Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épuré de ces rubriques. Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci













Connaissances de Versailles
Bienvenue à vous
Vous consultez actuellement un forum épuré de ces rubriques. Seuls les membres inscrits peuvent accéder à l'intégralité du forum. Visiteurs, n'hésitez pas à vous inscrire et à venir nous rejoindre pour avoir accès à toutes les fonctionnalités du forum !

Autrefois à Versailles, pour se dire "de la Cour", il fallait être " présenté".
Première participation ? Pensez à vous présenter dans la rubrique " Bienvenue à vous" dans un délai d'un mois pour voir votre inscription validée définitivement et accédez aux rubriques accessibles aux seuls "présentés".

Après ce délai sans présentation effective, votre compte provisoire sera supprimé sans préavis de notre part.

A bientôt !
Merci















Histoire, description et guide du chateau de Versailles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -24%
Samsung Galaxy S20FE 6.5″ Double SIM 128 Go ...
Voir le deal
499 €
Le Deal du moment : -57%
Gonfleur électrique Xiaomi Mi Portable Electric ...
Voir le deal
29.99 €

 

 Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 18769
Age : 55
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Empty
MessageSujet: pendule cassolette robin horloger mobilier national trianon   Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Icon_minitimeDim 25 Sep 2016 - 21:02

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Img_4617

Comme cela a été précisé ailleurs sur le forum,
la pendule photographiée ci-dessus par Louis correspond à un modèle dit " à cassolette " signé de Robin présent dans l'inventaire des pendules de Marie-Antoinette (1793) mais dont le socle était de marbre bleu turquin.

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.


Dernière édition par M. de Noisy le Lun 27 Mai 2019 - 11:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ornemania.blogspot.com/
Alain Roger-Ravily
Filles, Fils de France
Alain Roger-Ravily

Nombre de messages : 12296
Age : 74
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Empty
MessageSujet: chaise salle manger privée trianon salon pendule versailles   Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Icon_minitimeJeu 29 Sep 2016 - 3:38

Le catalogue de l'exposition précise que les chaises de la salle-à-manger privée sont, pour douze d'entre elles, celles qui furent placées par Louis-Philippe dans le salon de la pendule au château, et pour six autres, des copies réalisées par la maison Dumesnil.

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Img_4111
photo Louis
Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 52010
photo collection don château
Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 025810
Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Filles, Fils de France
Alain Roger-Ravily

Nombre de messages : 12296
Age : 74
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Empty
MessageSujet: lits double chambre privée general gaulle trianon attique   Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Icon_minitimeJeu 29 Sep 2016 - 8:48

Le catalogue précise également que non seulement les lits doubles du général et de son épouse, comme on l'a vu, résultent d'une création des année soixante utilisant un seul lit ancien, bois de tête et du pied, mais aussi les  deux autres lits doubles des deux chambres de collaborateurs de l'étage.

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Img09510
photo du catalogue

Il est aussi précisé que l'absence de bois aux pieds des lits rendaient nécessaire la présence des banquettes qui résultent, elles-aussi, de sièges agrandis à la largeur des lits.

Les trois lits XVIII° "décuplés", si je puis dire, avaient été publiés par Ernest Dumonthier, dans "Lit et lits de repos", Paris, sans date, (vers 1900).
Revenir en haut Aller en bas
Alain Roger-Ravily
Filles, Fils de France
Alain Roger-Ravily

Nombre de messages : 12296
Age : 74
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon   Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Icon_minitimeVen 7 Oct 2016 - 15:35

J'ignore si ce rapprochement a été fait dans le forum, mais le maréchal Bazaine, après Sedan, fut jugé par un conseil de guerre réuni au Grand Trianon (sous le péristyle élargi et refermé provisoirement pour la circonstance.

Le duc d'Aumale présida le Conseil de guerre et logea dans l'aile droite sur la cour.

Le maréchal Bazaine, demeura aux arrêts dans l'aile de Trianon-sous-bois.
Une coupure de presse de l'époque permet de situer sa chambre dans le salon du premier étage.

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Captur27
Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 20160915

rappel
Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 0211
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
G.M.

Nombre de messages : 11351
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Empty
MessageSujet: Bazaine Aumale Trianon sous Bois   Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Icon_minitimeVen 7 Oct 2016 - 18:37


_________________
« Il n’y a pas d’endroit à Versailles qui n’ait été modifié dix fois, et souvent il arrive que c’est tant pis. »
Élisabeth-Charlotte, princesse Palatine, duchesse d'Orléans (1652-1722)
Revenir en haut Aller en bas
G.M.
co-Admin
G.M.

Nombre de messages : 11351
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Empty
MessageSujet: déjeuner prince Philip Edimbourg Grand Trianon décembre 1966   Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Icon_minitimeLun 27 Mai 2019 - 11:24

En complément à la photo éditée plus haut :

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Table_10
Table du déjeuner donné pour le prince Philip, duc d’Edimbourg dans le salon des Glaces au Grand Trianon le 20 décembre 1966
Archives du Château

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Triano10
Charles et Yvonne de Gaulle avec le prince Philip, duc d’Edimbourg,
au Grand Trianon, côté jardin, le 20 décembre 1966.

PA Photos/ABACA

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Prince10
Photo de presse.

_________________
« Il n’y a pas d’endroit à Versailles qui n’ait été modifié dix fois, et souvent il arrive que c’est tant pis. »
Élisabeth-Charlotte, princesse Palatine, duchesse d'Orléans (1652-1722)
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 18769
Age : 55
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Empty
MessageSujet: serge royaux decor trianon sous bois    Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Icon_minitimeMar 17 Nov 2020 - 15:13

petit complément concernant le travail de Serge Royaux (décorateur du Mobilier national) qui.œuvra au Trianon sous Bois à l'époque du Général sous la houlette de Marc Saltet (architecte en chef du domaine de Versailles), Gérald Van Der Kemp ( conservateur en chef du domaine de Versaillesà et Jean Coural (Administrateur du Mobilier national).

On voit sur cette photo comment il pouvait proposer ses aménagements :

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 6da601e0184b9e94a933c1fb536bb39e

note biographique :
Né dans le nord de la France sous le nom de Serge Royaux-Dehant, fils d'un notaire, le créateur possédait une profonde connaissance de l'histoire des arts décoratifs et avait le sens des proportions - tous deux perfectionnés à la prestigieuse École du Louvre de Paris, où il rencontra Anne Moreau, qu'il épousa en 1950 - ce qui lui valut d'être sollicité pour certaines des commandes les plus importantes.
Le château de Versailles, l'Assemblée nationale à Paris, le musée de l'Orangerie et l'ambassade de France à Washington, faisaient partie de ses projets gouvernementaux, tout comme l'aile de Trianon-sous-Bois du Grand Trianon, transformée en résidence privée pour le président Charles de Gaulle et son épouse Yvonne. Sept pièces de l'ancien appartement des De Gaulles ont été rénovées à leur apparence de 1966 pour l'exposition 2015 «Un président dans un palais du roi: De Gaulle à Trianon».
Serge Royaux a également refondu les salles d'époque du musée des Arts Décoratifs dans les années 1960 et 1970.


_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
http://ornemania.blogspot.com/
Alain Roger-Ravily
Filles, Fils de France
Alain Roger-Ravily

Nombre de messages : 12296
Age : 74
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon   Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Icon_minitimeMar 17 Nov 2020 - 15:32

Ce pourrait être une première pensée pour le bureu du généra!

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 4_bure10

(photo de Louis)
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 18769
Age : 55
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon   Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Icon_minitimeMar 17 Nov 2020 - 15:34

merci pour la localisation,
visiblement la conservation et l'architecture sont passés par la pour y replacer des peintures en dessus de porte.
tout cela devait être à l'abandon depuis le procès Bazaine scratch

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
http://ornemania.blogspot.com/
Alain Roger-Ravily
Filles, Fils de France
Alain Roger-Ravily

Nombre de messages : 12296
Age : 74
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon   Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Icon_minitimeMar 17 Nov 2020 - 15:48

J'ai pu visiter adolescent Trianon-sous-bois avant 1966. C'était meublé, mais aussi un peur réserve pendant le laps de temps entre la décision de rénover le Grand Trianon et la décision plus tardive de consacrer Trianon sous bois au chef de l’État.

Charles Mauricheau Beaupré avait des projets.

Je n'ai qu'une photo avec le lit à la polonaise récemment offert -aujourd'hui lit de Louis XVI au Petit Trianon et mobilier du salon de la maison du billard au Hameau.

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Img07512
petit salon attenant au bureau du général
Je me souviens de vase de Chine rassemblés là sans doute pour leur épargner un trop long transport et rester en sécurité. Il y avait des peintures en dessus de porte mais avec la thèse d'Antoine Schnapper et les restaurations du château il y a dû y avoir des mouvements de tableaux.
Revenir en haut Aller en bas
Lebrun
Modérateur
Lebrun

Nombre de messages : 6384
Age : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/12/2007

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon   Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Icon_minitimeMar 17 Nov 2020 - 19:27

Cela avait le charme d'une maison de campagne de qualité où les meubles de tous styles co-existent avec plus ou moins de bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 18769
Age : 55
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon   Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Icon_minitimeMar 17 Nov 2020 - 19:34

le lit illustré est celui du Legs Paul-Henri Cosson, 1926.
il a perdu son dôme.

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
http://ornemania.blogspot.com/
G.M.
co-Admin
G.M.

Nombre de messages : 11351
Localisation : Entre le comté d'Eu, Versailles, Fontainebleau, et la principauté de Dombes
Date d'inscription : 13/02/2012

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Empty
MessageSujet: Gaulle Versailles conférence Fabien Oppermann   Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Icon_minitimeVen 8 Jan 2021 - 9:04


Au service de la France : De Gaulle et Versailles

Conférence par Fabien Oppermann, enregistrée en décembre 2020 et présentée à l’écoute en exclusivité dans le cadre du cycle « Esprits des lieux » en janvier 2021.

Parler de De Gaulle à Versailles peut paraître anecdotique, tant dans l’histoire de la demeure du Roi-Soleil que dans le parcours du premier président de la Ve République. Pourtant, en ce milieu du XXe siècle, le château de Versailles prend des dimensions culturelle, médiatique et politique.
Quels sont les grands projets initiés et portés par le Président et son ministre de la Culture ?
Comment le palais de Louis XIV se met-il au service de la République gaullienne ?

Fabien Oppermann, historien et auteur notamment des ouvrages "Le Versailles des présidents" (Fayard, 2015) et "Dans les châteaux de la République" (Tallandier, 2019) revient sur cette époque, entre chantiers d’envergure et visites diplomatiques.

_________________
« Il n’y a pas d’endroit à Versailles qui n’ait été modifié dix fois, et souvent il arrive que c’est tant pis. »
Élisabeth-Charlotte, princesse Palatine, duchesse d'Orléans (1652-1722)
Revenir en haut Aller en bas
M. de Noisy
Admin
M. de Noisy

Nombre de messages : 18769
Age : 55
Localisation : Royaume de France et de Navarre
Date d'inscription : 21/02/2006

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon   Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Icon_minitimeMer 2 Juin 2021 - 8:17

Intéressante lecture et point de vue sur l'installation à Trianon,
qui n'est pas sans rappeler les choix d'un certains Louis XIV Very Happy

Les lits où s’est forgée l’Histoire : De Gaulle au Trianon

De lui, on sait à la fois tout et rien. Charles de Gaulle (1890-1970) aura accompagné le vingtième siècle et réussi, qui l’ignore ? une certaine résurrection de la France. Mais si on en connaît jusqu’à certains épisodes anecdotiques, voire nombre de détails confidentiels exhumés des archives, on oublie le quart de la vie du général. Le temps de son sommeil.

Cyclothymique, le « petit Lillois de Paris » s’était plié dès son adolescence à un mode de vie spartiate, sur un lit de courroies. Nul doute qu’il trouvât ensuite dans la discipline militaire et la poursuite d’une pratique religieuse, un remède à ses tourments, ces « plongées » – souvent sans préavis- qui lui devinrent ses plus fidèles compagnons. Fumer abondamment, notamment pendant sa captivité – et ses évasions manquées – lors de la Première Guerre mondiale, ou recourir à une médication de choc après la déroute de Dakar, en septembre 1940, ne suffisait pas. Ce grand corps est fatigable. Et l’organisation de ses journées exclura, autant que possible, les mondanités inutiles. De Gaulle ? Vraiment le contraire d’un noctambule…

On ne peut pas dire que Charles aime dormir. Mais il en a besoin. Surtout, il peine, une fois éveillé, à se rendormir. Aussi donnera-t-il l’ordre express de le laisser en paix, hors « conflit nucléaire ». Le personnel militaire qui constitue son premier cercle est rompu à l’obéissance. Et il faudra, en avril 1961, le putsch des généraux d’Alger pour que le principal des ministres ose se présenter dès potron-minet et s’interroge devant les plus proches : doit-on sortir le président de son lit ? On attendra un peu…

Ce n’est pas un scoop : se sentant plus proche des monarques royaux que des Lebrun, Auriol et autres inaugurateurs de chrysanthèmes, le général s’était interrogé dès le début de son gouvernement (1er juin 1958) sur un lieu qui rendit au chef de l’Etat la grandeur de sa mission. Grandeur : ce mot-clef de son vocabulaire, de ses tourments face à un pays exclu du monde de Yalta. L’Elysée, que de Gaulle atteignit le 8 janvier 1959, demeurait un lieu frappé d’une réputation peu envieuse : pied-à-terre de la Pompadour, puis des six maîtresses du sieur Beaujon, puis encore d’une Bathilde d’Orléans livrée à la débauche, il avait tour à tour servi de salle de bals publics, de café pour un marchand de glaces et sorbets, la liste s’allongeait comme se raccourcissaient les atours transparents de Madame Hamelin et d’une certaine Joséphine, une veuve comme la Révolution savait en produire… En un mot, rien qui y put retenir le général attaché aux bonnes mœurs et surtout, et avant tout : la grandeur. Rien de grand ne s’était fait à l’Elysée !

Le château de Vincennes, où Saint Louis faisait oublier les fossés du duc d’Enghien, avait sa préférence, mais l’homme d’ordre – en vérité le grand tourmenté – s’était rendu aux raisons de Jacques Foccart, le maître de l’ombre, lui ayant opposé que l’Est parisien n’était pas sûr, et qu’en cas d’émeute, a fortiori d’insurrection, aucune solution permettant l’exfiltration du grand homme ne s’avérait satisfaisante, encore moins sûre.

Par une inclination naturelle, Charles de Gaulle reprit donc le chemin de Versailles. Les travaux s’avéraient tout sauf simples, et ce n’est qu’en 1966 que l’inauguration des appartements présidentiels de Trianon put intervenir, assez étrangement, en présence de l’Académie des Sciences, vrai paravent du rêve monarchique.

L’appartement du général n’est pas d’une grande beauté, pour ne pas dire bien terne, et tout aussi étrangement, assez bas de plafond. Mais la véritable nouveauté résidait dans la taille des deux lits jumeaux destinés au monarque et à sa femme. Ils avaient été conçus à l’identique, mais le long corps de l’homme pouvait se déployer dans un espace inhabituellement grand.

Le microclimat versaillais aidant, le calme du parc cadenassé, l’absence de toute circulation autre que celle des patrouilles de gendarmes et de quelques animaux échappés de la forêt, permettaient un vrai repos, encore que l’humidité liée notamment à l’environnement sylvestre et les pièces d’eau trop proches, constitua dès le début une question récurrente, pour ne pas dire insoluble. Même la reine Elisabeth II d’Angleterre -qui connaît un peu la pluie- reçue dans l’autre aile de Trianon, s’était fait précéder de ses propres appareils pour ne pas se croire logée derrière les murailles transpirant l’eau du repaire de Macbeth…

Ici, à Trianon, de Gaulle brisa une des lois non écrites des républiques. Il allait volontairement signer divers décrets portant le lieu de leur signature. Dans le domaine de nos rois. Certains avaient pour objet divers aspects de la défense nucléaire. La souveraineté se trouvait ainsi réaffirmée, même si Charles de Gaulle, dans ses rêves tourmentés, dans son lit de Trianon, ressentit, par-delà sa cyclothymie, un des éléments-clefs expliquant son comportement politique ultérieur : le doute profond que lui inspiraient ses compatriotes.

Jean-Philippe de Garate

https://www.opinion-internationale.com/2021/06/01/les-lits-ou-sest-forgee-lhistoire-de-gaulle-au-trianon_91319.html

_________________
"Oui, Sire, le moulin a disparu mais le vent est resté", M. de Gramont.
Revenir en haut Aller en bas
http://ornemania.blogspot.com/
Alain Roger-Ravily
Filles, Fils de France
Alain Roger-Ravily

Nombre de messages : 12296
Age : 74
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/10/2011

Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon   Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Icon_minitimeMer 2 Juin 2021 - 8:24

Il est patent que le général de Gaulle ne dormit qu'une fois ou deux à Trianon. Cela a été rappelé lors de l'exposition consacrée à de Gaulle : Un président chez le roi, de Gaulle à Trianon. Le thème du livre ne manque pas d'étonner. Le président de Gaulle ne résidait pas réellement dans palais en dépit des commodités prévues pour exercer le pouvoir. Il préférait rentrer après les réceptions.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon   Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Un président chez le roi - De Gaulle à Trianon
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Connaissances de Versailles :: Versailles, un musée méconnu :: Expositions :: A Versailles-
Sauter vers: