-1782)
Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) 90-000060
Le "Grand Projet", Versailles, élévation centrale
Gabriel Ange-Jacques (1698-1782)
Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon

Le troisième dessin reste à illustrer !!!

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
G.M.

Nombre de messages : 8898
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: Re: Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815)   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeMer 5 Juin 2019 - 14:19


Arts in the City le 4 juin 2019
Mais à quoi aurait bien pu ressembler notre très cher Château de Versailles ? Cette nouvelle exposition sur les architectures rêvées nous révèle les plans secrets des projets les plus fous des grands monarques et de leurs architectes. Une première en France !
Jusqu'au 4 août 2019.

_________________
« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles ! » Pierre de Nolhac.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 15797
Age : 53
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: dessin architecture hardouin mansart projet versailles cour   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeSam 13 Juil 2019 - 16:33

quelques détails de dessins de l’exposition :

Ces deux dessins montrent les hésitations inhérentes à la construction du château sous Louis XIV.
On y voit notamment un projet (en haut) proposé en 1684 par Jules Hardouin-Mansart pour surélever le corps central du bâtiment avec un dôme.
Dans le même ordre d'idée, une proposition avec des cheminées et une toiture rehaussée à la Mansart (en bas).

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Dessin13

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Dessin14

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.


Dernière édition par M. de Noisy le Sam 13 Juil 2019 - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 15797
Age : 53
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: dessin architecture chapelle royale hardouin mansart 1684   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeSam 13 Juil 2019 - 16:36

Cette élévation en coupe montre une alternative à la chapelle royale, inaugurée en 1710 à l'issue d'un long chantier.
Il s'agit d'un projet non réalisé mais proposé en 1684 pour une chapelle au centre de l'aile du Nord.

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Dessin15

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Dauphine, Dauphin
Alain Roger-Ravily

Nombre de messages : 12197
Age : 72
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: Re: Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815)   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeDim 14 Juil 2019 - 10:12

Un certain nombre de ces gravures et ou plans figurèrent à l'exposition Versailles et l'antique.

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) 2216
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Vidame du Hayreu-Hersay
Princesse, Prince Etranger
Vidame du Hayreu-Hersay

Nombre de messages : 3640
Age : 45
Localisation : Loin
Date d'inscription : 14/03/2008

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: Re: Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815)   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitimeLun 15 Juil 2019 - 8:50

Pour donner une idée de la dimension de certains plans exposés (mon ami mesure 1,72m) :

Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) B08c4d10

Cliché personnel
Revenir en haut Aller en bas
http://www.connaissancesdeversailles.org
Contenu sponsorisé




Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Empty
MessageSujet: Re: Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815)   Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Expo : Les Architectures rêvées (1660-1815)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Japan Expo 2010
» 20 mars 1815 : Arrivée à Moret en début d'après-midi
» Fusilier du 45ème régiment d'infanterie de ligne en 1815
» NOUVEAU : Le journal d'un soldat du 71ème de 1806 à 1815
» Uniformes des tambours-majors britanniques en 1815.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, un musée méconnu :: Expositions :: A Versailles-
Sauter vers: