Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épuré de ces rubriques. Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci













Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épuré de ces rubriques. Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-35%
Le deal à ne pas rater :
Charmast Batterie Externe 23800mAh 4 Sorties et 2 Entrées
19.49 € 29.99 €
Voir le deal

 

 c2rmf à Versailles : Restauration des peintures

Aller en bas 
AuteurMessage
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 18828
Age : 55
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: c2rmf à Versailles : Restauration des peintures   c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeVen 21 Avr 2017 - 7:29

Dans l'actualité du C2RMF :

Loir-et-Cher - Orchaise - Patrimoine
Le retable d'Orchaise va livrer ses secrets
21/04/2017 05:29

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Le-retable-d-Orchaise-va-livrer-ses-secrets_image_article_large
La face avant du retable d'Orchaise, pris en photo avant qu'il ne parte à Versailles. - (Photo archives NR)

Le retable de l'église d'Orchaise est un objet rare et historiquement très intéressant : il n'en existe que deux du XVe siècle en Loir-et-Cher, à Thenay et Orchaise. Mais on ne peut plus l'admirer.

Déposé au Musée du château de Blois, après avoir été classé aux Monuments historiques en 1943, ce retable que l'on peut dater précisément en 1495 a été envoyé au C2RMF de Versailles, le Centre de restauration des musées de France, il y a plusieurs années. Il y attend une manne généreuse pour être restauré.

La Société des sciences et lettres de Loir-et-Cher propose une visite conférence sur ce mystérieux retable au château du Guerinet, dimanche 30 avril, pour dévoiler ses secrets.
La médiéviste Colette Beaune révélera notamment le nom de son commanditaire jusqu'alors inconnu et expliquera comment cet objet princier s'est retrouvé dans la modeste église d'Orchaise.

Dimanche 30 avril, à 14 h 15, au château du Guerinet, à Orchaise, sur réservations auprès de la SSLC. Societe-sciences-et-lettres-41.com

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
http://ornemania.blogspot.com/
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 18828
Age : 55
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: louis philippe noyal musee dreux marie amelie bourbon c2rmf   c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeJeu 27 Juil 2017 - 7:40

Le portrait de Louis-Philippe 1er de retour au Musée d’Art et d’Histoire
26 juillet 2017

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures IMG_4159-696x464

C’était l’une des premières œuvres exigées à l’Etat par Marcel Dessal, fondateur du musée, qui en a demandé le dépôt à Dreux. Louis Philippe 1er, roi des français prête serment sur la charte, vient de retrouver sa place au Musée de Dreux après deux ans d’absence pour cause de restauration.

« Cette représentation du roi Louis-Philippe en costume militaire dans un décor romain n’est pas habituelle », constatait le prince Jean d’Orléans, venu tout spécialement au musée à l’occasion du retour du portrait de son aïeul.
« C’est un roi pour lequel j’ai une admiration particulière, un roi moderne qui a cherché à faire la synthèse entre la monarchie ancienne et moderne. C’est une bonne chose de faire le lien avec le passé », expliquait le prince Jean d’Orléans qui découvrait en même temps le tableau et le musée.

Christophe Le Dorven, conseiller départemental et adjoint à la culture, Valentino Gambuto, conseiller régional et Damien Chantrenne, conservateur du musée, ont rappelé l’histoire de ce tableau réalisé par Louis-Joseph Noyal* (d’après François Pascal Simon Gérard) vers 1833.

« Avant sa restauration, le tableau présentait une toile oxydée et flottante. Le châssis était encore en bon état, deux petits trous existaient en partie basse ainsi que des traces laissées par une inondation. Une restauration était nécessaire tant sur la couche picturale que sur le support », détaillait Damien Chantrenne.

« La restauration a eu lieu dans les ateliers du C2RMF (Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France) aux écuries du Château de Versailles par Emmanuel Joyerot, restaurateur support, et Yolanta Mendili, restaurateur couche, qui ont répondu au cahier des charges. La toile a été démontée, des bandes de renfort ont été collées et une seconde toile a été collée au dos de l’œuvre pour éviter son empoussièrement. Une plaque de polycarbonate a été posée pour protéger définitivement le revers. Pour la couche picturale, les spécialistes ont précédé au dépoussiérage, allègement du vernis et réintégration illusionniste du sujet. Le bleu de la tunique du roi est redevenu bleu et le pantalon et la charte ont retrouvé toute leur blancheur », expliquait le conservateur.

" La restauration de ce tableau, initiée par Axelle Marin, directrice du service culturel, représente une belle aventure collective de l’équipe du musée. Elle a coûté 7.050 € TTC. La ville de Dreux a sollicité l’aide de l’Etat et de la Région Centre-Val-de-Loire qui ont subventionné le projet à 50% », indiquait Christophe Le Dorven.

« Cet investissement financier témoigne de la volonté de la ville de sauvegarder son patrimoine. D’autres restaurations sont en cours », confiait l’élu avant de rappeler la très bonne place obtenue par le musée d’Art et d’Histoire de Dreux puisqu’il arrive en 61ème position du classement national pour les agglomérations moyennes (20.000 à 200.000 habitants).
Il est classé le premier en Eure-et-Loir.
A.D.-P.

* Louis-Joseph Noyal
Peintre connu de 1836 à 1845.

Le musée de Versailles conserve au moins 3 peintures de cet artiste, toutes copies d’œuvres du Baron Gérard pour le Musée d'Histoire de Versailles.

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures 87-001206
Louis-Philippe Ier, duc d'Orléans, représenté en 1817,
en uniforme de colonel-général des Hussards (1773-1850),
Gérard François Pascal Simon, baron (1770-1837) (d'après)
Noyal Louis-Joseph (connu de 1836 à 1845


c2rmf à Versailles : Restauration des peintures 87-001200
Marie-Amélie de Bourbon, princesse des deux Siciles, duchesse d'Orléans,
Représentée en 1819 avec son fils aîné le duc de Chartres
Gérard François Pascal Simon, baron (1770-1837) (d'après)
Noyal Louis-Joseph (connu de 1836 à 1845

Le dernier portrait conservé à Versailles est celui de Charles X (non reproduit).

Au demeurant le dépôt des deux autres tableaux illustrés de Noyal serait intéressant pour le musée de Dreux.

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.


Dernière édition par M. de Noisy le Ven 28 Juil 2017 - 8:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ornemania.blogspot.com/
SARPS4
Comtesse, Comte


Nombre de messages : 521
Age : 43
Localisation : Saint-Cyr
Date d'inscription : 19/04/2010

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: Re: c2rmf à Versailles : Restauration des peintures   c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeJeu 27 Juil 2017 - 7:55

"C’était l’une des premières œuvres exigées à l’Etat par Marcel Dessal, fondateur du musée, qui en a demandé le dépôt à Dreux."

"exigées à l'Etat" je me pâme !

Si seulement nous avions à Versailles quelqu'un comme ça qui puisse "exiger" le retour de certaines babioles du Louvre à Versailles... Je suis prêt à payer la location du semi-remorque Cool
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
G.M.

Nombre de messages : 11378
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: portrait Louis-philippe charte musée Dreux Noyal Gérard   c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeJeu 27 Juil 2017 - 8:17

La fiche complète :

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures _0000610


Portrait de Louis-Philippe, roi des Français
(Main droite posée sur la Charte de 1830.)

Numéro d'inventaire : D 952.013.001
Auteur :  NOYAL, Louis-Joseph d’après GERARD, François-Pascal-Simon, dit BARON GERARD
Millésime de l'oeuvre : 19e siècle, 1831-1833
HUILE SUR TOILE Dimensions : H. 2.35 ; l. 1.57 (avec cadre)
Collection : collection publique : Musée de Compiègne
Localisation : Dreux ; Musée d’Art et d’Histoire Marcel Dessal

_________________
« Il n’y a pas d’endroit à Versailles qui n’ait été modifié dix fois, et souvent il arrive que c’est tant pis. »
Élisabeth-Charlotte, princesse Palatine, duchesse d'Orléans (1652-1722)
Revenir en haut Aller en bas
Vidame du Hayreu-Hersay
Princesse, Prince Etranger
Vidame du Hayreu-Hersay

Nombre de messages : 3479
Age : 47
Localisation : Loin
Date d'inscription : 14/03/2008

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: Re: c2rmf à Versailles : Restauration des peintures   c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeJeu 27 Juil 2017 - 9:04

Jean d'Orléans, drouaisien par la grâce de la Fondation Saint-Louis, était-il invité pour annoncer un don en provenance des collections familiales ? Ou pour un test ADN en rapport avec le portrait ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.connaissancesdeversailles.org
Lebrun
Modérateur
Lebrun

Nombre de messages : 6390
Age : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/12/2007

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: Re: c2rmf à Versailles : Restauration des peintures   c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeJeu 27 Juil 2017 - 15:13

Est-ce donc un musée si récent pour que son fondateur soit toujours en vie et suffisamment alerte pour réclamer vaillamment le retour d'un tableau ?
Cela a le mérite de nous faire découvrir une œuvre et un peintre fort peu connus.

Quant au prince Jean, habiter près de sa dernière demeure et de celle de ses aïeux témoigne d'un certain stoïcisme...


Dernière édition par Lebrun le Jeu 27 Juil 2017 - 15:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Filles, Fils de France
Alain Roger-Ravily

Nombre de messages : 12308
Age : 74
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: Re: c2rmf à Versailles : Restauration des peintures   c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeJeu 27 Juil 2017 - 15:48

Deux autres œuvres de ce musée

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Louis-10

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Ss10
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 18828
Age : 55
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: peinture francken christ femme adultere musee soissons   c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeVen 28 Juil 2017 - 8:44

Également dans l'actualité du C2RMF :

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures M079404_00281_p
(c) Base Joconde

Un Bain de jouvence pour un tableau du musée de Soissons

La peinture Le Christ et la femme adultère est actuellement en restauration à Versailles.

Cela fait des années que le public n’a pas pu admirer ses courbes et ses nuances. Depuis le mois d’avril [2017], le tableau Le Christ et la femme adultère d’Ambrosio Francken est en rénovation à Versailles. Il pourra retrouver sa place dans la galerie du musée Saint Léger de Soissons de façon permanente d’ici le printemps 2018.

Cette huile sur bois datant du XVIIe siècle a le support abîmé.
Son vernis et ses couches de peinture sont par ailleurs fortement écaillés.
L’humidité a abîmé le bois du support du tableau. Il était donc urgent de le restaurer.
L'Union

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
http://ornemania.blogspot.com/
G.M.
co-Admin
G.M.

Nombre de messages : 11378
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: retable d'Orchaise château Blois    c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeDim 24 Sep 2017 - 12:59

Dans l'actualité du C2RMF (suite au post d'ouverture, voir en haut de page du sujet) :

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Le-ret10


Le retable d'Orchaise a retrouvé son propriétaire
24/09/2017

Le retable d'Orchaise trouvera-t-il des financements pour être restauré ?
La Société des sciences et lettres de Loir-et-Cher vient de sortir ses mémoires annuelles. Un riche recueil orienté autour du mystère du retable d’Orchaise…


Il n'existe que trois retables du XVe siècle en Loir-et-Cher : à Saint-Viâtre, Thenay et Orchaise. Mais ce dernier restait, il y a encore quelques mois, un mystère : pourquoi un tel bijou se trouvait-il dans une si petite commune, juste après 1475, date à laquelle il a été probablement peint à Tours ? C'est d'ailleurs parce que l'église et la commune d'Orchaise sont trop petites que le retable a été confié au château royal de Blois qui, lui-même, l'a envoyé à Versailles pour qu'il y soit conservé au mieux en attendant sa restauration.
Colette Beaune, historienne et présidente de la Société des sciences et lettres de Loir-et-Cher, a travaillé des semaines durant avec acharnement pour percer son mystère, et comprendre qui l'a commandité à Orchaise. Et elle a trouvé la réponse, ce qui a décidé la société à consacrer à ce sujet, et à l'héraldique de manière plus générale, ses mémoires annuelles qui viennent de sortir en septembre (*). « Mon hypothèse de départ était qu'il avait bien été fait pour Orchaise, dont l'église appartient au prieuré Marmoutier. Mais les armoiries au dos du retable n'étaient pas répertoriées. » Colette Beaune va alors se pencher sur le costume d'homme de loi, affublé d'une écritoire, qui est représenté et qui est à l'évidence le commanditaire. « J'ai acquis la quasi-certitude qu'il s'agissait d'un secrétaire du roi et j'ai étudié 33 baux de la commune entre 1475 et 1490. J'ai retrouvé un Nicolas Chartier, qui avait acheté des vignes à Orchaise car sa charge lui en donnait la possibilité, qui est ensuite devenu maire de Tours et a même reçu la reine Anne de Bretagne ! » D'autres indices confirment la thèse de l'historienne, « même si l'on n'a jamais de certitude à 100 %, mais une très forte probabilité, tout se recoupe. » Une enquête passionnante à redécouvrir et qui pourrait peut-être relancer l'intérêt pour le plus ancien retable du Loir-et-Cher qui, sans financement, ne sortira malheureusement pas des réserves versaillaises. Ni retrouver son éclat et être présenté au public.

D'autres sujets viennent enrichir les mémoires de la SSLLC, sur les pêcheries médiévales à Blois notamment. Après le lancement de ses mémoires, la Société s'apprête à relancer son programme dense de conférences et sorties. Avec à noter d'ores et déjà sur ses agendas la venue à Blois de Philippe Contamine, le 8 novembre, qui parlera et dédicacera son ouvrage juste paru sur Charles VII. « C'était jusque-là un manque bibliographique, la question est de savoir ce qui reste à ce roi sans Jeanne d'Arc… », explique Colette Beaune.

(*) Disponible à la librairie Labbé Blois, et vendu en ligne sur www.societe-sciences-et-lettres-41.com, 22 €
Béatrice Bossard

_________________
« Il n’y a pas d’endroit à Versailles qui n’ait été modifié dix fois, et souvent il arrive que c’est tant pis. »
Élisabeth-Charlotte, princesse Palatine, duchesse d'Orléans (1652-1722)
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 18828
Age : 55
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: peinture restauration predelle maitre alcira castres musee   c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeMer 14 Fév 2018 - 7:39

Opération à venur :

Restauration de La Prédelle du Maître d'Alcira

Voir l'oeuvre en cliquant ici
Maître d’Alcira (Ecole de Valence, Espagne XVIè siècle)
Prédelle, vers 1526 - 106 x 334 cm
Castres, Musée Goya
© cliché Galerie Leegenhoek, Paris

Composée de cinq panneaux représentant une succession de personnages de l'Histoire sainte, cette prédelle est signée d'un des artistes majeurs de la Renaissance espagnole : le Maître d'Alcira, actif à Valence en Espagne dans les années 1520-1530. Sa facture dans le style de Léonard de Vinci s'inscrit dans le mouvement de la Renaissance de la péninsule ibérique. Cette œuvre présente un grand intérêt du fait que, d'une part, depuis sa réalisation elle n'a subi aucune modification et se présente donc dans son état d'origine. Et que d'autre part elle est dans son intégralité, chose rarissime, car la plupart du temps les panneaux, lors d'un démantèlement de retable, étaient systématiquement découpés et vendus séparément. L'historien d'art hispanique qu'est Jean-Louis Augé a constaté la présence de «plusieurs mains» dans l'exécution des différents panneaux, qui selon lui «était une pratique courante dans le fonctionnement des ateliers de cette époque». Afin de lui donner son éclat d'origine, cette œuvre nécessite une restauration qui actuellement fait l'objet d'une étude par les Laboratoires des musées de France de Versailles. En attendant son départ pour Versailles (en 2019) elle est exposée au musée de Castres.

En savoir plus sur https://www.ladepeche.fr/article/2018/02/13/2741502-remise-officielle-du-cheque-pour-la-predelle.html#OScjfwkC7emtXCbJ.99

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
http://ornemania.blogspot.com/
Alain Roger-Ravily
Filles, Fils de France
Alain Roger-Ravily

Nombre de messages : 12308
Age : 74
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: L'atelier de restauration des peintures   c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeMar 26 Fév 2019 - 9:00

On a tweeté des photos de quelque peintures des collections en cours de restauration.

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures D0q1if10

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Xx11

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures D0q1i710

et cette autre

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures D0q1id10


Dernière édition par Alain Roger-Ravily le Mer 27 Fév 2019 - 7:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Filles, Fils de France
Alain Roger-Ravily

Nombre de messages : 12308
Age : 74
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: Peintures de Versailles en restauration   c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeMer 27 Fév 2019 - 7:19

Je pense que le second portrait est celui, présumé, de la marquise de Sévigné

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures D0q1id11

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures D0q1id12

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Img00298

Seulement présumé portrait de Mme de Sévigné au temps de la rédaction du catalogue de Claire Constans, le doute semble levé.

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Z23

Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
G.M.

Nombre de messages : 11378
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: restauration portrait Bogaert Desjardins Rigaud C2rmf   c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeMar 30 Juin 2020 - 9:09

Interrompue pendant le confinement,
la restauration du portrait de Martin Van Den Bogaert de H. Rigaud, reprend aux ateliers de Versailles du C2rmf.
Menée par MA. Laudet-Kraft et L. Roudet.
L'oeuvre rejoindra l’exposition consacrée à l'artiste au château, prévue du 17 novembre 2020 au 14 mars 2021. Lien.

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures 10431910
Etat en cours de restauration en mars 2020 C2RMF/T. Clot

Nº d'inventaire: MV 3583
Date de création : 1683 (XVIIe siècle)
Dimensions : H. 129,3 ; L. 96,7 cm. cadre : H. 149,6 ; L. 117,3 ; Ep. 7,9 cm.
Matière et technique : huile sur toile
Personne représentée : Martin Van den Bogaert dit Desjardins
Musée Napoléon. Entré à Versailles, 26 juin 1834

_________________
« Il n’y a pas d’endroit à Versailles qui n’ait été modifié dix fois, et souvent il arrive que c’est tant pis. »
Élisabeth-Charlotte, princesse Palatine, duchesse d'Orléans (1652-1722)
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 18828
Age : 55
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: peinture coupin couperie louis orleans valentine milan    c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeMer 2 Sep 2020 - 8:38

dans la veine historiciste chère à l'époque de la Restauration.

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures 5f48566006d3781e2e8b45f2
L’œuvre magnifiquement restaurée
© (Photo, Blois, musée des beaux-arts, François Lauginie)

Quand le prince Louis d'Orléans perdait la tête au château de Blois
La Nouvelle République, Publié le 28/08/2020 à 06:25

Déjà assassiné à Paris en 1407, Louis d’Orléans – dans un tableau du moins – est décapité par un obus en 1944 à Blois. On a longtemps couru après sa tête.

Il avait nom Corne d’aurochs, ô gué, ô gué, tout l’mond’ peut pas s’app’ler Durand, chantait Georges Brassens. Tout le monde ne peut pas non plus s’appeler Marie-Philippe Coupin de La Couperie !
Le musée des beaux-arts au château de Blois possède un tableau singulier de cet illustre peintre troubadour (2,10 x 1,60 m), dont le caractère tragico-romantique témoigne de l’amour retrouvé du Moyen Age au XIXe siècle.
Quelle histoire ! D’un côté, voici Louis d’Orléans, frère de Charles VI le roi cinglé, père du poète Charles d’Orléans – « Je meurs de soif auprès de la fontaine » – lui-même père du roi Louis XII… En 1389, il épouse Valentine Visconti – Valentine de Milan – prétexte plus tard aux guerres d’Italie.
Deux clans veulent peser sur le pouvoir : les Armagnac et les Bourguignons. Pour simplifier, les premiers sont pro-France, les seconds pro-Angleterre. Louis d’Orléans « Armagnac » réussit trop bien sa politique. Alors le duc de Bourgogne Jean sans Ppeur le fait assassiner à Paris le 23 novembre 1407.
Bien que la réputation de Louis fût celle d’un sanglier coursant les dames, sa femme Valentine, retirée à Blois, tombe en prostration. Elle fait inscrire sur les murs : « Rien ne m’est plus, plus ne m’est rien », et meurt de chagrin le 4 décembre 1408… « Un sujet digne d’un opéra ! » note Thierry Crépin-Leblond, directeur du château dans les années 2000.
À tête perdue Qu’aurait donné cette histoire contée par Goethe, Schiller, Lamartine ou Chateaubriand ? La suite n’est pas mal non plus. Dans la chapelle du château, voici donc – sa robe de velours noir balayant le sol – Valentine de Milan pleurant au pied du tombeau de son époux assassiné (telle que la peint La Couperie en 1822). Mais en 1944, un obus fait sauter la tête du prince, accablant encore davantage Valentine !
Le tableau exposé est vaguement rafistolé, reprenant quelque couleur au fil des restaurations. Mais la tête princière manque toujours !
Que faire ? La repeindre ? Laisser l’œuvre trouée ? Miracle, la tête est soudain retrouvée en 1999, gisant comme une vieille serpillière dans la poussière des réserves du château.
Grâce au centre de restauration de Versailles (sous la direction du Louvre), l’œuvre admirablement restaurée revient en 2004 au musée des beaux-arts. Elle y éblouit toujours, a fortiori quand on sait son histoire ! La pathétique serpillière est redevenue un exemple lumineux de la veine troubadour, mettant enfin un peu de baume au cœur de la triste Valentine.

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
http://ornemania.blogspot.com/
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 18828
Age : 55
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: colin valentine milant assasinat orelans 1407   c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeVen 4 Sep 2020 - 12:16

on pourra mettre ce tableau en rapport avec un autre provenant des collections de Versailles !

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures 04-510029

Valentine de Milan implore la justice du roi Charles VI pour l'assassinat du duc d'Orléans en 1407
Colin Alexandre-Marie (1798-1875)
Dépôt du musée de Versailles
Paris, Sénat - palais du Luxembourg

Historique
Commandé pour 4000 francs par Louis-Philippe pour le décor mural de la galerie d'Apollon au Louvre (jamais mis en place); collection Louis-Philippe ;
Exposé au salon de 1837, n°360 ;
Grand Trianon, galerie de 1838 à 1852.
Dépôt à Versailles, aile Nord des Ministres, rez-de-chaussée, appartement d'un questeur du Sénat, le 16 juillet 1924 ;
transféré dans les locaux parisiens du Sénat du 15 mai 2007 au 6 décembre 2011.

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
http://ornemania.blogspot.com/
Alain Roger-Ravily
Filles, Fils de France
Alain Roger-Ravily

Nombre de messages : 12308
Age : 74
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: Re: c2rmf à Versailles : Restauration des peintures   c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeVen 4 Sep 2020 - 12:25

Le dépôt s'est achevé en 2011 cher Monsieur de Noisy semble-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 18828
Age : 55
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: Re: c2rmf à Versailles : Restauration des peintures   c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeVen 4 Sep 2020 - 12:30

oui, encore une contradiction entre le site de la lRMN pour l'illustration et celui des collections du château de Versailles dont on retiendra plus volontiers l'historique cité.

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
http://ornemania.blogspot.com/
G.M.
co-Admin
G.M.

Nombre de messages : 11378
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: Maintenon Aubigné Noailles portrait Elle C2rmf restauration   c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeVen 29 Jan 2021 - 10:49

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures 14341110
Françoise d'Aubigné, marquise de Maintenon (1635-1719),
et sa nièce Françoise d'Aubigné, future duchesse de Noailles
ELLE L'ANCIEN dit FERDINAND II Louis (1612 - 1689)
EPV / château de Versailles / Thomas Garnier

Peint par Louis Elle, dit Ferdinand, en 1688, le Portrait de Mme de Maintenon et de sa nièce est en cours de restauration au Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF).


Cette opération a permis de retrouver les véritables couleurs du tableau, qui étaient recouvertes par un épais vernis, jaune et opaque.
Une radiographie a également révélé que le modèle portait dans un premier temps une robe de cour décolletée et décorée de bijoux, que le peintre a recouverte par la suite : Mme de Maintenon semble avoir changé d’avis, et finalement préféré arborer une sobre robe noire, peut-être parce que le tableau était destiné à Saint-Cyr, sa maison d’éducation, représentée dans le paysage.
Âgée de quatre ans, sa nièce et héritière symbolise les fillettes à qui l’école est destinée. Elle porte dans ses cheveux un ruban rouge rappelant celui des élèves des classes les plus jeunes.

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures 14360410

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures 14326310

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures 14341410


c2rmf à Versailles : Restauration des peintures 14351110

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures 14380410
EPV / Thomas Garnier

_________________
« Il n’y a pas d’endroit à Versailles qui n’ait été modifié dix fois, et souvent il arrive que c’est tant pis. »
Élisabeth-Charlotte, princesse Palatine, duchesse d'Orléans (1652-1722)
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Princesse Légitimée, Prince Légitimé de France
Louis

Nombre de messages : 4443
Age : 34
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 24/03/2007

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: Re: c2rmf à Versailles : Restauration des peintures   c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeVen 29 Jan 2021 - 14:09

Pour comparer avec le tableau non restauré :

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Mv_21910

MV 2196
Revenir en haut Aller en bas
https://www.connaissancesdeversailles.org
Alain Roger-Ravily
Filles, Fils de France
Alain Roger-Ravily

Nombre de messages : 12308
Age : 74
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: Re: c2rmf à Versailles : Restauration des peintures   c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeVen 29 Jan 2021 - 15:01

avant/pendant
c2rmf à Versailles : Restauration des peintures 888710
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 18828
Age : 55
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: Re: c2rmf à Versailles : Restauration des peintures   c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeVen 29 Jan 2021 - 15:39

merci pour cette info.
j'apprécie particulièrement le rendu des étoffes de la robe de la nièce et le violet du siège,
superbes morceaux de peinture et de coloris.
hâte de ré-découvrir ce tableau dans les salles d'histoire.

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
http://ornemania.blogspot.com/
Voyageur
Princesse, Prince Etranger
Voyageur

Nombre de messages : 2145
Localisation : Québec
Date d'inscription : 01/07/2006

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: Re: c2rmf à Versailles : Restauration des peintures   c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeVen 29 Jan 2021 - 21:24

Cette restauration est fulgurante. Je n'en reviens pas! Magnifique travail de l'EPV. Cette restauration est-elle financée par l'État ou le mécénat privé?
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 18828
Age : 55
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: restauration calque fresque palais mari antiquite C2RMF   c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeLun 7 Juin 2021 - 8:17

les vestiges d'un Versailles antique au C2RMF Very Happy

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Mari10
Calque reproduisant une des fresques de la chapelle 132 sur le site antique de Mari (Syrie). Assis sur un trône en pleine montagne, Sin, le dieu de la Lune, reçoit les hommages de deux personnages de sang royal (avec bonnet blanc sur la tête).
Calque reproduisant une des fresques de la chapelle 132 sur le site antique de Mari (Syrie). Assis sur un trône en pleine montagne, Sin, le dieu de la Lune, reçoit les hommages de deux personnages de sang royal (avec bonnet blanc sur la tête). C2RMF/PHILIPPE SALINSON

Patrimoine : la résurrection des calques de Mari, mythique cité de Mésopotamie
Par Pierre Barthélémy pour Le Monde.

Réalisées par l’archéologue André Parrot, les reconstitutions de décors du palais royal, qui avaient disparu, ont été retrouvées au Louvre et sont restaurées à Versailles.

Mythique et maudite. Telle est la double épithète de la cité antique de Mari, située sur l’Euphrate dans l’actuelle Syrie, non loin de la frontière irakienne. S’il faut résumer son histoire en quelques lignes, on dira que Mari est fondée vers 2900 av. J.-C. et qu’elle connaît une première période faste entre - 2500 et - 2300, qui se termine avec sa destruction par l’empire d’Akkad. Celui-ci nomme des gouverneurs, les shakkanakkus, qui rebâtissent rapidement la ville et… prennent leur indépendance.
« C’était un royaume très puissant, qui dominait le Moyen-Euphrate, souligne Sophie Cluzan, conservateur général du patrimoine au département des antiquités orientales du Musée du Louvre. Mari contrôlait la route des matériaux » qui reliait le golfe Persique au monde méditerranéen.
Ce jusqu’en 1759 av. J.-C., date à laquelle les armées d’Hammurabi de Babylone détruisent la cité.

Mari connaît une troisième vie, archéologique celle-là, après sa découverte par hasard en 1933 lorsque des paysans, voulant inhumer un des leurs, tombent sur une statue antique. La Syrie étant à l’époque administrée par la France, c’est l’archéologue français André Parrot (1901-1980) qui est envoyé sur place. Dès l’année suivante, les vestiges sont identifiés comme étant ceux de Mari.
« En 1935-36, André Parrot découvre le palais royal – qui est le seul du début du IIe millénaire que l’on connaisse intégralement – et fouille la chapelle 132 », raconte Sophie Cluzan.

Situé dans une cour d’apparat, cet édifice revêt une importance particulière dans le schéma du palais, car les visiteurs reçus dans la salle du trône passaient obligatoirement devant. Rien d’étonnant à cela : la chapelle 132 était consacrée à Ishtar, déesse de l’amour et de la guerre, mais aussi protectrice de la royauté. En la fouillant, on trouve au sol les morceaux de fresques tombés du mur lors de l’incendie qui a ravagé la ville trente-sept siècles plus tôt. Des relevés précis de ces peintures, avec indication des couleurs, sont effectués. Dans les années 1950, à partir de ces dessins, André Parrot fait réaliser, sur deux grands calques, la reconstitution des décors de la chapelle, pour illustrer sa monographie sur Mari.

Réapparition fortuite

Pourquoi en reparler aujourd’hui ? Parce que tout avait disparu. A commencer par les fragments des peintures, déjà en mauvais état dans les années 1930, transportés au Musée d’Alep dans des conditions inconnues puis stockés dans le sous-sol fréquemment inondé du musée…
Quant aux calques d’André Parrot, personne ne savait où ils pouvaient bien être ni même s’ils existaient encore.
Jusqu’à ce jour de 2019 où ils réapparaissent fortuitement au Louvre, dont Parrot fut le premier directeur, (mal) rangés parmi des documents sur l’Iran. Anecdotique ? Pas vraiment car, comme l’explique Sophie Cluzan, les peintures d’origine étant probablement retournées au néant, pour les spécialistes « ces calques ont désormais valeur d’originaux ».

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
http://ornemania.blogspot.com/
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 18828
Age : 55
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: Joseph Vernet ports France restauration c2rmf   c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeDim 13 Juin 2021 - 8:11

Au cœur des ateliers de restauration de Versailles qui redonnent leur éclat aux œuvres d’art
Fermé depuis 2017 pour une refonte complète, le musée de la Marine du Trocadéro a entamé la restauration de près de 900 objets et œuvres de ses collections.
Parmi celles-ci, les 13 toiles de Joseph Vernet sur les ports de France, un des trésors du lieu, confié au Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France, à Versailles.

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures DRTWNZIB7ZCPBBMJ4L7G4YI77Q
DR

13 toiles de Joseph Vernet sur les ports de France, un des trésors du musée de la Marine, ont été confiées au Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France, à Versailles, pour y être restaurées.

Les vues des ports de France sont une série de tableaux réalisés par le peintre français Joseph Vernet entre 1754 et 1765.
Commande du roi Louis XV pour promouvoir la marine française, les tableaux représentent les panoramas détaillés de ports français.

lien externe :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Vues_des_ports_de_France

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.


Dernière édition par M. de Noisy le Mar 15 Juin 2021 - 9:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ornemania.blogspot.com/
G.M.
co-Admin
G.M.

Nombre de messages : 11378
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: Joseph Vernet ports France atelier restauration c2rmf   c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitimeDim 13 Juin 2021 - 9:36

Réservé aux abonnés, voici l'article dans son intégralité.
Le Parisien. Par Christophe Levent. Le 12 juin 2021 à 16h34

Au cœur des ateliers de restauration de Versailles qui redonnent leur éclat aux œuvres d’art

Fermé depuis 2017 pour une refonte complète, le musée de la Marine du Trocadéro a entamé la restauration de près de 900 objets et œuvres de ses collections. Parmi celles-ci, les 13 toiles de Joseph Vernet sur les ports de France, un des trésors du lieu, confié au Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France, à Versailles. Visite en coulisses.

Face au château, il faut franchir les grilles des Petites écuries de Versailles pour pénétrer dans l’un des temples de la restauration en France : le C2RMF (Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France). Là, comme sur le second site installé au Louvre, sont examinées, auscultées, nettoyées et soignées, les œuvres d’art des collections de l’ensemble des musées de France, peintures, sculptures, mobilier… En ce moment, les équipes sont mobilisées sur une opération d’envergure : la restauration complète de 13 toiles de la série « Vue des ports de France », réalisée par le peintre Joseph Vernet entre 1754 et 1765, sur une commande de Louis XV.

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Tiv3br10
Joseph Vernet ports France restauration c2rmf
Les toiles de Vernet, commande royale, font partie des trésors du musée de la Marine
et auront un espace spécifique qui leur sera dédié.
C2RMF/Vanessa Fournier

Les peintures, des grands formats de 1,65 m sur 2,65, ne sont pas les seules œuvres du Musée de la Marine à être actuellement dans des mains expertes. Fermée depuis mars 2017, l’institution du Trocadéro, vieillissante, est en totale transformation avec pour objectif, à l’instar de ce qui a été fait au musée de l’Homme voisin, d’offrir une « muséographie digne du XXIe siècle ». Alors que sur place le chantier de transformation bat son plein, « le ministère de la Marine a souhaité que près des 900 œuvres qui feront partie du nouveau parcours soient restaurées. Les toiles de Vernet, commande royale, font partie des trésors du musée et auront un espace spécifique qui leur sera dédié. Ce sera une occasion pour le public de les redécouvrir sous leur meilleur jour », estime Vincent Bouat-Ferlier, directeur scientifique du musée de la Marine.

Enlever les couches de vernis pour que le tableau retrouve sa clarté

En attendant, dans les vastes salles des Petites-Ecuries, les toiles, Bayonne, Rochefort, Dieppe…, sont alignées les unes derrière les autres, sans cadre, posées sur des chevalets. Dans un coin du « Port de Toulon », Alix Laveau, une des huit restauratrices mobilisées, frotte précautionneusement le tableau, cm par cm, avec un bâtonnet recouvert d’un coton. À côté de la simple caisse sur laquelle elle est assise, une petite table roulante remplie de flacons. Peu à peu, le tableau retrouve de sa clarté. « Il y a une première phase de dépoussiérage, puis de désencrassage avec la pose d’un gel sur la toile. Là, j’en suis à la troisième étape sur cette petite partie : enlever les couches de vernis avec un solvant. Elles sont parfois superposées au fil des époques. En vieillissant elles donnent cet aspect jaune ou grisé au tableau, suivant le produit utilisé », détaille la spécialiste.

c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Qabfdb10
Dans l'atelier de rentoilage, sur de longues tables,
les toiles, avec ou sans leur châssis, sont allongées et inspectées,
à la recherche de possibles fragilités.  
C2RMF/Vanessa Fournier

Le résultat est vite spectaculaire. Un autre bord du tableau, une zone test en carré, a déjà été travaillé : le ciel a changé de couleur et s’illumine d’une nouvelle clarté. « Il faut travailler très progressivement et trouver les bons dosages de produit pour chaque tableau, car ils ont tous une histoire différente. Nous avons sur ce projet la chance de pouvoir travailler sur treize tableaux de la série en même temps et de pouvoir proposer une restauration homogène de l’ensemble. L’autre point positif, c’est que ces toiles ont été très bien conservées. La couche picturale est en très bon état et il y a très peu de manques », se réjouit la restauratrice.

Une bonne nouvelle qui se confirme à l’étage au-dessus du Centre de Versailles, dans l’atelier de rentoilage. Sur de longues tables, les toiles, avec ou sans leur châssis, sont allongées et inspectées, à la recherche de possibles fragilités. Là encore, les ports sont d’attaque. « Il y a eu un rentoilage, sans doute par simple précaution, en 1798, même pas 50 ans après leur réalisation. Il a été remarquablement exécuté et il n’y a pas besoin d’en refaire un. Les châssis sont aussi très costauds et en bon état. Il faut juste bien retendre la toile et rajouter une bande sur les bords pour pouvoir bien les refixer », constate Claire Gerin-Pierre, conservatrice du patrimoine qui suit cette campagne.

« Cette restauration permet de retrouver toute la richesse de ces toiles, notamment les premiers plans qui fourmillent de détails et de personnages, où toutes les classes sociales sont représentées. On peut passer des heures devant », admire Vincent Bouat-Ferlier. Pour cela, le grand public devra encore être patient : la réouverture du Musée, avec ses Vernet en majesté, n’est prévue qu’à la fin 2022.

_________________
« Il n’y a pas d’endroit à Versailles qui n’ait été modifié dix fois, et souvent il arrive que c’est tant pis. »
Élisabeth-Charlotte, princesse Palatine, duchesse d'Orléans (1652-1722)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Empty
MessageSujet: Re: c2rmf à Versailles : Restauration des peintures   c2rmf à Versailles : Restauration des peintures Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
c2rmf à Versailles : Restauration des peintures
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, Recherches, Etudes et Vie scientifique :: Vie scientifique-
Sauter vers: