Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épuré de ces rubriques. Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les enfants Orléans-Longueville par Louis Elle l’ancien

Aller en bas 
AuteurMessage
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 14367
Age : 52
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Les enfants Orléans-Longueville par Louis Elle l’ancien   Mer 5 Sep 2018 - 10:00

Les enfants Orléans-Longueville
par Louis Elle l’ancien

Revenons sur une acquisition de 2017 du château de Versailles passée relativement inaperçue.

Il s’agit d’une suite de 4 portraits d’enfants de l’école française, datés vers 1680, et présentés comme des portraits présumés des enfants de la marquise de Montespan lors de leur passage en vente aux enchères en 2015.
Le château en fit l’acquisition auprès de la galerie Jean-Pierre Gros en 2017.

Ces tableaux sont de petite taille (40 cm de haut sur 31,4 cm de large) et finement traités. Ils ornaient peut-être un cabinet intérieur.
Suite à cet achat, l’ensemble fut rendu au peintre Louis Elle l’ancien car au moins deux des portraits sont identifiables grâce aux gravures conservées dans les albums Louis-Philippe à Versailles.
On peut supposer par déduction l’identité des deux autres portraits de jeunes filles en suite, avec quelques réserves cependant.

L’auteur des peintures :

Louis Elle (1612-1689), dit Louis Elle l’Ancien, est le fils de Ferdinand Elle (1580-1637). Ce dernier, d’origine flamande, était un portraitiste et peintre ordinaire de Louis XIII.
Son frère cadet, Pierre Elle (1617-1665), sera graveur, marchand d’estampes et de tableaux.
Il aura un fils également peintre que l'on distingue de son père en le nommant Louis Elle le Jeune (1649-1717).

Louis Elle fait partie des membres fondateurs de l'Académie royale de peinture et de sculpture en 1648 et porta le titre de Peintre du roi. Il y devient professeur en 1659. Il en est exclu en 1681 car il était protestant. Il dut abjurer sa foi pour pouvoir y être réintégré.

Louis Elle l’ancien fut l’un des portraitistes de la cour de France sous Louis XIV. Son atelier se situait rue Mazarine.
Le musée de Versailles conserve d’autres portraits de sa main ou d’après ses modèles dont ceux de Mme de Maintenon ou Mme de Sévigné ainsi que des gravures reprenant ses modèles.

La famille Orléans-Longueville

Les portraits acquis par Versailles représentent assurément au moins 2 des 4 derniers enfants d’Orléans-Longueville, membres d’une branche bâtarde de la maison royale de France, issue de Jean d'Orléans, comte de Dunois, fils naturel de Louis Ier d’Orléans et de Mariette d'Enghien.
Elle fut la maison régnante du Pays de Neuchâtel en Suisse entre 1504 et 1707.


Henri II d'Orléans, duc de Longuveille et sa seconde épouse Anne-Geneviève de Bourbon-Condé
Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon

Les parents des enfants représentés étaient Henri II d'Orléans-Longueville, qui fut gouverneur de Picardie et de Normandie.
Notre homme soutint Marie de Médicis contre Louis XIII (1620) et rejoignit la Fronde au début du règne de Louis XIV (1648). Libéré par Mazarin, il vécut alors loin de la cour, pieusement et tranquillement en Normandie jusqu’à son décès en 1663.

Il fit deux mariages, le premier avec Louise de Bourbon-Soissons dont il eut une fille Marie d’Orléans-Longueville, duchesse de Nemours, puis en secondes noces avec Louise-Geneviève de Bourbon-Condé, sœur du Grand Condé dont il aura 2 fils qui lui survécurent et 2 filles mortes en bas-âges. Ceux qui nous intéressent ici.

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 14367
Age : 52
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: ean Louis Charles Orléans longueville comte Dunois   Mer 5 Sep 2018 - 10:15



Jean Louis Charles d'Orléans, comte de Dunois (1646-1694)
Elle Louis, l'Ancien (1612-1689), Ferdinand (dit)
Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon

Représenté ici sous le travestissement héroïque antique (on remarque sur son bouclier une belle tête de la gorgone Méduse), Jean Louis Charles d'Orléans (1646-1694), porta les titre de duc de Longueville, prince de Châtellaillon, d'Orange et de Valengin, duc d'Estouteville, comte de Saint-Pol, comte de Tancarville, prince souverain de Neuchâtel et pair de France.
Il fut déclaré en incapacité légale pour cause de démence. Reçu à la prêtrise en 1669, il fut désigné à partir de cette époque sous le nom d'abbé d'Orléans.
Il mourut cloitré à l’abbaye de Saint-Georges de Boscherville à Rouen

La gravure versaillaise en rapport



Jean Louis Charles d'Orléans, duc de Longueville (1646-1694)
Nanteuil Robert (1623-1678)
Elle Louis, l'Ancien (1612-1689), Ferdinand (dit) (d'après)
Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 14367
Age : 52
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Charles Paris orleans longuueville comte Saint Pôl   Mer 5 Sep 2018 - 10:21



Charles Paris, comte de Saint Pôl (1649-1672)
Elle Louis, l'Ancien (1612-1689), Ferdinand (dit)
Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon

Charles-Paris d’Orléans, frère cadet du précédent, est représenté ici sous le travestissement antique. Il porte la massue d'Hercule, symbole de force et d’héroïsme, et montre à l'arrière plan un temple, probablement celui de la gloire ou de Janus à Rome qui était ouvert en temps de guerre.

Né en 1649, il porta les titres de duc de Longueville et d’Estouteville, souverain de Neufchâtel et de Valangin, comte de Dunois, comte de Saint-Pol, comte de Tancarville.
Son père naturel serait en fait le prince de Marcillac, amant de la duchesse de Longueville, mais il fut reconnut par le duc Henri II.
En 1661, il est nommé, par Louis XIV, abbé commendataire de Saint-Étienne de Caen, poste qu’il abandonna en 1664 après la mort de son père dont il prit la succession du fait de la démence déclarée de son frère.
Il entra alors dans la carrière militaire à la campagne de Flandre puis de Hollande.
Il était candidat au trône de Pologne lorsqu'il fut tué lors du passage du Rhin le 12 juin 1672.
Resté célibataire, il avait eu une relation avec Madeleine d'Angennes (1629-1714), maréchale de La Ferté-Senneterre, dont il eut un fils naturel, Charles-Louis d'Orléans, tué au siège de Philippsburg en 1688.

La gravure versaillaise en rapport



Charles Paris d'Orléans, duc de Longueville (1649-1672)
Lenfant Jean (vers 1615-1674), graveur
Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 14367
Age : 52
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Charlotte Louise Marie-Gabrielle Orléans Longueville   Mer 5 Sep 2018 - 10:54

Les deux autres portraits acquis en suite par Versailles représentent deux jeunes filles dans les mêmes âges que précédemment.
Or le duc de Longueville n'eut pas de fille survivante de sa seconde épouse Anne-Geneviève de Bourbon-Condé.

Il pourrait donc s'agir de portraits posthumes de leurs 2 filles mortes en bas-âge, bien que dans l'art classique, les fleurs qu'elles portent symbolisent plutôt la pureté, la virginité ou l'innocence de l'enfance.
Peut-être la symbolique des fleurs utilisées apportent un éclairage complémentaire ?
Dans le cas contraire, ces deux jeunes filles restent à identifier.



Portrait de jeune fille
Elle Louis, l'Ancien (1612-1689), Ferdinand (dit)
Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon


(Portrait posthume de Charlotte Louise d'Orléans-Longueville (1644-1645),
fille ainé du duc de Longueville ?)



Portrait de jeune fille
Elle Louis, l'Ancien (1612-1689), Ferdinand (dit)
Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon


(Portrait posthume de Marie-Gabrielle d'Orléans-Longueville (1648-1650),
fille puinée du duc de Longueville ?)

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.


Dernière édition par M. de Noisy le Mer 5 Sep 2018 - 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
moinet
Dame, Chevalier


Nombre de messages : 61
Age : 72
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 25/10/2010

MessageSujet: Louis Elle l'ancien   Mer 5 Sep 2018 - 14:36

Les Le Nain se sont formés au portrait auprès de Louis Elle l'ancien
à Malines.Ce peintre flamand était leur voisin dans le quartier St Germain des Prés. C'est vraisemblablement Louis Elle qui a initié les Le Nain à l'art du portrait.
Les La Longueville étaient les plus grands propriétaires terriens de la région de Laon.Ce seraient eux qui auraient introduit les Le Nain à la cour..
Revenir en haut Aller en bas
http://xtian.moinet@yahoo.fr
M. de Noisy
Admin
avatar

Nombre de messages : 14367
Age : 52
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Les enfants Orléans-Longueville par Louis Elle l’ancien   Mer 5 Sep 2018 - 15:21

C'est le père Ferdinand Elle qui était originaire de Malines et venu à Paris ou il meurt en 1637.
Les frères Le Nain sont d'ailleurs légèrement plus vieux que Louis Elle l'ancien et installés à Paris vers 1630 venant de Laon.
Ils ont donc pu être formés dans l'atelier du père Ferdinand Elle aux côtés du fils Louis Elle.
On notera également que les frères Le Nain, peut-être grâce à cette proximité avec Les Elle, portraitistes de cour, entrèrent également à l’Académie royale de peinture et de sculpture à sa création en 1648.
En revanche, par leurs œuvres, les Le Nain ne peuvent être qualifiés de peinture de la cour.

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les enfants Orléans-Longueville par Louis Elle l’ancien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les enfants Orléans-Longueville par Louis Elle l’ancien
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonne année 2011 !!!
» Ferdinand Philippe, duc d'Orléans, fils de Louis-Philippe
» Philippe d'Orléans, frère de Louis XIV de Elisabetta Lurgo
» BAUGÉ (Louis) - Colonel - Orléans LOIRET
» [Formes d'écu] Les Blasons d'enfants.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, un musée méconnu :: L'oeuvre du Mois-
Sauter vers: