Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épuré de ces rubriques. Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci













Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épuré de ces rubriques. Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -43%
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 ...
Voir le deal
24.71 €

 

 Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
G.M.
co-Admin
G.M.


Nombre de messages : 11953
Localisation : Entre le comté d'Eu, les Tuileries, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Empty
MessageSujet: Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle   Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Icon_minitimeMar 17 Sep 2019 - 11:14

Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Screen20

Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle : origine, organisation, réception
Journée d’études – 9 octobre 2019
Auditorium du château de Versailles


Journée d’études organisée par le Centre de recherche du château de Versailles dans le cadre de son programme de recherche « La représentation de l’histoire au sein des collections du musée de Versailles ».


La vaste entreprise de conversion du château de Versailles en un musée dédié « à toutes les gloires de la France » est longtemps restée incidente dans une histoire de l’art du XIXe siècle centrée sur l’avènement de la peinture moderne. Depuis l’ouvrage fondateur de Thomas W. Gaehtgens, cette création singulière, emblématique de la monarchie de Juillet, s’est pourtant affirmée comme un objet historique majeur. Issu de la tradition de la galerie des hommes illustres qui remonte à l’Ancien Régime, le musée inauguré par Louis-Philippe en 1837 est également contemporain d’une ambition pédagogique propre au tournant historiographique des années 1830. Ainsi, « le programme et son message » (Gaehtgens, 1984) témoignent d’une démarche politique visant à légitimer le nouveau régime et réconcilier les différentes forces politiques du pays par le biais d’un récit national rassembleur et consensuel. L’important chantier des commandes révèle d’autre part une politique artistique remarquable par son ambition et son ouverture : plutôt qu’établir un style « officiel » qui aurait été celui du « juste-milieu », elle accompagna un intérêt croissant pour la représentation de l’histoire nationale, venant d’artistes aux orientations très diverses (Chaudonneret, 1999). Si la création de Louis-Philippe trouve sa place dans La jeunesse des musées (musée d’Orsay, 1994), c’est surtout à partir des années 2000, au moment des réflexions et débats sur les projets de Musée/Maison de l’Histoire de France, qu’elle fit l’objet d’un intérêt nouveau dans le champ des études sur l’histoire des musées et du patrimoine (L’histoire au musée, château de Versailles, 1998-2004 ; Lieux de mémoire, musées d’histoire, INP/CAPA, 2009-2012).

Plusieurs éléments font aujourd’hui consensus, notamment l’aspect très personnel de l’entreprise de Louis-Philippe et sa dimension politique, tandis que l’efficacité du message de propagande sur les contemporains, ou encore les rapports entre les historiens de l’époque et l’élaboration du programme continuent de faire débat. Les processus de commandes, le rôle du portrait et plus largement la place de la sculpture, ainsi que l’évolution du musée sous le Second Empire et la Troisième République, sont autant de facettes du sujet en attente de nouvelles investigations. A la suite de l’exposition « Louis-Philippe et Versailles » (château de Versailles, 2018-2019) et dans la perspective d’un redéploiement des collections du musée de Versailles, cette journée d’études réunissant chercheurs, jeunes chercheurs et conservateurs sera l’occasion d’établir un bilan des connaissances, tout en proposant de nouvelles pistes de recherches pour une « relecture » des galeries historiques de Versailles au XIXe siècle.

Direction scientifique et organisation : Alexandre Maral, Mathieu da Vinha, Matilde Cassandro-Malphettes, Laurent Cazes (Centre de recherche du château de Versailles).

Inscription obligatoire en ligne ICI.


_________________
« Il n’y a pas d’endroit à Versailles qui n’ait été modifié dix fois, et souvent il arrive que c’est tant pis. »
Élisabeth-Charlotte, princesse Palatine, duchesse d'Orléans (1652-1722)
Revenir en haut Aller en bas
A-Marie
Duchesse, Duc et Pair de France
A-Marie


Nombre de messages : 1246
Localisation : Val de Galie
Date d'inscription : 25/05/2013

Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Empty
MessageSujet: Re: Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle   Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Icon_minitimeMar 19 Nov 2019 - 17:19

L’enregistrement des conférences est disponible : CRCV 9 octobre 2019
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
G.M.


Nombre de messages : 11953
Localisation : Entre le comté d'Eu, les Tuileries, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Empty
MessageSujet: galeries historiques Versailles Bastien Coulon   Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Icon_minitimeLun 1 Nov 2021 - 11:01

Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Img-1-10
Auguste Couder, Allégorie de la création du musée de Versailles, 10 juin 1837,
1842-1844, huile sur toile, 242 × 352 cm.
Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, MV 6282.

Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle : origine, organisation, réception
Introduction , par Bastien Coulon

Lien : https://journals.openedition.org/crcv/22153

_________________
« Il n’y a pas d’endroit à Versailles qui n’ait été modifié dix fois, et souvent il arrive que c’est tant pis. »
Élisabeth-Charlotte, princesse Palatine, duchesse d'Orléans (1652-1722)
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
G.M.


Nombre de messages : 11953
Localisation : Entre le comté d'Eu, les Tuileries, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Empty
MessageSujet: source iconographique peinture sujet médiéval Carbonnières   Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Icon_minitimeLun 1 Nov 2021 - 11:02

Les sources iconographiques des peintures à sujet médiéval du musée de l’Histoire de France de Versailles
Par Hélène de Carbonnières

Lien : https://journals.openedition.org/crcv/21304

Afin de faire renaître le passé médiéval de la France sous leur pinceau, les peintres ayant été appelés par Louis-Philippe pour garnir son musée de l’Histoire de France ont eu accès à diverses sources iconographiques. Les plus évidentes sont les recueils de gravures et de dessins que constituent la collection Gaignières, l’ouvrage de Montfaucon sur Les Monumens de la monarchie françoise ou les travaux de Lenoir pour son musée des Monuments français. Celles-ci leur ont permis de donner un fondement historique à l’événement représenté. Néanmoins, pressés par le temps, ils ont également eu à copier des œuvres moins bien documentées, ou ont hâté leurs recherches, ce qui est frappant par exemple dans le traitement de l’héraldique. Enfin, il semble clair que leurs choix iconographiques ont été motivés par un souci de l’éloquence. Le musée de Louis-Philippe ayant une visée didactique, la scène devait être compréhensible, lisible, et pour cela les peintres n’ont pas hésité à utiliser tel poncif ou telle composition célèbre.

_________________
« Il n’y a pas d’endroit à Versailles qui n’ait été modifié dix fois, et souvent il arrive que c’est tant pis. »
Élisabeth-Charlotte, princesse Palatine, duchesse d'Orléans (1652-1722)
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
G.M.


Nombre de messages : 11953
Localisation : Entre le comté d'Eu, les Tuileries, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Empty
MessageSujet: livre illustré musée histore Versailles Margot Renard   Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Icon_minitimeLun 1 Nov 2021 - 11:04

Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Fronti10

Pages d’histoire : le livre illustré dans le sillage du musée historique de Versailles
Par Margot Renard

Lien : https://journals.openedition.org/crcv/21400

Cet article interroge la réception et la diffusion par le livre illustré du projet du musée de l’Histoire de France de Versailles, ouvert en 1837. Il s’intéresse en particulier à deux types de publications d’esthétique romantique, parues après l’inauguration du musée : le catalogue illustré en treize volumes de Charles Gavard (soutenu par l’État) et le guide de voyage et de visite illustré d’Alexandre de Laborde. Ces deux ouvrages sont destinés à toutes les catégories sociales de la population française, et tentent de transcrire par le livre le message, le format et la matière du musée, dont le but est d’établir par l’image le récit national, vu par le roi Louis-Philippe. Les auteurs s’emparent du propos versaillais, dans des buts différents, mais tous deux pour livrer une réflexion intellectuelle et onirique parfois servie par une certaine fantaisie graphique.

_________________
« Il n’y a pas d’endroit à Versailles qui n’ait été modifié dix fois, et souvent il arrive que c’est tant pis. »
Élisabeth-Charlotte, princesse Palatine, duchesse d'Orléans (1652-1722)
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
G.M.


Nombre de messages : 11953
Localisation : Entre le comté d'Eu, les Tuileries, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Empty
MessageSujet: iconographie monumentale monarchie Juillet Leniaud Delacroix   Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Icon_minitimeLun 1 Nov 2021 - 11:05


Histoire nationale, histoire universelle : propositions sur l’iconographie monumentale de la monarchie de Juillet
Par Jean-Michel Leniaud

Lien : https://journals.openedition.org/crcv/21379

Comment représenter l’histoire de France dans le contexte de la monarchie de Juillet, lorsque se construit l’État nation ? Les peintres choisis par les pouvoirs publics semblent disposer d’une grande liberté mais les courants idéologiques qui traversent la société s’imposent à eux. Cette étude met en évidence, en effet, les conflits discrets qui opposent les partisans de l’histoire nationale telle que l’exalte la génération romantique et ceux du cosmopolitisme libéral qui insistent sur le commerce et l’industrie et, au nom des Lumières et de la Philosophie, se méfient du catholicisme romain. Quelles que soient les sympathies, diverses, de la famille royale et du haut personnel de l’État, il est hors de question de choisir l’une ou l’autre tendance : le projet de Juillet vise à rassembler la totalité du corps politique au nom de l’histoire, conçue comme le laboratoire du politique. La conciliation des tendances diverses, voire contradictoires, se trouve au cœur du projet d’éclectisme dont le régime a fait son objectif. Louis-Philippe, roi muséographe par excellence, voudra trouver à Versailles l’occasion de tenter un consensus iconographique.

_________________
« Il n’y a pas d’endroit à Versailles qui n’ait été modifié dix fois, et souvent il arrive que c’est tant pis. »
Élisabeth-Charlotte, princesse Palatine, duchesse d'Orléans (1652-1722)
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
G.M.


Nombre de messages : 11953
Localisation : Entre le comté d'Eu, les Tuileries, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Empty
MessageSujet: statues rois hommes État galerie haute aile nord Arsac   Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Icon_minitimeLun 1 Nov 2021 - 11:06

Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Img-310
Jacques-Joseph Huguenet, d’après Pierre Fontaine
« Vue de la Galerie des Statues de l’aile du nord au 1er Étage », dans Palais de Versailles 1837, pl. XII.

Les statues des rois de France et hommes d’État de la galerie de pierre haute de l’aile du Nord : une ambitieuse commande de sculptures pour les Galeries historiques de Versailles
Par Lionel Arsac

Lien : https://journals.openedition.org/crcv/21390


De 1835 à 1838, douze sculpteurs furent chargés par l’administration royale d’exécuter treize statues pédestres en marbre pour la galerie de pierre haute de l’aile du Nord, au château de Versailles. Livrées jusqu’à la fin de la monarchie de Juillet, ces œuvres prirent place parmi les quelque quatre-vingts sculptures qui peuplaient cette galerie. Particulièrement homogène d’un point de vue stylistique, cette série est la plus ambitieuse commande de sculptures en marbre pour les Galeries historiques confiée à des artistes contemporains de renom. L’étude de la genèse de cet ambitieux projet et de sa concrétisation permet de comprendre les mécanismes de la commande officielle dans le Versailles de Louis-Philippe. L’analyse de ces portraits sculptés historicistes représentant des souverains et des serviteurs d’État du haut Moyen Âge à la première Renaissance renseigne sur les sources iconographiques convoquées par les sculpteurs, mais aussi sur le mode de représentation qu’ils adoptèrent pour satisfaire les desseins politiques et didactiques du roi des Français. La présentation de la plupart de ces statues au Salon, où elles firent parfois l’objet de critiques tant positives que négatives, interroge la part de liberté créatrice concédée aux sculpteurs dans le cadre prétendument strict de la commande officielle, et dans le contexte des nombreux courants artistiques qui, à l’instar du romantisme, animaient la scène parisienne.

_________________
« Il n’y a pas d’endroit à Versailles qui n’ait été modifié dix fois, et souvent il arrive que c’est tant pis. »
Élisabeth-Charlotte, princesse Palatine, duchesse d'Orléans (1652-1722)


Dernière édition par G.M. le Lun 1 Nov 2021 - 11:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
G.M.


Nombre de messages : 11953
Localisation : Entre le comté d'Eu, les Tuileries, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Empty
MessageSujet: peinture Histoire musée Versailles Claire Constans   Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Icon_minitimeLun 1 Nov 2021 - 11:07

Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Img-3-11
Georges Leroux, Aux Éparges, soldats français enterrant leurs camarades, avril 1915,
1939, huile sur toile, 183 × 263 cm.
Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon, MV 6304

L’histoire à Versailles : plaidoyer pour la réhabilitation du chef-d’œuvre
Par Claire Constans

Lien : https://journals.openedition.org/crcv/21368

Louis-Philippe a transformé Versailles en un musée fait de grandes salles tapissées de peintures de l’histoire événementielle à la gloire de la France. Le public, tout en découvrant la beauté des appartements royaux ou de la galerie des Glaces, doit, dans la même visite, comprendre une symbolique sous-jacente ; le curieux d’histoire contemple aussi à la galerie des Batailles une histoire racontée, parfois réinventée, avec des détails anecdotiques et à l’aide de belles images qui frapperont durablement son imagination. Présenter une vision de l’histoire plus fidèle à la vérité, tout en conservant une muséographie monumentale héritée de l’Ancien Régime et en complétant certains ensembles laissés inachevés, voire en étoffant les collections : c’est désormais le devoir du conservateur. Car les collections historiques de Versailles sont parmi les plus belles du monde, indispensables à l’étude de l’histoire de l’art : la vocation même du musée est de les mettre en valeur. À côté de l’histoire, l’œuvre d’art se retrouve ainsi au cœur du débat versaillais et l’aménagement de nouvelles salles ne pourra pas faire l’économie de la célébration du génie artistique. C’est ainsi que le public échappera à la lecture facile de l’image, pour apprécier à la fois l’ensemble et chacune de ses composantes, et découvrir l’adéquation parfaite du beau et du vrai qui définit la propre nécessité intérieure d’une œuvre d’art.

_________________
« Il n’y a pas d’endroit à Versailles qui n’ait été modifié dix fois, et souvent il arrive que c’est tant pis. »
Élisabeth-Charlotte, princesse Palatine, duchesse d'Orléans (1652-1722)
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
G.M.


Nombre de messages : 11953
Localisation : Entre le comté d'Eu, les Tuileries, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Empty
MessageSujet: portrait musée historique Versailles Marion Lavaux   Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Icon_minitimeLun 1 Nov 2021 - 11:08

Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Img-8-10
Anonyme, Michel Eyquem, seigneur de Montaigne, xviie siècle,
huile sur toile, 70 × 52 cm. Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
(ancienne collection Richelieu), MV 3273.

Le visage de l’histoire : le portrait au musée historique
Par Marion Lavaux

Lien : https://journals.openedition.org/crcv/21904

Les portraits constituent plus de deux tiers des œuvres présentées dans les Galeries historiques créées par Louis-Philippe à Versailles au début des années 1830. Témoignant des modèles et des inspirations de galeries d’hommes illustres fréquentées par le duc d’Orléans depuis sa jeunesse (au Palais-Royal, à Eu, aux Tuileries…), ces collections reflètent également les aspirations et les ambitions – succès ou échecs – de ce panthéon « à toutes les gloires de la France ». Loin de former un ensemble homogène, ces portraits comprennent des œuvres anciennes comme contemporaines, prélevées dans leur environnement d’origine ou commandées spécialement pour Versailles et impliquent des maîtres de premier plan aussi bien que des artistes secondaires. Un sous-ensemble se révèle à l’étude particulièrement intéressant : celui des copies, nombreuses puisqu’elles représentent deux tiers des collections de portraits. Réalisées par l’atelier de moulages du Louvre dans le cadre d’une vaste commande de l’administration des Musées, elles constituent une sorte de recensement des principaux monuments funéraires de France à une époque où le patrimoine local fait l’objet de multiples entreprises d’exploration et d’inventaire. Les collections de portraits du musée historique connaîtront dès la monarchie de Juillet une fortune critique très mitigée, partagée entre réflexion acerbe sur l’artificialité du rassemblement de ces œuvres si diverses et reconnaissance émue du lien personnel qu’entretiennent nombre de visiteurs avec ces portraits d’ancêtres ou de personnages côtoyés durant les batailles révolutionnaires ou napoléoniennes.

_________________
« Il n’y a pas d’endroit à Versailles qui n’ait été modifié dix fois, et souvent il arrive que c’est tant pis. »
Élisabeth-Charlotte, princesse Palatine, duchesse d'Orléans (1652-1722)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Empty
MessageSujet: Re: Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle   Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les galeries historiques de Versailles au XIXe siècle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, Recherches, Etudes et Vie scientifique :: Journées d'études-
Sauter vers: